Nisekoi

nisekoi01

Article sur la Saison 1

Aujourd’hui on parle d’un des anime qui rentre dans mon “top shojo” : Nisekoi !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga écrit par Naoshi Komi entre 2011 et 2013 pour un total de 25 tomes, le tout licencié chez Kaze.

    Il y a également 3 romans écrit par Hajime Tanaka, sortis entre 2013 et 2015.

    Puis nous arrivons enfin à l’anime qui nous intéresse, sorti en 2014. Il compte 20 épisodes et est licencié par ADN et Kaze.

    Il comptera par la suite 4 OAV (que j’avoue ne pas avoir vu, ce qui ne saurait tarder).

    La saison 2 : Nisekoi:,  sortira l’année suivante avec 12 épisodes et 1 épisode spécial. Il est également licencié par ADN et Kaze. Nous n’en parlerons pas aujourd’hui.

    Un film LIVE est prévu pour le 21 décembre 2018 au Japon !

Personnage :

    Ichijô Raku est le héros de cette histoire. C’est le fils du chef d’un clan de Yakuza qui n’a pas particulièrement l’intention d’en devenir un. Il est naturellement très social et très serviable, mais beaucoup de gens ont peur de lui à cause de sa famille. Il est très proche de Maiko Shû, son meilleur ami, même si celui-ci aime lui jouer des tours. Il est amoureux d’Onodera, mais hésite encore entre la jolie lycéenne et une fille avec qui il a promis de se marier 10 ans plus tôt et qui lui a offert son pendentif (il y a comme un côté Love Hina, non ?). Il est très timide en amour, ce qui explique qu’il n’ait jamais rien tenté...

    Kirisaki Chitoge est la fille d’un chef de gang. Américano-Japonaise, elle est très athlétique et possède une force physique certaine. Colérique, un peu hautaine et à très fort caractère, elle se dispute souvent avec Raku et a du mal à établir un contact avec les autres. Elle a elle aussi un ami d’enfance à qui elle avait promis quelque chose 10 ans plus tôt, mais elle ne s’en souvient pas vraiment… Elle est protégée par le dangereux Claude et son élève Soichiro. J’aime énormément ce personnage qui peut passer d’une fille irascible à un personnage absolument adorable.

    Onodera Kosaki est une camarade de classe de Raku depuis plusieurs années. Très timide, elle est amoureuse de notre héros depuis longtemps, mais n’a jamais osé le lui dire. Elle a également fait une promesse à un garçon il y a 10 ans, mais n’est pas sûr de son identité. C’est une fille douce et kawaii qui se fait souvent brusquer par Ruri, sa meilleure amie. Elle semble parfois un peu simplette, mais ça ne l'empêche pas d’être un de mes personnages préférés.

    Maiko Shû est le meilleur ami de Raku. C’est quelqu’un d’intelligent et de très excentrique. Il aime tendre des pièges à son ami et à ses camarades dans le seul but de rendre les choses plus intéressantes. On ne sait pas grand chose sur lui, si ce n’est qu’il n’a jamais eu peur des origines de Raku. J’aime beaucoup ce personnage.

    Miyamoto Ruri est la meilleure amie d’Onodera. C’est une fille de glace, très intelligente, qui fait tout pour sa meilleure amie réussisse à avouer son amour à Raku. Elle n’est pas très aimable, mais elle n’a pas mauvais fond. Elle semble avoir un problème avec Shû, sur qui elle s’acharne souvent, ce qui accentue beaucoup son côté Tsundere. On ignore énormément de chose sur elle. C’est aussi un de mes personnages préférés.

    Tsugumi Seishirô est le garde du corps et l’ami d’enfance de Chitoge. C’est un personnage très fort physiquement qui n’hésite pas à recourir à toute la violence possible pour Chitoge. J’adore ce personnage semi-tsundere au final plutôt timide.

    Tachibana Marika arrive au cours de la seconde partie de l’anime. C’est la fiancé officielle de Raku, ainsi que la fille du chef de la police. Très maniéré, elle perd toute féminité quand elle s’emporte. Elle est très mignonne et vraiment très amoureuse de Raku, à qui elle fait du rentre dedans dès qu’elle en a l’occasion. Elle a une santé fragile. Elle est prête à tout pour avoir  l’homme qu’elle aime, de qui elle était très proche il y a 10 ans. C’est un personnage très intéressant que j’apprécie également.

    Claude est un des chefs sous les ordres du père de Chitoge. Il est exagérément attaché à celle-ci, au point d’essayer de tuer toute personne qui s'approcherait un peu trop d’elle. Il est très agressif et met souvent Raku en péril. Il est le père adoptif de Tsugumi Soichiro.

