Terror in Resonance

terrorinresonance

Article

On parle aujourd’hui d’un anime pas comme les autres : Terror in Resonance !

 

La petite histoire :

    C’est un anime de 11 épisodes diffusé par Wakanim, Netflix et @Anime, et sorti pendant l’été 2014.

    Il est réalisé par Shinichirô Watanabe, un maître de l’animation que l’on connaît grâce à ses travaux sur Gundam, Cowboy Bebop, Samurai Champloo, Ergo Proxy, kids on the Slope, Space Dandy, Blade Runner Black Out 2022 et j’en passe…

    Le nom japonais de Terror in Resonance est Zankyô no Terror.

Personnage :

    Kokonoe Arata, dit Nine est le protagoniste de cette histoire. Adolescent froid et taciturne, il parle peu, mais agit vite et bien. Génie dans un bon nombre de secteurs, il s’allie avec Twelve pour former le groupe terroriste Sphinx. C’est la tête pensante du groupe et un personnage vraiment très particulier.

    Hisami Tôji, dit Twelve semble être un peu plus jeune que Nine. Dynamique et toujours de bonne humeur, c’est un casse cou bien moins rigide que Nine, qu’il considère comme son frère. Derrière son côté sympathique se cache une réalité assez sombre… Il se charge de la majorité du travail physique de Sphinx. Il donne énormément d’importance à Risa.

    Mishima Risa est une jeune étudiante torturé par la vie. Brimé à l’école, victime de la psychologie Yandere de sa mère, elle se renferme petit à petit sur elle-même. C’est un personnage très intéressant, surtout dans son évolution et sa relation avec nos deux terroristes.

    Shibazaki Kenjirô est un inspecteur de la police de Tokyo. Ayant fâché la mauvaise personne, il s’est retrouvé aux archives. Alors qu’il semble laisser à son collègue la grande majorité du travail, c’est un génie de l’enquête qui travail sur le fond des problèmes, ce qui lui permet de comprendre l’objectif de Sphinx. C’est un personnage qui ne demande qu’à faire ressortir la vérité, sans aucun apriori sur Sphinx. J’aime beaucoup ce personnage.

    Five est une jeune femme qui travail pour le gouvernement américain. Surdouée, elle semble donner une place particulière à Nine, qu’elle tient à affronter. C’est un personnage assez mystérieux dans sa psychologie.

Scénario :

    Un été, une vidéo se met à circuler sur internet. Le groupe Sphinx propose à la police de Tokyo une énigme qui mettra en jeux un des building de la capitale du Japon. La police croit évidemment à une blague, jusqu’à ce que ce building soit entièrement détruit par des explosifs. De l’autre côté de la caméra, Nine et Twelve, les deux membres du groupe Sphinx, se retrouve forcés de composer avec Risa et décident de la sauver. Les énigmes continuent, mais la police ne parvient pas à les résoudre. Tout du moins jusqu’à ce qu’un certain Shibazaki se manifeste depuis le bureau des archives et se retrouve à niveau à la tête de l’équipe d’enquête. Que cherche le groupe Sphinx ? Shibazaki parviendra-t-il à les comprendre et à retourner au point 0 du problème ? Comment évoluera Risa ? Un acteur extérieur va venir compliquer cet échange explosif, Sphinx parviendra-t-il à s’en débarrasser ?

    Cet anime est particulièrement intéressant. Il pose la question du terrorisme d’un point de vue totalement inédit : celui des terroristes. Cet anime nous plonge dans les raisons profondes de nos deux adolescents (bien loin du fanatisme religieux) et malmène notre bienpensance. De plus, l’anime s'attarde sur un bon nombre de sujets épineux qui ne manqueront pas de piquer le conformisme de beaucoup. Le scénario est bien construit et nous rappel l’ambiance de la traque de Light dans Death Note. C’est vraiment une œuvre incroyable.

Graphisme :

    Nous sommes en 2014. Le niveau graphique est très bon, avec beaucoup de précision des personnages principaux jusqu’aux figurants. Les trames de fonds et les scènes d’explosions sont très belles. Le côté psychologique est très bien travaillé grâce à des gros plans très bien pensés. Les scènes sont vraiment incroyables. Le design des personnages est très intéressant.

    Les OST sont très bons et très étendus, allant du métal à l'électro, en passant par des genres plus classiques. L’opening Trigger de Ozaki Yuki est vraiment excellent, aussi bien d’un point de vue animation que musical. Il donne une très bonne idée du contenue de l’anime.

Point noir :

    Je comprendrais que certains points qui sont abordés gênent certains… Donc à ne pas mettre devant n’importe qui.

    Je le déconseille aux plus jeunes à cause de son thème et de son côté psychologique.

Conclusion :

    Terror in Resonance est un anime policier qui aborde le thème du terrorisme avec une profondeur de scénario incroyable. C’est une excellent anime anticonformiste que je conseille fortement à ceux qui ont aimé Death Note ou d’autres anime du genre.

terrorinresonance
terrorinresonance

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire