La Mélancolie de Haruhi Suzumiya

haruhi

Article tome 1

On parle aujourd’hui du premier tome du manga La Mélancolie de Haruhi !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un Light Novel écrit par Nagaru Tanigawa entre 2003 et 2011 pour 11 volumes. Ce titre est publié chez Hachette.

    Le manga dont on parle est sorti entre 2005 et 2013 sous la plume de Gaku Tsugano, en 20 tomes chez Pika.

    L’anime, que j’ai déjà abordé lors d’un article précédent, est sorti en 2006 pour 14 épisodes licencié par Kaze.

    Une saison 2 est sortie en 2009 pour 28 épisodes dont 14 inédits chez Kaze.

    Depuis 2007, une seconde adaptation manga est en cours : La Mélancolie de Mini-Haruhi, par Puyo, en 10 tomes.

    Entre 2008 et 2009 sort un one shot d’adaptation manga : Nyoroon, Mini Churuya! par Eretto.

    Deux ONA sortiront en 2009 en guise d’adaptation aux deux manga précédents, de 25 et 13 épisodes chez Kaze.

    Je passerais sur le reste, que j’ai rapidement abordé dans mon article sur l’anime.

    Tous ces anime sont réalisés par Kyoto Animation.

Personnage :

    Kyon est le héros de cette histoire. Collégien banale, puis lycéen somme toute assez classique, il souhaite juste passer une scolarité divertissante, utile et vivre une histoire d’amour. Il a des goûts simples et aime son petit quotidien bien réglé. Il en pince légèrement pour Suzumiya et finit toujours par céder à ses caprices. Il est en quelque sorte le gardien de la moralité de la brigade SOS.

    Suzumiya Haruhi est le personnage central de l’histoire. Jeune fille pétillante, voir bouillonnante de vie, elle n’a qu’une hantise : l’ennuie. Seulement, tout l’ennuie. Surdouée, elle passe sans problèmes tous les examens. Elle est douée en sport et s’illustre sans problème dans toutes les disciplines. Enfin, elle plait aux garçons et a déjà vécu quelques rencards, qui l’ont ennuyé de simplicité et qu’elle a rapidement congédié. Elle a beaucoup de petit toc, comme changer de coupe de cheveux tous les jours quand elle s’ennuie. De bonne humeur, elle est inarrêtable et obtient toujours ce qu’elle veut. Elle n’en fait qu’à sa tête et n’hésite pas à piéger les autres. La seule et unique personne qu’elle semble écouter est Kyon.

    Yuki Nagato est une jeune fille peu causante qui passe la majorité de son temps à lire. Calme à l'extrême, elle est tout de fois capable de répondre à n’importe quelle situation.

    Mikuru Asahina est une jeune lycéenne aux formes pulpeuses qu’Haruhi a forcé à rejoindre la brigade humanitaire. Gentille, elle se laisse faire et se fait toujours embarquer dans des situations embarrassantes. C’est une fille maladroite et Moe qui plaît énormément à tous les garçons, notamment grâce à la taille de ses seins.

    Itsuki Koizumi est arrivé en cours d’année. Jeune homme agréable et plutôt mielleux, il dit amen au moindre des désirs de Suzumiya, sans tout de fois jamais trop se mouiller.

Scénario :

    L’excentrique Suzumiya s’ennuie terriblement. Alors qu’elle a survécu comme elle a put au collège, elle décide de faire changer les choses au lycée. Dans une excentricité sans pareille, elle décide sur un coup de tête d'enrôler Kyon pour créer la brigade SOS. Sur un même coup de tête, elle débarque dans une salle et la réquisitionne sans demander plus d’avis à Yuki Nagato, la dernière membre du club de littérature, puis aussitôt après la nouvelle membre de la brigade SOS (toujours sans son avis). A cet instant précis, personne ne sait vraiment quel est le but de cette brigade SOS. En se lançant dans une grande campagne de recrutement, agressive et sans résultat, Haruhi explique petit à petit qu’elle cherche à faire la connaissance d’extraterrestre, de voyageur dans le temps ou de personnes doués de pouvoirs extra-sensoriels. Haruhi finira-t-elle par trouver les êtres qu’elle cherche ? Kyon parviendra-t-il à canaliser ce personnage excentrique ? Et si ce qu’elle cherchait était plus proche qu’elle ne le pensait ?

    Ce titre est très intéressant. Le scénario est original rien que dans sa vision du school life avec une héroïne qui n’en fait vraiment qu’à sa tête. Mais là où il est tout bonnement hallucinant, c’est dans sa vision totalement excentrée de la vie en général. Au final, existons-nous pour le monde, ou le monde existe-t-il pour nous ? Incertitude, paranormal et comédie pour un premier tome qui donne des bases solides à la suite. Vraiment un excellent titre, aussi complexe dans son idée que dans les relations entre ses personnages.

Graphisme :

    Le niveau graphique est assez bon. Le design est plutôt épuré, faisant penser quelque peu au style de Tite Kubo (Bleach), mais avec moins de traits. Le design des personnages est bien pensé et permet de tous les reconnaitre d’un seul coup d’œil. Il y a quelques scènes de ecchi très softs et pas mal de scènes comiques avec une bonne utilisation du chibi. Les trames de fonds sont discrètes, mais très nombreuses et de bonnes factures. Il y a assez peu de figurants. Le rythme est plutôt bon et laisse le temps de réfléchir au monde étrange qui s’ouvre à nous.

Point noir :

    Le rythme peut parfois paraître un peu creux.

    Quoi qu’on dise, Suzumiya est chiante en faite… On finit très vite pas plaindre ceux qui vivent avec elle.

Conclusion :

    J’ai beaucoup aimé La Mélancolie de Haruhi. Si ce n’est certes pas le manga du siècle, le scénario est très profond et particulièrement original. C’est un excellent titre que je conseil à ceux qui aiment les comédies school life plutôt excentriques.

Acheter ce manga sur amazon tout en soutenant le site : La Mélancolie de Haruhi T01: Brigade S.O.S.

Date de dernière mise à jour : 24/07/2020

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire