Musaigen no Phantom World

muphawo

Article

On parle aujourd’hui de l’anime Musaigen no Phantom World !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un Light Novel écrit par Sôichirô Hatano et illustré par Shirabi entre 2013 et 2016 pour un total de 3 volumes.

    L’anime dont nous parlons aujourd’hui est sorti en 2016 pour un total de 13 épisodes et 1 OAV, le tout réalisé par le studio Kyoto Animation. En France, l’anime est licencié par Crunchyroll.

    Cette série est aussi connu sous le nom Myriad Colors Phantom World. Cet anime était très populaire quand il est sorti et est resté longtemps sur les réseaux de l’époque… (J’ai l’impression d’être un vieux en parlant comme ça…)

Personnage :

    Ichijô Haruhiko est le héros de cette histoire. Lycéen introverti passionné par la culture, le savoir et les livres en général, c’est un véritable puit de science qui aime avoir réponse à tout. Peu sportif, c’est un singulier qui se bat en utilisant son carnet à dessin. Très peu sportif, il n’est d’aucune aide quand ça ne concerne pas les Phantom. Il est très proche de Mai qui semble être son amie d’enfance, même si ce n’est pas clairement expliqué. Il vit avec Ruru, une phantom qui le suit partout. C’est quelqu’un d’agréable à vivre, même si son côté professeur peut parfois énerver les autres. 

    Kawakami Mai est une lycéenne qui fait équipe avec Haruhiko pour combattre les Phantom. Pas particulièrement intelligente, elle est experte dans le combat au corps à corps où elle peut utiliser ses pouvoirs et sa force naturelle. Si elle est souvent immature, elle possède un remarquable instinct maternel. On ignore ce qu’elle pense vraiment d’Haruhiko, mais c’est une fille avec un excellent fond. Elle s’entend très bien avec Rur et Reina.

    Izumi Reina est une jeune lycéenne timide et particulièrement kawaii. C’est une singulière que l’on surnomme Phantom Eater. De la même façon, elle a un estomac infini et n’ose pas sortir avec les autres à cause de ça… Parfois un peu mal à l’aise avec Haruhiko et les hommes en général, elle reste particulièrement gentille avec tout le monde malgré quelques réflexes… J’aime énormément ce personnage.

    Minase Koito est une lycéenne qui n’aime pas beaucoup le contact avec les autres. Solitaire de nature, c’est une singulière très puissante qui utilise sa voix comme arme. Elle a parfois un peu de mal à s’entendre avec Mai, mais est étonnamment assez proche d’Haruhiko. C’est une véritable tsundere, ce qui en fait un de mes personnages préférés.

    Ruru ou de son nom complet Ramune Natsuno, est une phantom qui ressemble à une fée. Elle accompagne Haruhiko partout où il va, injectant de l’imprévu dans sa vie. Pas particulièrement maligne, ni même mature ou calme, c’est une véritable boule d’énergie qui demande de l’attention à longueur de journée. Elle s’entend très bien avec les autres personnages. Elle est parfois un peu complexé par sa taille…

Scénario :

    Suite à un mystérieux événement, le monde imaginaire et le monde réel se sont mélangés. Cela a donné naissance aux Phantom : des créatures parfois amicales parfois hostiles ou farceuses qui se basent sur la réalité pour vivre dans un développement imaginaire. Avec eux sont apparus les singuliers : une nouvelle génération d’humain capable de combattre les Phantoms grâce à leurs pouvoirs.

    Haruhiko et Mai forment une équipe au sein d’un lycée spécialisé pour les singuliers, le tout accompagner de la turbulente Ruru. Malgré leur potentiel, les dégâts causés par leurs affrontements sont tellement important qu’ils sont toujours les derniers au classement. Notre héros décide donc de renforcer son équipe avec de nouveaux membres. Trouvera-t-il toute l’aide dont il a besoin ? Parviendront-ils à résoudre toutes les problèmes qui leurs sont présentés ?

    L’univers est complexe et très bien pensé. Tous les épisodes commencent par une petite introduction culturelle très intéressante. Le développement tourne essentiellement autour d’une belle histoire d'amitié et de développement personnel, mais il n’hésite pas à nous réserver une très bonne surprise pour la fin, ce qui permet de conclure correctement l’anime. Nos personnages évoluent beaucoup, vivant des hauts et des bas dans un univers où l’on peut influencer son environnement à la seule force de son imagination. C’est de l’excellent travail.

Graphisme :

    Le niveau général de l’œuvre est assez élevé. Le design est très bien choisi et maîtrisé, n’hésitant pas à jouer de nuance et de couleurs, quitte à s’inspirer d’autres genres. Le tout donne un ensemble de très bon goût, comme on pouvait s’y attendre de la part de KyoAni. Le design des personnages est très bien pensé et nous permet de les mémoriser très vite, même les figurants. La partie combat est très bien réalisé et donne un côté shonen très intéressant, tandis que la partie school life fait un mixte entre de la comédie et une sorte de romance sourde, laissant une fine tension tout le long de l’histoire. Le rythme est très bon et coupe toute notion d’ennui. La partie Moe et ecchi soft est vraiment très réussi.

    Les OST sont très bons, tout comme l’opening : Naked Dive de SCREEN mode, qui pose tout de suite les bases de l’anime et son design.

Point noir :

    J’avoue que j’aurais aimé voir une saison 2. Tout de fois, le Light Novel n’ayant que 3 volumes, on peut faire une croix définitive dessus.

Conclusion :

    Musaigen no Phantom World est un anime très intéressant. Agréable, drôle, profond et particulièrement bien pensé, c’est vraiment un excellent anime court que j’ai pris beaucoup de plaisir à regarder une nouvelle fois pour écrire cet article. Je le conseille fortement à tous, il plaira à beaucoup de monde.

muphawo
muphawo

Opening & Ending

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire