D.Gray-Man

DGM01

Article Tome 1

Aujourd’hui on s’attaque à un des grands du shonen : D.Gray-Man !

 

La petite histoire :

    Ce manga est écrit par Katsura Hoshino depuis 2004. Il compte aujourd’hui 25 tomes, mais alterne depuis quelques années entre pause et chapitre (un peu comme Hunter X Hunter)... Il est publié par Glénat. Comme c’est un des manga dont le nom est le plus écorché, je tiens à préciser que l'orthographe correcte est bien : D.Gray-Man.

    L’anime est sortie entre 2006 et 2006. Il est licencié par Kana et compte 103 épisodes.

    La saison 2 : D.Gray-Man Hallow est sortie en 2016 et compte 13 épisodes.

    Entre 2005 et 2010, le roman en 3 tomes D.Gray-man: Reverse est publié. En France, il est publié par Glénat, mais j’avoue ne jamais l’avoir vue…

Personnage :

    Il y a beaucoup de figurant dans ce manga… Et certains deviennent récalcitrant au point de devenir des personnages presque principaux. Je vais essayer de mettre un peu d’ordre dans tout ça...

    Allen Walker est le héros et personnage principale de cette histoire. Garçon de 15 ans, il est orphelin et a vécu bien des situations difficiles à cause de son bras gauche qui lui permet de combattre les akuma. C’est quelqu’un de très gentil qui a appris avec les années à prendre sur lui. Il a était maudit, ce qui lui permet de détecter les akuma parmi les humains.

    Le Comte Millénaire est une créature mystérieuse qui ne vie que pour détruire les humains et la terre. C’est l’ennemi jurée des exorcistes et des humains. C’est lui qui fabrique les akuma et qui les dirige. Il a une apparence vraiment bizarre et c’est en faite un personnage vraiment profond...

    Kanda Yû est un exorciste qui combat grâce à un katana. Il n’est pas très sociable et déteste les faibles. C’est un excellent combattant. J’aime beaucoup ce personnage, même s’il n’est pas beaucoup présent dans ce tome.

    Lenalee Lee est l’assistante du chef de la section scientifique qui gère le QG des exorcistes. Elle est très gentille et attentionnée avec tout le monde. Elle va immédiatement bien s’entendre avec Alen et fais tout pour aider son frère en effaçant autant qu’elle le peut son côté excentrique. C’est une fille très mature malgré ses 16 ans. J’ai un vrai coup de cœur pour ce personnage.

    Komui Lee est un scientifique de génie. Un peu à la façon du Docteur Stein dans Soul Eater (sortie la même année), c’est un taré. Excentrique, il est du genre “souffrir pour la science”. Il délaisse généralement les affaires urgentes pour ses loisirs et ses passions. Il a un vrai problème de siscon et est détesté par une bonne partie de la communauté exorciste. J’aime bien ce personnage bordélique, un peu comme j’appréciais énormément le docteur Stein.

    Voilà pour le tome 1 ! Évidemment, il me reste encore des personnages dont je n’ai pas parlé, mais je vous laisse la surprise.

Scénario :

    Dans une fin de XIXème siècle imaginaire, le Comte Millénaire ayant pour objectif la destruction de l’humanité c’est mit à produire des Akuma. Ces machines lui permettent de récupérer l’âme d’un mort sur la demande d’un proche de celui-ci. Une fois l’âme récupéré, celle-ci ne peut s'empêcher d'obéir au Compte. Elle tue alors la personne qui l’a rappelé avant de se glisser dans sa peau pour prendre sa place et tuer un maximum d’humain jusqu’à ce qu’il soit découvert par un exorciste. C’est dans cette univers que nous faisons la connaissance d’Allen. Élevé par un certain Mana, il l’a rappelé d’entre les morts lors de son décès, mais son bras gauche s’est éveillé et a envoyé définitivement Mana dans l’autre monde. Peu après, Allen a fait la connaissance du Maréchal Cross et s’est ainsi qu’il est devenu exorciste. Son maître, l’a ensuite envoyé vers la congrégation de l’ombre et c’est pendant son voyage que nous retrouvons notre héros. Dans une petite ville d'Angleterre, d’étrange phénomène et d’inquiétantes disparitions ont lieux. Qui se cache donc derrière tout ça ? Dans une petite ville portuaire, Allen fait la connaissance d’un gamin qui chasse les akuma après avoir appris leurs existences. Mais le Comte Millénaire n’a pas l’intention de se laisser faire… Allen réussira-t-il à le sauver ?

    Après un long voyage, Allen arrive enfin à la congrégation de l’ombre. Mais la porte donne l’alerte en se rendant compte qu’il est maudit. Notre jeune héros réussira-t-il à entrer dans la congrégation de l’ombre sans se faire découper en rondelle ?

    Ce tome à surtout pour rôle de présenter l’histoire et l’univers. Il n’a pas de réel fil rouge, ce qui ne l'empêche pas d’être intéressant. L’univers est très complexe et les personnages profonds, ce que ce tome utilise pleinement. Souvent assez cruel, avec les figurants comme avec les personnages principaux, j’aime vraiment l’univers assez mystique et religieux de ce manga. L’auteur a trouvé le moyen de se baser sur les exorcistes de l’église Catholique sans pour autant parler de Dieu directement. Elle a une façon de procéder très intéressante et la façon dont elle noue habilement la science à l’église est vraiment intrigante. C’est du bon travail. Autre aspect intéressant, contrairement à l’anime, Allen et Lenalee font vraiment leur âge et garde un esprit juvénile malgré leur situation.

Graphisme :

    Pour un shonen à grand tirage, ce manga est étonnamment bon graphiquement. Les trames de fond sont pas mal, le design des personnages vraiment excellent et les illustrations intéressantes. Même si le niveau général de ce manga n’est pas exceptionnel, il en reste néanmoins largement acceptable, surtout pour un premier tome.

    Gros point positif, Katsura Hoshino nous parle beaucoup de la conception de son manga. C’est très intéressant et ça aère le manga.

Point noir :

    Ce manga n’a pas vraiment de point noir… Il est bon, mais sans plus.

    Étonnamment, il n’est pas si connu, alors qu’il le mériterait bien.

Conclusion :

    J’ai beaucoup aimé D.Gray-Man. C’est un bon shonen qui devrait plaire aux fans du genre, surtout à ceux qui aiment les univers dark.

DGM02

Article tome 2

On parle aujourd’hui de la suite du manga D.Gray-man !

 

Personnage :

    Thomas est un traqueur, c’est à dire qu’il parcourt le monde à la recherche d’Akuma ou de phénomène paranormal pour baliser le terrain et permettre aux exorcistes de gagner du temps. C’est quelqu’un d’assez discret, mais qui donnera tout ce qu’il a pour sa mission. Il ne s’arrête pas aux apparences et semble bien s’entendre avec Kanda malgré sa condescendance avec les plus faibles. C’est quelqu’un d’agréable.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Allen a réussi à survivre aux attaques de Kanda et s’intègre tant bien que mal à la congrégation, où il fait la connaissance de Komui Lee, le maître des lieux et de sa petite sœur adorée : Lenalee. Mais il n’a pas le temps de s’imprégner de l’ambiance…

    Au quartier général, Allen rencontre à nouveau Kanda. Mais entre nos deux exorcistes, l’ambiance est glaciale, surtout que ce dernier prend de haut les traqueurs qui meurs pour leurs causes, fautes d’être assez fort pour résister aux Akuma. Mais ils n’ont pas le temps de régler leurs comptes, car Komui les envoie tous les deux au sud de l’Italie pour récupérer une innocence. Sur place, l’endroit est infesté d’Akuma. L’un d’eux est d’ailleurs passé au stade 2 et parvient à se débarrasser de la plupart des traqueurs. Comme si ça ne suffisait pas, l’innocence se trouve à l’intérieur d’une marionnette, accompagné d’un vieillard. Seulement, celle-ci souhaiterait que ce soit son compagnon qui la détruise de ses mains pour clore son calvaire de plus de 500 ans. Mais les exorcists n’auront pas forcément le loisir de leur laisser le choix… Surtout si cet Akuma aux étranges pouvoirs s’en mêle. Kanda et Allen réussiront-ils à faire équipe pour récupérer l’innocence ?

    Dans ce tome, nous faisons la connaissance de Kanda et de la rigidité qui lui est propre, tout en approfondissant toujours plus l’univers sombre de cette histoire. Ce mini-arc nous fait passer par tous les sentiments, de l’exaltation du combat aux scènes les plus émouvantes. Une fois encore, cruauté et rebondissement sont aux rendez-vous. Seul petit bémol, on ne trouve toujours aucun véritable fil rouge.

 

Allen : “Je sais qui nous sommes, mais je veux être un destructeur qui sauve des gens.

 

Graphisme :

    Nous avons plus ou moins les mêmes propriété graphique. Tout de fois, je trouve ce tome bien au dessus du précédent. Si il y a moins de trame de fond, elles sont très précises et bien réalisé. Le design des personnages est bien travaillé et leur donne un côté mystique plus profond qu’auparavant. Enfin et surtout, les combats de ce tome sont beaucoup plus puissants, d’autant que certaines planches sont vraiment excellentes, digne des plus grand shonen ou seinen. Malgré un manga d’apparence assez lumineux, l’ambiance est très sombre. Bon travail, Katsura Hoshino !

Point noir :

    Je n’ai pas grand chose à ajouter, si ce n’est que je pense qu’il est trop sombre pour plaire aux fans de shonen plus traditionnel…

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré ce tome 2 : Le vieil homme et l’aria d’une triste nuit de D.Gray-Man ! C’est une excellent tome qui nous fait passer par toutes les émotions et donne un archétype d’arc. Je conseille ce manga aux fans de shonen dark et aux fans de seinen.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 31/03/2019