Shakugan no Shana

shakugannoshana

Article

On parle aujourd’hui de l’anime Shakugan no Shana !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un Light Novel écrit par Yashichiro Takahashi et illustré par Noizi Itô entre 2002 et 2011 pour un total de 22 volumes.

    Une deuxième série de Light Novel est sortie entre 2005 et 2014 pour 4 volumes : Shakugan no Shana S par les mêmes auteurs.

    Une adaptation manga est sorti entre 2005 et 2011 en 10 tomes par Ayato Sasakura.

    L’anime dont on parle aujourd’hui est sorti entre 2005 et 2006. Il compte 24 épisodes + 1 OAV et est licencié en France par Dybex.

    Un jeux PS2 est sorti en 2006.

    Un second sortira sur DS l’année suivante.

    Un film d’animation verra le jour en 2007. Il fait 65 minutes dans sa version officiel, mais 90 dans sa version Director’s Cut.

    Un nouveau manga d’adaptation verra le jour en 2007 par Shii Kiya : Shakugan no Shana X Eternal song -Harukanaru Uta- toujours en cours après 3 tomes.

    La saison 2 de l’anime sortira en fin 2007 et comptera 24 épisodes sous le nom Shakugan no Shana II. Il n’est pas licencié.

    Une suite de 4 OAV sortira fin 2009 : Shakugan no Shana S.

    Enfin, une dernière saison verra le jour : Shakugan no Shana III, sorti fin 2011 et comptant 24 épisodes.

    Bref, malgré son ancrage dans le paysage de l’animation, ce titre est beaucoup plus important qu’il n’en a l’air avec plus de 70 épisodes d’animation.

    Les 3 anime ont été réalisé par Watanabe Takashi, un des grands de l’animation qui a travaillé sur des projets comme Sherlock Holmes (1984-5), Nausicaä de la vallée du vent (1984), Angelic Layer (2001), Rave (2001-2), Ikki Tousen (2003), Ichiban Ushiro no Dai Maô (2010), Freezing (2011) ou encore Hidan no Aria (2011).

Personnage :

    Shana est l’héroïne de cette histoire. Connu dans le monde des flame Haze sous le nom de Enpatsu Shakugan, elle garde l’équilibre du monde en chassant les Tomogara de Guze. Elle combat grâce à un nodachi de légende : Nietono no Shana et porte un yogasa. Elle est également capable de manier le feu. C’est une jeune fille calme et froide, qui n’aime pas beaucoup s’exprimer, jouant ainsi à merveille son rôle de loli tsundere. Elle a une très grande confiance en Alastor, un des rois de Geze qui lui procure sa puissance. Elle a un faible pour Sakai Yuji, qu’elle cherche à comprendre. Son repas principal est le fameux Melon Pan ! Elle est doublée par Kugimiya Rie, la reine des tsundere !

    Sakai Yuji est le héros de cette histoire. Simple lycéen à la vie paisible, il découvre qu’il est en faite déjà mort et qu’il n’est qu’une torche : un résidu du Sakai Yuji d’origine destiné à disparaître dans l’oublis de tous. Mais ce n’est pas tout, car Shana lui apprend qu’il est en plus un Mistes légendaire sous le nom de Reiji Maigo. C’est quelqu’un de naturellement gentil qui souhaite protéger tout le monde. Il est très proche de Shana, mais ne sait pas trop comment s’y prendre pour gagner son affection. Il est très proche de Yoshida Kazumi, mais n’arrive pas à faire le clair sur ses sentiments.

    Alastor est un des rois de Guze. Il vit sous la forme d’un pendentif et ne quitte jamais Shana. Il est très mature et occupe donc la place de figure paternel envers la jeune Flame Haze. Il est étonnamment compréhensif envers les sentiments de sa protégée. C’est un personnage agréable.

    Yoshida Kazumi est une camarade de Yuji. Amoureuse de ce dernier depuis longtemps, elle voit l’arrivée de Shana d’un mauvais œil et se dresse très vite comme sa rivale, ce qui la pousse à surmonter sa timidité. C’est une fille d’une assez faible constitution par rapport aux autres personnages, mais elle a plus de caractère qu’elle ne le laisse penser…

    Marjorie Dow, l’interprète des condoléances est une Flame Haze accompagnée de Marchosias, un roi de Guze excentrique et insultant qui prend la forme d’un livre. Très puissante et tout aussi excentrique que son livre, elle passe la plus grande partie de son temps libre à boire en frappant Marchosias qui la traite souvent de “mon cageot adoré”. Elle aime se battre contre des adversaires puissants et ne reculera devant rien pour accomplir sa vengeance.

Scénario :

    Alors que Yuji mène une vie de lycéen normal, il se retrouve pris dans dans un Fuzetsu : un espace où le temps des humains est arrêté. Là, il rencontre une Flame Haze qui lui apprend qu’il n’est plus qu’une torche : un résidu de Saki Yuji. Notre héros découvre alors la vérité sur son monde et tente d’aller contre celle-ci avant de se résoudre. La Flame Haze qu’il décide de nommer Shana se retrouve alors à le surveiller suite à une découverte : notre héros n’est autre qu’un mistes. Mais alors que la situation est déjà assez compliqué, une autre Flame Haze débarque en ville… Shana parviendra-t-elle à l’empêcher de détruire des êtres innocents ? 

    Petit à petit, notre Flame Haze découvre qu’elle ressent des choses envers Sakai Yuji. Commence alors sa guerre des sentiments avec Yoshida. Qui obtiendra le coeur de Yuji ? Les réjouissances sont de bien courtes durées, car les Tomogara de Guze ont l’intention de s’emparer du pouvoir unique de Reiji Maigo… Shana parviendra-t-elle à sauver Yuji de ses puissants adversaires ?

    Le scénario est très intéressant. Il n’hésite pas à jouer sur plusieurs tableaux, liant sentiments et combat dans un océan de flammes limpides. Les personnages sont utilisés de façon à les rendre particulièrement attachants, au point qu’on finit par avoir mal pour eux. L’univers est vraiment complet, nous rappelant qu’il s’agit bien d’un Light Novel à l’origine… C’est vraiment un excellent scénario qui n’hésite pas à faire montre de complexité.

Graphisme :

    Le niveau graphique est plutôt standard. Rare sont les folies et les trames de fonds rebouclent assez souvent. Le design des personnages est particulièrement bien travaillé, notamment pour Shana. Le design général de l’œuvre va du standard d’anime d’horreur à du shojo school life. Le rythme est assez bon et laisse planer une problématique à la fin de la plupart des épisodes.

    Les OST gardent un côté froid sur tout l’anime. Les deux opening et l’introduction sont vraiment typiques et assez bien réalisés tout en rappelant le côté romance de l’histoire.

Point noir :

    Quoi qu’on puisse en dire, j’ai à titre personnel eu énormément de mal à me mettre dans cet anime. J’aime beaucoup l’histoire et les personnages, mais j’ai du m’y prendre à plusieurs reprises pour parvenir à le terminer. Pour en avoir parlé avec plusieurs otaku de mon entourage, je pense que ce phénomène ne touche pas que moi et explique sans doute pourquoi les saisons 2 et 3 ne sont pas licenciées. Tout de fois, les commentaires sur cet anime sont plutôt bon, alors faites vous votre avis en le regardant…

Conclusion :

    Même si j’ai eu du mal à m’y accrocher, Shakugan no Shana est un excellent anime mixant surnaturel et romance grâce à des personnages qui ont marqué l’histoire de l’animation. Je conseille fortement cet anime aux fans de shonen romancé et de lolita tsundere !

shakugannoshana
shakugannoshana

Opening

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 02/10/2019