    Vous aurez remarqué qu’il y a énormément de personnages que j’apprécie dans cette série. Ils sont drôles, bien pensés et parfait sur l'échiquier de l’amour qu’est cet anime. C’est vraiment un excellent travail.

Scénario :

    10 ans avant que débute l’histoire, Raku s’est vu offrir un pendentif en forme de cadenas par une petite fille, avec la promesse qu’ils se marieraient. Problème : Raku a complètement oublié qui elle était…
    Alors que Raku vit sa vie paisiblement, un gang arrive en ville, ce qui provoque aussitôt des tensions avec le clan de Yakuza qui contrôlait jusque là la ville. C’est alors qu’il fait la connaissance de façon un peu brutal avec Chitoge. Dans le choc, il perd son pendentif, mais nous y reviendrons… Il découvre un peu plus tard qu’elle est une nouvelle élève qui vient directement des états unis. Il se rend alors compte qu’il a perdu son pendentif… Mais ce n’est pas le principal problème. Quand il rentre chez lui, son père l’attend pour lui annoncer la nouvelle : il va devoir sortir pendant 3 ans avec la fille d’un chef de gang pour éviter une guerre ouverte qui pourrait raser la ville. Et Raku découvre avec horreur qu’il va devoir faire semblant de sortir avec Chitoge Kirisaki, qu’il n’appréciait déjà pas. Problème : son cœur penchait déjà entre Onodera et la fille de sa promesse… Qui finira par avoir le coeur de Raku ? Raku survivra-t-il à sa relation avec Chitoge ? Qui est donc la fille de la promesse ?

    Le scénario est vraiment très intéressant. Il se concentre au début sur le côté comique, tout en présentant les personnages d’une façon toujours plus profonde. On découvre que nos personnages sont plus complexes qu’au premier abord en même temps que Raku, ce qui rend l’histoire d’autant plus intéressante. Puis l’histoire évolue, le nombre de personnage également, ce qui conclue vers une sorte de partie d’échec de l’amour. La seconde partie de l’anime est vraiment très romantique sans pour autant être classique ou cucul. J’ai vraiment eu un coup de cœur sur cet aspect romantique, ce qui fait que je classe cet anime parmi les shojo et non parmi les shonen comme il l’est officiellement.

Graphisme :

    Cet anime a un niveau graphique plus que satisfaisant. Son design général est très coloré et  très vif. Il a une remarquable qualité sur les scènes redondantes, tel que celles qui se passent à l’école. En revanche, il a eu l’intelligence de ne pas chercher à mettre autant de moyens sur des scènes uniques, surtout au niveau des figurants qui finissent par ne plus être dessinés pour mettre nos personnages en avant. Le design des personnages principaux est très bien pensé et très intéressant. Il reflète assez bien la personnalité de chacun. Les scènes un peu ecchi et moe sont vraiment géniales !

    Les OST sont eux aussi d’une remarquable qualité. Ils sont très originaux, allant du classique au métal en passant par l'électro et la musique traditionnelle japonaise. C’est un excellent travail !

    Le premier opening : CLICK de ClariS est une vraie réussite, aussi bien sur la chanson que pour l’animation. Le second : STEP, toujours de ClariS, m’a bien moins accroché d’un point de vue animation, mais reste musicalement très bon.

Point noir :

    Pour moi, le plus gros problème de cet anime est son niveau de langage en VF. Je ne suis habituellement pas très regardant, mais il faut bien avouer quelque chose : les mots passés dans le langage courant Français, mais qui font baisser le niveau de la langue de maître Capelo, tel que “relou”, sont à proscrire définitivement !

Conclusion :

    Nisekoi est un de mes anime préférés ! Drôle, romantique et en constante évolution, il présente des personnages intéressants sur un échiquier de l’amour passionnant. Je conseille cet anime aux fans de comédie romantique à la Love Hina, ainsi qu’aux fans de Shojo.

nisekoi02
nisekoi03

Opening

nisekoi04
nisekoi01

Article sur les OAV

On parle aujourd’hui des 4 OAV de Nisekoi !

 

La petite histoire :

    Il y a 4 épisodes, mais je ne sais absolument pas s’il y en a 4 ou 3, ce qui ferait que le dernier serait en faite l’épisode spéciale de la saison 2. Quoi qu’il en soit, ils ne sont vraisemblablement pas licencié, même si le reste de la série est chez ADN et Kaze.

Personnage :

    Ces quelques épisodes tournent essentiellement autour de Raku et des ses amis proches, c’est à dire : Chitoge, Onodera, Shû, Ruri, Seishirô et Marika.

    Des personnages de la saison 2 font également leurs apparitions, mais je les présenterais bien assez tôt.

Scénario :

    Nous sommes à la fin de la saison 1. Chitoge est tombée amoureuse de Raku, celui avec qui elle fait semblant de sortir pour éviter une guerre ouverte entre les Yakuza et le gang de son père. Onodera est de plus en plus sur d’elle et est bien décidé à remporter le coeur de Raku. Marika, quand à elle, fait tout pour que Raku reconnaisse qu’elle ferait une bonne femme et qu’il l’épouse.

    OAV 1

        Ruri a perdu ses lunettes. Bigleuse comme une taupe, elle est contraint de compter sur l’aide de ses amis et tente de faire comprendre quelque chose à Raku…

        Le groupe est recruté dans un temple pour préparer la nouvelle année. C’est alors qu’une médium surpuissante sent en Raku une très mauvaise énergie qui pourrait lui être fatale l’année suivante. Il reste moins de 24 heures à ses amies pour essayer de l’aider… Mais il se pourrait que ce soit plus embarrassant que prévu...

    OAV 2

        Alors que Raku et Chitoge se baladent et décident de s’arrêter dans un restaurant familiale, il croisent Marika, qui s’est récemment mise à travailler dans celui-ci. C’est une véritable catastrophe qui casse tout ce qu’elle touche. La situation se complique quand les Yakuza et le Gang se retrouvent par hasard dans le même restaurant… La situation empire encore quand les services d’intervention de la police se retrouvent à leur tour dans le petit restaurant… La ville va-t-elle être rasée ?

        C’est la nouvelle année. Pour l’occasion, tout le monde est venu fêter ça chez Raku. Tout se passe bien jusqu’à ce que Raku donne accidentellement des chocolats au whisky au groupe…

    OAV 3

        Le bain de Raku est en panne. Il se retrouve donc à aller se laver dans les bains publics, où il rencontre par hasard Chitoge. Ils sont très vite rejoint par Marika, venu découvrir le concept. Mais tout se passe bien jusqu’à ce que Raku remplace au pied levé la gérante. Entre temps, Onodera et sa sœur sont elles aussi venu profiter des bains. La journée pourrait être plus compliquée que prévu…

        Le groupe est partie dans la montagne pour profiter des sources thermales. Pour être sûr que leurs affaires ne soient pas volée par des singes des montagnes, les filles les accrochent en une énorme boules. Seulement, un geyser les propulse jusqu’au bain des hommes, où Raku attend tranquillement Shû. Les filles réussiront-elles à récupérer leurs vêtements sans éveiller les soupçons de Raku ?

    OAV 4

        Tout le groupe se met à faire des rêves étranges de leur futur…Et si tous les rêves étaient connectées ?

        Bienvenu dans un nouveau maho shojo ! Pour vaincre les forces du mal, Onodera, Chitoge et Marika travaillent main dans la main, sous les ordres de Rurin. Vaincront-elles les forces du mal ?

    Les épisodes font 30 minutes, ce qui leur permet d’avoir des quiproquo et des situations bien plus profondes. Pour une fois, la présence de Shû et Ruri est vraiment importante, tout comme leur relation. Comme on pouvait s’y attendre, les relations entre Raku et les autres filles n’avancent pas, mais tournent essentiellement autour du côté comique et ecchi des épisodes.

    On peut tout de fois noter que les plans de scène présentent Raku et Chitoge comme un couple à part entière.

    Enfin, on sent que ces épisodes servent en partie à introduire la saison 2.

    Petit plus : La partie Magical Girl sera repris en manga par l’auteur dans le manga : Nisekoi - Kosaki Magical Pâtissière !, en 4 tomes chez Kaze.

Graphisme :

    Les OAV sont du même niveau que le reste de l’anime (tout du moins la saison 1). Tout de fois, le ecchi y est bien plus présent, au détriment du côté romantique. Les épisodes plus “spéciaux” sont vraiment bien conçu, que ce soit côté Moe, ou côté combat et reprise.

Point noir :

    Ces OAV sont interdits au -16 ans. Honnêtement, même si le ecchi est très présent, il ne justifie absolument pas cet âge. Nisekoi est un manga du shonen jump et à ce titre, il ne montre jamais certaines partie du corps féminin. Sur cet anime, je mettrais la limite à 13 ou 14 ans.

Conclusion :

    J’ai pris beaucoup de plaisir à regarder ces OAV de Nisekoi. Comme toujours, c’est drôle et plein de quiproquo à la Love Hina ! Je conseille ces épisodes aux fans de la série et aux fans de ecchi romantique.

lien stream

nisekoi01

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 24/03/2019