Créer un site internet

Nisemonogatari - monogatari series

nisemonogatari

Article

On s’attaque aujourd’hui à Nisemonogatari !

La petite histoire :

    Cette anime est la suite de l’adaptation du Light Novel de NisiOisiN Monogatari (la première partie étant adaptée par Bakemonogatari en anime et en manga). Il y a 11 épisodes sortis en 2012 et licenciés par Dybex.

Personnage :

    Karen Araragi est la petite sœur de Koyomi et la grande sœur de Tsukihi. Adolescente énergique et tête brûlée, elle possède des capacités physiques hors du commun. Elle aime se battre et déteste qu’on la protège. Elle forme le duo Fire Sisters avec Tsukihi pour combattre le mal. C’est quelqu’un de profondément juste qui est prête à se battre pour ses idéaux. C’est quelqu’un de fatiguant à vivre. Elle aime beaucoup son frère et sa sœur, mais ne le montre pas nécessairement.

    Tsukihi Araragi est la petite sœur de Koyomi et Karen. C’est une jeune adolescente douce et féminine qui aime particulièrement les kimonos. Tout de fois, elle est capable d’avoir des réactions très violentes pour imposer des choses aux autres. Elle aime ajouter “platine” dans des expressions quand elle s’énerve. Elle fait partie des Fire Sisters, mais avoue ne pas être particulièrement mu d’un désir de justice, contrairement à sa grande sœur. C’est un personnage très moe que j’aime particulièrement.

    Deishu Kaiki est un arnaqueur né. Connaisseur en surnaturel, il joue de cela pour empêtrer les gens faibles dans les problèmes et les escroquer par la suite. Avant tout, il aime l’argent et n’aime pas souffrir physiquement. Pour ça, il est capable de garder son sang froid dans toutes les situations pour parlementer et réussir à imposer ses conditions. C’est un manipulateur de premier ordre, lâche, sans scrupule et un parfait imposteur.

    Yozuru Kagenui est une spécialiste des immortels et de leur élimination. Impitoyable, c’est une combattante surpuissante qui n’hésite pas à frapper avant de parler. C’est une femme étrange qui semble apprécier le fait d’être perchée. Elle est assistée par Yotsugi Ononogi.

    Yotsugi Ononogi est une jeune fille aux habits excentriques, qui parle peu, mais se la joue dès qu’elle en a l’occasion. Elle est très puissante et sert souvent de marchepied à Yozuru.

    Shinobu Oshino, autrefois appelée Kiss-Shot-Acerola-Orion-Heart-Under-Blade, est le vampire qui habite l’esprit de Koyomi. Vampire de premier ordre, elle est capable de retourner dans la réalité pour discuter avec Koyomi de son état, de ce qu’ils souhaitent, de leurs liens, ou de ce qu’elle désire, elle. Alors que jusque-là elle était totalement silencieuse, elle s’ouvre enfin pour révéler une personnalité assez extravertie. Elle est très sur d’elle et connaît ses capacités. J’aime énormément ce personnage.

Scénario :

    Meme Oshino a quitté la ville, laissant à Koyomi le soin de s’occuper de Shinobu. Mais alors que la vie reprend à peine son cours, notre héros apprend que ce qui est arrivé à Sengoku Nadeko était peut-être un problème de bien plus grande envergure. Il s’alerte lorsque Karen se retrouve atteinte par une yokai guêpe… Mais Karen n’est probablement pas la seule victime de l’imposteur qui se cache derrière son masque d’expert en surnaturel… Koyomi parviendra-t-il à l’arrêter ?

    Parfois, les imposteurs se cachent là où on ne les attend pas. Mais une bonne imposture n’est-elle pas plus vraie qu’une mauvaise réalité ? Le vrai, le faux, les sentiments auxquels ont les lies… Koyomi et Shinobu feront-ils leur choix par rapport à cette éternelle dualité ?

    Vous avez aimé Bakemonogatari ? Et bien on prend les mêmes et on recommence ! Akiyuki Shinbo adapte une fois encore d’une façon démente les traits d’écriture de NisiOisiN. Entre complexe et simplicité, grotesque et profondeur, recherche et évidence. Un tableau sur la recherche de soi où jouent et évoluent les personnages. Le chef d'œuvre de réflexion n’a pas fini de nous surprendre !

Graphisme :

    Nous sommes en 2012, soit 3 ans après Bakemonogatari. Toutefois, le niveau graphique reste très compliqué à juger. Il reprend les préceptes de la première adaptation, tout en les adaptant à cette nouvelle situation. En effet, nous sommes toujours sur de l’animation traditionnelle intégrée dans de la 3D. En revanche, les trames de fonds sont beaucoup moins abstraites et l’animation traditionnelle beaucoup plus présente. Le cadre en ressort beaucoup plus posé. Les infographies sont également un petit peu moins présentes. Les scènes de ecchi et de combat sont également beaucoup plus intenses.

    Les OST sont toujours aussi bien conçues. Assez proches de ceux de Bakemonogatari, ils sont toutefois légèrement plus rock. Les 3 openings sont une fois encore excellents, faisant intervenir les seiyu des héroïnes de cette histoire.

Point noir :

    Si vous n’avez pas accroché à Bakemonogatari, abandonnez dès à présent Nisemonogatari.

    Le côté parfois un petit grotesque ou ecchi de la saison pourrait gêner certaines et certains.

    Il est graphiquement plus mature que le précédent, alors à ne pas mettre entre toutes les mains.

Conclusion :

    J’ai vraiment un énorme coup de cœur pour Nisemonogatari. C’est encore une fois une œuvre incroyable que nous proposent NisiOisiN et Akiyuki Shinbo. Il y a une fois encore vraiment matière à réflexion et le développement est juste incroyable. Je conseille vivement cet anime à tous les fans des monogatari series.

 

nisemonogatari
nisemonogatari
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire