Twin Star Exorcists

twinstarexorcists01

Article tome 1

Aujourd’hui on s’attaque au manga Twin Star Exorcists (Sousei No Onmyouji) !

 

La petite histoire :

Ce manga est publié chez Kaze.

    J’ai déjà donné pas mal de détails dans mon article sur l’animé tiré de ce manga, donc j’ai cherché d’autres informations moins classique. Ce manga est la deuxième série de Yoshiaku Sukeno.

L’auteur avait auparavant écrit Bimbogami ga!, un manga dont les graphismes renfermé sur la culture nipponne, rappel légèrement le graphisme de Twin Star.

L’auteur a enchaîné les deux avec très peu d’intervalle, ce qui explique sans doute ce phénomène (Twin Star a commencé en Novembre 2013, il y a déjà 5 ans). Il y a à ce jour 15 tomes au Japon et la série continue encore et toujours même si l’animé est terminé depuis bientôt un an.

Personnage :

    L’histoire se construit autour des deux personnages principaux, mais les ramifications scénaristiques ont créées tout une bande de personnage tous plus intéressant les uns que les autres.

    Rokuro Enmado est un collégien comme les autres. A quelques détails près. Il est turbulent, nerveux, souvent victimisé par ses amis et n’a aucun talent. Depuis un événement tragique deux ans plus tôt, il a abandonné sa vie d’Onmyouji et cherche sa voie. Mais le destin se charge de lui rappeler son seul et unique talent et la force incroyable qui lui a était donné. C’est au final un personnage assez équilibré et agréable qui passerait inaperçu dans le monde réel. Cela en fait un personnage réaliste, agréable et finalement assez attachant.

    Benio est une collégienne exceptionnelle. Seule descendante d’une des plus puissantes familles d’onmyouji, elle n’a qu’un objectif en tête : conjurer tous les impures. Elle se nourrit exclusivement d’Ohagi (pâtisserie japonaise), possède un caractère froid et serein qui énerve souvent les autres. Mais derrière cette couche de glace, on trouve en faite une fille très mignonne qui a une multitude de blessure, qu’elle soit passée ou non. C’est un de mes personnage préféré ! Elle est mignonne aussi physiquement qu’au niveau de son caractère un peu tsundere, elle est puissante puissante au combat, puissante dans tout ce qui est en rapport avec la conjuration, mais finalement très inexpérimentée dans tout le reste.

    Ryogo est le grand frère spirituel de Rokuro. Ils sont orphelin tous les deux et se sont retrouvé frère par un heureux hasard. Au final, c’est lui qui donne un stabilité à son frère et qui le comprend surement le mieux. Il est très agréable et très fin, ce qui fait de lui un des perso les plus classique de la série. Il a beaucoup de sentiment plutôt paternel, ce qui rend ses relations avec les autres vraiment prenante et réaliste.

    L’ancien est un peu le grand-père adoptif de Rokuro et Ryogo. Il s’occupe de la pension où habitent plusieurs Onmyouji, possède une connaissance expliqué par son âge et semble partager les secrets des hauts membres de l’ordre Onmyou. Il est très sympathique, bien qu’il soit souvent absent.

    Arima Tsuchimikado, actuel chef de l’ordre Onmyou et surnommé dans l’animé “Hentai Pansu” en raison de sa première apparition et un personnage pour le moins particulier. Prit au départ pour un pervers notoire, il possède en faite une intelligence remarquable qui le pousse à ne reculer devant aucune manipulation pour arriver à ses fins. Moralement décalé, il est pourtant très respecté par ses pairs, indiquant qu’il cache bien son jeu.

    Il y a d’autres personnages moins importants, mais loin d’être mal conçu et de nouveaux persos arriveront dans les tomes futurs, des persos qui rehausseront encore le niveau de cette histoire.

Scénario :

    Rokuro à décidé de devenir une star ! Mais alors qu’il se prend une nouvelle fois un râteau par l’une de ses camarades, il rencontre par hasard Benio. Celle-ci tombe droit dans la rivière. N’écoutant que son courage, notre héros décide de la sauver et saute à son tour. Seulement il ne sait pas nager, contrairement à la jeune fille. Elle se retrouve obligée de le sauver. Muette comme une carpe, elle l’oblige alors à la conduire à un endroit précis indiqué sur un plan. Rokuro, sur de lui, se perd dans sa propre ville. C’est alors que tout commence. Pour sauver des enfants, nos deux héros se retrouvent dans une dimension parallèle nommée Magano, une dimension peuplée d’impures créés par les mauvais sentiments humains. Après un combat très bien conçu, Benio se retrouve devant un impure gigantesque qu’elle a du mal à vaincre. C’est là que Rokuro décide de renouer temporairement avec son passé d’Onmyouji et décide de montrer sa véritable force.

    Après cet évènement, Arima débarque dans la vie de nos héros et leurs apprends après moultes péripéties qui ils sont.

    Le scénario est bien ficelé, agréable et réussi à ponctuer les combats pour rendre le tout très agréables. Si on devine déjà un bon nombre d’élément, il est encore impossible de visualiser la trame dans son entièreté, ce qui en fait une œuvre à la fois légère et très profonde dont je ne peux personnellement pas me défaire.

Graphisme :

    J’en ai déjà parlé plus tôt, mais cette œuvre nous présente un design "nipponisé" et d’une redoutable précision. Bien qu’utilisant les effets habituel des shonen, tout est sagement dosé et maîtrisé, provoquant des scènes de tous les genres qui respectent parfaitement l’histoire tout en apportant une nouvelle atmosphère à l’histoire. Nous ne lisons plus le manga, nous nous intégrons à l’intérieur.

    Je tiens à saluer le rabats d’illustration avant la couverture rappelant le genre de rabat de GetBackers, ainsi que les commentaires de l’auteur et des traducteurs, même si on sent que ce premier préfère de loin faire parler les personnages à sa place.

Point noir :

    Il y a un de taille. En effet, si l’animé a eut son petit succès, Twin Star Exorcists est loin d’avoir des ventes incroyable le hissant au niveau des plus grands. J’ai plusieurs explications à ceci.

Déjà le design extrêmement japonisé demande une bonne connaissance de l’ambiance japonaise pour être saisie dans son ensemble.

Ensuite, il est fort possible que le succès, tel qu’il l’a été pour Noragami ou SNK, mette du temps à arriver. Qui sait si dans quelques années, malgré l’arrivé de nouveautés très attendu comme Black Clover, Twin Star ne comptera pas parmi les plus grands ?

Conclusion :

    C’est un shonen que j’ai particulièrement apprécié. Très complet, je le conseil à tous les fans du genre, même si je ne le déconseille en tant que manga initiatique. Il mérite sa place parmi les plus grands et j’espère que le succès arrivera un jour.

twinstarexorcists02

Article tome 2

Aujourd’hui on parle du tome 2 de Twin Star Exorcists !

 

Personnage :

    J’ai déjà parlé d’un bon nombre de personnage, mais nous en apprenons plus sur certains dans ce tome…

    Kinu Furisato, plus souvent appelé “la vieille nourrice” ou “la vieille” que par son nom, c’est une petite vieille qui couve Benio depuis qu’elle a perdu ses parents. Elle a très mauvais caractère et ne s’entend pas avec Rokuro, qu’elle considère comme trop faible. Elle ne souhaite que le bonheur de Benio. Peut être un peu trop...

    Otomi Mayura est l’amie d’enfance de Rokuro et la fille de son maître. C’est une fille souriante, joviale et très agréable. Elle s’inquiète énormément pour son ami, ce qui fait parfois ressortir son côté bizarre. Elle est amoureuse de Rokuro, ce qui la place en position de rivalité avec Benio.

    Kamui est un basara : un impure à forme humaine capable de parler le langage humain. C’est un combattant surpuissant qui passe son temps à chercher des combattants à défier. Il a tué quelques années plus tôt les parents de Benio. Sa passion, c’est de faire des décompte de 10 secondes en donnant des choix aux humains pour observer leurs réactions.

    Encore des nouveaux personnages intéressants ! Mais ce n’est pas tout, car nous ferons la connaissance d’un de mes personnages préférés à la fin du tome !

Scénario :

    Dans le tome précédent : Benio et Rokuro ont appris par Arima Tsuchimikado qu’ils étaient les étoiles jumelles : des Onmyouji surpuissants destinés à donner naissance au Miko, l’être ultime censé détruire les impures une bonne fois pour toute. Seulement, ils n’ont pas du tout l’intention de sortir ensemble et Rokuro n’a pas vraiment envie de redevenir onmyouji.

    Arima Tsuchimikado à prêté sa résidence secondaire au “jeune couple” et les oblige à y vivre ensemble. La cohabitation entre un énervé immature et une fille froide se nourrissant uniquement d’ohagi et de Spécial Benio se passe comme prévu : mal ! Rokuro survivra-t-il à la cuisine de sa “colocataire” ?

    Benio rencontre au cours d’une de ses conjurations (c’est son passe temps) un impure surpuissant : Kamui, le basara qui a tué ses parents. Il l’écrase sans problème. Survivra-t-elle à ce combat perdu d’avance ? Rokuro, resté à la maison pour préparer à manger, arrivera-t-il à temps pour la sauver ?

    Combat après combat, au contact de Benio, Rokuro semble avoir grandit. Il pense de plus en plus à redevenir onmyouji. Mais l’arrivé d’un nouveau personnage va rendre les choses plus compliquées en y mêlant les évènements de la pension Hiinatsuki…

    Comme dans le premier tome, c’est un très bon scénario. Bien ficelé, il continue à poser les bases de l’histoire tout en alternant entre un certain sens de l’humour et des combats ahurissants. Ce qui est intéressant dans cette œuvre, c’est qu’on a toujours l’impression d’avoir tous les éléments, alors que ce n’est jamais le cas. Bref, c’est encore et toujours de l’excellent travail.

Graphisme :

    Légèrement moins “nipponisé” que le premier tome, ce tome reste graphiquement très bon, surtout dans son propre genre. Yoshiaki Sukeno prend bien plus de liberté sur le plan graphique que dans le premier tome. Si on observe bien, on y trouve des éléments tirés d’autres genres, tel le shojo. Les trames de fonds sont très bien faite sans pour autant entamer l’attention que l’on porte aux personnages. Le design reste très personnel et le niveau général de l’œuvre est très élevé.

    Il y a deux bonus très intéressant. Le premier, c’est la double page d’illustration colorisée très sympathique. Le second, c’est la partie “manga-bonus” du mangaka (et son illustration un peu ecchi). L’auteur nous parle un peu de sa vie et de son travail, c’est très intéressant.

Point noir :

    On va commencer par le début en parlant de la toute première page du manga. Il s’agit de la double illustration très sympathique dont je parlais plus haut. J’ai beau la trouver super belle, il n’en reste qu’elle est “imprimée” ou “incorporée” à l’envers… Dommage Kaze, c’était presque un sans faute !

    Même si c’est moins prononcé que dans le premier tome, il n’en reste que certains aspects graphiques sont façonnés d’une façon très personnel et peuvent donc être difficile à saisir pour les plus “jeune” dans l’univers manga.

    Enfin : le combat contre Kamui, qui était quelque chose de vraiment exceptionnel dans l’anime est ici quelque chose de plutôt fade en comparaison, même si ça reste un super combat.

Conclusion :

    Rien à faire, c’est un excellent shonen que j’ai vraiment adoré ! Malgré le fait qu’il passe un peu à la trappe, je le conseille vivement aux fans du genre et souhaite qu’il ai plus de succès.

twinstarexorcists01

Article tome 3

On parle aujourd’hui de la suite de Twin Star Exorcists !

 

La petite histoire :

    A ce jour, il y a 17 tomes aux Japons, dont 15 publiés chez Kaze. Le 16ème tome sortira le 17 Avril 2019.

Personnage :

    Seigen Amawaka est un de mes personnages préférés. C’est le père de Mayura et l’ancien maître de Rokuro. Froid et peu enclin à la conversation, il est très fort physiquement et en impose par sa présence presque lugubre. C’est un des douze généraux célestes sous les ordres d’Arima Tsuchimikado. C’est un combattant hors norme, aussi bon en magie qu’en attaque physique. Il a un comportement très tsundere, même avec sa propre fille. Il ne semble plus avoir de contacte avec sa femme, qu’il a quitté quelques années plus tôt. C’est un très bon maître, même s’il est un peu sévère. Il est surnommé le tigre blanc.

    Yûto Ijika est le frère de sang de Benio, ainsi que l’ancien meilleur ami de Rokuro, quand celui-ci était à la pension Hiinatsuki. C’est un personnage excentrique au désir de destruction impénétrable. On ignore exactement à quel point il s’est modifié lui-même, mais il semble être un demi-impure, plus ou moins comme Rokuro. C’est un combattant surpuissant qui ne donne d’importance qu’à Rokuro, considérant tous les autres, Benio comprise, comme de simples moucherons. On ignore beaucoup de chose sur lui, ce qui en fait un personnage très mystérieux.

    Voici deux nouveaux personnages à la hauteur de cette histoire. Ces personnages sont extrêmement profond, au final bien plus que les personnages principaux. Ils ont une psychologie très particulière et très intéressante.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Seigen à refait son apparition. En apprenant que Rokuro a décidé de redevenir Onmyouji, il décide de l’emmener, lui et Benio, à Magano. Là, il teste la force de caractère de Rokuro avant de révéler à Benio que celui-ci est le seul survivant de la pension Hiinatsuki, l’endroit où vivait Yûto Adashino, son frère jumeau. Comment la relation entre nos deux personnage va évoluer ?

    Rokuro se considère comme le seul responsable de la tragédie de Hiinatsuki. Ne supportant plus le regard de Benio, il s’enfuie. Mais une rencontre pourrait bien le remettre dans les railles de l’exorcisme. Alors que Seigen est retourné à Magano avec Benio pour lui expliquer les tenants et les aboutissants d’un nouveau type d’impure : les néo-impures, Rokuro voit Mayura se transformer en néo-impure sous ses yeux. Nos héros n’ont plus le temps de réfléchir, ils doivent trouver un moyen de retransformer Mayura en humaine, chose impossible selon Seigen. Est-ce ainsi que se terminera la vie de Mayura ?

    Alors qu’ils sont encore à Magano, un personnage refait son apparition : Yûto Ijika. Celui-ci avoue sans problème qu’il est le responsable de la tragédie d’Hiinatsuki et de la transformation de Mayura, faisant ainsi de la vie de Rokuro un véritable enfer. Qu’est-il venu chercher en réapparaissant ? Nos héros réussiront-ils à l’arrêter ? Survivront-ils à un tel affrontement ?

    Alors que les deux premiers tomes étaient très bon scénaristiquement, celui-ci nous montre qu’il peut être encore meilleur. Il n’est plus juste bien ficelé, il retrace les évènements passés de façon clair et précise, mais aussi de façon à nous induire en erreur en même temps que les personnages. Sans même qu’on s’en rende compte, nos héros évoluent, grandissent, se rapprochent… Si ce tome propose beaucoup moins d’humour que les deux premiers, il est tout de fois beaucoup plus touchant. On ressent toute la rage des personnages grâce aux graphismes très typique, ce qui implique qu’on s’attache très vite à eux. C’est vraiment un excellent travail.

Graphisme :

    Ce tome est essentiellement constitué de combat. C’est en soit la plus grosse différence avec le tome précédent. Quand on y fait attention, le dessin est vraiment d’une qualité incroyable. Les trames de fonds sont vraiment d’une qualité remarquable et utilisé de façon à embellir les personnages et à “poser” les actions. Les onomatopées sont très personnalisées et s’accordent avec les scènes, un peu à la manière de Air Gear ou Biorg Trinity, sans tout de fois arriver à ce niveau de customisation. Si le ecchi a disparu en tant que tel, il reste présent à quelques occasions, en disant long sur les désirs de l’auteur.

    Les bonus sont très intéressants une fois de plus. Déjà, nous avons une page couleur pour deux illustrations. Ensuite, ce manga est remplie de petite histoires drôles, et ce jusqu’à sa couverture cartonnée.

Point noir :

    Graphiquement, on retombe un peu dans le problème du tome dernier.

    J’avoue que j’aurais aimé un peu plus de trace de l’auteur…

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré ce tome de Twin Star Exorcists. C’est un excellent manga bourré de combats passionnant et d’une sensibilité grisante. Je le conseille fortement aux fans de shonen, ils ne seront pas déçus.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 04/01/2019