Hunter X Hunter

HXH01

Article tome 1

Aujourd’hui on parle d’un grand classique des années 90 : Hunter X Hunter !

 

La petite histoire :

    Hunter X Hunter est un manga écrit par Yoshihiro Togashi depuis 1998 et publié par Kana en France. C’est aussi l’auteur de Yu Yu Hakusho (1990-1994) et de Level E (1995-1997), tous deux adaptés en animé. HXH est toujours en cours actuellement et compte 35 volumes.

    Il a eu plusieurs adaptation animé que je vous laisse découvrir dans mon article sur HXH 2011.

Résolution de la rumeure :

    Comme je l’avais dit, il y eu beaucoup de rumeur sur Yoshihiro Togashi, mais nous avons enfin sut la vérité il y a quelques temps suite à une interview ! Son arrêt de 4 ans et son manque de production serait en faite dut, non pas à parkinson, mais à un problème de dos très douloureux (ce qui l'empêcherait passablement de dessiner). Bref, notre mangaka va reprendre son histoire pour notre plus grand bonheur !

Personnage :

    Nous avons ici pas mal de personnage, mais je ne présenterais que les trois principaux. Les autres y passeront dans mon article sur le tome 2.

    Gon Freecss est un jeune habitant de l’île de la baleine. Sa mère est morte quand il était bébé et son père a disparu peu de temps après. Il est élevé par sa tante Mito, qui cherche à le protéger au maximum. Mais il finit par apprendre que son père est un Hunter et à 12 ans, il décide de passer l’examen pour découvrir ce métier et retrouver son père. C’est un garçon simplet qui va toujours au plus simple. Il a un instinct particulièrement développé et une force physique hors du commun. Il est particulièrement juste et gentil avec tout le monde.

    Kurapika est un jeune homme utilisant deux sabres en bois accrochés à la façon d’un nunchaku. C’est un membre du clan Kurapika qu’il veut venger. Il n’a pas eu une vie facile. C’est quelqu’un de très intelligent et de très fort avec beaucoup de culture et un sang froid prépondérant. J’aime beaucoup ce personnage. Pour une raison que j’ignore, il est souvent prit pour une fille (jusque dans la traduction où il est parfois appelé “mademoiselle”). C’est un peu la version HXH de Kurama de Yu Yu Hakusho.

    Leolio est le dernier de nos personnages principaux. C’est une jeune adolescent de 17 ans qui paraît en avoir 35. Il est colérique, excité, un peu pervers et plutôt simplet. Il en quelque sorte la version HXH de Kuwabara de Yu Yu Hakusho. Malgré tout ça, c’est quelqu’un de juste et très serviable en cas de besoin.

    Il y a d’autres personnages, mais j’en reparlerais. Parmi eux, nous retrouvons Kirua, le second héros de l’histoire et Hisoka, un personnage particulier… Les figurants sont plutôt profond, s’en est presque étonnant.

Scénario :

    Gon Freecss décide de partir passer l’examen de Hunter pour retrouver son père dont il a appris le travail par Kaito, un Hunter qu’il a rencontré un peu plus tôt. Il parvient à convaincre sa tante Mito et part donc de l’île qui l’a vu grandir. Il se retrouve alors sur un bateau en pleine tempête et fait la connaissance de Kurapika et Leolio. Ceux-ci auront une petite altercation qui sera vite résolu. Je vous passe les détails, mais ils finiront par arriver sur l’île de l’examen sans encombre. Mais tout n’est pas terminé, car il leur faut ensuite résoudre des “énigmes” pour le moins particulières.

    Ils finissent par arriver sur les lieux de la première épreuves où ils devront courir la petite distance de 80 km… Là encore, les choses sont loins d’être aussi simple.

    Ce manga est très curieux. En faite, il prend les codes du shonen, mais certains aspect nous indique qu’il est loin d’être un simple shonen. J’en dirais plus dans le prochain article. En tout cas, même si pour le moment tout est simple, je peux déjà dire que le scénario d’ensemble est exceptionnel.

Graphisme :

    Bon, je vais parler ici uniquement de ce qui est réussi. ça devrait aller vite, car le seul élément graphique vraiment réussi sont les trames de fond qui possèdes des éléments rectilignes. Ensuite, j’aime bien personnellement le design de Kirua et Kurapika. C’est tout.

Point noir :

    Bon… Déjà le scénario du début de l’histoire traînasse un peu. C’est sans doute fait exprès, mais ça peut être prit pour une erreur.

    Le plus embêtant, c’est pour les graphismes en général. Les trames non-rectilignes sont mauvaises, le niveau de dessin en général est mauvais, voir médiocre (encore pire que One Piece). La tête des personnages change encore plus que dans Enfer et Paradis. Les trames vides sont beaucoup trop présentes. Il y a pleins d’incohérences et d’erreurs… Bref, c’est un flop totale ! Seul Gon échappe au massacre à partir de la moitié du tome.

Conclusion :

    Les graphismes sont extrêmement mauvais. Pourtant, on est accroché dans l’histoire et on veut absolument connaître la suite ! (un peu comme avec One Piece…) Ce sentiment rend ce manga acceptable… Je le conseil tout de même aux fans de shonen qui aime dors et déjà l’histoire, mais je le déconseille à tous les autres.

HXH02

Article tome 2

On s’attaque aujourd’hui à la suite de Hunter X Hunter !

 

Personnage :

    Tompa est un vétéran de l’examen  de hunter. Il a échoué plus de 30 fois et n’a même plus l’intention de réussir l’examen. Tout de fois, il revient tous les ans pour briser les espoirs des bleus dont c’est la première tentative. Il est lâche, un peu empoté et c’est une véritable planche pourrie. Tout de fois, il semble assez doué pour éviter le danger direct et survivre.

    Hisoka est un candidat au titre de hunter. Disqualifié l’année précédente après avoir tué un juge, il est tenu à l’œil par l’organisation des hunter. C’est un combattant exceptionnel qui aime affronter des adversaires puissants. Cette simple idée le fait s’approcher de la jouissance. C’est un personnage assez malsain et particulièrement mystérieux. C’est un des meilleurs perso de la série.

    Hanzô est un ninja venu tout droit du Japon. Tout de fois, s’il connaît un certain nombre de technique et qu’il possède un bon équilibre, il ne possède pas l’esprit qui va avec. C’est quelqu’un de plutôt sympathique.

    Kirua Zoldik, avant dernier de la famille de tueur la plus crainte du monde. C’est un combattant exceptionnel à la résistance surnaturelle. S’il est assez agréable en général, il lui arrive tout de fois de laisser ressortir l’assassin qui est en lui. C’est un de mes personnages préférés.

    Menchi est l’examinatrice de la seconde épreuve. C’est une hunter gourmet particulièrement sévère avec le goût. Elle a un caractère très fort et ne supporte pas qu’on prenne la nourriture à la légère. On ignore son véritable niveau de puissance, mais elle semble plutôt forte.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Gon Freecs, après être parti de chez lui pour passer l’examen hunter fait la connaissance de Kurapika et Leolio, qui veulent eux aussi devenir hunter. Ensemble, ils déjouent l’épreuve du bateau, puis des ratons-renard avant d’arriver enfin sur les lieux de la première épreuve. Celle-ci consiste en une simple course de plus de 80 kilomètre jusqu’à la seconde épreuve. Mais ce n’est pas tout, car il faut ensuite suivre l’examinateur dans le marécage de numelle, où toute créature est conçu dans le seul et unique but de tromper son prochain pour le manger. Nos amis parviendront-ils à la seconde épreuve ? 311 participants débutent cette épreuve, mais Hisoka n’a pas l’intention de les laisser tous continuer l’aventure…

    Leolio et Kurapika se retrouve face à Hisoka après qu’il est massacré une trentaine de participants. Celui-ci à l’intention de tester les candidats pour faire le tri plus vite… Mais Gon revient sur ses pas pour sauver ses amis. Parviendra-t-il à remporter son face à face avec Hisoka ?

    La deuxième épreuve commence avec 148 participants. Mais ces épreuves basées sur la cuisine arrêteront-elles nos candidats au titre de hunter ?

    Nous entrons enfin dans le vif du sujet. Les épreuves pour devenir hunter s’enchaînent vites et passent petit à petit du shonen gentillet du tome 1 à une œuvre qui en s’attarde pas sur les scrupules pour mettre en avant certains personnages. L’aspect psychologique est de plus en plus important et le moindre détail resplendit de réflexion. C’est vraiment un travail exceptionnel !

Graphisme :

    Togashi commence petit à petit à s’améliorer sur certains personnages, mais uniquement sous certains angles … Tout de fois, le design des personnages est bon.

Point noir :

    Comme toujours, même si ça s’améliore un petit peu, les graphismes sont catastrophiques… En revanche, c’est un chef d’œuvre en tant que story board.

Conclusion :

    Hunter X Hunter est sans conteste un des meilleurs shonen de sa génération. Malgré un graphisme médiocre, le scénario est d’un tel génie qu’on ne peut qu’être absorber par cet œuvre. Je conseille ce tome à tous les fans de shonen et d’œuvres profondes.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 03/06/2019