The Seven Deadly Sins

nanatsunotaizai1

Article Saison 1

On s’attaque aujourd’hui à un anime tout en puissance : The Seven Deadly Sins !

 

La petite histoire :

    Je vous invite à visiter la page du manga pour connaître les détails.

    Cet anime est sorti en 2014 et est licencié et distribué par Netflix et Kana. Il compte 24 épisodes et 2 OAV.

    Il est aussi connu sous le nom “Nanatsu no Taizai”.

Personnage :

    Meliodas est le propriétaire d’une taverne mobile appelée Boar Hat. C’est un très mauvais cuisinier, mais un fin connaisseur de la bouteille. Sympathique avec tout le monde, c’est un pervers qui aime peloter les jolies filles. Il est également le chef des Seven Deadly Sins, un groupe d’ancien chevalier sacré considéré comme des traîtres et pourchassé depuis une dizaine d’année. Il est surnommé : “Le dragon de la colère”. Il possède le pouvoir du contre total, qui lui permet de renvoyer une attaque qui le vise avec beaucoup plus de puissance à son propriétaire. On ignore son âge et jusqu’où s'étendent ses véritables capacités, mais il ne faut pas se fier à son air de gamin.

    Hawk est un cochon. Grand maître des restes culinaires, il sert de serveur, mascotte et garde de fou à Meliodas. Capable de parler et doué d’une intelligence remarquable pour un cochon, il protège toute les filles de la perversité de son compagnon. Il est très volontaire et n’hésite pas à donner de sa personne pour aider ses amis. Il semble être très proche de Ban.

    Elizabeth Liones est la 3ème princesse du royaume de Liones. C’est une fille obstinée qui aime profondément son pays. Gentille et courageuse, elle a fugué pour partir à la recherche des Seven Deadly Sins. Elle tombe très vite amoureuse de Meliodas, mais leur romance n’avance pas vraiment. Étrangement, se faire tripoter ne la gène pas… Serait-elle un peu perverse dans le fond ? Elle s’entend très bien avec Diane et Howk, mais à plus de mal à comprendre Ban.

    Gilthunder est un chevalier sacré de Liones. C’est un combattant surpuissant qui considérait Meliodas comme son modèle. Il maîtrise la foudre et était le fils de Zaratras, l’ancien grand maître chevalier sacré, retrouvé assassiné 10 ans plus tôt. Il a grandis avec Elizabeth et ses sœurs, mais n’aura pas de pitié pour autant. C’est un personnage bien plus profond qu’il ne semblerait au premier abord et que j’apprécie beaucoup.

    Diane est une géante qui a intégré le groupe des Seven Deadly Sins suite à une demande de Meliodas, après que celui-ci l’ai protégé de chevaliers peu rutilants. Depuis, elle est amoureuse de lui. C’est une fille très puissante physiquement et extrêmement jalouse. Ses réactions concernant Meliodas sont souvent disproportionnées. Elle est complexé par sa grande taille et aimerait être une fille comme les autres. Elle est bien plus vieille que la plupart des personnages, mais grandit à sa vitesse, ce qui explique qu’elle a un petit côté adolescente. C’est une combattante extrêmement puissante qui joue aussi bien de sa force sans mesure que de ses pouvoirs telluriques. Elle est le “serpent de l’envie”. Au final, c’est quelqu’un de très gentil qui n’hésitera pas un instant à se sacrifier pour ses amis. Elle s’entend bien avec Elizabeth, malgré un début compliqué et semble avoir une relation particulière avec King.

    Ban est un membre des Seven Deadly Sins. Dit le “renard de l’avarice”, c’est quelqu’un qui n’est pas vraiment à cheval sur les principes, n’hésitant pas à récupérer de nouveaux vêtements directement sur leurs porteurs. Il possède le pouvoir de drainer la force et les pouvoirs de son adversaire, mais ce n’est pas tout. Né pauvre et bandit sans le sou, Ban est partie à la recherche de la fontaine de Jouvence, dans le pays des fées. C’est là qu’il a fait la connaissance d’Elaine, la personne qu’il aime le plus au monde. A la suite de cette épisode, il deviendra immortel. La seule personne à lui avoir fait une blessure durable est Meliodas, qui est en plus de ça son meilleur ami. Ban est quelqu’un qui vit pour le combat et l’amusement. Il s’entend particulièrement bien avec Meliodas et Howk, mais aussi avec King, qui répare ses bêtises dans son dos. C’est sans conteste mon personnage préféré, ainsi que celui qui est le plus subversif de tout l’anime.

    King est un membre des Seven Deadly Sins. Dit l’”ourse de la paresse”, c’est quelqu’un d’assez morne de nature. Roi des fées depuis plus de 1000 ans, il n’a aujourd’hui plus personne sur qui régner. C’est quelqu’un de très gentil dans le fond, même s’il semble parfois un peu froid. Il est amoureux de Dian, mais s’efface la plupart du temps face à son chef. Physiquement, c’est le plus faible de tout l’anime. C’est quelqu’un de cultivé et d’intelligent, en plus d’être un excellent combattant quand il est équipé de sa lance magique. Il donne l’impression qu’il déteste Ban, mais dans le fond ils s’apprécient beaucoup. C’est quelqu’un qui est plein de ressource.

    Elaine est une fée et la gardienne de l’eau de jouvence. Morte il y a plus de 500 ans, elle a mis en Ban tout l’amour qu’il lui restait, au détriment de King, son frère et roi. Elle est la source d’une magnifique histoire d’amour. C’est un personnage très attachant que j’aime beaucoup.

    Hendrickson est l’un des deux maîtres chevalier sacré. Sournois, il a l’intention de ressusciter le clans des démons et forme pour ça de nouveaux guerriers surpuissants. C’est quelqu’un d'antipathique qui utilise tout ce qu’il a sous la main pour atteindre son objectif. Il n’a jamais aimé les Seven Deadly Sins, mais ne s’en préoccupe pas plus que ça au début de l’histoire.

    Dreyfus est le deuxième des maître chevalier sacré. Père d’un chevalier sacré, oncle de Gilthunder et frère du regretté Zaratras, il présente les Seven Deadly Sins comme la pire des sources du mal. C’est un combattant surpuissant qui a au moins l'intérêt de gérer ses hommes comme il faut.

    Il y a évidemment d’autres personnages, mais je vous laisse les découvrir au fur et à mesure de l’histoire. En règle général, tous nos personnages ont une histoire bien particulière, qu’elle soit dévoilé tout de suite ou non. Il y a énormément de mystère, aussi bien sur le futur que sur le passé.

Scénario :

    Les Seven Deadly Sins sont un groupe de 7 chevaliers sacrés. Traités en paria depuis 10 ans, on leur a attribué l’assassinat de Zaratras ainsi qu’une tentative de coup d’état, avant de les rechercher mort ou vif. Depuis, les deux grands chevalier ont fait un coup d’état et emprisonné la famille royale. Mais la plus jeune des princesse s’est échappée…

    En pleine campagne de Liones, Meliodas continue de vivre sa petite vie tranquille, dans sa taverne mobile. C’est alors qu’une mystérieuse armure s’écroule chez lui, effrayant ses clients. Surprise, il s’agit en faite d’Elizabeth, partie à la recherche des Seven Deadly Sins pour délivrer Liones des chevaliers sacrés. Mais elle n’a pas le temps de se reposer, car un chevalier sacré débarque et cherche à la ramener, morte ou vive. Mais quel ne fut pas sa surprise d’apprendre que celui qu’elle pensait être un gamin pervers et bizarre était en faite le chef des Seven Deadly Sins. Accompagné du fidèle Hawk, nos deux héros partent à la recherche des autres Seven Deadly Sins. Mais le royaume de Liones est très vite mis au courant du retour du célèbre groupe criminelle et n’a pas l’intention de rester sans rien faire… Nos amis parviendront-ils à rassembler tous les membres de l’équipe et à délivrer Liones ?

    J’aime beaucoup ce scénario. La trame principale est très intéressante et très médiévale, tout en étant assez moderne. Elle est constitué de plusieurs petits arcs dévoilant par bride le passé de nos personnages, donnant des traits de résolution aux problèmes présents. Autre aspect très intéressant : nos personnages sont dors et déjà surpuissants. Contrairement à la plupart des shonen où les héros passent de roturier à demi-dieux, la vision de cette anime est totalement différente et très original au vue du type d’œuvre. Les histoires de nos personnages sont touchantes et les combats toujours plus excitants. On retrouve vraiment l’esprit shonen avec du combat, des scènes comiques, des scènes sentimentale et quelques scènes de ecchi. Le tout est bien dosé et donne ce qui est pour moi un des meilleurs shonen du marché.

Graphisme :

    Le niveau graphique est louable. Même s’il n’est pas exceptionnel, il est particulièrement propre pour son année de production. Ce qui rend les graphismes de cet anime si intéressant, c’est sans aucun doute les combats et l’expression de la puissance toujours plus présente. Même si je trouve cet aspect légèrement plus bas que celui du manga, ça reste une très belle performance. Le design général de l’œuvre fait un mixte entre le côté médiéval et arthurien et le côté shonen et moderne de l’oeuvre. Le design des personnages est bien choisi est très proche du manga. Les trames de fonds ainsi que les figurants sont de bonne qualité.

    Les OST sont très bons, mais j’en reparlerais. J’ai un énorme coup de cœur pour le deuxième Opening : Seven Dealdy Sins de MAN WHITH A MISSION, aussi bon musicalement que dans son animation.

Point noir :

    Pour en revenir à nos OST, ils sont très bien, mais reviennent vraiment souvent et parfois pour des scènes qui n’ont pas trop de rapport avec l’OST choisi…

    La formation des épisodes est vraiment énervante : un postview de l’épisode précédent, environ 30 secondes de l’épisode actuel, une cinématique de présentation, l’opening, puis l’épisode.

    Enfin, je dois absolument parler de la version VF. J’essaie d’encourager habituellement, mais là, je dois dire stop. Non que le niveau des doubleurs soit particulièrement mauvais, mais ceux-ci doublent déjà des personnages très connu comme Natsu de Fairy Tail (Ban) ou Amalia de Wakfu (Elizabeth). Si vous n’avez pas vu beaucoup d’anime, ce n’est pas gênant. Mais ça le devient très vite quand vous passez une bonne partie des épisodes à vous souvenir où vous avez entendu cette voix, sans parler du fait qu’elle ne corresponde pas toujours au personnage…

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré The Seven Deadly Sins. C’est un excellent shonen avec beaucoup de profondeur et une dose de puissance époustouflante. Je le conseille fortement aux fans de shonen ainsi qu’aux fans de seinen médiévaux.

nanatsunotaizai1
nanatsunotaizai1
nanatsunotaizai2

Article saison 2

On s’attaque aujourd’hui à la suite de l’anime : The Seven Deadly Sins !

 

La petite histoire :

    Cette saison porte aussi le nom de : Nanatsu no Taizai : Seisen no Shirushi.

Personnage :

    Gilthunder est un des personnages les plus puissants de la saison 1. C’est un fan incontestable de Meliodas et des Seven Deadly Sins. Il est en couple avec Margaret, la fille aînée du Roi, et vit une romance à la fois discrète et profonde. Ses réactions sont parfois un peu enfantines. J’ai déjà présenté ce personnage pour la saison 1, mais la différence de comportement est vraiment immense. Il passe de quelqu’un de froid à un gamin enthousiaste et sympathique… J’avoue que j’aurais préféré qu’il garde son côté porte de prison.

    Jericho était sous les ordres d’Hendrickson et a bu du sang de démon pour faire taire tous ceux qui pensent qu’une femme ne peut pas se battre. Vaincu à plusieurs reprise pas Ban, il finit par lui sauver la vie. Elle tombe amoureuse de lui et cultive son côté tsundere. C’est un personnage intéressant.

    Guila était sous les ordres d’Hendrickson et a bu du sang de démon pour rendre son petit frère fière d’elle après la mort tragique de leur père. Elle a une forte combativité qui s'évanouit totalement quand elle est en contact avec son environnement. Elle formera un couple avec Gawther. C’est quelqu’un de très féminin.

    Helbram est l’ancien meilleur ami de King. Celui-ci a été ressuscité par Hendrickson et à demandé à King de le tuer une fois de plus. Malgré le fait qu’il soit manipulé et qu’il ait fait des erreurs, c’est quelqu’un qui dans le fond, s’attire une profonde sympathie des autres. Il est très mystérieux, dans un certain sens...

    Gawther est le bélier de la luxure, des Seven Deadly Sins. C’est un personnage étrange qui ne comprend pas les sentiments et agis de façon logique. C’est un excellent combattant qui utilise l’esprit de ses adversaires à son avantage. Il semble avoir de très grand pouvoir. A ce stade de l’histoire, on sait juste qu’il n’ait pas humain, mais il reste vraiment entouré de mystère, autant sur ses véritables capacités que sur son couple avec Guila.

    Merlin est le sanglier de la Gourmandise, des Seven Deadly Sins. C’est une magicienne surpuissante qui tient tout le monde en respect. Elle est en quelque sorte l’As des Seven Deadly Sins. Si on sait qu’elle est humaine, elle cache beaucoup de chose et semble en connaître un rayon sur Meliodas. Elle ne se mélange pas trop aux autres, mais n’hésitera pas à les aider.

    Howzer est un chevalier sacré. Porté sur l’honneur et la force pure, il tombe amoureux de Diane pendant la saison 1. Il est souvent en rivalité avec King. Il est plutôt naïf, mais c’est quelqu’un de courageux qui préfère suivre son cœur que les ordres. Il est étonnamment présent.

    Voilà pour cette saison ! J’en ai profité pour présenter les personnages de la fin de la saison 1. Tous sont plus détendu et sont donc beaucoup moins badasse, mais aborde plus un côté sentimental.

Scénario :

    La guerre qui opposait les Seven Deadly Sins à Dreyfus et Hendrickson est terminé. Nos héros en profite pour se détendre… Les amitiés et les amoures fleurissent. Qui de King ou Howther obtiendra le coeur de Diane, a moins qu’elle ne préfère Meliodas ? Elizabeth obtiendra-t-elle le coeur de Meliodas ? Howk retrouvera-t-il sa taille normal ? Ban et Meliodas veulent régler leurs comptes, y survivront-ils ?

    Alors que les pensait mort, Hendrickson parvient à sauver le sceau des démons et à reconstituer une partie de son corps. Mais un mystérieux chevalier en armure rouge semble le chercher… Cela annonce-t-il un nouvel évènement tragique ?

    Cette nouvelle saison est très courte et se compose de deux trames : le côté comédie romantique et le côté introduction à la saison 3. Le vrai personnage surprise de cette saison, c’est sans aucun doute Diane, qui parvient à obtenir une taille humaine grâce à Merlin. La partie romantique entre Diane et King est vraiment intéressante, mais j’y reviendrais.

Graphique :

    Le niveau graphique est grosso modo le même que celui de la saison 1. Mais la encore, nous en reparlerons.

    L’opening est très bien conçu, aussi bien côté animation, qui lui donne un petit côté Hikari e de One Piece, que la chanson choisie : CLASSIC de MUCC.

Point noir :

    Bon, très clairement le scénario est mauvais. Le raccord avec la saison 1 est complètement raté ! D’autant plus que cette mini saison ne tient pas la comparaison en terme de combat. Ce n’est rien de plus qu’une mauvaise comédie romantique.

    Graphiquement, on perd vraiment l’impact et la sensation de puissance.

