Black Clover

blackclover01

Article tome 1

On s’attaque aujourd’hui à une étoile montante du shonen : Black Clover !

 

La petite histoire :

    Alors, Black Clover est un manga qui compte 14 tomes au Japon et qui est écrit depuis 2015 par Yuuki Tabata. C’est un jeune mangaka qui a écrit Hungry Joker en 2012 avant d’attaquer Black Clover.

    Le manga a eut beaucoup de succès au japon et une communication sensationnel en France sur la sortie des premiers tomes. Par contre, l'engouement semble s’être calmé depuis quelques mois, depuis la sortie de l’animé. Puisqu’on en parle, celui-ci compte aujourd’hui 29 épisodes et devrait en avoir 51. J’ignore si une suite sortira, mais pour moi, ce manga a largement de quoi devenir le nouveau Fairy Tail.

Personnage :

    Le héros de cette histoire s’appel Asta. C’est un jeune orphelin d’un petit village perdu qui se nomme Hadge. Il est particulièrement stupide, petit, maladroit, surexcité, ne possède aucun pouvoir magique, contrairement à tout le reste de la population. Mais il est particulièrement obstiné et rêve de devenir Empereur-Mage. Pour ça, il s’entraîne à longueur de journée et possède donc une condition physique quasi-surhumaine, surtout un un garçon de 15 ans. Il est amoureux de la soeur de son village, alors qu’elle a au moins 10 ans de plus que lui et qu’elle ne peut pas se marier. Il possède un grimoire à 5 feuille qui lui permet d’utiliser une épée pouvant trancher la magie.

    Yuno est le rival et le meilleur ami d’Asta. Il est également un orphelin de Hadge, mais contrairement à son camarade, il est grand, beau gosse, très doué en magie, adroit, intelligent et très calme. Il rêve lui aussi de devenir Empereur-Mage, mais sa force fait que tout le monde pense qu’il en est capable. Il possède un grimoire à 4 feuille, comme le 1er Empereur-Mage et utilise la magie du vent.

    Yami Sukehiro est le capitaine de la compagnie du taureau noir. Il a 28 ans, possède une carrure très impressionnante et un mauvais caractère qui tient tout le monde en respect. On ne connaît pas encore ses pouvoirs à ce stade du manga, mais sa simple présence est largement suffisante pour calmer tout le monde. Malgré sa froideur, on sent qu’il cache au fond de lui une sorte de tendresse envers le tat de taré qu’il recrute.

    Noelle Silva est une noble qui ne parvient pas à maîtriser sa magie. Elle a mauvais caractère et snob tout le monde, à l'exception de Yami. On ne sait pas encore grand chose sur elle, mais on a déjà remarqué qu’elle avait des relations familiales compliquées à causes de ses capacités et qu’elle pouvait utiliser la magie de l’eau. Elle semble très complexé par son inutilité dans les cas où la vitesse et la précision sont fondamental.

    Magna Swing a 18 ans. C’est le vice-capitaine de la compagnie du taureau noir. Il maîtrise la magie des flammes, est aussi excité qu’Asta et vient lui aussi d’un petit village. Il a une très forte admiration pour Yami et semble prendre Asta sous son aile, alors qu’il s’entend très mal avec Noelle.

    Voilà ! Il y a d’autres personnages, mais comme on n’en parle finalement très peu pour le moment, je vous laisse la surprise. J’en parlerais sûrement dans les prochains tomes. Pour le moment, seul Asta et Yuno sont approfondis… Mais il faudra attendre les tomes suivants pour savoir si c’est toujours vrai.

Scénario :

    Asta et Yuno vivent dans le petit village de Hadge. Ils veulent tous les deux devenir Empereur-Mage, mais si Yuno est un surdoué en magie, Asta n’est pas capable de faire le moindre sort. Comme ils ont 15 ans, ils participent à une remise de grimoire. C’est là que l’histoire commence réellement. Yuno obtient un grimoir à 4 feuilles, censé porter chance à son utilisateur, alors qu’Asta n’en reçoit même pas. Après la cérémonie, Yuno est attaqué par un ancien chevalier mage qui veut lui voler son grimoire pour le revendre. En voyant son ami prit au piège, Asta intervient. Mais même s’il est super fort physiquement, il ne fait pas le poids. Un grimoir défonce alors le mur de l’église qui abritent les grimoirs et atterrit près d’Asta : un grimoire à 5 feuilles. Celui-ci s’ouvre et donne à Asta une épée. Le combat reprend et notre héros délivre son ami et éclate littéralement l’ex-chevalier mage.

    Je vous passe les détails, mais pour devenir Empereur-Mage, il faut d’abord devenir chevalier-mage en intégrant l’une des compagnies. Pour ça, il faut passer un examen. Yuno réussi sans problème et intègre l'aube d’or, la meilleur compagnie. Asta, lui, rate toute les épreuves sauf le combat final. Il n’est pas reçu. Tout du moins jusqu’à une altercation avec Yami, qui décide ensuite de le recruter dans la compagnie du Taureau noir. Et voilà, l’histoire est lancé ! Asta fera la connaissance de Noel et Magna, ainsi que de ses autres compagnons d’arme.

    Le scénario est plutôt linéaire et clairement centré sur Asta. Si beaucoup disent que ce scénario est largement inspiré de Naruto, à cause du “Je deviendrais Empereur-Mage” qui rappel quand même beaucoup le “Je deviendrais Hokage”, je trouve tout de fois beaucoup de différence. Déjà, Asta possède un rival qui le reconnaît et parvient parfois à l’impressionner. Ensuite, même si on s’attend souvent aux retournements de situation, j’avoue avoir été plutôt motivé par ce scénario en retrouvant les sensations que j’avais eu en lisant Fairy Tail, même si l’univers est différent.

Graphisme :

    Yuuki Tabata a une écriture vraiment personnel. Il utilise des éléments design qu’il a lui-même créé et une sorte de “fouilli de traits” qui rappel le début de l’attaque des Titans, mais en maîtrisé. Il laisse pas mal de trace et parle même de son mentor : Toshiaki Iwashiro. Ce mangaka n’a jamais fait d’énorme succès, mais il a eut comme assistant Yuuki Tabata, Naoya Matsumoto l’auteur de Neko Wappa ! et  Ryuhei Tamura, l'auteur de Beelzebub. Ensuite, le design des personnages est plutôt bien choisi, même s’il est parfois un peu brutal (rien d’étonnant pour un premier tome).

Point noir :

    Alors… Déjà on va parler d’Asta. J’ai deux soucis avec ce personnage. Déjà le fait qu’il n’ai aucune magie mais réussisse à battre tout le monde est un peu surfait et casse un peu l’effet de surprise. Ensuite, le fait que le scénario se ligue contre lui pour le faire passer pour un débile profond à longueur de manga. C’est un peu dommage d’utiliser ce moyen pour le mettre en avant alors qu’il existe beaucoup d’autres moyens. Ensuite, je voudrais parler de la soeur de qui il est amoureux. Son apparence ne change pas, peu importe les années. Asta était amoureux d’elle quand il avait 10 ans et il l’ai toujours 5 ans plus tard. Seulement, elle n’a pas évolué d’un iota…

    Ensuite, le personnage Vanessa Enoteca, une fille bourrée 24/24 qui se balade en sous-vêtement. Là, il n’y aucune excuse possible, c’est très clairement une référence à Kana Alberona de Fairy Tail.

    Enfin, les graphismes sont vraiment très personnalisés et peuvent bloquer un peu certains, surtout s’ils n’ont pas l’habitude de ce type de dessin.

Conclusion :

    C’est un bon manga shonen, même si le scénario est pour le moment un peu simpliste. J’espère vraiment qu’il deviendra le nouveau Fairy Tail et je le conseil à tous les fans de shonen et à ceux qui aiment les “grands mangas” en général.

blackclover02

Article tome 2

On s’attaque aujourd’hui au tome 2 de Black Clover !

 

La petite histoire :

    A peine que la saison 1 approche de sa finalité sur Crunchyroll, que déjà la saison 2 est annoncé. A ce jour, Black Clover compte 18 tomes au Japon (publiés chez kaze) pour 51 épisodes annoncés et une saison 2 en préparation. Le jeu est aussi beaucoup attendu par les fans de la licence.

Personnage :

    Je vais continuer à vous présenter nos personnages principaux.

    Vanessa Enoteca est une sympathique jeune femme du taureau noir. Plus ou moins alcoolique, elle joue de ses charmes pour avoir ce qu’elle veut. Elle prend Asta et Noel sous son ail pour les aider à prendre leurs habitudes. Elle n’est pas sans me rappeler Kana de Fairy Tail, quoi qu’elle soit un peu plus joyeuse.

    Luck Voltia est un jeune garçon du taureau noir. Toujours de bonne humeur, il aime se battre plus que tout. Il est plutôt sympathique, en dehors du fait qu’il cherche à se fritter à la moindre occasion. Il est très fort pour sentir l’énergie magique.

Klaus Lunettes fait partie de l’aube d’or. Aîné de Yuno, il n’apprécie pas beaucoup son jeune compagnon, qu’il trouve trop sûr de lui. Malgré son caractère, il semble être un bon combattant sur qui on peut compter.

    Mimosa Vermillon est la cousine de Noelle. Elle fait partie de l’aube d’or. Derrière une apparence toute fragile et toute mignonne, c’est en faite une fille au fort caractère qui sait viser où ça fait mal.

    Enfin, Nero est le oizoz qui accompagne Asta partout et lui tape sur la tête quand il en a l’occasion. Il a mauvais caractère.

Scénario :

    Dans le dernier tome : Asta, Noelle et Magna sont envoyés dans un petit village pour la première mission des nouvelles recrues. Ils ont pour objectif de chasser le sanglier géant suite à un pari qu’à perdu Yami. Mais quand ils arrivent au village, celui-ci est entouré par une brume magique. Ils découvrent grâce à Asta que tous les habitants sont en danger de mort. Un groupe terroriste cherche quelque chose et est prêt à sacrifier la population. Le combat s'engage, mais les taureaux noirs sont loins d’être à leurs avantages malgré le contrôle inespéré de Noelle.

    Le combat continue. Magna et Asta donne tout ce qu’ils ont, mais leurs réserve magique et physique s’épuisent trop vite. Réussiront-ils à l’emporter et à sauver le village ?

    Après une petite virée en ville, la compagnie du taureau noir reçoit un ordre de mission de la part de l’empereur-mage en personne. Asta, Noelle et Luck sont mobilisé pour aller explorer un donjon qui vient d’être découvert à la frontière avec le royaume de Diamond. Mais ils comprendront vite qu’ils ne sont pas les seuls à avoir fait le déplacement…

    Je trouve ce scénario un peu plus intéressant que celui du 1er tome. Il se base un peu plus sur l’univers et un peu moins sur Asta, ce qui donne une vraie bouffée d’air frai. Les combats sont plus intéressants, on découvre de nouveaux personnages, bref : la grande aventure est de retour ! On découvre un univers politisé très intéressant et plus complexe qu’il n’en a l’air dans le premier tome.

Graphisme :

    Le niveau général de ce tome est meilleur que le précédent. Yûki Tabata gomme ses excès de “traits” et parvient ainsi à laisser derrière lui le côté “fouillis” du 1er tome. Les trames de fond sont de bonnes qualités, le design des personnages est intéressant et les combats bien conçus.

    Détail intéressant, Ryuhei Tamura (auteur de Beelzebub) a écrit une planche spécialement pour son ancien collègue. Notre mangaka personnalise beaucoup son manga, tout autant que ses personnages et c’est un élément que j’apprécie beaucoup.

Point noir :

    J’ai déjà évoqué plusieurs points noirs pour le 1er tome. Je ne vais pas revenir sur Vanessa, mais je vais reparler d’Asta. Dans ce tome, il y a un léger mieux le concernant. Il passe encore pour un débile, mais ses réactions et ses combats sont un peu plus intéressant que dans le 1er. Affaire à suivre.

    En dehors de ça, les graphismes se corrigent, donc je n’ai plus grand chose à rajouter.

Conclusion :

    Ce tome de Black Clover est meilleur que le précédent. Je vais donc redire ce que j’avais annoncé pour le 1er tome : c’est à mon avis le nouveau Fairy Tail. Je le conseil à tous les fans de shonen, ils ne seront pas déçus.

blackclover01

Article tome 3

On s’intéresse aujourd’hui à la suite de Black Clover !

 

La petite histoire :

    Ça y est, la Black Clover Mania commence ! L’anime commence à avoir pas mal de succès, même s’il fait beaucoup moins parler de lui de Hiro no Academia. Tout de fois, cela ne l'empêche pas d’avoir réussi à placer Asta dans le prochain jeu J Force !

    Il y a actuellement 19 tomes au Japon et 16 en France, chez Kaze.

Personnage :

    Nozel Silva est le fils aîné des Silva et le cousin de Mimosa Vermillion. C’est le capitaine de la Compagnie de l’Aigle d’Argent et entretient une forte rivalité avec Fuegoleon Vermillion. Il a en horreur les faibles et martyrise à ce titre sa petite sœur Noelle. Il a beaucoup de présence.

    Julius Novachrono est l’actuel empereur-mage de Clover. C’est un excentrique maniaque de la magie. Il est très curieux et plutôt sympathique. Il porte un intérêt tout particulier à Asta et sa magie, ainsi qu’aux capacités de Yuno.

    Nebula Silva est la fille aînée des Silva et la petite sœur de Nozel. Elle prend un plaisir particulier à humilier ses adversaires. C’est quelqu’un d'hautain qui ne rate jamais une occasion d’écraser sa petite soeur.

    Solid Silva est le cadet des frères Sylva. C’est quelqu’un de sadique qui préfère agir seul. Il déteste également sa jeune sœur Noelle.

    Leopold Vermillion est le cousin de Mimosa. C’est un personnage tout feu tout flamme (une référence à Natsu ?) qui semble très vite se rapprocher d’Asta, qu’il considère assez vite comme un rivale. Il semble tout de fois prêt à tout pour la justice.

    Je n’ai pas eu le courage de présenter tous les nouveaux personnages de ce tome. Déjà parce que les plus développés ne sont pas forcément les plus intéressants, mais aussi parce qu’ils sont trop nombreux… J’en reparlerais. Quoi qu’il en soit, les nouveaux personnages de ce tome qui sont à mon sens les plus intéressant sont Julius et Leopold.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Asta, Noelle et Luck Voltia ont été envoyé dans un donjon à la recherche du trésor de celui-ci. En chemin, ils croisent la route de Klaus Lunette, Mimosa Vermillon et Yuno. Mais ils se rendent vite compte qu’ils ne sont pas les seuls dans ce donjon. En effet, une équipe envoyée par un pays voisin fait son apparition et n’a pas du tout l’intention de se faire doubler. Le combat fait rage et les combattants de Clover prennent le dessus sans trop de problème. Tout du moins jusqu’à ce qu’ils tombent sur Mars…

    Le combat fait rage et les compagnies s’allient pour venir à bout du puissant adversaire. Asta profite au maximum de ses capacités et réussit enfin à se débarrasser de Mars. Mais celui-ci maîtrise non seulement les minéraux, mais aussi les flammes de la résurrection. Il a même développé une stratégie pour se débarrasser d’Asta sans problème. Les combattants du royaume de Clover viendront-ils à bout de cet étrange adversaire ?

    De retour à la compagnie, Yami annonce à ses deux nouvelles recrues qu’elles sont invité à la capitale par l’empereur-mage en personne, pour qu’Asta et Noelle puissent assister à la cérémonie permettant de changer de rang. Mais les retrouvailles ne se passeront pas comme prévues…

    En terme de scénario pur, il faut être réaliste. Le combat contre Mars n’est en lui-même pas très original. En revanche, j’avoue avoir beaucoup apprécié l’évolution de celui-ci. La suite de l’histoire est un peu plate, profitant de l'engouement récent pour les scènes d’injustices et de souffrance. Par contre, la fin du tome est très bien pensée.

Graphisme :

    Si le niveau général de ce manga à encore augmenté, il faut dire que l’originalité du dessin de Yûki Tabata se gomme de plus en plus, devenant de plus en plus lisse. Les trames de fonds sont peu nombreuses, mais d’une qualité largement acceptable. Le design des personnages est très intéressants, mais nous y reviendront. Il y a pas mal d’illustrations bonus, que ce soit sur la couverture cartonnée ou entre les chapitres.

Point noir :

    Le scénario de ce tome est à mon sens moins intéressant que le premier. Le statut d’Asta et des autres personnages augmente, à mon sens, trop vite, gâchant un peu la “surprise”. Les personnages pourraient être une bonne chose, mais ils sont présentés tous en même temps. Non seulement leur design sont proches, ce qui les rends compliqués à reconnaître, mais le fait qu’ils soient tous présentés comme “négatif” est un peu dommage. Je ne parle pas des relations familiale qui ne s’éclaircissent que grâce à un croqui de notre mangaka.

Conclusion :

    J’ai préféré le tome 2 à ce tome de Black Clover. Il a tout de fois le potentiel que je lui ais prédit à sa sortie et lors de mon premier article. Les fans de shonen de base devraient aimer ce tome.

blackclover04

Article tome 4

On s’attaque à la suite du phénomène Black Clover !

 

Personnage :

    Fuegoleon Vermillion est le grand frère de Leopold et le cousin de Mimosa. C’est le capitaine de la compagnie du lion flamboyant. C’est quelqu’un qui brûle d’un ardent désir de justice, mais qui a appris à maîtriser ses flammes. Il est l’idole de son petit frère et c’est un personnage plutôt sympathique. C’est un excellent combattant.

    Il y a peu de personnages pour ce tome pour la simple et bonne raison qu’on ne connaît pas le noms d’une bonne partie de ceux de ce tomes…

Scénario :

    Dans le tome précédent : Invité par l’empereur mage en personne, Asta et Noël se retrouvent dans les hauts quartiers entourés des plus hautes pointures des différentes compagnies. Si certains sont déjà connu de Noël, la plupart est loin d’apprécier l’arrivé d’un roturier et d’une mage déchue. Les vieilles rivalités se réveillent, mais n’ont pas le temps de s'échauffer. La capitale de Clover est attaquée par un mystérieux groupe qui a l’intention de faire le plus de dégât possible. Alors que l’empereur mage est introuvable, le combat semble plus compliqué que prévu.

    Une armée de mort-vivant attaque la capitale. Asta et Leopold parviennent à trouver le coupable, mais le vaincre semble être une tâche particulièrement ardu. Pendant ce temps, les plus hautes pointures des compagnies sont téléportées dans un mystérieux endroits à  des centaines de kilomètre de la capitale… Réussiront-ils à revenir à temps pour sauver Clover ? De son côté, Yuno affronte seul une adversaire puissante capable d’utiliser tous les éléments. Sérieusement en difficulté, il va devoir puiser dans ses ressources s’il veut l’emporter.

    Ce tome est clairement orienté autour du combat. Il en profite pour confirmer toutes les interrogations levée par le tome précédent. On peut également noter une évolution des combats d’Asta et Yuno clairement typiquement shonen, voir nekketsu.

Graphisme :

    Ce tome est clairement au dessus des précédents en terme de combat. Si certaines scènes sont volontairement dégradés pour donner un côté “shonen”, d’autres sont très détaillées et travaillées. Le découpage des planches se fait de plus en plus classique. 

    La touche perso de Yûki Tabata se gomme presque totalement pendant les combats…

    La couverture est très réussie.

Point noir :

    Il y a beaucoup de personnage et il faut lire le manga plusieurs fois pour tous les identifier. Il y aussi pas mal de personnages inconnus ou sans autre intérêt que de mettre en valeur un personnage.

    Trop de combat tue le combat… J’ai bien peur que ce soit le problème de ce tome.

Conclusion :

    Ce tome 4 est de loin celui qui compte le plus de combat de tout Black Clover. C’est ce qui fait sa force et sa faiblesse. Très clairement, l’histoire n’avance pas beaucoup et les réactions des personnages principaux sont souvent totalement prévisibles… Je conseille tout de fois ce tome aux fans de shonen de combat.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 24/06/2019