Créer un site internet

Blue Dragon

bluedragon

Article

Aujourd’hui on parle de l’incroyable Blue Dragon !

La petite histoire :

    C’est un jeu sortie en 2006 sur xbox 360. Il est produit par Hironobu Sakaguchi, le créateur de Final Fantasy, charadesigné par Akira Toriyama (créateur de Dragon Ball et au chara-design de Dragon Quest) et les OST sont composés par Nobuo Uematsu (compositeur de la saga Final Fantasy).

    Il sera adapté en anime en 2007 avec une première saison de 51 épisodes licencié en France par Kaze.

    Un dérivé manga sort également en 2007 : Blue Dragon : Ral Grad en 4 tomes de Takano Tsuneo et Takeshi Obata (Hikaru no Go, Death Note, Bakuman, Platinum End) chez Kana.

    Une seconde saison anime sortira en 2008 / 2009, de 51 épisodes également, mais ne rencontrera pas le même succès. On a souvent tendance à la prendre pour deux saisons distinctes.

    Début 2009 sort enfin un nouvel opus de la saga en Jeux vidéo : Blue Dragon Plus sur Nintendo DS.

    Il faudra attendre 2010 toutefois pour que la licence retrouve un vrai RPG avec l’incroyable Blue Dragon: Awakened Shadow, là encore sur DS.

    Il y a des traces sur le web d’un Blue Dragon 2, mais à l’heure actuel, je ne parviens pas à identifier s’il s’agit de Blue Dragon: Awakened Shadow ou d’un opus sortie ou prévu dans l’ombre sur xbox.

Personnage :

    Shu est le héros de cette histoire. Jeune adolescent (16 ans selon les documents du jeu) téméraire et tête brûlée, il a grandi seul avec son grand-père Fushira depuis la mort de ses parents. C’est quelqu’un de toujours de bonne humeur et qui aime l’action et l’aventure. Il a un esprit pur et souhaite protéger ceux qui l’entourent. Il en pince pour Kluke, mais a du mal à le reconnaître. Il ne comprend pas grand chose à l’amour et aux relations entre adultes, mais il est plein de bonne volonté. Il se bat souvent avec Jiro, son rival de toujours. Il possède l’ombre du dragon.

    Jiro est un ami de Shu. Adolescent (17 ans selon la doc du jeu), c’est quelqu’un d’une nature calme et posée. Toutefois, il lui arrive de s’emporter violemment et il participe encore volontiers aux gamineries de Shu. C’est quelqu’un de très intelligent qui aime prendre le temps de réfléchir avant d’agir. Il se bat avec Shu depuis son enfance et est amoureux de Kluke, même si sa timidité l'empêche de se déclarer franchement. Il possède l’ombre du minotaure.

    Kluke est une jeune adolescente (16 ans selon la doc) particulièrement mature et adulte pour son âge. Elle a eu beaucoup de mal à se remettre de la mort de ses parents encore fraîche, mais grâce à son courage et à sa persévérance, a réussi à continuer d’avancer. C’est quelqu’un de très agréable à vivre, même s’il lui arrive souvent de rouspéter après les bêtises de ses amis. Elle semble se passionner pour la médecine et aime particulièrement aider ceux qui l’entourent. Malgré ça, c’est quelqu’un avec une très forte personnalité qui est capable de s’imposer face à presque n’importe qui. D’un point de vue sentimental, elle ne semble pas encore être capable de trancher entre Shu et Jiro, même si elle semble avoir compris leurs sentiments à tous les deux. Elle possède l’ombre du phénix. C’est un personnage que j’aime particulièrement.

    Marumaro est un jeune membre de la tribu Devee. S’il n’est pas grand par la taille, il est grand par l’énergie. Intenable et souvent immature, ne vous fiez toutefois pas à son apparence, car c’est un combattant redoutable. C’est quelqu’un qui ne comprend pas toujours bien ce qu’il se passe autour de lui, mais il est particulièrement sincère. Voir un peu trop parfois… Il a une passion pour le moins dévorante envers les seins de grandes tailles et envers Zola. Il possède l’ombre du tigre à dent de sabre.

    Zola est une mercenaire mystérieuse et charismatique au service du roi Jibral. Malgré son âge (20 ans selon la doc), c’est une jeune femme très sage et particulièrement mure en plus d’être une combattante hors paire. C’est quelqu’un de direct, efficace et de souvent assez froid dans ses rapports avec les autres. Elle semble toutefois très attachée au roi Jibral et semble apprécier l’attachement que lui porte Marumaro. Elle possède l’ombre de la chauve-souris. C’est aussi un de mes personnages favoris.

    Nene est un ancien. Mage surpuissant à la tête d’une armée de robot-méca, il ne souhaite qu’une chose : reconquérir la terre que dominait autrefois son peuple, dont il semble être le dernier spécimen. Pour cela, il est obnubilé par le fait de retrouver sa jeunesse et sa pleine puissance et n’hésite pas à mettre en place toutes les vilaineries pour cela. Il est toujours accompagné d’une petite créature mystérieuse appelée Deathroy.

    Szabo est le général en chef de Nene. Méca-robot de combat, c’est un être particulièrement intelligent qui est prêt à tout pour protéger son maître et ce malgré malgré les mauvais traitements de celui-ci. C’est quelqu’un de fidèle, même s’il reconnaît le courage de ses adversaires et déteste les coups bas.

    Le roi Jibral est une jeune homme à la tête du royaume de Jibral. Mature, il mène son peuple d’une main de fer pour lui permettre de survivre face aux attaques de Nene. C’est quelqu’un avec la tête sur les épaules, capable de prendre les bonnes décisions au bon moment. C’est un chef charismatique qui n’hésite pas à mettre la main à la pâte pour aider son peuple. Il ne perd jamais la face, sauf contre une personne : Zola. En effet, il a des sentiments très forts pour celle-ci et souhaiterait la demander en mariage. Toutefois, le charisme de sa belle lui cause une peur sans nom pour ce qui est du domaine de l’amour. C’est un personnage que j’apprécie beaucoup.

Scénario :

    Depuis plusieurs années, un petit village de campagne : Talta, se fait violemment attaquer par une créature étrange : le requin terrestre. Mais cette fois-ci, ce sera différent, car Shu, Kluke et Jiro ont décidé de mettre au point un plan pour arrêter la créature. Seulement, tout ne se passe pas exactement comme prévu et nos amis se font embarquer de force dans une forteresse volante : le QG du diabolique Nene. Attaqué de toute part par des centaines de méca-robots, nos amis tentent de fuir. C’est alors qu’ils vont développer le pouvoir de l’ombre qui va leur permettre de se battre et de changer leur destin. Parviendront-ils à sauver le monde du terrible Nene ?

    Au vue des concepteurs de ce jeu, on s’attendait à une trame principale de ce type. Toutefois, elle est bien plus complexe et profonde que ce que l’on peut croire au premier abord. Cette trame est rattachée à un grand nombre de villages, de personnages et d’histoire en tout genre, créant une incroyable épopée, non sans rappeler les meilleurs moments de Dragon Quest et Final Fantasy réunit. Le tout est entouré d’un certain nombre de mystères, d’un lore très fourni et très bien construit, ainsi qu’un grand nombre de retournements scénaristiques forts appréciables. C’est vraiment un excellent scénario.

Graphisme :

    Nous sommes en 2006 sur Xbox 360. Je n’ai pas vraiment connu cette console, donc je ne saurais comparer ce jeu à d’autres. Toutefois, et ce malgré les multiples petits bugs de l'émulateur, je l’ai trouvé d’excellente qualité. La 3D est vraiment propre et les cinématiques d’une qualité surprenante. Graphiquement, ce jeu n’a vraiment rien à envier aux titres modernes.

    Les OST sont de Nobuo Uematsu et à ce titre, ils sont bel et bien à la hauteur de leur compositeurs. Musicalement, ce jeu est incroyable. Un certain nombre des OST seront par ailleurs repris dans l’anime pour notre plus grand plaisir.

Gameplay :

    Nous sommes sur un RPG en tour par tour. Toutefois, il y a un très grand nombre d'innovations, qui vont de l'association des pouvoirs et des éléments, de la gestion de la map aux enchaînements de combat en passant par portée des coups. Il y a un côté très stratégique qui pousse même le joueur à farmer par lui-même afin d’avoir plus de choix lors des combats en collectionnant les classes et en associant les pouvoirs. C’est un tour par tour très moderne et vraiment très satisfaisant.

Point noir :

    C’est un jeu qui joue beaucoup sur son lore, alors il faut vraiment aimer les JRPG pour l’apprécier à sa juste valeur.

    Le doublage VF est vraiment particulier (avec ou sans le côté émulateur).

    Aujourd’hui c’est un jeu compliqué à trouver.

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré Blue Dragon ! Un excellent JRPG, digne pilier d’une saga que j’adore tout autant. J’ai passé vraiment beaucoup de temps sur ce jeu, que ce soit sur le scénario ou simplement à farmer. Il est très satisfaisant et agréable, je ne peux que le conseiller aux fans de JRPG et de la saga.

 

bluedragon
bluedragon
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Fab
    • 1. Fab Le 30/01/2022
    Merci pour le partage, hates d'essayer confortablement assis sur ma chaise de gaming

    Image

Ajouter un commentaire