Bleach

bleach01

Article tome 1

On s’attaque aujourd’hui à un des grands shonen : Bleach !

 

La petite histoire :

    Bleach est un manga écrit par Tite Kubo. C’est son premier et seul grand succès (qui lui a quand même pris 15 ans). Le manga a commencé en 2001 et s’est terminé en 2016 après 74 tomes.

L’animé a commencé en 2004 et s’est terminé en 2012 au bout de 366 épisodes suite à une décision du mangaka (j’en reparlerais).

Il y a une multitude de produit dérivé, de film d'animation, de jeux, d’OAV et bientôt un film LIVE. Bref : Bleach est vraiment un des pilier du 21ème sur la scène manga.

Personnage :

    Nous avons dans ce tome quatre personnages principaux.

    Le héros de cette histoire : Ichigo Kurosaki. C’est un lycéen de 15 ans, qui en plus de se battre toutes les 30 secondes possède la capacité de voir et communiquer avec les fantômes depuis sa naissance. Il joue souvent au gros dure, mais c’est un justicier. Il a un très fort sens de la famille et de l’amitié, c’est même son leitmotiv dans ses combats. En dehors de ça, c’est un personnage au caractère assez banale finalement.

    Rukia Kuchiki est une jeune Shinigami qui débarque chez Ichigo par hasard. Elle a un fort sens du devoir, mais donne tout de même la priorité aux humains et à la justice. Elle possède un certain culot et un caractère qui ne fait qu’en rajouter à son charme naturel, même si elle est présenté comme quelqu’un de froid. J’ai personnellement un bon coup de cœur pour ce perso.

Orihime Inoue est une lycéenne qui en pince pour Ichigo. Elle a beau avoir une apparence qui la place dans les populaires, elle a un caractère très conciliant et une façon de vivre décalé qui en fait un personnage comique. Elle cache tout de fois une histoire personnel assez dure, ce qui explique peut être sa façon de voir les choses. Elle n’est pas particulièrement maligne et se démarque par sa maladresse.

    Yasutora Sado, surnommé Chad est le meilleur ami d’Ichigo depuis des années. Il a un caractère extrêmement calme et passif, à un faible pour tout ce qui est mignon et aime rester discret. Il possède pourtant une résistance physique hors du commun, comme le prouve sa première apparition. Il a un look inspiré des années 80 et se trouve être très agréable à vivre. Il a un esprit de sacrifice remarquable. Bref, c’est lui aussi un personnage que j’affectionne particulièrement.

    Il y a évidemment d’autres personnages, mais j’en garde pour les tomes suivants. Bon, tous les personnages ne sont pas ultra profond, mais la plupart possède une vrai âme et une histoire propre.

Scénario :

    Ichigo est capable de voir les fantômes. Un jour qu’il rentre chez lui, il tombe sur Rukia qui cherche un Hollow, une âme perdu qui cherche à dévorer des âmes et qu’elle doit délivrer. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et la famille d’Ichigo se fait attaquer. Celui-ci décide de se sacrifier pour les sauver, mais Rukia l’en empêche en se sacrifiant à son tour. Elle se retrouve alors à donner une partie de ses pouvoir à Ichigo pour qu’il puisse se battre à sa place. Mais celui-ci aspire tous ses pouvoirs et devient à son tour un Shinigami. Il sauve sa famille et retourne à sa vie normal. Mais les choses sont loin d’être terminé, car il a par inadvertance volé les pouvoirs de sa nouvelle amie et se retrouve donc obligé de combattre les Hollow à la place de celle-ci.

    Nous avons ici un scénario clairement Nekketsu, c’est à dire qu’il possède un héros surpuissant qui se bat contre le mal à l’aide de ses amis tout en cherchant des réponses sur sa propre vie. C’est certes assez simpliste, mais les scènes sont faites avec intelligence et rend le tout assez agréable. On est certe loin du grand chef-d’œuvre scénaristique, mais la prestation reste tout de fois largement correct.

Graphisme :

    Comparé aux autres grands du monde manga comme One Piece ou Hunter X Hunter, ce manga est une pure merveille. Il possède un style très épuré et un dessin un peu “brouillon” qui se retrouve être vraiment clair et propre. Il joue beaucoup des jeux de “blanc et noir” pour donner une nouvel dimension à son manga. Le graphisme des personnages est plutôt bien choisi. On retrouve une ribambelle de détail intéressant, comme les illustrations de chapitres qui sont un véritable plus, sans parler des jeux de mots (pour info : Ichigo signifie aussi Fraise en japonais, comme Strawberry en anglais). Enfin, on peut quand même saluer un certains nombres de scène tout à fait respectable, qui laisse une forte impression au lecteur.

Point noir :

    En faite, le seul point noir que je pourrais trouver à ce manga est le fait qu’il ne possède pas de grand point fort. Il est certes très agréable, mais ne vend aucunement un graphisme unique, un scénario de génie ou autre. C’est peut être même ce qui a fait sa force, car le public cible en est considérablement agrandit. On peut enfin parler de nos lycéens de 15 ans qui en font 20 et qui sont donc très loin de refléter la réalité.

Conclusion :

    C’est un bon manga, mais sans grand plus. Il reste tout de fois agréable et je le conseil à tous les fans de shonen qui n’auraient pas encore eu l’occasion de le lire.

bleach02

Article tome 2

On s’attaque aujourd’hui au tome 2 d’une des pointures du Shonen Jump : Bleach !

 

La petite histoire :

    Ces derniers temps, nous avons eu pas mal de news concernant cette licence. Pour ce qui est du film LIVE, il est sorti le 20 juillet 2018 au Japon (d’après Wikipedia).

    Pour l'auteur Tite Kubo, il sort un One Shot : Burn The Witch.

    Nous n’avons malheureusement pas de nouvelle de l’animé, toujours arrêté à 366 épisodes.

    Nous reparlerons de la story de Bleach dans mon article sur l’animé.

Personnage :

    La plupart de nos personnages sont les mêmes… Nous découvrons tout de fois quelques inconnu au bataillon.

    Kisuke Urahara est un de mes personnages préférés. C’est un type en bob et geta (chaussure traditionnelle japonaise) qui tient une boutique de bonbon et d’article magique à la provenance louche. D’un caractère joueur et un peu gamin, il alterne souvent entre un être ultra-sympathique et le personnage mystérieux et badasse qui se cache derrière cette bonne humeur. On sait très peu de chose sur lui, si ce n’est qu’il donne généralement un coup de main à Ichigo et Rukia quand ils sont débordés.

    Jinta Hanaraki est un gamin qui vit et travaille chez Kisuke. On sait juste qu’il aime le baseball et martyriser Ururu. Il a peur de Tessai et ne semble apprécier ni Rukia, ni Ichigo.

    Ururu Tsumugiya est une jeune fille qui vit et travaille chez Kisuke. Elle est très timide et très gentille. Elle fait souvent des gaffes, mais seul Jinta le lui reproche réellement.

    Tessai Tsukabishi est une montagne de muscle, moustachu à tresse qui vit et travaille chez Kisuke Urahara. Il n’est pas sans me rappeler Alaindelon de Beelzebub (sorti en 2011). Il parle peu et possède souvent un statut plus proche de celui du meuble que de l’homme.

    Karin Kurosaki est la petite sœur d’Ichigo. Bagarreuse, colérique, sportive et violente, elle est capable de voir les fantômes, mais ne veux pas avoir à faire à eux. Dans le fond, c’est une fille très agréable qui s’inquiète pour tout le monde. Elle ne pleur jamais. J’aime beaucoup ce personnage.

Yuzu Kurosaki est la sœur jumelle de Karin et la petite sœur d’Ichigo. C’est une fille douce et débrouillarde qui s’inquiète de l’état de santé de sa famille et s’occupe de la maison. C’est une fille très courageuse qui ne peux pas voir les esprits.

Je n’avais pas prévu de parler de Karin et Yuzu maintenant… Mais c’est fait. On découvre de nouveaux personnages tous plus bizarres ou intrigants les uns que les autres. La plupart sont très profonds et très mystérieux.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Ichigo est devenu Shinigami pour remplacer Rukia, le temps qu’elle récupère les pouvoirs qu’il lui a malencontreusement volé. Alors qu’il commence tout juste à s’habituer à la fonction, Chad, le meilleur ami d’Ichigo, met la main sur une perruche. Mais celle-ci abrite l’âme d’un gamin, prit pour cible par un Hollow qui l’utilise comme appât.

    Nous retrouvons nos héros en pleine course poursuite. Ichigo et Rukia court après le Hollow qui court après Chad, qui court lui-même pour échapper à cette menace qu’il ne peut ni voir, ni entendre. Karin, qui a vu l’âme de la perruche, est choquée par les souvenirs qu’il lui a transmis inconsciemment. Affaiblie, Ichigo est obligé de laisser Rukia seule pour s’occuper de sa soeur. Mais Rukia, qui est toujours affaiblie et Chad, qui ne peut pas voir le Hollow réussiront-ils à en venir à bout sans se faire dévorer ? Quel est donc la véritée sur toute cette affaire ?

    Rukia décide d’acheter une âme artificielle chez un marchand du coin : Kisuke Urahara. Cette âme a pour fonction de faire sortir Ichigo de son corps et de le remplacer aux yeux de tous pendant ses missions. Nos deux héros décident de faire un test, mais ils se rendent vite compte que tout ne se passe pas comme prévu…

    On pourrait croire que nous sommes au début du “fil rouge”, mais non. Ce tome est là uniquement pour nous présenter l’univers et ce par des petits arcs bien pensés. Ça nous permet de bien nous familiariser avec l’univers plutôt complexe de Bleach.

Graphisme :

    Le niveau est le style graphique reste plus ou moins du même niveau que le tome 1. Tout reste très personnel de la part de Tite Kubo. Il y a pas mal de combat bien scénarisé et c’est un véritable plaisir. Il en est de même pour les illustrations et les noms de chapitres et de tome tout en anglais. Si Tite Kubo ne laisse pas beaucoup de message personnel, il donne beaucoup d’indication sur ces personnages, les rendant au final plus réel que sa propre personne. Les bonus sont intéressants et instructifs. Petit plus : certains d’entre-vous auront peut être remarqué les références rocks que notre mangaka place un peu partout dans son manga. C’est toujours un vrai plaisir de découvrir qu’à l’autre bout du monde, un mangaka a de bon goût musicaux.

Point noir :

    Comme pour le tome 1, on reste navré que ce tome ne vende pas une prestation incroyable, malgré le fait qu’il soit bon. Il n’a pas vraiment de mauvais côté, alliant le comique au shonen pur et au Nekketsu.

Conclusion :

    Égal à lui-même, ce tome est bon et agréable sans être extraordinaire. Je le conseil à tous les fans de shonen et du style Neketsu, ils ne seront pas déçu.

bleach03

Article tome 3

Aujourd’hui on s’attaque au tome 3 d’une des plus grande série shonen du 21ème : Bleach !

La petite histoire :

    Récemment, nous avons appris le retour d’Ichigo, Rukia et Aizen dans le jeu très attendu : J-Force ! Pour ce tout nouveau jeu, nous retrouvons des personnages beaucoup plus travaillés que dans J-Star.

     On change complètement d’univers, car on va maintenant parler des romans sur la série. Peu de gens le savent, mais un bon paquet de romans sont sorties. Il y a d’abord ce qui sont sorties avec la collaboration de Tite Kubo et écrit par Makoto Matsubara : BLEACH ~Letters From The Other Side~ en 2004, BLEACH ―THE HONEY DISH RHAPSODY― deux ans plus tard et BLEACH The Death Save The Strawberry, sorti le 4 septembre 2012. Malheureusement, ils ne sont pas disponibles en France à ma connaissance. Les 4 films d’animations ont également été adaptés en roman : Bleach: Memories of Nobody en 2006, Bleach: The Diamond Dust Rebellion l’année suivante, Bleach: Fade to Black sorti en 2008 et Bleach: Hell Verse sorti le 6 décembre 2010.
C’est ensuite au tour de Ryohgo Narita d’écrire en collaboration avec le mangaka un roman en deux  parties sorti en 2012 : Spirits Are Forever With You.
En 2017, deux nouveaux romans étaient prévus : un par Makoto Matsubara et l’autre par Ryohgo Narita. J’ignore s’ils sont sortis…

Personnage :

    Il n’y a pas beaucoup de personnage, néanmoins, je pense devoir revenir sur certains personnages lors du tome suivant...

    Isshin Kurosaki est le père d’Ichigo. Il fait souvent de courtes apparitions. C’est un papa-poule en plus d’être quelqu’un de drôle et qui cache bien son jeu. Il fait le pitre en permanence, mais quand il est sérieux, c’est un personnage très classe. J’aime beaucoup ce personnage.

    Tatsuki Arisawa est une amie d’enfance d’Ichigo. C’est un garçon manqué au caractère plutôt agressif. Elle a un sens de la vie bien plus logique que celui de sa meilleure amie Orihime. Elle est plus intelligente qu’elle en a l’air, mais n’a pas énormément d’apparition. C’est un personnage que j’adore et une fille sur qui on peut compter.

    Kon est une âme artificielle qui habite soit une peluche en forme de lion devenu la mascotte de la série, soit le corps humain d’Ichigo. Pervers, il est attiré par toutes les filles, avec une priorité proportionnelle à la taille de leurs seins.

    Grand Fisher est un hollow connu pour sa cruauté et chassé par les shinigami depuis 50 ans. Perfide, cruel, rapide, puissant et intelligent, c’est un adversaire redoutable qui tend un piège à ses cibles avant de les dévorer.

    Bon, il n’y a pas vraiment de nouveau personnages dans ce tome, mais ce n’est peut-être pas plus mal.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Après avoir sauvé son ami Chad, Ichigo s’habitue petit à petit à son travail de shinigami. Mais pour éviter les difficultés rencontrées plus tôt, Rukia décide de se munir d’une âme artificielle par l’intermédiaire du magasin d’Urahara. C’est là qu’elle récupèrera un Mod Soul, qui prendra possession du corps d’Ichigo pendant l’absence de celui-ci. Mais celui-ci est loin d’être un saint. Menacé de destruction par ses créateurs, il décide de tout faire pour garder sa liberté. Mais Ichigo doit retrouver son corps. Au bout d’une course poursuite, nos amis réussissent à récupérer le corps et le Mod Soul, mais Ichigo et Rukia décide de le garder avec eux pour lui éviter la destruction.

    Nous retrouvons l’âme dans son nouveau corps : une peluche de lion. Il est nominé Kon par Ichigo. Mais nous n’avons pas le temps de nous intéresser à ce nouveau personnage, car l’anniversaire de la mort de la mère d’Ichigo approche. Une puissante mélancolie envahit alors les scènes et le flash-back d’une disparition tragique. Ichigo s’en veut depuis 6 ans de ne rien avoir pu faire pour protéger sa mère. Mais alors qu’il commence à déprimer, Karin et Yuzu sont attaquées par un Hollow spécial. Ichigo parviendra-t-il à sauver ses sœurs ? Que s’est-il donc passé 6 ans plus tôt ?

    Je sais que ce tome est un peu dépressif, mais j’ai trouvé la façon dont Tite Kubo retranscrivait cet aspect exceptionnelle. Ce tome soulève de nombreuses interrogations, le tout ponctué d’un combat cruel et palpitant, qui tient la route scénaristiquement.

Graphisme :

    Malgré le fait qu’il y ait un peu moins de scènes marquantes, le combat est omniprésent dans ce tome, qui suit encore et toujours le style de son auteur. Les scènes mélancoliques, notamment de pluie, sont vraiment magnifiques. Tite Kubo se permet même des traits d’humours. Le graphisme général est vraiment très classique, voir rigide. Les trames de fonds sont plutôt secondaires et pas particulièrement travaillées.

    Comme d’habitude, les illustrations sont justes géniales !

Point noir :

    Je suis toujours plutôt déçu de ne pas avoir de message de la part de l’auteur. C’est vraiment quelque chose qui manque dans ce manga…

    Ensuite, je dois parler des onomatopées, toutes remplacées par des équivalents français. Je suis pour leurs traductions, mais je pense que les remplacer totalement dénature un peu l’œuvre, qui perd de son impacte…

    Enfin, ce tome se termine sur un creux, car il n’y pas vraiment d’intrigue pour nous lancer sur le tome suivant…

Conclusion :

    Bleach tome 3 est un très bon shonen, un peu moins nekketsu que les deux premiers tomes. Il est également plus mélancolique et risque d’ennuyer un peu ceux qui ont l’habitude de shonen plus joyeux. Je le conseil tout de même à ceux qui aiment l’univers de ce manga !

bleach04

Article tome 4

On parle aujourd’hui du tome 4 de Bleach !

 

Personnage :

    Don Kan’onji est un médium télévisuel. Il est la vedette d’une émission japonaise très à la mode : flânerie chez les fantômes, autrement dit l’invasion du royaume des fantômes tout en flânant. La plupart des gens considère qu’il est charismatique, mais ce n’est qu’un débile qui ne peut pas s'empêcher de sortir une phrase sur deux en anglais. Mine de rien, il est conscient de son image et respecte les gens qui croient en lui. Il a un fort pouvoir spirituel, mais n’a pas beaucoup d’endurance.

    Chizuru est une camarade d’Ichigo et Orihime. C’est une figurante qu’on voit très souvent. Elle entretient une forte rivalité avec Tatsuki, notamment parce qu’elle cherche à séduire toutes les filles qui l’entourent, surtout Orihime. Elle est plutôt intelligente, mais n’a rien à envier aux mecs en terme de technique de séduction rentre dedans. Elle a une psychologie intéressante et certains détails sont intéressant, comme le fait qu’elle ne se soit jamais approchée de Rukia. C’est un personnage que j’apprécie beaucoup.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Le jour de l'anniversaire de la mort de sa mère, Ichigo est plus triste que d’habitude. Pour ne rien arranger, Grand Fisher, le hollow responsable de la mort de sa mère ressurgit et s’en prend à Karin et Yuzu. Après un combat presque perdu d’avance, Ichigo parvient à blesser le hollow, même si celui-ci parvient à fuir. La réunion de famille se termine avec une note de nostalgie jouée avec classe par Isshin Kurosaki.

    Malgré ses apparences de peluche lion, Kon possède une âme de guerrier froid et solitaire. Trouvant le traitement d’Ichigo et Rukia trop injuste, il décide de partir à la recherche d’une jolie fille à gros seins pour s’occuper de lui…

    L’émission à la mode : Flânerie chez les fantômes voit une de ses émissions spéciales tournées à Karakura. Tout le monde est de la partie, même ceux qui détestent l’émission. Mais Kan’onji, le médium vedette de l’émission, semble ignorer tout du monde qu’il cherche à présenter. Combattre un hollow avec le dernier des boulets sur le dos pourrait être une tâche bien plus compliqué que prévu…

    Depuis quelques temps, Ichigo et Rukia n’arrivent plus à chasser de hollow : ils arrivent à chaque fois après la bataille. Qui est donc le responsable de ce mystère ?

    Ce tome est beaucoup plus comique que le précédent, surement pour palier à l’esprit tristounet qui s’était installé. On peut dire que c’est réussi, car on renoue parfaitement avec l’esprit purement shonen, constitué de comique et de combat. La fin du tome est très bien placé et le rythme est agréable.

Graphisme :

    La majeur partie de ce tome n’est pas exceptionnelle. Elle ne possède pas de scènes particulièrement marquantes, même si les illustrations sont plutôt drôles. En revanche, on sent dans le dernier chapitre du manga qu’on entre dans une nouvelle phase du manga, notamment par l’opposition de plus en plus forte entre le noire et le blanc, déjà très présente dans ce manga. Cette dernière partie voit même ses cases se dérider un peu !

Point noir :

    Ce tome ne résout pas les problèmes soulevé dans les précédent, si ce n’est que la fin du présent ouvrage tient vraiment la route.

    Nouveau point noir à soulever : le titre comme l’illustration de la couverture sont vraiment très mals choisis.

Conclusion :

    Ce 4ème tome de Bleach est bon si on le prend comme continuité du 3. Il n’est certes pas exceptionnel, mais il est loin d’être mauvais pour autant. La fin fait passer ce tome à un tout autre niveau. Je conseille ce tome aux fans de shonen plus traditionnel.

bleach05

Article tome 5

On parle aujourd’hui de la suite de Bleach !

 

Personnage :

    Uryû Ishida est apparu dans le tome précédent. C’est le dernier descendant des Quincy, un ordre d’humain doué de pouvoir spirituel et capable de détruire définitivement les hollow. C’est quelqu’un de calme et froid qui effraye un petit peu ses camarades, même quand il est gentil avec eux. Il est classé n°1 au examen de son lycée. Il déteste profondément les shinigami considère Ichigo comme son rivale. C’est un personnage assez mystérieux très intéressant.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Ichigo est contrarié, cela fait plusieurs jours qu’à chaque fois que le portable de Rukia sonne, aucun hollow ne se présente au combat. Alors que cette dernière est partie voir Urahara pour faire réparer son portable, le responsable de tout ça se montre et défi Ichigo dans un duel opposant un Shinigami et un Quincy.

    Ichigo, qui n’avait pas encore remarqué l’existence d’Ishida, décide d’en apprendre plus sur lui, mais ne parvient pas à beaucoup d’informations. Finalement, il décide de le suivre, mais se fait immédiatement repérer à cause de son énergie spirituel immense. Alors que notre héros est encore en train de chercher qui est Ishida, celui-ci décide des modalités du duel. Il utilise un appât à hollow ultra-puissant sur la ville et décide que le vainqueur sera celui qui en massacrera le plus. Ichigo est hors de lui, mais il a autre chose à faire que de s’en prendre à son camarade de classe. Notre héros réussira-t-il à protéger Karakura de l’arrivé massive des hollow ?

    Ichigo n’est pas le seul à se rendre compte du phénomène, ses amis sont également visés par les hollow à cause de leur haut niveau d’énergie spirituel. Comment réussiront-ils à s’en sortir ?

    On quitte complètement le genre comique du précédent tome pour rentrer dans le vif de l’histoire. Ce tome contient beaucoup d’élément déclencheurs qui changeront durablement la suite de l’histoire. L’histoire switch sur la fin en parlant d’autres personnages qu’Ichigo et Ishida, ce qui aère un petit peu le scénario tout en le rendant un peu plus complexe. Le tout est bien rythmé grâce à quelques flash back bien dosés. C’est du bon travail.

Graphisme :

    Non seulement ce tome présente un certain nombre de très bonnes scènes, tout comme de très bonnes illustrations, mais il possède un bon nombre de combat très bien pensées. Le contraste entre le blanc et le noir change en fonction du personnage mis en avant et les cases se dérident de plus en plus au fur et mesure du tome (et un peu en fonction du personnage), ce qui change légèrement l’atmosphère de certaines scènes.

    Je dois avouer que je suis plutôt content des deux pages de données à la fin du manga. Le petit plus, c’est que l’auteur ajoute aux personnages une trame musical qui vient souvent d’un groupe de rock américain ou japonais.

Point noir :

    Le seul véritable point noir de ce tome est que Tite Kubo ne laisse pas de véritable message aux lecteurs…

    En revanche, la plupart des onomatopées sont travaillées et donc laissé en japonais, ce qui rend les scènes, notamment d’actions, beaucoup plus profondes.

Conclusion :

    Ce 5ème tome de Bleach est vraiment très bon. Il pose les trames des futurs tomes et propose quelque chose de beaucoup plus solide que les tomes précédents. Le niveau de la série augmente vraiment d’un seul coup en projetant l’histoire dans une dimension beaucoup plus sérieuse. Je le conseille fortement à tous les fans de shonen, ils ne seront pas déçu.

bleach06

Article tome 6

On s’attaque à la suite de Bleach : la fin du premier arc !

 

Scénario :

    Dans le tome précédent : Orihime est encore au lycée quand elle est attaqué par un hollow qui décide d’utiliser Tatsuki et les autres élèves pour la massacrer. C’est alors qu’elle pensait que tout était perdu que son pouvoir s’éveilla, donnant vie aux barrettes qui lui avait donné son frère avant de mourir. Grâce au pouvoir des 6 fleurs de shunshun, elle parvint à sauver Tatsuki et à vaincre le Hollow, avant de s’écrouler d’épuisement. De son côté, Chad sent une nouvelle fois une force translucide essayer de le tuer. Pour éviter à ses amis d’être pris dans le combat, il s’éloigne de la ville et se rend dans un terrain vague où il tombe sur Karin, la petite soeur d’Ichigo. Celle-ci essaye de l'aiguiller dans son combat, mais celui-ci tourne vite à leur désavantage. Alors que Chad est sur le point de perdre, il se souvient de son grand-père et décide de tout faire pour sauver Karin. Il obtient alors le bras gauche du colosse et vainc le hollow en une seule attaque avant de s’écrouler d’épuisement.

    Alors que le combat se fait de plus en plus intense à l’intérieur de Kamakura, Orihime et Chad se réveillent chez Urahara, qui leur explique la situation. Selon-lui, leurs pouvoirs seraient nés de leurs rapport proche avec Ichigo. Décideront-ils d’entrer dans le monde des shinigami et des hollow, ou préfèreront-ils retrouver leur quotidien ?

    Ichigo retrouve enfin Ishida et décide de remettre leur baston à plus tard pour former une alliance et vaincre les hollow. Mais un hollow surpuissant est sur le point de débarquer et pourrait bien changer leur destin…

    Ce tome se sépare encore une fois en deux parties principales. La première retrouve un côté très shonen avec beaucoup de combats, quelques gags et une grosse dose d’esprit combatif. La seconde est bien plus propre à l’esprit même de Bleach en proposant quelque chose de beaucoup plus sombre et froid. Nous quittons définitivement le premier arc de ce manga et relançant notre curiosité vers un nouveau monde… C’est un excellent tome.

Graphisme :

    La première partie de ce tome possède les mêmes propriétés que le tome précédent. La seconde joue beaucoup plus sur le contraste noir et blanc, notamment grâce à la nuit. On retrouve l’ambiance froide et surnaturelle du début, le tout avec d’excellente scènes.

    Comme toujours, les illustrations sont vraiment très intéressantes.

Point noir :

    Je trouve vraiment dommage qu’il n’y ait eu aucun effort sur la couverture cartonnée…

Conclusion :

    Ce 6ème tome de Bleach clôture le premier arc avec bon goût et d’excellents combats ! On est dans la continuité du tome précédent, proposant une trame beaucoup plus rigide que d’habitude tout en préparant la nouvel atmosphère de l’arc suivant. Je conseille ce tome à tous les fans de shonen.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 08/08/2019