Ranma 1/2

ranma
ranma

Article tome 1 & 2

On s’attaque aujourd’hui à l’un des standards des années 80/90 : Ranma ½ !

 

La petite histoire :

    C’est un manga écrit par Rumiko Takahashi entre 1987 et 1996 pour un total de 38 tomes publiés en France chez Glénat.

    Suite au prix l’année dernière de l’auteur, Ranma ½ s’est vu réimprimé sous la forme de double tome.

    Un anime est sorti entre 1989 et 1992, soit 161 épisodes.

    Il y a également eu un certain nombre d’OAV, film d’animation, jeux et une adaptation en drama.

Personnage :

    Ranma Saotome est le protagoniste de cette histoire. Jeune lycéen passionné d’art martiaux, il est atteint d’un mal étrange depuis un voyage d’entrainement en Chine avec son père. Suite à sa chute dans une source enchantée, il se transforme en fille quand il est en contacte avec de l’eau froide et redevient un garçon quand il reçoit de l’eau chaude. C’est un combattant exceptionnel, aussi agile que puissant. Il a confiance en lui et possède un côté très virile. Il a une relation assez conflictuelle avec Akane. C’est un personnage très intéressant dont le côté virile nous promet beaucoup de rire lors de ses transformations.

    Akane Tendô est la fille du meilleur ami du père de Ranma. Lycéenne surdouée, elle est désirée par la plupart des élèves. C’est une kendoka rigide et efficace qui déteste la défaite et les pervers. Elle se dispute très souvent avec Ranma, même si elle s’inquiète pour lui et lui sauve parfois la mise. Elle en pince pour le docteur Tofu et vit mal son amour à sens unique.

    Tatewaki Kuno est un kendoka, camarade de classe d’Akane. Amoureux d’elle et particulièrement influent, il impose à tous ceux qui veulent le coeur d’Akane d’être capable de la battre en combat singulier. Il déteste Ranma et n’hésite pas à attaquer tous ceux qui s’approchent de sa belle. C’est quelqu’un d’assez désagréable.

    Ryôga Hibiki est un ancien rival de Ranma. Combattant surpuissant, il n’est pas très malin et possède le sens de l’orientation le plus mauvais de l’histoire de l’humanité (pire que Roronoa Zoro de One Piece). Il déteste perdre et en veut ainsi beaucoup à Ranma, qu’il aime narguer.

    Genma Saotome est le père de Ranma. Plutôt détendu de nature, il est lui aussi tombé dans une source enchantée et peut se transformer en panda. Il garde d’ailleurs cette apparence la majorité du temps. C’est quelqu’un d’agréable et un très bon artiste martial. 

    Docteur Tofu est l'ostéopathe qui s’occupe de tous les gens du quartier. C’est quelqu’un de très compétent qui voit facilement au travers des gens. Il devient particulièrement bon à rien quand il est en compagnie de Kasumi, la grande sœur d’Akane.

Scénario :

    De retour de leur voyage de Chine, Ranman et Genma Saotome se rendent chez le meilleur ami du chef de famille : les Tendô. C’est ainsi que Ranma se retrouve, suite à une vieille promesse échangé par son père des années plus tôt, fiancé avec l’une des filles Tendô. Mais la première rencontre est quelque peu mouvementé, car Ranma est sous sa forme de fille et Genma sous sa forme de panda. Après avoir mis un peu d’ordre dans tout ça, Akane pense s’être trouvé une nouvelle camarade de combat, mais se rendra compte en allant prendre son bain que Ranma est en faite un garçon. Leur cohabitation pourrait bien devenir un peu plus compliqué que prévu… Notre héros parviendra-t-il à calmer la fureur d’Akane ?

    Quelques jours plus tard, il est temps pour Ranma de se rendre à l’école. Il y a découvre le petit manège auquel joue Akane tous les matins. Il est alors défié par Kuno. Parviendra-t-il à l’emporter contre l’obstiné kendoka ?

    Alors que son quotidien devenait enfin un peu plus calme, il est de nouveau bouleversé par son ancien rival : Ryôga. Ranma arrivera-t-il à vaincre cet excellent combattant ?

    Ce scénario se découpe en deux parties très distincts. La première : la comédie romantique entre Akane et Ranma, basé sur le quiproquo garçon/fille et découlant vers un grand nombre de gag vraiment excellent. Le côté romantique n’est tout de fois jamais loin et donne un petit côté mélancolique à la série. La seconde partie est bien entendu le combat et les arts martiaux. Il s’agit en faite du fil rouge autour duquel s’articule la première partie. Le scénario des combats est bien pensée et très bien dosé. Le mélange des deux parties nous donne un manga très agréable à lire, bourré d’humour, de quiproquo et de combat. C’est un excellent shonen !

Graphisme :

    Le niveau graphique de cette oeuvre est assez respectable. Nous suivons définitivement le design de la majorité des oeuvres de Rumiko Takahashi, soit un dessin assez fin et une quasi-inexistence de dégradé de noir. Le design des personnages peut paraître simple, mais il est efficace et rend très bien avec l’échange de sexe de Ranma. Les trames de fonds sont quasi inexistante, mais le manga est écrit de tel façon à ce qu’on ne s’en rende pas compte. Les scènes de comédies sont très bien pensées. Le côté ecchi n’est pas présent et ce malgré la nudité assez présente, puisque Ranma se balade les seins à l’air sans réaliser le côté érotique de la chose. Les scènes de combats sont vraiment très agréables et très bien conçu. On suit parfaitement le combat sans aucun effort de lecture. Un excellent point.

    La couverture est assez simple, mais nous rappel que cette oeuvre a déjà plus de 30 ans.

    Le bonus a la fin du double-tome est très intéressant, surtout pour la partie écrite par Rumiko.

Point noir :

    Je trouve dommage qu’il n’y ait pas eu d’effort particulier sur la couverture cartonnée.

    Le bonus reprend certains combats et en donne le scénario. J’avoue que j’ai pas trop compris le principe…

Conclusion :

    J’ai adoré ces deux premiers tomes de Ranma ½ ! C’est un excellent shonen - comédie romantique qui promet rire et combat. Le côté sentimental n’empiète pas sur l’histoire et l’œuvre est très équilibré. Je conseille fortement ce manga aux fans de shonen assez léger et aux fans de comédie romantique.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire