The Irregular At Magic High School

theirregular01

Article sur l'animé

On s’attaque aujourd’hui à l’une des meilleurs adaptations en animé : The Irregular At Magic High School !

 

La petite histoire :

    A l’origine, cette histoire n’est qu’une web série parmi tant d’autre écrite par Tsutomu Sato. Mais en 2011, un éditeur lui propose de le publier et nous retrouvons aujourd’hui notre auteur en herbe avec 26 tomes de Light Novel au compteur. Les premiers tomes sont arrivés en France et sont publiés chez Ofelbe.

    Je vous passe les détails, mais l’animé est sorti en 2014 et compte 26 épisodes. Il est licencié par Wakanim et il semble jalousement protégé, contrairement à beaucoup d’œuvre de cette année. Personnellement, j’ai essayé de regarder l’animé au fur et à mesure que je lisais le Light Novel. Ce qui explique que j’ai mis plus d’un an à regarder cet animé en entier…

    Au japon, cette histoire est connu sous le nom de : Mahouka koukou no rettousei (Le cancre de l'école de magie en Français), mais en France, tout le monde semble avoir adopté le nom de Novel.

    Le film d’animation Mahōka kōkō no rettōsei: Hoshi o yobu shōjo est sorti en 2017, il dure 90 minutes et est licencié par Wakanim et @Anime en France. J’en parlerais prochainement.

Personnage :

    Bon, j’ai déjà pas mal parlé de nos personnages dans mon article sur le novel, alors je vais surtout résumer.

    Tatsuya Shiba est le héros de cette histoire. Lycéen en apparence assez mauvais en pratique, c’est un pur génie pour tout ce qui touche à la théorie. Malgré ses capacités magiques limités, il compense largement grâce à ses sorts ultra-puissants et son entraînement de ninja. Il reste calme et analyse les choses en toute circonstance. Il aime sa sœur plus que tout, mais leurs relations familiale semble tendu, voir conflictuel. C’est également un membre de l’armée et un concepteur pour une légendaire entreprise.

    Miyuki Shiba est la petite sœur de Tatsuya. Magicienne surpuissante, véritable beauté glaciale, à la fois calme et adorable, cette fille est parfaite. Elle a toute confiance en son frère envers qui elle semble avoir une sorte de brocon plus ou moins avoué…

    Erika Chiba est une jeune fille énergique et bavarde qui cherche toujours à taquiner ses camarades. Elle sait pourtant être particulièrement mature quand le besoin s’en fait sentir. Elle semble assez proche de Léo avec qui elle se dispute souvent.

    Mizuki Shibata est une fille timide et introvertie qui possède le don de “voir” la magie. Elle s’entend bien avec tout le monde et il se trouve qu’elle est bien plus intelligente qu’elle en a l’air.

    Leonhard Saijo est un jeune homme plein de bonne volonté doué d’une résistance physique hors du commun. Malgré ses disputes avec Erika, il s’entend bien avec tout le monde et fera tout pour protéger ses amis. Il connaît ses capacités et comment s’en servir au mieux.

    Mayumi Saegusa est la présidente du conseil des élèves. C’est une fille maligne et autoritaire qui sait faire ce qu’il faut pour atteindre ses objectifs. Elle semble très intéressé par les frère et sœur Shiba, qu’elle aime beaucoup taquiner. J’aime beaucoup ce personnage, personnellement.

    Il y a plus de personnage, mais si vous voulez plus de détails, je vous invite à lire mon article sur le Light Novel. Les personnages principaux tournent autour de Tatsuya et Miyuki, ils sont tous profonds et possèdent un esprit vraiment unique.

Scénario :

    Tatsuya et Miyuki intègre le 1er Lycée, un lycée japonais spécialisé dans la magie. Celui-ci à la particularité de séparer les élèves. D’un côté nous avons le 1er cursus : appelé les fleurs, ils ont des professeurs et beaucoup de moyens à leurs dispositions. Ce sont ceux qui ont le plus de capacités magique. De l’autre, nous avons le second cursus : presque aucun prof, peu de moyen et des élèves avec de faible capacité magique. Ils sont appelés les graines. Tatsuya est envoyé au second cursus, ce qui scandalise Miyuki, première du 1er cursus. Tatsuya n’a pourtant pas l’air de s’intéresser beaucoup  à cette guerre entre graine et fleur, tout du moins jusqu’à certains évènement. Déjà, Miyuki est intégrer au conseil des élèves sous les ordres de l’impétueuse Mayumi Saegusa. Ensuite, c’est au tour de Tatsuya lui-même d’être recruté (plus ou moins de force) dans les forces disciplinaire sous les ordres de la puissante Mari Watanabe. C’est la goute d’eau qui fait déborder le vase. Les membres du 1er cursus n’acceptant pas, pour beaucoup, d’être “recadrer” par un membre du 2sc cursus, les tensions augmentent d’autant plus. Jusqu’à ce que nos amis découvre que leur école à été infiltré par un groupe terroriste anti-magie… Tatsuya et ses amis réussiront-ils à déjouer le plan de cette organisation ? Qui est donc vraiment Tatsuya et jusqu’où s’étendent ses capacités ?

    L'adaptation est fidèle au novel, donc vous aurez plus de détail… L’univers est complexe et conçu de façon précise et intelligente à partir de notre réalité (Nous sommes en 2095 après la 3ème guerre mondiale). De ce fait, l’animé explique les choses, mais avec bien moins de détails que le novel, ce qui peut mener à quelques incompréhensions… Que ce soit dans l’animé ou dans le Light Novel, le scénario est bon. Intelligent, précis, réaliste et embellit de mystères bien dosés, il n’y a vraiment rien à redire.

Graphisme & OST :

    Rappelons que cet animé est sorti en 2014. Pourtant, il est largement à la hauteur de nos animés actuels, si ce n’est plus. Il est d’une précision incroyable. Le design des personnages est dans un premier temps bien conçu. Il personnalise nos personnages tout étant fidèle à l’esprit qu’ils avaient dans l’histoire originale. Ensuite, les trames sont très belle et donnent une ambiance particulière à l’animé. D’un point de vue plus technique, cet animé utilise beaucoup la technologie 3D. Pourtant, alors que c’est un élément que l’on a encore beaucoup de mal à maîtriser, cet animé trouve le juste milieu et rend les scènes vraiment exceptionnel grâce à ça, notamment les scènes de combat. Enfin, les OST composé par  Iwasaki Taku, claviériste du groupe ANIMAGEDON et compositeur pour de nombreux animés (tel que Black Cat, Get Backers, Gurren Lagan ou encore Soul Eater pour ne citer que ceux-là). Plutôt orienté techno, les OST sont composés de façon à trouver le juste milieu entre divers style. Cela donne aux scènes, de combat ou non, une dimension unique et dynamique.

Pour la petite histoire, j’avais téléchargé l’un des OST il y a quelques années, alors que je ne connaissais pas encore cette histoire. J’avais imaginé une scène de combat en l’écoutant et quand j’ai regardé l’animé, j’ai retrouvé la scène que j’avais imaginé à cet époque !

    Bref, les graphismes sont un sans faute.

Point noir :

    Peut on trouver un point noir à cet animé ? Nous avons déjà les aspects dont j’ai parlé dans l’article sur le novel.

    Mais j’ai une dernière chose à rajouter. L’opening spoile beaucoup de chose, à mon grand regret. Je n’aime pas beaucoup le design qu’ils ont données aux Ending et je pense que les artistes sont mal choisies…

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré cet animé. Il est largement d’actualité malgré ses 4 ans d'existences. Je le conseil à tout le monde ! Les combats sont suffisamment bons pour intéresser les fans de shonen et seinen et l’univers est développé de façon à plaire également aux fans de shojo et Josei.

theirregular02

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire