Otaku Otaku

OtakuOtaku01

Article Tome 1

Aujourd’hui on s’attaque à l’un de mes dernier coups de cœurs : Otaku Otaku !

 

La petite histoire :

    Ce manga est écrit par Fujita, une jeune mangaka qui publiait à l’origine ses planches sur le réseaux social Pixiv (c’est un réseau pensé principalement pour les artistes qui n’est pas très répandu en France). Elle a été découverte un peu par hasard en publiant sur le réseau ses planches de Otaku Otaku.

    Le manga est sorti au Japon en 2014, il compte aujourd’hui 5 volumes et est publié en France par Kana.

    Depuis 2018, un animé a même été produit. Il porte le nom japonais de la série : Wotaku ni koi wa muzukashii (traduit en France par : Wotakoi: L'Amour, c'est compliqué pour un otaku) Il y a à ce jour 9 épisodes, mais 11 sont prévus. L’animé est licencié par Amazone Prime Video.

Personnage :

    Nous avons 4 personnages principaux et aucun (ou presque) figurant.

    Narumi Momose est une otaku fan d’animé et de manga. C’est une fujoshi qui dessine des Doujinshi yaoi. Comme elle cherche à avoir une vie “normale”, elle essaye de cacher sa passion à son entourage. C’est une fille naïve plutôt agité qui a tendance à brasser de l’air et à faire des gaffes. Elle reste tout de fois très mignonne, peu importe la situation.

    Hirotaka Nifuji est un Hardcore Gamer. Dans sa vie, il ne pense qu’aux jeux. En dehors de ça, c’est quelqu’un de très calme et de plutôt efficace dans tout ce qu’il fait. Il est étonnamment très bavard par message, même s’il est souvent prit pour une pierre tombale ambulante en temps normal.

    Tarou Kabakura est le supérieur d’Hirotaka. C’est quelqu’un d’assez nerveux, qui base son autorité sur sa tête un peu agressive. Mais malgré les apparences, c’est un Otaku fan de manga et d’animé. Il a des goûts plus classiques et a souvent une préférence pour les Héros et les Bishojo. Malgré son côté agressif, il est en faite plutôt altruiste.

    Hanako Koyanagi est la supérieure de Narumi. C’est une fille populaire par son apparence qui est en faite une cosplayeuse plutôt connu. Elle est elle aussi fan de Yaoi, même si sa vision des choses est souvent inversé par rapport à celle de Narumi. Malgré les apparences, elle est plutôt possessive et romantique.

    Voilà ! Ils n’y a pas beaucoup de personnage, mais ils sont tous très recherchés et très attachants.

Scénario :

    Par hasard, Narumi et Hirotaka se retrouvent dans la même entreprise. Mais dès le début, notre gamer fait une gaffe et manque de révéler à tout le monde l’identité d’Otaku de Narumi. Heureusement, l’honneur est sauf. Mais quelques temps plus tard, c’est aussi par hasard que Narumi va découvrir que sa supérieur, surnommée Hana est elle aussi une otaku. La passion étant ce qu’elle est, nos Otaku vont tous se rapprocher.

    Dans le même temps, Narumi se plaint encore et encore de ses anciennes relations, cassé à cause de sa passion. Hirotaka lui fait alors remarquer qu’il serait bien plus simple de sortir avec un otaku. Elle refuse, mais finira par accepter devant un argument de poids.

    Parallèlement, Koyanagi et Kabakura sortent ensemble depuis la fin du lycée. Mais ça ne se remarque pas tout de suite. La raison est simple, ils ont gardés une vieille rivalité qui fait qu’ils se disputent sans arrêt. Mais cette agressivité cache-t-elle quelque chose ?

    Ce manga a un énorme point fort : il est destiné aux otakus. Dans ce but, il fait des références par dizaines ! On passe de Pokémon à Mario Kart en passant par Dragon Ball ou même Renaud ! Les références misent à part, les relations entre nos personnages évoluent doucement et sont réalistes, ce qui rend cette histoire encore plus intéressante. Enfin, ce manga se construit de telle façon qu’il ne se contente pas de faire des références ou des scènes à l’eau de rose. Nos personnages créent des scènes parfois un peu loufoques qui rendent ce manga très drôle et très agréable.

Graphisme :

On va commencer par le début. Déjà, le rabas est très représentatif de ce qu’on va trouver à l’intérieur du manga et est de bonne qualité, contrairement aux couvertures de la plupart des shojo. Les pages en couleurs qui suivent, malgré quelques petites erreurs, sont de très bonne qualité, surtout pour un premier manga.

Les planches qui suivent sont très intéressantes, aussi bien sur l’aspect purement graphique que sur le titre que l’on retrouve sous la planche et qui me rappel les bandes dessinés que je lisais quand j’étais môme. Les petites pages “bonus/info” qui viennent ponctuer les chapitres sont elles aussi très bien pensées et sont un vrai plaisir à découvrir. Les trames de fond sont généralement très allégés, mais les quelques trames présentes sont très bien réalisés. Et comme il y a peu de figurant, ça rend au final assez bien.

    L’organisation même du manga est intéressante, car elle rappel elle-même des choses que tout Otaku doit connaître. Enfin, l’auteure laisse pas mal de message, notamment sur les réactions de ses proches à l’annonce du manga. C’est très intéressant à lire et ça explique beaucoup de chose !

Point noir :

    Premier point noir : ce manga est bien trop court !! J’avoue rester sur ma faim à la fin du tome…

    Deuxième point noir que j’ai réussi à trouver : la couverture sous la jaquette est ultra-classique, pour ne pas dire pauvre. J’attendais un peu mieux pour une œuvre qui faisait un carton au Japon…

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré ce manga ! Il intéressera les fans de shojo, mais pas seulement. Je le conseil à tous les vraies Otaku, qui reconnaitront un bon nombre de référence de cette œuvre.

OtakuOtaku02

Article Tome 2

Aujourd’hui on s’attaque à Otaku Otaku tome 2 !

 

La petite histoire :

    C’est une jeune série et une jeune mangaka… Il n’y a pas encore beaucoup d'anecdotes à raconter… Je peux au moins vous annoncer que le tome 3 sortira chez kana le 19 Octobre 2018 ! L’attente va être longue.

Personnage :

    Nos personnages principaux n’évoluent pas beaucoup dans ce tome, je préfère donc vous laissez les découvrir dans l’article précédent.

    En revanche, un nouveau personnage fait son apparition : Naoya Nifuji. C’est le petit frère d’Hirotaka, mais ils sont très différent. Il est très sociable et rempli à ras-bord de bons sentiments. C’est un étudiant de 19 ans, célibataire et, comble du paradoxe, totalement normal. C’est le premier personnage non-otaku de cette série, le “moldu” du groupe ! Malgré tout, c’est un personnage très agréable qui s’inquiète beaucoup pour les autres et surtout pour son grand-frère. Il essaye parfois de s’intégrer dans les jeux de son frère, mais celui-ci considère que vu son niveau, essayer de lui apprendre serait une perte de temps.

Scénario :

    Nous retrouvons nos deux couples d’Otaku dans leur travail. Un starbucks a ouvert juste à côté de l’endroit où ils travaillent, pour le plus grand plaisir de Momose. Elle sympathise immédiatement avec le serveur : Naoya, que Kabakura, dans toute sa splendeur virilo-protectrice, pense être un de ses ex-copains. Après une nouvelle dispute avec Hanako, Hirotaka débarque et présente son petit frère à tout le monde. La situation se détend, mais tous finissent par comprendre que le jeune Nao n’est pas des leurs…

    La relation entre nos personnages évoluent petit à petit. On découvre petit à petit la véritable romance entre Kabakura et Koyanagi, souvent caché par leurs disputes. On en apprend également un peu plus sur l’enfance commune d’Hirotaka et Narumi.

    Frai, drôle, ce scénario est idéal pour passer l’été ! On fait comme toujours le plein de références, mais je trouve que cette fois, ce tome est plus facile à comprendre pour les non-initiés. On y découvre des facettes de nos personnages que l’on ne soupçonnait pas. Bref, c’est encore un très bon tome de la jeune Fujita !

Graphisme :

    Comme dans le premier tome, on retrouve une couverture très représentative et des pages couleurs. Tout de fois, je trouve que cette fois, les pages couleurs sont très réussies et ont un rendu bien plus intéressant que dans le premier tome. Sur le graphisme général, on retrouve plus ou moins les mêmes ingrédients qu’au tome précédent, si ce n’est que la sensibilité des personnages est accentué par des scènes et des planches un peu plus fines. On retrouve également les titres sur les planches et des pages bonus encore plus nombreuses et toujours plus intéressantes.

    Notre mangaka n’hésite pas à rire de sa propre histoire et à mettre ses personnages dans des situations toujours plus drôles. Les graphismes aident beaucoup sur ce point et c’est pour mon plus grand plaisir !

Point noir :

    De ce côté, le tome 2 n’est pas meilleur que le tome 1.

Conclusion :

    Cette série est vraiment une de mes séries coup de cœur de cette année. J’ai beaucoup ri en regardant l’animé et je ri toujours autant en lisant le manga. Je conseil cette série à tous, elle est très accessible et plaira à beaucoup de monde !

OtakuOtaku03

Article tome 3

On s’intéresse aujourd’hui à la comédie romantique de l’année 2018 : Otaku Otaku !

 

Personnage :

    Kô Sakuragi est une geek hardcore encore moins douée en communication que Hirotaka. Elle est très timide et préfère rester dans son coin. Elle semble tout de fois apprécier la proximité “in game” avec Nao… C’est une fille de l’ombre qui est souvent prise pour un garçon. On ignore d’ailleurs si Nao à compris que c’était une fille. Elle a au final pas mal de points commun avec Hirotaka, même si elle montre tout de suite ses sentiments, contrairement à notre geek. Même si c’est un personnage qui ne parle pas beaucoup, j’avoue qu’elle est très attachante et que sa timidité maladive à quelque chose de mignon.

    Un nouveau personnage débarque dans cette série déjà génialissime ! Plus les tomes passent, plus les différents caractères apparaissent. Tous ont une sensibilité qui leur est propre et une foule de petits détails qui les rendent vraiment réaliste. C’est de l’excellent travail.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Hirotaka s’est rendu compte que sa relation avec Narumi était centré sur le fait qu’elle n’avait pas à se cacher d’être une otaku quand elle était avec lui. Après avoir demandé conseil à Kabakura et Koyanagi, il décide d’inviter Narumi dans un vrai rencard, loin du monde d’otaku auquel ils sont habitués.

    L’heure du rencard tant attendu est arrivée ! Hirotaka et Narumi ont rendez-vous dans un parc d’attraction, comme un couple “normal”. Mais pour éviter de retomber dans les travers de l’otakuisme, notre geek à trouver une méthode plutôt “radicale”. Ne ratez rien du rendez-vous le plus attendu de toute l’histoire, surtout que tout ne se passera pas comme prévu.

    Naoya fait connaissance avec Kô par hasard. Sur un coup de tête, il décide de devenir son ami et s’intéresse aux jeux auxquelles elle joue. C’est ainsi que notre catastrophe sur manette est de retour sur le monde virtuel… Comment tout cela va-t-il évoluer ?

    Narumi et Koyanagi se rapprochent de plus en plus autour de leur passion commune : le BL(yaoi) ! Mais seront-elles des âmes soeurs ou des âmes contraires ?

    Ce tome est différent du précédent. Plus comique, il se concentre plus sur un comique de situation et sur la difficulté que rencontre nos otaku à exprimer leurs sentiments. On y retrouve non seulement ce qu’on attend d’un bon shojo, mais aussi la dose de comique inhérente à la série. Bref, c’est une nouvelle fois un super tome de la part de Fujita !

Graphisme :

    La couverture présente nos héros sous une vision un peu plus mature. Les pages couleurs sont encore meilleurs que dans le tome précédent. Et ce n’est pas tout, puisque le niveau graphique s’affine de tome en tome. Il y a toujours autant de pages bonus et on retrouve encore et toujours des chapitres très courts et souvent “sous titré”, de la même façon que le faisait le manga School Rumble.

Point noir :

    Bon, ce tome est encore une fois trop court…

    Ensuite, si je trouve la couverture meilleure, la couverture cartonnée ultra-épurée reste vraiment dommageable… Heureusement que le manga en lui-même à son lot d’illustration.

Conclusion :

    Je passe vraiment un excellent moment en lisant Otaku Otaku. On passe par toutes les émotions en suivant ces personnages dont on se sent très vite très proche… C’est sans conteste un de mes plus gros coup de cœur de l’année 2018. Je conseille vivement ce manga à tous les otaku.

OtakuOtaku04

Article tome 4

On parle d’un de mes coups de coeur : Otaku Otaku tome 4 !

 

La petite histoire :

    Le tome 5 sortira le 17 Mai 2019.

Scénario :

    Dans le tome précédent : A la fin de leur rencard au parc d’attraction, malgré un échec critique de celui-ci suite à une rencontre avec Hana et Kabakura dans un train fantôme, Hirotaka prend les choses en main et réussi à terminer la journée sur une note romantique. Jusqu’où iront nos otaku ?

    “Dites, les gars… C’était quand, votre premier amour ?”

    Avec cette phrase, Narumi donne le ton à ce tome. Quelle est donc l’histoire de la rencontre entre Kabakura et Hanako ? Et si on n’était finalement pas si loin de Jeanne et Serge ?

    Noaya, de son côté, continue son apprentissage dans le dur monde des jeux vidéos. Il ne fait strictement aucun progrès in game, mais il pourrait bien en faire dans le cœur d’une certaine Kô… Même s’il ignore encore qu’il s’agit d’une fille.Vivra-t-il son premier amour ?

    Comme d’habitude, il faut s’attendre à du rire sur la difficulté qu’ont les otaku et les geek à trouver l’amour. Tout de fois, ce tome profite de l’occasion pour nous expliquer la complicité de certains personnages, tout en approfondissant les relations entre d’autres. Il y a également plus de scène sur Nao… Dans tous les cas, c’est extrêmement divertissant ! Je suis toujours autant amusé par les bonus et les références qui fleurissent un peu partout dans ce manga.

Graphisme :

    Cette fois, la couverture présente Hana et Kaba sous une vision plus tsundere, au finale plus proche de leur relation dans l’histoire que la couverture du tome 2.

    Ce tome possède plus ou moins les mêmes caractéristique que le précédent, si ce n’est qu’il utilise un peu plus le graphisme type shojo.

Point noir :

    Comme d’habitude, ce tome se dévore littéralement. Si seulement il était plus long…

    Côté couverture cartonné, rien n’a changé… C’est vraiment dommage qu’il n’y ait pas eu un petit effort…

Conclusion :

    Comme toujours, je suis complètement sous l’emprise de Otaku Otaku ! Amusant, distrayant, le tout servie avec une pointe de sentiment… Que demander de plus, si ce n’est la suite ? Je conseille ce manga à tout le monde !

OtakuOtaku05

Article tome 5

Aujourd’hui, on s’intéresse à la suite de Otaku Otaku !

 

La petite histoire :

    Le tome 6 ne sortira en France que le 25 Novembre 2019.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Noa se met petit à petit aux jeux vidéos. Malgré l’aide de Kô, qui semble apprécier le jeux à plusieurs alors qu’elle a l’habitude de jouer solo, il est toujours aussi mauvais. Hirotaka montre peu à peu ses faiblesses à Narumi. Cela suffira-t-il pour les rapprocher ? Noa et Kô font une sortie à la salle d’arcade. Alors que tout se passe pour le mieux, Nao découvre avec stuppeure que Kô est une fille (ce que tous les autres savaient depuis le début). Honteuse de ne pas lui avoir révélé plus tôt, la jeune fille s'enfuit en pleurant… Koyanagi évoque sa rencontre et leur déclaration avec Kabakura. S’ils sont au moins d’accord que ce fut un événement sportif, ils n’ont pas la même vision des choses…

    Hirotaka fait des efforts pour sortir de son mode “GAMER HARDCORE” et passer du temps avec Narumi. La relation entre nos deux tourtereaux va-t-elle s’approfondir ? Et s’il se trouvaient de nouvelles facettes ?

    Noa est bouleversé par ce qu’il a vécu. Réussira-t-il à rattraper le coup avec Kô grâce aux conseils de Narumi et de son grand frère ?

    Le comiccon arrive à grand pas. Koyanagi aura-t-elle fini les costumes pour son cosplay avec Narumi ? Cette dernière réussira-t-elle à terminer son dojinshi à temps ?

    Ce tome a une saveur légèrement différente des précédents. S’il est toujours rempli à bloc de gag, il contient beaucoup plus de scènes romantiques où nos personnages tentent maladroitement d’exprimer leurs sentiments. Dans tous les cas, les personnages n’en sont que plus attachants et l’histoire n’en est que plus divertissantes.

Graphisme :

    Première couverture représentant Nao et Kô ! Une prémonition ?

    Graphiquement, ce tome est bien plus intéressant que les précédents. Il joue beaucoup plus des effets d’ombres et de lumières, est beaucoup plus embellie de petits détails et est à la fois plus badasse et plus romantique. ça promet du lourd pour la suite !

Point noir :

    Même chose que d’habitude…

Conclusion :

    J’adore toujours autant Otaku Otaku ! La série s’étoffe de tome en tome, alliant comique et romantisme naissant et maladroit. C’est vraiment une excellente œuvre ! Je conseille ce manga à tout le monde, il est très accessible.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

Nipponzilla
  • 1. Nipponzilla (site web) | 19/09/2018
J'ai beaucoup aimé le manga et l'anime, donc personnellement j'ai vraiment hâte de découvrir ce que donnera l'adaptation en film live :D
inconnuday
J'avoue que j'aurais préféré une saison 2 en anime... Mais un LIVE, c'est déjà pas mal ! ^^ Vivement que ça sorte !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 18/06/2019