Créer un site internet

Domestic no Kanojo

domesticnokanojo

Article

On parle aujourd’hui de Domestic No Kanojo !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga écrit par Kei Sasuga depuis 2014 et qui compte à ce jour 28 tomes publiés chez Delcourt/Tonkam sous le nom Love X Dilemma.

    L’anime dont on parle aujourd’hui est sorti entre Janvier et Mars 2019 et compte 12 épisodes licenciés et diffusés par ADN.

    Il est connu sous plusieurs nom. Domestic no Konojo, son nom japonais, Domestic Girlfriend, son nom anglophone ou Love X Dilemma son nom Français.

Personnage :

    Natsuo Fujii est le protagoniste de cette histoire. Lycéen d’apparence assez normal, il cache son plus grand rêve : devenir romancier. Ce n’est pas la seule chose qu’il cache, puisqu’il est amoureux d’Hina, sa professeur d’anglais. Il a également eu une liaison d’un soir avec Rui, en espérant réussir à oublier Hina. D’un naturel calme et réfléchi, il a beaucoup de mal à mettre de l’ordre dans ses sentiments, mais garde toujours Hina en tête. Étrangement, c’est quelqu’un d’extravertie qui est très vite à l’aise avec les autres et se fait facilement des amis. Il compte toujours sur son meilleur ami Fumiya Kurimoto pour l’aider quand il se sent perdu.

    Rui Tachibana est une jeune fille introvertie qui a du mal à se faire des amies à cause de son côté sec et direct. Ayant du mal à s’intégrer aux autres filles à cause de son inexpérience, elle décide de coucher avec Natsuo pour savoir “comment ça fait”. Alors que c’est une fille froide en public, elle se délie en privée pour devenir plus serviable. Elle est très proche de sa grande sœur Hina et de sa mère. Elle a beaucoup de mal à réaliser ses sentiments et agis souvent sur un coup de tête, au fur et à mesure de ses envies.

    Hina Tachibana est professeur d’anglais. Appréciée de ses élèves, elle est très proche de Natsuo, qui lui a parlé de sa passion pour l’écriture. Elle l’encourage, mais ne le voit pas comme un confident et encore moins comme un petit ami potentiel. D’un naturel sympathique, elle attire les hommes en général d’abord grâce à sa poitrine généreuse, puis par ses manières kawaii. Elle entretient une relation avec son ancien professeur, qui est aussi son premier amour, mais qui est marié.

    Fumiya Kurimoto est l’ami d’enfance et meilleur ami de Natsuo. Pas particulièrement doué avec les femmes, il jalouse parfois un petit peu le “succès” de son ami. Il travail à temps partiel en tant que serveur dans un café. C’est quelqu’un de calme et réfléchi qui fait toujours de son mieux pour aider son ami. Il est du genre à aider naturellement les gens. C’est un personnage discret, mais que j’apprécie.

Scénario :

    Natsuo est un lycéen qui semble plutôt normal. Il vit seul avec son père depuis le décès de sa mère une dizaine d’année plus tôt. Notre protagoniste souhaite devenir écrivain. Il partage ce secret avec sa professeur d’anglais, Hina, dont il est amoureux. Mais celle-ci le prend pour un gamin et refuse d'épancher son cœur. Pour se changer les idées, il décide de sortir avec ses amis pour faire un goukon (rencontre entre célibataires). Là, il fait la connaissance d’une autre personne qui s’ennuie sévère à ce genre de réunion : Rui Tachibana. Celle-ci lui propose de perdre leur pucelage ensemble pour combler le fossé entre les vierges et ceux qui ont l’expérience du sexe. Natsuo accepte, en espérant réussir à oublier Hina. La situation ne va faire qu’empirer quand son père lui annonce qu’il a décidé de se remarier. Natsuo est au départ très content pour lui, mais quand il tombe des nus en rencontrant les filles de sa belle-mère : Hina et Rui. Si Natsuo parvient au début à vivre une vie de famille à peu prêt normal, il va vite se rendre compte qu’il ne le peut pas à cause de ses sentiments. Hina réussira-t-elle à se sortir de cette relation toxique ? Natsuo gagnera-t-il le coeur d’Hina ? Rui réalisera-t-elle ses sentiments et parviendra-t-elle à remporter ceux de l’homme qu’elle aime ?

    Ce scénario ressemble au début à un ecchi comme on en trouvait beaucoup il y a quelques années. Mais il est en fait conçu très différemment. Si les scènes d’ecchi sont présentes, elles ne sont que des conséquence du scénario et non l’inverse. Avant tout, ce sont les sentiments et la pression social qui sont développés. On traite ici de deux tabous qui secouent assez régulièrement les manga et anime d’autre genre : la romance frère-soeur (même s’il n’y a pas de lien de sang) et la romance professeur-élève. On change des approches assez clichés, ce qui nous donne au final quelque chose d'étonnant romantique. De plus, on aborde le sujet de l’écriture d’une façon très réaliste, bien loin des clichés traditionnelles. J’avais déjà bien accroché au manga, mais l’anime est largement à la hauteur.

Graphisme :

    Cet anime est sorti en 2019. Pour son année, le niveau graphique est loin d’être incroyable. Le design est somme tout très standard, malgré quelques très belles scènes. Le design des personnages est bien pensé et met vraiment bien en valeur la psychologie de nos personnages. Les scènes de ecchi sont bien réalisées, tout en étant plus soft que celles du manga. Si les actes vont jusqu’aux relations sexuels, ce qui est montré à l’écran reste très soft. Les finitions sont parfois assez simples, mais les scènes les plus travaillées mettent vraiment en avant le côté kawaii de nos personnages féminin, chacune à leur façon. Le rythme est bon, même s’il peut paraître parfois un peu rapide. Au final, on a un résultat agréable à regarder.

    Les OST sont assez traditionnels, mais agréables et bien utilisées. J’ai eu immense coup de cœur pour l’opening Kawaki wo Ameku de Minami. Ça faisait vraiment longtemps que je n’avais pas vu un opening aussi travailler, aussi bien musicalement que graphiquement. C’est à mon sens un des meilleurs de ces dernières années.

Point noir :

    Si cet anime possède une réputation assez bonne, il souffre néanmoins de son statut d’anime sur les incestes et de son côté ecchi, si bien qu’il n’attire pas ceux qui cherchent des romances entre tabou et pression social.

    Je trouve que cet anime aurait gagné à posséder un rythme beaucoup plus lent.

    Graphiquement, je trouve dommage qu’il n’y ait pas eu plus d’attention autour des détails et de l’ambiance. Le studio Diomedéa qui a conçu cet anime n’a pas sorti de titre qui ont marqué depuis longtemps. J’aurais vraiment apprécié qu’ils travaillent cet anime dans les détails pour en faire une œuvre avec beaucoup plus d’envergure. Après, je comprends aussi qu’ils ne pouvaient pas forcément se permettre une telle prise de risque.

Conclusion :

    J’ai vraiment beaucoup aimé Domestic no Kanojo. C’est une œuvre bien plus romantique qu’il n’y paraît, avec beaucoup de complication et de sujet abordé. Je la conseille franchement à celles et ceux qui aiment les romances taboues.

domesticnokanojo
domesticnokanojo

Date de dernière mise à jour : 09/05/2020

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire