To Love-Ru

toloveru

Article

On parle aujourd’hui d’un des plus grands standard du ecchi : To Love-Ru !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga scénarisé par Saki Hasemi et dessiné par Kentarô Yabuki entre 2006 et 2009 pour un total de 18 tomes chez Tonkam.

    Kentarô Yabuki est à l’origine d’un bon nombre de grande œuvre, tel que Black Cat (chez Glénat), To Love Darkness (chez Tonkam) ou l’adaptation manga de Darling in the FranXX.

    L’anime dont nous parlons aujourd’hui est sorti en 2008 et possède 26 épisodes. Il n’est pas licencié en France et est aussi appelé To Love-Ru -Trouble-.

    Il sera suivi de 6 épisodes d’OAV sortis entre 2009 et 2010.

    Un anime nommé Motto To Love-ru (plus de to love-ru) sortira en 2010 pour un total de 12 épisodes.

    Deux romans, un sur To Love-Ru, l’autre sur To Love-Ru Darkness sortiront en 2009 et 2012.

    Le manga To Love-Ru Darkness des mêmes auteurs sortira entre 2010 et 2017 pour un total de 18 tomes chez Delcourt Tonkam.

    Entre 2012 et 2014, 6 épisodes d’OAV nommé To Love-Ru Darkness sortiront.

    L’anime To Love Darkness sortira en 2012 pour 12 épisodes.

    To Love Darkness 2nd sortira en 2015 avec 14 épisodes.

    La saga To Love-Ru est sans conteste une des plus connu et reconnu du genre ecchi.

Personnage :

    Yûki Rito est un lycéen tout ce qu’il y a de plus classique. Il est amoureux d’Haruna, mais n’ose pas lui avouer. Son meilleur ami est Saruyama Kenichi. Il est assez simplet et naïf, en plus de rien connaître aux filles. Il n’est ni particulièrement intelligent, ni particulièrement fort physiquement. Par contre, il a bon fond et s’inquiète pour tout le monde. Mine de rien, il est plutôt populaire auprès des filles.

    Lala Stalin Deviluke est la princesse de l’empire Deviluke, qui a mis à genou la galaxie. C’est une fille déjantée et toujours de bonne humeur qui déteste les situations tendus. Elle a comme passe-temps l’élaboration de machines loufoques et souvent source de catastrophe… Elle semble un peu simplette, mais prend en faite la vie de façon simple et agréable. C’est une fille profondément gentille qui n’a pas vraiment conscience de ses attributs physiques. C’est un personnage particulièrement moe.

    Sairenji Haruna est un de mes personnages préférés. C’est une fille timide et calme qui trace sa route sans prendre en considération l’avis des autres. Elle n’en reste quelqu’un de très gentil amoureuse de Rito. Elle est très observatrice et plutôt intelligente, même si elle a du mal à comprendre les sentiments des autres. Elle s’entend avec tout le monde et est également très Moe.

    Zastin est le garde du corps officiel de Lala. C’est un bon combattant qui n’a pas peur du ridicule pour suivre les ordres de sa protégée. Il s’entend bien avec Rito et Mikan. Il est plutôt maladroit, mais très dévoué.

    Konjiki no Yami est un de mes personnages préférés, tout anime confondu. C’est une extraterrestre engagée pour tuer Rito. C’est une combattante exceptionnelle. Elle parle peu, mais est facilement troublée par ce disent et pensent les autres. Elle s’entend bien avec Lala et vie avec Ryoko Mikado. Elle a un caractère très fort et n’est pas à l’aise avec les garçons. Elle finit souvent par s’en prendre à Saruyama. Elle est complexé par la taille de ses seins. Encore un personnage très Moe et kawaii. Son design est une référence directe à Eve du manga et anime Black Cat.

    Yûki Mikan est la petite soeur de Rito. Elle s’occupe de la maison et entretien son frère. C’est une fille agréable, très bien élevée et très mature. Elle est la petite sœur rêvée. C’est également l’un de mes personnages préférés. Elle s’entend bien avec tout le monde et n’hésite pas à porter secours à n’importe qui.

    Tenjôin Saki est dans le même lycée que Rito. Fier de sa beauté, elle voit l’arrivé de Lala d’un très mauvais œil. Toujours accompagnée de ses amies Aya et Rin, elle jalouse Lala et la défie dès qu’elle en a l’occasion. C’est un personnage assez peu agréable qui déteste qu’on ne la regarde pas.

    Kotegawa Yui est la déléguée de la classe de Rito. C’est une fille sérieuse qui aime quand tout file droit. Elle n’est pas très populaire à cause de ça et se sent parfois un peu seul. J’aime beaucoup ce personnage, un peu tsundere.

    Ren Elsie Jewelria est un extraterrestre particulier, puisqu’il possède deux personnalités, qu’il intervertie quand il éternue (une référence à Lunch de Dragon Ball ?). Ren est un combattant à la volonté de fer amoureux de Lala et prêt à retourner des montagnes pour elle. Run est une fille timide et mignonne, gentille et douce avec tout le monde.

    Saruyama Kenichi est le meilleur ami de Rito. C’est un idiot un peu pervers qui veut vivre sa vie de lycéen à fond. Il est toujours là pour aider ses amis, même s’il sert souvent de punching ball.

    Ryoko Mikado est un des personnages les plus mystérieux de la série. C’est une extraterrestre qui travail en tant qu'infirmière au lycée de Rito. Elle s’occupe des extraterrestres atterries sur terre et est une source de conseil pour notre héros.

    Voilà pour le moment ! Comme vous l’avez remarqué, la grande majorité des personnages féminins sont très réussis, attachant et Moe.

Scénario :

    Yûki Rito vit sa vie de lycéen comme il peut en essayant de concrétiser son amour pour Haruna. Mais alors qu’il prend tranquillement son bain, Lala apparaît devant lui, nue, et lui demande de l’aide. Pourchassée par des gardes de son pays, elle a fait une fugue car elle en a marre d’être courtisée par tous ceux qui veulent devenir héritier de l’empire de son père. Pour éviter ça, elle décide de faire de Rito son fiancé. Mais celui-ci fait par accident un geste qui signifie qu’il accepte officiellement d’être le fiancé de la belle et se retrouve pied et poings liés à Lala alors qu’il est amoureux d’Haruna. Pendant ce temps, Lala est tombée amoureuse de lui, ce qui n’arrange pas ses affaires. Rito parviendra-t-il à concrétiser son amour avec Haruna ? Lala prendra-t-elle le coeur de Rito ? Notre héros réussira-t-il à se débarrasser de la lourde responsabilité d’être héritier d’empire de Deviluke ?

    Les extraterrestres sont nombreux sur terre. Parmi eux, certains n’ont pas l’intention de laisser la place de fiancé de Lala à un humain… Nos amis réussiront-ils à s’en sortir ?

    Le scénario est un peu WTF… Mais il est un parfait prétexte à toute une ribambelle de scènes kawaii, ecchi ou moe, alors ce n’est pas plus mal. Malgré tout, il lui arrive d’aborder des sujets un peu plus profonds, ce qu’il fait d’ailleurs très bien.

Graphisme :

    Comme on pouvait s’en douter, le niveau est vraiment bon pour son année de sortie. Le design général est bien pensé. Le design des personnages est vraiment très bon, mettant parfaitement en valeur le côté kawaii des créatures de rêves qui parcourt cet anime. Habituellement, je ne trouve pas beaucoup d’intérêt aux filles plantureuses. Mais j’avoue que cet anime les met parfaitement en valeur et leur donne un côté moe très intéressant. Le rythme est plutôt bon, faisant un mixte entre du shonen et du comique, sans oublier les scènes de ecchi, pour le moment assez soft, car mettant peu en valeur certains attributs féminins pourtant à l’écran. Le design des extraterrestre est un peu WTF

    Les OST sont très bons. Ils sont composés par Takseshi Watanabe, qui a également travaillé sur un certain nombre de grande série (Fate Stay Night, Falcon, Ichigo Mashimaro, Kagekara Mamoru!, Cutie Honey, To Aru Majutsu no Index, Secret of Nogizaka Haruka, To Aru Kagaku no Railgun, Ro-Kyu-Bu!, Accel World, Dear Friend, Sonic Lost, Strike the Blood, Gate, Itsu Datte, Heavy Object et j’en passe !).  L’opening est très bon graphiquement, même si je n’accroche pas énormément sur la chanson : forever we can make it! du groupe THYME.

Point noir :

    Bon, très clairement, ceux qui n’aiment pas le ecchi ne devraient pas regarder cet anime.

    Les quelques scènes de combats ne sont pas terribles…

    Dommage que les scènes de ecchi de type nudité ne soient pas plus mises en valeurs…

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré To Love-Ru. C’est un excellent anime Ecchi qui se base sur un vision Moe de ses personnages. C’est un grand classique que je conseille à tous les fans du genre.

toloveru
toloveru

Opening & Ending

toloveru
toloveru

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire