Ikki Tousen

ikkitousen01

Article

Aujourd'hui on s'attaque à un standard du ecchi et du seinen : Ikki Tousen !

La petite histoire :

A l'origine, Ikki Tousen est un manga de Yuji Shiozaki sorti en 2000 et toujours en cours aujourd'hui après 24 tomes sorties au Japon. En France, c'est Paninini qui s'occupe de cette série, mais elle n'en pas publié la moitié...

Il y a eu 4 animés sur cette histoire : Ikki Tousen sorti en 2003 de 13 épisodes, Ikki Tousen Dragon Destiny en 2007 de 18 épisodes (OAV comprit), Ikki Tousen Great Guardians l'année suivante de 18 épisodes également et Ikki Tousen Xtreme Xecutor sortie en 2010 et de toujours 18 épisodes. 2 OAV sont sortis, l'un en 2011 et l'autre en 2014. Ils sont licenciés chez Kaze.

Personnage et Scénario (ma vision de l'époque) :

Voyons… Encore un animé où le nom n’est pas prononcé une seul fois.

Tout commence quand Hakufu Sonsaku, l’héroïne est une fille surnommée paire d’obus, arrive en ville chez son cousin Shuyu Kukin, un type pas très grand et pas très impressionnant qui en pince un peu pour sa cousine. En allant au même lycée que son cousin, elle entre dans le monde des combattants, en découvrant qu’il existe pour chaque académie, des chefs et des généraux et même des tournois spéciaux.

Évidement, elle ne comprend rien de tout ça et passe juste son temps à se battre. C’est comme ça qu’elle croisera le chemin de Shimei et plein d’autres combattants qui deviendront pour certains des amis, pour d’autres des ennemis mortels.

Chaque combattant possède une perle assez spéciale qui en fonction de son nom, scelle son destin de façon à ce qu’il suive l’histoire de leurs ancêtres.

En lui-même, cette animé est assez bon, puisqu’il regroupe un peu de magie, de chi (se prononce « Ki »), beaucoup d’art martiaux, du sang et un peu d’ecchi. Les personnages sont plutôt attachant pour certain et repoussant pour d’autre.

Précision :

Cet animé fait beaucoup de référence. La perle de combattant fait référence à la Magatama, l'un des trésor du Japon. L'histoire est elle même s'inspire de façon claire et affirmé du roman chinois : les trois royaumes auquel il fait très souvent des références.

Points noirs :

Alors, nous avons tout d’abord l’immense problème des graphismes qui ne sont vraiment pas terrible. Ensuite, le nombre des personnages est trop important et on a tendance à s’y perdre un peu, surtout que beaucoup ont des noms chinois et non japonais. Ensuite, le côté « bombe » de l’héroïne devient vraiment lourd à la fin et les scènes d’ecchi sont, en plus d’être d’époque, mal faites.

Conclusion :

En résumé, le principe de l’animé est bon, mais si on ne cherche pas que des arts martiaux, il est assez moyen. L’animé manque cruellement de personnage pilier et a généralement un rythme assez ennuyant, puis très stressant.

Si vous tenez à regarder cet animé, il ne vaut mieux pas avoir peur du sang et du ecchi dans le même genre que celui de School Days.

OST

Pour télécharger les OST, suivez la flèche :

- - - - - > http://fasttory.com/CY2x

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 13/06/2018