School Rumble

schoolrumble

Article

On s’attaque aujourd’hui à la comédie romantique la plus WTF de l’histoire : School Rumble !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga écrit par Jin Kobayashi. Il est sorti de 2003 à 2008 et compte à ce jour 22 tomes publiés chez Pika.

    L’anime dont nous parlons aujourd’hui est sorti entre 2004 et 2005 et possède 26 épisodes.

    Un OAV de deux épisodes est sorti fin 2005 : School Rumble : Extra Class.

    La saison 2 : School Rumble Second Term, est sortie en 2006 et compte 26 épisodes.

    Les deux derniers OAV de la série sont sorti en 2008 sous le nom School Rumble : Third Term.

    Pour info, le nom des saisons et des OAV est une référence direct à l’anime Initial D.

    Toute la série est publiée chez WE Production, mais ce groupe, s’il est encore en vie, est en liquidation judiciaire depuis novembre 2017.

Personnage :

    Tenma Tsukamoto est l’héroïne de cette histoire. C’est une fille stupide, simplette et niaise. Amoureuse d’Ôji Karasuma, elle ne voit que lui et ne fait attention à rien d’autre. Mais elle a beau essayer de lui avouer son amour, elle échoue à chaque fois. Elle aime beaucoup ses amis et met un point d’honneur à ce que tout le monde s’entende correctement. Elle est très protectrice avec sa petite sœur Yakumo, même si c’est plus Yakumo qui s’occupe d’elle. Elle est maladroite et c’est une cancre rêveuse. Tout de fois, elle fait ressortir un aspect moe très intéressant.

    Kenji Harima est le héros de cette histoire. C’est un voyou qui fait peur à tout le monde par sa simple présence. Il décide de rentrer dans les rangs pour s’approcher de la fille qu’il aime : Tenma Tsukamoto. Mais c’est bien compliqué pour un gros dur d’avouer ce qu’il ressent et il s’enferme dans la spirale du quiproquo. Il est souvent en confrontation avec Hanai, notamment parce qu’ils aiment tout deux une certaine “Tsukamoto”. Il vit chez sa cousine : Itoko, qui est aussi une de ses profs. Il se rapproche étonnamment des personnages qui entourent Tenma, notamment de Eri et Yakumo. Il est malchanceux et c’est un idiot fini, mais il est plutôt bon en sport. Il regorge de talents cachés et possède une sensibilité lyrique étonnamment prononcée. J’aime beaucoup ce personnage, notamment parce qu’il évolue beaucoup au cours de l’histoire.

    Eri Sawachika est sans conteste l’un de mes personnages d’anime préféré. Doublé par la sublime et talentueuse Yui Horie, c’est une des meilleures amies de Tenma. C’est une fille intelligente et plutôt athlétique qui fait partie d’une famille très riche originaire d’Europe. Elle ne voit jamais ses parents, mais semble avoir une sorte de fascination envers son père. C’est une fille fière, sur d’elle et qui possède un très fort caractère. Elle rejette sans état d’âme tout ceux qui viennent à elle. Elle semble tout de fois avoir un faible pour ceux qui sont capables de bousculer ses habitudes et d’atteindre son âme. C’est une fille froide et tranchante qui est bien plus complexe qu’on peut le penser au premier abord. Elle a un comportement Tsundere avec un certain nombre de personne, mais sait passer outre quand le moment est propice.

    Mikoto Suô est une autre des meilleures amies de Tenma. Artiste martiale depuis son enfance, c’est une amie d’enfance d’Haruki Hanai. Elle est amoureuse d’un de ses sempai, mais celui est partie dans une grande université. Depuis, elle l’attend avec espoir malgré l'intérêt soutenu de Kyôsuke Imadori pour son bonnet D. Elle a un caractère assez paisible, mais sait montrer les flammes de son âme quand le besoin s’en fait sentir. C’est une fille à l’intelligence moyenne, mais qui travail beaucoup et fait toujours de son mieux. Elle est très gentille, ce qui est fait un personnage très agréable. Mine de rien, elle est plutôt enjoué et met de la bonne humeur en rapprochant les autres, l’héritage des années passées dans son dojo.

    Akira Takano est une fille discrète qui prend rarement partie pour quoi que ce soit. Éminemment intelligente, c’est une personne très très mystérieuse qui ne parle jamais d’elle et décrypte sans problème ce qui se passe autour d’elle, même les situations les plus WTF. Elle est plutôt froide et directe, même avec ses amis. Elle ne change jamais de comportement et n’a aucune faiblesse. C’est aussi une des meilleures amies de Tenma. Elle a des informations sur tout le monde et sait très bien s’en servir, ce qui lui donne un petit côté Hiruma de Eyeshield 21. Elle est la présidente du club de thé. Elle est très calme et aime lire. Elle est très proche de Yakumo. Elle semble avoir un petit boulot pour le moins spécial pour une simple lycéenne...

    Ôji Karasuma est sans conteste le personnage le plus étrange de cet anime. Impassible en toute circonstance, c’est en plus d’être un lycée, un mangaka reconnu. Il a des capacités physiques impressionnantes, mais il ne s’implique presque jamais dans les rencontres sportives. Il semble beaucoup se rapprocher des Kappa et adore le curry et les boulettes de riz au point qu’on doute de son humanité.

    Yakumo Tsukamoto est un autre de mes personnages féminins préférés, tout anime confondu. C’est la petite sœur de Tenma. Réservée, calme, réfléchie, intelligente, cette fille est parfaite. Elle s’occupe de sa sœur et n’hésite pas à aider qui que soit dans le besoin. Elle possède le pouvoir de lire dans l’esprit des gens qui ont une affection particulière pour elle, raison pour laquelle elle est très mal à l’aise quand elle croise Haruki Hanai. Elle semble avoir beaucoup d’affection pour Harima et est surement la seule à le voir tel qu’il est. C’est un personnage très nostalgique et très touchant dans sa façon d’être. Tout le contraire de sa sœur.

    Haruki Hanai est le délégué de la classe de Tenma. C’est un personnage à la volonté de feu, qui met tout ce qu’il a en permanence. Il est amoureux de Yakumo et le cri sur tous les toit. Il est proche de Mikoto et en quasi permanente confrontation avec Harima à cause d’un quiproquo. J’aime bien ce personnage très virile et très direct. Il est très intelligent, vertueux et très athlétique, mais deviens complètement fou quand il croise l’élue de son cœur.

    Itoko Osakabe est une prof très respecté et la cousine d’Harima, qu’elle a recueilli. Serait-elle encore plus effrayante que lui ? En tout cas, elle est sans pitié, même si on peut compter sur elle.

    Kyôsuke Imadori est un camarade de Tenma. Doué en sport, mais plutôt stupide, c’est un dragueur avec une capacité unique : deviner le bonnet des filles d’un simple coup d’œil. Il drague beaucoup, mais il n’est pas si populaire. Il est assez proche de Mikoto, mais se fait souvent arrêter par Hanai.

    Il y a beaucoup d’autres personnages, mais je ne peux pas tous vous les présenter. Vous devriez avoir tout de fois compris quel genre d’anime est school rumble grâce à ces quelques personnages. Ils sont bien conçus et au final très attachants. C’est un excellent travail !

Scénario :

    Tenma entre dans sa seconde années de lycée. Amoureuse de Karasuma, elle tombe enfin dans la même classe que lui. Dans le même temps, Kenji Harima, est tombé amoureux de Tenma pendant les vacances. Il fait du forcing et parvient à se retrouver à côté de l’élue de son coeur. Un simple triangle amoureux ? Loin de là ! Tenma va faire ce qu’elle peut pour avouer ses sentiments, mais c’est une tâche visiblement bien plus compliqué que prévu. De son côté, Harima va aussi faire de son mieux. Mais l’élue de son cœur est, disons plutôt longue à la détente. Tout ceci créera un enchevêtrement de quiproquo tous plus loufoques les uns que les autres. Mais ce n’est pas le seul point de l’anime, car grâce à tous ses personnages, il nous présentera les relations les plus divertissantes tout en les reliant au triangle initial. Les liens se lient, se rompent et se relient, le tout dans une bonne humeur et une sensibilité touchante. Bienvenu dans la folle histoire de school rumble.

    Vous l’aurez compris, cet anime propose qu’un plus qu’un simple remake de Love Hina, contrairement à beaucoup de comédie romantique. Le principe est simple, l’auteur se contente de se creuser la tête pour insérer dans l’histoire tout et n’importe quoi, un peu à la façon de Gintama (commencé en 2003). C’est ainsi qu’on se retrouve avec des références Initial D, Ken Le survivant, Dragon Ball et j’en passe. Bref, vous trouverez dans cet anime tout le WTF et le comique dont vous puissiez rêver. Mais ce n’est pas tout, car il contient aussi beaucoup de scène très nostalgique qui pénètre jusque dans le fond de votre cœur pour faire naître une fine et belle émotion.

Graphisme :

    Pour l’époque, cet anime est très réussi ! L’animation est très belle, mais c’est loin d’être son seul atout. Le design des personnages est très bien pensée et évite qu’on se prenne la tête à se souvenir qui est qui. Le chibi est bien pensée et pas abusif. La plupart des scènes de 3D sont de bonne qualité pour l’époque, tout du moins à peu près au niveau de la première saison d’Initial D, dont ils piquent quelques images… Les trames de fonds sont bien pensée et très bien réalisé. C’est du très bon travail.

    Les OST font sans aucun doute partie du génie de cette œuvre. Alors qu’une partie reste très comique, le reste est très sentimental. Cela joue beaucoup sur l’impacte des scènes nostalgiques, surtout quand Yui Horie chante par dessus.

    Puisqu’on parle de Hochan, elle est également à l’interprétation de l’opening et de l’ending : Scramble et Onna no Ko♡Otoko no Ko. Si on accroche tout de suite à l’opening, je dois avouer que j’ai eu un peu de mal avec l’ending. Tout de fois, on s’y habitue et on finit par l’adorer.

Point noir :

    Bon, déjà le placement de l’opening et de l’ending est souvent un peu loufoque. Mais après tout, rien n’oblige à placer l’opening au début de l’épisode… Donc faite bien attention à n’avoir rien raté de chaque épisode !

   En revanche, les animations 3D de la fin de l'anime sont vraiment à revoir...

    Je peux comprendre qu’autant de WTF puisse gêner certains…

    Pour ceux qui auraient peur de tomber sur un shojo, je peux vous rassurer tout de suite : cet anime est à des années lumières d’une histoire simplement romantique !

Conclusion :

    J’ai vraiment un énorme coup de cœur pour School Rumble ! Les personnages sont très attachants et le scénario à la fois touchant et extrêmement drôle. C’est sans conteste une des meilleurs comédie romantique que j’ai jamais vu. Je le conseille vivement aux fans de shonen un peu romantique à la Nisekoi, ainsi qu’aux fans de shojo. Cet anime mérite vraiment d’être plus connu.

Opening

schoolrumble2
schoolrumble3

Article Saison 2

On parle aujourd’hui de la saison 2 de School Rumble !

 

La petite histoire :

    Je parlerais dans cet article de School Rumble Second Term et des deux OAV School Rumble Third Term. J’aurais aimé parler également des 2 OAV School Rumble : Extra Class, mais je n’ai pas encore réussi à les trouver...

    On appel également cette deuxième saison : School Rumble Nigakki. L’OAV qui la suis est appelé School Rumble Sangakki.

    Il semblerait que ce soit Kaze qui ai repris l’exploitation de cette série pendant un temps, mais ce n'est aujourd'hui plus le cas.

Personnage :

    Ichijô Karen est une camarade de classe de Tenma : la 2C. Amoureuse d’Imadori, c’est une fille plutôt timide qui possède une force herculéenne. Elle a de nombreux talents, mais sa force lui pose parfois des problèmes. C’est une championne de lutte, ce qui explique sa proximité avec Lala. C’est quelqu’un d’agréable et de facile à vivre.

    Fuyuki Takeichi est dans la classe de Tenma. C’est un personnage souvent présent qui a fait de la photographie sa plus grande passion. Il n’hésite pas à tout sacrifier pour quelques clichés.

    Lala Gonzalez est une jeune fille d’origine mexicaine dont la plus grande passion et raison de vivre est le catch. C’est une tête brulée qui semble s’être prise d’affection pour Karen, qu’elle protège des perversités d’Imadori. Elle a un esprit combatif à tout épreuve. Elle est en 2D.

    Harry McKenzie est un des piliers de la 2D. Populaire, sportif, intelligent, charismatique, c’est le monsieur parfait de l’anime. Il est très proche de Tôgô et semble entretenir une certaine rivalité avec Harima.

    Tôgô Masakazu est le “chef” de la 2D. Frère spirituel de Harry, il prend tout avec un sérieux très “otoko”. C’est un personnage intéressant qui oblige Anaï à se surpasser. Il est plutôt populaire et réussi tout ce qu’il entreprend. Il a beaucoup de charisme et d’influence, au point de servir de tour de contrôle à Lala.

    Asou Hiroyoshi est un personnage calme et discret de la 2C. Sportif, c’est un travailleur sérieux et sans prétention. Il est très proche de Mikoto et semble avoir beaucoup de succès avec les filles.

    Nakamura est le majordome d’Eri. Ancien soldat, il n’a rien perdu de ses réflexes. Il est prêt à tout pour assouvir tous les désirs de la belle.

    Sagano Megumi est fille de 2C très sportive. Enjouée et toujours de bonne humeur, elle aime aider les autres à trouver le bonheur. C’est un personnage très intéressant qui prend beaucoup d’importance par la suite, même si elle n’interfère pas avec la trame principale.

    Yoshidayama Jiro est un pervers de la 2C. Il essaie de jouer les caïd, mais sa peur envers Harima le rappel souvent à l’ordre. C’est un des bras armés des pervers de la 2C.

    Il y a vraiment beaucoup de personnage dans cet anime… Certains restent, d’autres non… Avec l’apparition de nouveaux personnages naissent de nouvelles relations, de nouvelles intrigues et des nouveaux délires !

Scénario :

    Bienvenu dans un des plus grands méli-mélo romantique de l’histoire ! Mettons les choses au point. Tenma Tsukamoto est amoureuse de Karasuma (d’ailleurs très peu présent dans cette saison). Harima est amoureux de Tenma, mais n’arrive pas à le lui faire comprendre. Yakumo Tsukamoto, la petite soeur de Tenma et Eri Sawachika sont amoureuse d’Harima, même si elles ont un peu de mal à le réaliser. C’est ainsi qu’elles deviennent rivales, de façon assez naturelle. Mais la situation ne fait que s’empirer quand Akira et Mikoto décide de rapprocher Harima et Eri. De son côté, celui s’est rapproché de Yakumo pour qu’elle lui serve d’assistante dans son travail. Tenma sera alors persuadé qu’Harima et Yakumo filent le parfait amour… Bref, un nouvel arrivage de quiproquo toujours plus WTF est à prévoir ! Vous ne vous attendiez qu’à cela ? Détrompez-vous ! De nouvelles intrigues vont naître avec les nouveaux personnages. Mais ce n’est pas tout, car nous aurons aussi le droit à un bon nombre d’épisode dont la présence s’explique simplement par : “l’auteur avait envie de faire ça, il l’a fait”.

    Dans la saison 3, c’est à dire les deux derniers OAV, l’histoire trouve enfin une vraie finalité. La déclaration tant attendu sortira enfin. Qui Tenma choisira-t-elle ? Karasuma ou Harima ?

    Vous l’avez sûrement compris, cette saison est beaucoup plus WTF que la précédente. Cette fois, on se détache sans problème de l’intrigue principale pour partir dans de nouvelles intrigues ou des épisodes 100% délires. On retrouve d’ailleurs beaucoup de références, tel que des épisodes Survival Game, d’autres basés uniquement sur le style d'Initial D,  des Tokusatsu, du film The Ring, Ken le Survivant et j’en passe… La liste est infinie ! Les relations entre les personnages ainsi que l’approfondissement de certains comme Yakumo, Eri ou Mikoto sont vraiment très intéressants et apportent une touche de profondeur et de beauté triste permettant d’éviter à cet anime de devenir trop WTF. Ces parties nostalgiques sont vraiment très bien faites. En conclusion : du rire et des sentiments !

Graphisme :

    Je n’ai pas grand chose à rajouter pour ce qui est de la saison 2. Nous sommes grosso modo dans les mêmes caractéristiques que la première.

    En revanche, les derniers OAV sont beaucoup plus sérieux et matures sur le plan graphique, même si on sent un cruel manque de moyen sur la qualité de l’animation, très peu en mouvement…

Point noir :

    J’ai déjà parlé de la VF pour la saison 1. Le début de la saison 2 est du même niveau, tout du moins jusqu’à la moitié de celle-ci. En effet, les voix ont alors toutes changées, souvent pour le pire. Cela influe beaucoup sur la personnalité des personnages, surtout quand ceci passent du calme plat à une excitation quasi permanente. Bref, nous partons d’une VF plutôt bonne à une des pires prestations de doublage VF du XXIème ! Surtout que les OAV nous permettent de comparer avec les doubleurs japonais. On est forcé de constater que face à Yui Horie, la VF ne fait pas le poids…

Enfin, on peut remarquer une brusque dégradation au niveau des traductions à l'écran. Alors que jusque là un véritable avait été fait la seconde partie de la saison 2 amène cet effort à un niveau bien inférieur à celui de la plupart des fan-trad...

Conclusion :

    Que ce soit pour sa partie romance ou pour son côté WTF, j’ai toujours autant le coup de cœur pour School Rumble. La conclusion proposée par l’OAV est très bien ficelée et le développement de la saison 2 se renouvelle sans cesse. C’est vraiment une excellente comédie romantique qui mériterait d’entrer dans la légende.

Opening 2

schoolrumble2
schoolrumble3

Article (ancien)

Aujourd'hui on s'intéresse à un des animés les plus drôles de l'histoire : School Rumble !

 

La petite histoire :

C'est à l'origine un manga écrit par Jin Kobayashi entre 2003 et 2008 et qui compte 22 tomes. La série est publié par Pika.

L'animé est sorti peu après. La saison 1 est sorti entre 2004 et 2005 et compte 26 épisodes. Un OAV : School Rumble: Extra Class est sorti en 2005 et compte 2 épisodes.

La saison 2 School Rumble: Second Term sort en 2006 et compte égallement 26 épisodes. Le dernier OAV School Rumble: Third Term sort en 2008 et possède 2 épisodes.

Toute la partie animation est licencié en France par WE Productions.

Personnage & Scénario (ma vision de l'époque) :

C’est là que viens le problème de résumer un animé aussi spécial. Alors, autant commencé par le début. (Je ne sais pas si c’est le plus simple…) Harima Kenji, le délinquant de son lycée, arrive pour la rentrée des classes et il est comme d’habitude craint par tout le monde. Il cherche son nom dans les listes et ne le trouve pas, jusqu’à ce qu’un prof lui rappel la simple subtilité qu’il avait redoublé. Seulement, il est amoureux d’une fille qui elle, est passé dans la classe supérieure et il ne veut pas la laisser s’envoler. Du coup il fait des pieds et des mains et réussi finalement à arriver dans la classe de l’heureuse élu.

 Elle s’appelle Tenma Tsukamoto, petite, cheveux longs, toujours contente, est particulièrement stupide, mais mignonne. Seulement, elle, elle est amoureuse, pas très secrètement, d’un autre type de sa classe avec une tête de Kapa, Karasuma Oji. Lui, c’est l’alien de l’animé. Il parle presque pas, à aucune expression du visage, mange que du kuri, bref, un type vraiment bizarre genre androïde.

Donc, pour reprendre, Tenma se met en tête de sortir avec lui et cherche par tous les moyens à lui déclarer sa flamme, ce qui n’est pas très efficace. De son côté, Harima essai de faire la même chose, mais ça fini plus souvent en baston général qu’en scène romantique.

C’est à partir de là qu’intervienne les autres personnages. D’abord, Eri, une grande blonde richissime avec une certaine attirance pour Harima, même s’ils ne peuvent pas se voir sans que sa parte en vrille. Ensuite, Mikoto, qui fait des arts martiaux depuis son enfance, à des mensurations particulièrement attractive pour certain et à un certain problème avec les relations amoureuse. Enfin, la troisième amie de Tenma, Akira, une fille qui parle pas beaucoup mais qui règle généralement les problèmes. C’est une sorte d’agent secret et on ne sait pas grand-chose sur elle, à part qu’elle fait peur à tout le monde.

Viens ensuite Yakumo Tsukamoto, la petite sœur de Tenma, la seconde héroïne de l’histoire et aussi la plus timide. Elle a toujours une voix douce et a le pouvoir de lire les pensés des gens. Elle n’aime pas vraiment les garçons qui ont toujours des arrières pensé, à l’exception d’Harima, qui ne cache pas son jeu et la considère comme une petite sœur, même si ce n’est pas vraiment ce qu’elle pense.  Après, c’est au tour d’Hanaï, l’ami d’enfance de Mikoto, expert en art martiaux et grand rivale d’Harima. Il est amoureux de Yakumo, mais il s’installe souvent un quiproquo entre Harima et lui à cause de leur nom de famille. (Elles s’appellent toute les deux Tsukamoto.) C’est un délégué de classe légèrement trop autoritaire et à fond dans ses fonctions. Viens ensuite le tour d’Imadori, le dragueur de l’animé, particulièrement intéressé par Mikoto à cause de son bonnet D. Il fait parti d’une organisation secrète de pervers (incluant pas mal de garçon de la classe) et en ai un des membres principales grâce à son pouvoir de déterminer les mensurations d’une fille d’un simple coup d’œil.

Bon, il reste encore plein d’autres personnages, mais voila pour ceux du début. C’est difficile de résumer le scénario, par ce qu’il n’y en a pas vraiment. Je dirais plutôt que c’est un fragment de vie de lycéen tous plus déjantés les uns que les autres. Il faut s’attendre à absolument tout et n’importe quoi dans cette animé. Son WTF est largement au niveau de Gintama. Pour ceux qui pensaient trouver une comédie romantique, ils peuvent abandonner. Les seuls fois où l’histoire devient romantique, c’était pas vraiment fait exprès, ou alors c’était pas ce qui était prévu. Bref, cet animé n’a de romantique que le nom ! Par contre, si vous voulez vous marrer, c’est impossible de résister. Si la romance n’avance pas vraiment, le quiproquo lui, devient juste monumental, notamment sur les sentiments d’Harima, qui changera de coiffure et de rasage au fur et à mesure.

Graphisme (ma vision de l'époque) :

Les graphiques sont moyens, mais reste encore largement acceptable, même si ça manque un peu de ecchi…

Points noirs :

Dommage qu’il n’y ait pas plus de romance, car ça rend pas mal de scène un peu vide.

Le plus gros point noir, c’est surement que le doublage VF change à la moitié de la saison 2 et qu’on ne reconnait plus personne. (La voix de l’héroïne est particulièrement ratée…) et dernier défauts, les gags sont parfois un peu lourd à la longue, donc à consommer avec modération.

Les personnages sont peut être un peu trop nombreux, mais ça évite de tourner toujours autour des même, donc c’est un mal pour un bien.

Conclusion :

Bref, pour tout ceux qui veulent regarder un animé pour se marrer, y’a pas mieux ! Tout le monde peut se retrouver dans les personnages et l’histoire d’apparence classique devient complètement folle. Je le conseil à tous les fans de WTF, ils ne seront pas déçu !

schoolrumble3

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 09/02/2019