Samurai Champloo

samuraichamploo

Article

Aujourd'hui on s'attaque à l'un des grands classiques des animés de samurai : Samurai Champloo !

La petite histoire :

Samurai Champloo est un animé produit par Shin'ichiro Watanabe de 26 épisodes et sorti entre 2004 et 2005. En France, cet animé est licencié par Dybex.

Il a été adapté en manga par Masaru Gotsubo en 2004 dans une œuvre de 2 tomes publié en France par Soleil.

Parlons un peu de Shin'ichiro Watanabe. Cet homme est loin d'être un réalisateur ordinaire, car il était également aux manettes de certains OAV de la mythique série GUNDAM (1991-1992). Mais ce n'est pas tout, car il est le réalisateur de Cowboy Bepop (1998/2001).  Il enchainera avec des oeuvres tels que Ergo Proxy (2006), Lupin III (2012) ou encore sur le dernier Blade Runner (2017).

Personnage et Scénario (ma vision de l'époque) :

L’histoire ce passe dans le japon du XVII ème siècle, à l’époque de Musashi Miyamoto  et en plein dans la période d’Edo (le nom de Tokyo à l’époque).  En campagne, dans une petite auberge miteuse, une adolescente du nom de Fuu travail comme serveuse et se fait sans cesse embêté par une bande de types pas très glorieux. Jusqu’à ce que rentre un type en sandale de bois, cheveux hirsute (c’est difficile de décrire autrement sont énorme touffe.) et une épée dans le dos. Il lui propose alors de les débiter en rondelle contre quelques boulettes de viande. Accessoirement, son nom c’est Mugen. Elle refuse évidement.

A l’autre bout de la ville, un homme important accompagné de 3 samurais sensés être quasiment imbattables entre en altercation avec un samurai d’une famille noble recherché pour avoir tué son propre professeur. Il les découpe en quelques secondes avant d’aller faire un tour dans l’auberge ou travail Fuu. Accessoirement, il s’appel Jin.

Quand il entre, Mugen à évidement déjà fait des siennes et lui demande où sont passé les 3 samurais. Quand Jin lui explique, il veut évidement le débiter en remplacement et ils commencent à se battre en réduisant l’auberge en copeaux de bois… Après deux ou trois petits événements (je ne sais pas si on peut dire qu’être à deux centimètres de finir décapité peut être considéré comme un évènement…) Fuu et les deux guerriers s’enfuient et sur un pari à pile ou face, Fuu les obligent à la suivre pour retrouver un « Samurai qui pue le tournesol ».

Alors, le scénario est vraiment bon. Il y a une masse de combat, une bonne tranche de rire, un peu de sentiment, et plein de surprise. On se croirait vraiment en plein japon féodale. C’est un des rares animés où les deux personnages principaux essaient de s’étriper à la première occasion pendant plus de la moitié de la série. Il y a également quelques scènes de ecchi qui sont un vrai régale.

Points noirs (ma vision de l'époque) :

Alors, j’ai déjà vu beaucoup mieux au niveau des graphiques qui sont un peu spécial. La fin est vraiment spéciale. Pas ratée, mais j’aurais vraiment apprécié une autre fin, quitte à en faire mourir un. L'opening ne plaira pas forcément à tout le monde...

Conclusion (ma vision de l'époque) :

En résumé, c’est vraiment le top dans le genre historique et combat de samurai. On a vraiment l’impression d’avoir remonté le temps et impossible de s’en défaire. C’est même surprenant qu’il soit si peu connu. Sans parler du fait que j'ai éclaté de rire plus d'une fois.

Samurai champloo wallpaper

PICTURE

Vous cherchez des Wallpaper ou des GIF de cet animé ? Ne cherchez plus !

DDL => http://zipvale.com/1M6w

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 13/07/2018