Soul Eater

souleater

Article -un des premiers que j'ai écris-

Aujourd'hui on s'attaque à l'un des grands du shonen : Soul Eater !

 

La petite histoire :

Cette histoire est à l'origine un manga écrit par Atsushi Okubo entre 2004 et 2013. Il compte 25 tomes et est publié chez Kurokawa.

L'animé est sorti entre 2008 et 2009 et compte 51 épisodes. Il est licencié par Kazé.

En 2008 et 2009, 3 jeux sont sorti au Japon : 1 sur Wii, 1 sur DS et l sur PS2.

Entre 2011 et 2014, notre mangaka s'attaque à un spinn-off de Soul Eater : Soul Eater Not!. Je reparlerais de cette série un de ces jours, mais je peux déjà vous dire que si vous avez aimé Soul Eater, ne la regardez sous aucun prétexte !

Dernière précision : cette article est un des premiers que j'ai écris. Je vais faire ce que je peux pour le rendre lisible, mais si vous êtes plus intéressé par l'histoire et ses détails, je vous conseil de lire mon article sur le manga, qui sera bien plus facile à suivre.

Personnage & Scénario (ma vision de l'époque) :

L’histoire principale tourne autour du grand dévoreur, une âme devenu noire au point de vouloir détruire le monde. Dans le but d’empêcher que cela se produise, des élèves nommés meister accompagnés par des armes-humaines ratissent le monde pour prendre les âmes qui pourraient se transformer en grand dévoreur.

C'est ainsi que Maka, une meister de faux et son arme, le classe Soul Eater, récupèrent les âmes. Lorsqu’une arme avale 99 âmes plus 1 âme de sorcière, celui-ci devient alors une death sythe, ce qui devrait le rendre plus puissant.

Dans cette situation, nous avons également Black Star, un ninja d’un clan maudit, et Tsubaki, sa partenaire « arme ninja » qui peut changer de forme en fonction des besoins. Pour le ninja, une seule possibilité d’avenir, surpasser dieu. Pour ça, il suffi de ne jamais perdre, ce qui est loin d’être son cas.

Dans un cas différent, nous retrouvons le fils du maitre Shinigami, chef de tout les meisters, Death The Kid. Il est accompagné de ses deux armes Betty et Pathy. Ils forment un trio de choc qui est déjà passé Shinigami, mais retourne pour certaines raisons à l’académie.

Autres personnages très important, le docteur Stein, un professeur avec une visse enfoncée dans le crane et à la limite de la folie. Il est le plus fort de l’académie, peut se battre avec sa longueur d’âme et s’adapter à n’importe quelle arme, rendant inefficace la plupart des techniques de combat. Son gros point faible : il est totalement fou et perd la raison pour pas grand-chose. Il a aussi une certaine manie à disséquer ses aliers…

Du côté méchant nous avons en premier le pas vraiment méchant mais ennemie de circonstance en rivalité avec Black Star, le samurai qui aimait les enfants, j’ai nommé Mifune. Un personnage tellement badasse. Ensuite, pour la vrai méchante, j’ai nommé la sorcière Médusa. Pour avoir transformé sa fille en être bizarre complètement détruit de l’intérieure et avec du sang noir.

Voila pour ce qui est du gros des perso du début de l’animé qui tourne principalement autour des trois premiers groupes et du docteur Stein.

Le scénario est assez bien construit, même s’il y a deux ou trois incohérences par ci par là… Les combats sont pas mal et le système d’association finalement assez classique, bien fait.

Points noirs (ma vision de l'époque) :

L’histoire piétine dans une grande période de dépression vers la moitié de l’animé. La fin est par contre totalement incohérente.

Conclusion :

Ça reste en général un bon animé à la hauteur de sa réputation, même si le scénario fait qu’il est limité. Dommage qu’il y ait une partie aussi chialante. Au final, pour un animé qui s’appelle Soul Eater, dont le personnage phare est sa partenaire Maka et dont la progression se voit vraiment chez Black Star et Tsubaki, c’est assez spécial. L’avantage, ce sont les gags du début qui sont vraiment excellents.

Je conseil cet animé à tous les fans de shonen et d'univers psychédéliques. Ils ne seront pas déçus.

Soul eater wallpaper 5

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 23/07/2018