Seven Deadly Sins

sevendeadlysins01

Article tome 1

Aujourd’hui on s’attaque à l’un des meilleurs shonen du 21ème : Seven Deadly Sins !

 

La petite histoire :

    C’est un manga écrit depuis 2012 par Nakaba Suzuki et qui compte aujourd’hui 31 tomes. La série est publié par Pika Edition.

    Il y a eu une histoire inédite écrite par Juichi Yamaki : Mayoe! Nanatsu no taizai gakuen!, sorti en 4 tomes entre 2014 et 2016.

    Il y a eu un premier animé aussi appelé “Nanatsu no Taizai” entre 2014 et 2015 de 24 épisodes + 2 OVA.

   En 2016, une mini-série de 4 épisodes sort : Signs of Holy War.

   Depuis le début de l’année 2018, nous assistons au retour flamboyant quoi qu’un peu terni par l’arrivé de nouveau shonen. La saison 2 : Revival of the Commandments sort depuis Janvier 2012 et prévoit 24 épisodes.

   Enfin, le film d’animation Nanatsu no Taizai - Prisoners of the Sky est prévu pour 18 Août 2018, ne le ratez pas !

   A par le film, toutes les séries animés de Nanatsu No Taizai (Les 7 péchés capitaux en Français) sont licencié chez Netflix.

Personnage :

    Dans ce tome, il y a étonnamment peu de personnage.

    Meliodas est le héros de cette histoire. Il a l’apparence d’un jeune garçon, mais c’est en faite le chef des Seven Deadly Sins, un groupe de combattant recherché par les chevaliers sacrés. Malgré son apparence pure et innocente, c’est un monstre de puissance doublé d’un pervers notoire. Il est devenu patron d’une taverne. On ignore exactement son âge, mais on estime qu’il a environ 30 ans (peut être un petit clin d’oeil à kenshin ?). Même s’il a beaucoup de défaut, il est très juste avec les autres et fait ce qu’il peut pour défendre les plus faibles.

    Elizabeth est la princesse héritière du royaume. Elle cherche les Seven Deadly Sins pour libérer son père. Elle n’est pas particulièrement douée, mais elle a de la volonté. Elle reste étonnamment de marbre face aux attouchements de Meliodas. Elle cherche à libérer son pays, mais elle se sent très vite perdu sans ses amis.

    Hawk est un cochon qui parle. C’est le compagnon de voyage de Meliodas et aussi celui qui sert de garde de fou à celui-ci. Il n’est pas très courageux, à moins de lui promettre de la nourriture. Il apporte la plupart des gags de l’histoire.

    Il y a évidemment d’autres personnages, mais ils sont liés à l’histoire. Je vous laisse donc la surprise.

Scénario :

    Alors que Meliodas travail tranquillement dans sa taverne : le Boar Hat il entend parler d’une rumeur comme quoi l’un des Seven Deadly Sins serait dans le coin. Il n’y fait au début pas attention quand une armure tremblante débarque dans son établissement. Effrayé, les villageois fichent le camps et appellent les chevaliers sacrés. Entre temps, notre tenancier son fidèle Hawk découvre que sous cette armure se cache Elizabeth, une simple jeune fille. Mais pas le temps de discuter, car la garde arrive et cherche à arrêter “le chevalier rouillé”. Une course poursuite s’engage. Meliodas apprend en même temps la véritable identité de sa nouvelle amie. C’est alors qu’un chevalier à la puissance dévastatrice arrive et décide de tous les décimer. Mais ça ne semble pas vraiment inquiéter Meliodas… Elizabeth et Meliodas réussiront-ils à s’en sortir ? Réussiront-ils à rassembler les Seven Deadly Sins ?

    Le scénario n’est pas exceptionnel, il faut bien le dire. Mais il permet une présentation simple de la situation et de l’univers parfois un peu loufoque de ce manga. On apprend à connaître nos personnages et c’est déjà pas mal. Même assez simple, il reste agréable et bien pensé pour raccorder avec le reste de l’histoire.

    Bon, par contre l’auteur nous explique qu’il a pensé son histoire comme une sorte de prologue aux légendes arthuriennes… Heureusement qu’il l’a dit, car à part quelques allusions, c’est impossible à deviner…

Graphisme :

    Il y a du bon et du mauvais dans ce manga. Les trames sont souvent présentes et sont bien pensés, mais l’écriture en elle-même ne les met pas forcément en valeur (nous en reparlerons). Le design des personnages est plutôt bien choisi et la façon dont les scènes sont pensées les rend, tantôt amusantes, tantôt badasses. On en arrive au véritable point positif de cette histoire : les combats et autres actes de puissance sont juste sensationnels. Très rare sont les mangas qui peuvent se vanter d'égaler en terme de puissance les scènes de combat de cette histoire. Sur ce point, alors que l’écriture général a du mal avec les scènes plus posé, elle sied parfaitement aux scènes de puissance qu’elle met parfaitement en valeur.

Point noir :

    Comme je l’expliquait, l’écriture en elle même rend les détails des planches un peu brouillon, voir bordélique. C’est dommage, car la plupart des scènes sont vraiment bien pensées (cet aspect est corrigé dans l’animé). On se rend compte de l’étendu du problèmes dans les pages bonus, qui même si elles sont intéressantes, présentes les dessins de conceptions à peine différent du manga en lui-même.

    Si j’ai un conseil pour pouvoir profiter de ce manga de la meilleur façon : lisez-le vite et sans vous attarder sur les tous les petits détails comme on peut le faire sur Fairy Tail ou les oeuvres de Oh! Great. De cette façon, vous éviterez le côté “fouilli” de l’écriture de Nakaba Suzuki et la lecture sera très agréable. C’est notamment grâce à ça que ma première lecture de ce manga a été très agréable.

Conclusion :

    J’aimerais parler d’un petit détail : j’ai toujours trouvé que cet oeuvre ressemblait un petit peu à Fairy Tail. C’était tout du moins l’impression que j’avais avant de regarder l’animé ou de lire le manga. Mais dans le N°55 de l’émission Mangacast basé sur Fairy Tail, que ce soit les chroniqueurs ou le personnel de Pika, tous étaient d’accord pour conseiller Seven Deadly Sins à ceux qui avaient aimé Fairy Tail.

    Bref, j’ai beaucoup aimé ce manga, même si on le savour beaucoup plus en lecture rapide. Je le conseil à tous les fans de shonen et notamment à ceux qui aiment Fairy Tail.

sevendeadlysins02

Article tome 2

On parle aujourd’hui de Seven Deadly Sins tome 2 !

 

Personnage :

    Diane est une des membres des Seven Deadly Sins. C’est une géante qui a toujours été complexé par sa taille. Elle est amoureuse de Meliodas et fera tout pour lui venir en aide. Malgré son agressivité, sa force démesurée et sa rivalité non partagée avec Elizabeth, c’est une fille avec un très bon fond. Elle n’est pas à l’aise avec les hommes et possède souvent des réactions un peu enfantine.

    Gilthunder est un chevalier sacré qu’a très bien connu Meliodas il y a une dizaine d’année. Il était également très proche d’Elizabeth. C’est un combattant hors paire qui maîtrise la foudre et qui possède une très grande force physique. Il n’est pas dépourvue d’une certaine noblesse et possède une rigidité à toutes épreuves.

    Ban est mon personnage préféré dans cette série. Enfermé dans une prison où il est régulièrement torturé et mis à mort, c’est un personnage à la psychologie décalé, voir parfois psychotique. Il possède une force hors du commun et aime se moquer des autres. Nous parlerons plus en détail de ce personnage dans le prochain article.

    Que de nouveaux personnages ! Ce manga tient le rythme et nous propose des personnages toujours plus puissants et plus intéressants !
 

Scénario :

    Dans le tome précédent : Après avoir sauvé un village de l’assèchement et de la ruine en arrachant l’épée d’un chevalier du sol, Meliodas, Elizabeth et Hawk continue leur route vers une forêt soigneusement évité par les voyageurs et les chevaliers. Après quelques péripéties, ils tombent nez à nez avec Diane et sa jalousie plutôt “violente”. Mais ils ont à peine le temps de souffler que le petit se fait attaquer par Gilthunder. Les Deadly Sins réussiront-ils à se tirer de ce mauvais pas ?

    Meliodas et Diane font clairement comprendre à Gil qu’ils n’ont pas peur de lui. Le combat s’engage, mais il est bien plus serré que prévu… Meliodas réussira-t-il à vaincre Gilthunder ?

    Notre petite troupe part en direction de la plus grande prison du pays pour récupérer l’ancien Deadly Sins : Ban. Mais en chemin, Meliodas se retrouve alité suite à une blessure reçu pendant son dernier combat. Elizabeth le conduit d’urgence chez un médecin, mais celui est en faite sous les ordres des chevaliers sacrés et inocule un poison violent à notre héros. Dans le même temps, des chevaliers sacrés passent à l’attaques… Meliodas survivra-t-il au poison et à ses nouveaux adversaires ? Elizabeth gardera-t-elle sa liberté ?

    Alors que le premier tome était plutôt posé, ce nouveau tome rentre dans le vif du sujet sans détour. On comprend beaucoup plus les deux côtés, ce qui ne rend l’histoire que plus intéressante. Les combats sont également beaucoup plus présents et rendent ce tome particulièrement dynamique. C’est en lisant ce tome qu’on comprend les choix scénaristiques effectués dans le premier.

Graphisme :

    Nous retrouvons dans ce tome le même style que dans le premier, à un détail près. Si le trait n’est toujours pas d’une clarté immaculée, il est tout de fois bien plus maîtrisé que dans le tome 1, ce qui réduit beaucoup la sensation de brouillon. Les scènes calmes sont bien plus maîtrisés et les scènes de combats, en plus d’être plus nombreuses, sont toujours plus ahurissantes.

Point noir :

    Si on retrouve les même points noirs que dans le premier tome, il faut admettre que ceux-ci se gomment petit à petit.

Conclusion :

    J’apprécie vraiment la lecture de ce tome 2 de Seven Deadly Sins ! Les combats sont époustouflants et l’histoire se propulse en avant, vers un scénario toujours plus intriguant. C’est un shonen vraiment très agréable que je conseille vivement à tous les fans du genre.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 14/02/2019