    Enfin, tous les autres points négatifs de la saison 1 sont toujours là…

Conclusion :

    Cette saison 2 devrait être considérée comme des OAV plutôt que comme une saison à part entière. Elle est divertissante en tant que simple intro, mais ne tient vraiment pas la comparaison avec une vraie saison. Je la conseille uniquement aux fans de l’œuvre, les autres la trouveront surement ennuyante.

nanatsunotaizai2
nanatsunotaizai2
nanatsunotaizai3

Article saison 3

On parle aujourd’hui de la dernière saison de The Seven Deadly Sins !

 

La petite histoire :

    Cette saison possède 24 épisodes et porte aussi le nom de The Seven Deadly Sins : Le retour des commandements ou Nanatsu no Taizai : Imashime no Fukkatsu. Elle est licenciée et distribuée par Netflix.

Personnage :

    Matrona est une ancienne chef de guerre de la tribu des géants. Elle place beaucoup d’espoir dans les capacités de Diane. Surnommée les Croc de la Terre, c’est une combattante surpuissante. Elle est très fier, mais a en faite un comportement plutôt tsundere. C’est quelqu’un d’agréable avec beaucoup de volonté.

    Escanor est le 7ème péché capital : le lion de l’orgueil. Son pouvoir prend tout son sens une fois le soleil levé, le rendant plus puissant que Meliodas. Il a un amour sans borne pour Merlin et aime le travail bien fait. C’est un fin connaisseur de vin et un des personnages les plus “humains” du groupe. En pleine possession de ses moyens, il est particulièrement badasse et orgueilleux, ne ressentant que de la pitié pour ceux qui l’entourent. J’aime beaucoup ce personnage, même si sa forme “de nuit” est parfois un peu barbante...

    Slader est un chevalier sacré, ainsi que le capitaine des Grondeurs de l’Aube, une unité spécialisé dans les missions à risques ou d’exécutions. Il porte un masque en fer, mais ne semble pas avoir de raison particulière. Il voue beaucoup d’admiration à Merlin et ne souhaite que faire son travail jusqu’au bout. C’est un personnage intéressant, que l’on ne voit malheureusement pas assez souvent.

    Liz est la première fille que Meliodas a aimé. C’était une chevalière avec beaucoup de caractère. Suite à son décès, Meliodas a rasé une citée entière, de rage. Elle semble liée à Elizabeth, mais il y a très peu d’information à ce sujet.

    Galand de la vérité est un des dix commandements. C’est un combattant surpuissant qui transforme en pierre quiconque ment devant lui. Il a un esprit combatif particulièrement fort, ce qui le pousse à prendre des risques.

    Gloxinia est le commandement du repos. C’est un excellent guerrier, qui en plus d’être un démon est le premier roi des fée. A ce titre, il possède la seconde lance sacrée. Attention, malgré sa voix VF et son apparence, c’est un homme. Il ne semble pas beaucoup apprécier le combat rapproché. Il fait souvent équipe avec Drole.

    Drole (et non dolor comme c’est écrit chez Nautiljon) est le commandement de la patiente. Il ne parle pas beaucoup, mais possède le pouvoir de manier la pierre et la terre, tel un géant. C’est un bon combattant rapproché, même s’il manque de précision.

    Derieri de la pureté est une des dix commandements. C’est une jeune femme surpuissante au corps à corps grâce à pouvoir. Elle n’aime pas porter d’habits et ne se vêt que de son pouvoir démoniaque. Elle déteste les humains. Elle préfère agir que réfléchir, mais n’est pas imprudente pour autant. Elle compte beaucoup sur Monspeet.

    Monspeet de la réticence est un des dix commandements. C’est sans doute le plus calme et le plus sympathique des dix commandements. Très proche de Derieri, il couvre ses arrières grâce à ses pouvoirs de combat à distance. Il ne semble pas particulièrement apprécier le combat.

    Melascula de la Foi est une des dix commandements. Elle accompagne souvent Galand, mais ne l’apprécie pas vraiment. Elle possède le pouvoir de ramener les morts à la vie grâce à la rancœur de ceux-ci. C’est quelqu’un de particulièrement vicieux.

    Grayroad du pacifisme est de loin le plus étrange des dix commandements. Il se présente comme une masse noire surmontée de masque de démon. Il ne parle pas, mais est capable de prendre l’apparence de quelqu’un d’autre. En sa présence, personne ne peut se battre en étant animé par la haine.

    Fraudrin est le démon qui reste caché le plus longtemps. Il est à l’origine du déchaînement de colère de Meliodas, 20 ans avant le début de l’histoire. C’est quelqu’un de plutôt vicieux qui a dut jouer la comédie pendant des années.

    Il y a vraiment beaucoup de nouveau personnages et je n’ai pas le loisir de tous vous les présenter. La majorité pose de nouvelles trames, mais le scénario en exploite vraiment très peu…

Scénario :

    Alors que tous le croyaient mort, Hendrickson avait en faite réussi à s’échapper avec le sceau vieux de 3000 ans. Dreyfus, que tout le monde pensait mort tué par son meilleur ami, sauve Hendrickson et utilise le sang qu’il a réussi à subtiliser à Elizabeth pour ouvrir le sceau. C’est alors que les dix commandements sortent de l’oublie avec l’intention de reprendre Britania aux humains, fées et géants.

    De leur côté, les choses ne s’arrange pas pour les Seven Deadly Sins, puisque Ban et King s’éloignent temporairement du groupe…

    Meliodas est de plus en plus stressé et se rend auprès du jeune rois Arthur pour l’aider à se débarrasser d’un golem fabriqué par les démons. Mais Galand, qui ne tenait plus en place, débarque et parvient à vaincre tous les membres du groupe présents, en plus de transformer Merlin en pierre. A la suite de l’affrontement, Diane perdra la mémoire … Le groupe se déchire et doit trouver un moyen de devenir assez puissant pour vaincre les dix commandements. Parviendront-ils à sauver Britania ? Quel est donc le lien entre Meliodas et les 10 commandements ?

    J’avoue que j’ai bien aimé le développement où les Seven Deadly Sins étaient surclassés et vaincu, ce qui changeait vraiment des deux premières saisons. De nouveaux mystères sont levés, notamment sur le passé de nos personnages. Le fil rouge est bien développé,  n’hésitant pas trouver des rebondissements auxquels on s'attend peu.

Graphisme :

    Même si les années passent, on reste assez proche de ce qui faisait la saison 1, même si cette saison montre beaucoup plus de puissance. Le design des personnages est vraiment bien pensé, car il nous permet de connaître d’un coup d’œil l’état d’esprit du personnage en question, même si on le connaît peu.

    Les quelques utilisations du 3D sont vraiment très bien gérées.

    L’anime nous gratifie enfin de quelques OST différents, même s’ils restent peu utilisés. Les opening et endings n’ont rien de particulier.

Point noir :

    Pour moi, le vrai point noir de cet anime, c’est le fait de lever un grand nombre de trames sans y répondre. De plus, il a tendance à bâcler la résolution de certains problèmes et fait des transitions un peu trop sèche. Il donne vraiment l’impression de demander des épisodes supplémentaires pour développer. Je sais que le film vient après, mais un bon nombre de trames ne pourront pas y être développé…

    Les OST sont une fois de plus très répétitif et pas forcément bien choisis…

    Je n’aime pas critiquer la VF, mais je dois une fois de plus en parler. Par pitié, expliquez moi pourquoi les personnages se mettent à se vouvoyer à partir des 3/4 de la saison !

    J’avoue qu’un peu plus d’impact dans les graphismes n’aurait pas fait de mal.

Conclusion :

    J’ai beaucoup aimé cette dernière saison de The Seven Deadly Sins, même si je reste sur ma faim. Je la conseille aux fans de la série et de shonen traditionnels en général.

nanatsunotaizai3
nanatsunotaizai3
nanatsunotaizai3
nanatsunotaizai3

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 30/04/2019