Soul Eater

souleater01
souleater02
souleater03

Article tome 1 - 3

Aujourd’hui on s’attaque à un grand standard du shonen : Soul Eater !

 

La petite histoire :

    Soul Eater est un manga écrit par Atsushi Okubo de 2004 à 2013 et comptant 25 volumes. Le succès du manga à entraîné la création del’animé sorti entre 2008 et 2009 et possédant 51 épisodes. Trois jeux vidéos sont sorti au Japon à la même période sur WII, Nintendo DS, Playstation 2 et PSP. Entre 2011 et 2014, notre mangaka sort un Spin Off de sa plus grande série : Soul Eater Not. Ce manga sera adapté en animé en 2014. Depuis 2015, Atsushi Okubo travail sur le manga Fire Force, qui a eut son petit succès à son arrivé en France.

    Soul Eater est actuellement en réédition en double/triple tomes, donc profitez-en !

Personnage :

    Nous avons trois “héros” principaux, même si les notions habituels s’appliquent vraiment très mal sur Soul Eater.

    Celle qui est présenté comme l’héroïne principal dans l’animé : Maka Albarne. Meister spécialisé dans les faux, partenaire de Soul Eater, elle est très sérieuse. Bonne élève, elle est entourée d’idiots qui sont pourtant bien plus efficace qu’elle en combat réel. Fille d’une meister de génie en tour du monde et de la Death Scythe de Shinigami, elle semble vivre très mal ses relations familiales compliqués et le fait payer à son père dont la frivolité à fait exploser son couple. Elle manque de confiance en elle, mais fait preuve d’un sens des responsabilité et de la justice exemplaire.

    Black ☆ Star est un personnage hors du commun. Il a pour objectif suprême de surpasser Dieu et il est persuadé d’y être presque. Seul survivant d’un clan d’assassin, il est physiquement très fort pour sa taille. Grande gueule, il aime attirer l’attention sur lui et fait tout pour. Il est extrêmement sûr de lui et considère que le monde est en retard sur lui. Surpuissant en combat réel, il sait compter sur sa partenaire Tsubaki pour sécuriser ses arrières. J’aime beaucoup ce personnage, bien que ce soit un idiot. Il a une relation avec sa partenaire qui est vraiment intéressante et sa force cache une profondeur de réflection qui lui donne une nouvelle dimension.

    Death the Kid est le fils de Shinigami. Dieu de la mort, c’est un surdoué du combat qui possède une faiblesse incroyable : il est obnubilé par la symétrie. Sa confiance en lui est extrêmement fragile et ça fait de lui un personnage assez étrange. On ignore tout de sa mère et de son passé. Il est très proche de ses deux armes démoniaques : Patty et Liz Thompson.

    Maître Shinigami est le dieux de la mort qui dirige Shibusen : l’école des meister. Il a visiblement un passé assez mouvementé et son apparence un peu simpliste ainsi que son caractère en font un personnage amusant. On devine pourtant qu’il cache une puissance surréaliste et un passé loin d’être amusant. On ignore totalement qui est la mère de son fils et ses relations avec les autres meisters de haut rangs et Death Scythes semblent compliqués.

    Spirit est le père de Maka. Aussi appelé Death Scythe à cause de son rang, il a été l’arme du docteur Stein avant de se marier avec la mère de Maka. C’est très clairement un loser coureur de jupon, mais sous son apparence de faux démoniaque, il est très clair qu’il est extrêmement puissant.

    Puisqu’on en parle : le docteur Franken Stein est un ancien meister de Shibusen. Scientifique ultra-intelligent de son état, il est totalement excentrique et vit pour la science, ce qui le plonge parfois dans la folie. Spécialisé dans la dissection, il construit son caractère autour de sa curiosité pour l’intérieur des choses. J’adore ce personnage complètement décalé. Il cache une puissance incroyable qui fait de lui le meilleur meister de Shibusen.

    Soul Eater est sensé être le héros de cette histoire. Faux démoniaque, on ignore tout de son passé. Il possède deux aspects : sa version cool et flemmarde qui le rapproche plus de Black ☆ Star que de Maka et sa version combat qui lui insuffle un comportement très protecteur avec celle-ci. Il semble plutôt intelligent quand il le souhaite, mais se contente bien trop souvent de suivre Maka. On sait très peu de chose sur lui, ce qui l’éloigne au final de sa place de protagoniste.

    Tsubaki est une jeune fille très discrète. Admirative de l’assurance de Black ☆ Star, elle possède les transformations qui leurs correspondent le mieux. Elle a un passé assez particulier et se retrouve très proche de son compagnon avec qui elle s’entend à merveille. C’est sans conteste le personnage le plus facile à vivre et le plus agréable de ce manga.

    Patty et Liz Thompson sont deux soeurs pouvant se changer en pistolets démoniaques. L’une est totalement inconsciente, l’autre est réfléchie et un peu trouillarde. Elles possèdent un passé vraiment dur et leurs relations avec Kid n’en est que renforcé. Patty devient de temps à autre sa grande soeur, alors que Liz prend son rôle d’anti-stress avec sa bonne humeur. Ils forment vraiment un bon trio.

    Il y a beaucoup de personnages… (Normal pour 3 tomes) Malgré leurs nombres, ils sont facile à retenir et à identifier. Tous sont très profonds (à l’exemption de Soul visiblement) et originaux. C’est vraiment un exemple flagrant de ce qu’est “l’esprit Soul Eater”.

Scénario :

    Les meisters ont pour rôle de prendre les âmes des humains devenu mauvais. Une arme démoniaque devra manger 99 âmes humaines et 1 âmes de sorcière afin de devenir Death Scythe. C’est dans cette optique que les meisters de Shibusen vont aux quatre coins du monde pour combattre le mal. On rencontre Maka en Angleterre alors qu’elle combat un certain Jack L’éventreur. Soul obtient alors sa 99 âme et les deux élèves se mettent à la recherche d’une sorcière… Black ☆ Star et Tsubaki sont chargé de se débarrasser du célèbre Alcapone. Mais le caractère de Black ☆ Star n’étant pas vraiment en adéquation avec son état de ninja, les choses ne se passeront pas comme prévu. Ils feront la connaissance de Mifune, un sabreur surpuissant… La première apparition de Death The Kid a  plus pour objectif de nous faire connaître le personnage qu’autre chose… Mais ça reste amusant !

    Bref, pour rentrer dans le scénario principal, Maka, Soul, Black ☆ Star et Tsubaki sont convoqué par Shinigami car ils se retrouvent avec 0 âmes au compteur… Le dieu de la mort les envoies en cours de rattrapage avec pour objectif d’arrêter leurs ancien professeur Sid, transformé en zombie après sa mort. Mais ils feront des découvertes et des rencontres imprévus...

    Je passe vite, mais la suite du scénario se base sur l’apparition d’une lame damnée qui suit la route pour devenir un grand dévoreur. Nos héros doivent à tout prix empêcher le retour de celui-ci, mais les choses sont loins d’être simple…

    Le début de l’histoire est fait surtout pour présenter le cadre et les personnages. C’est vraiment un bon plus, ça nous évite de plonger dans le scénario principale en confondant les personnages. Malgré l’ambiance général tourné vers la mort, ce manga est étrangement drôle et base toute son originalité sur son psychédélisme.

Graphisme :

    Le mot est dit ! Ce qui définit le mieux ce manga, c’est le mot psychédélique ! Le manga a poussé l'originalité à l'extrême avec des dessins décalés et personnalisé à l'extrême. Inutile de chercher les codes habituels, tout est réutilisé. Il a même le géni d’adapter son écriture en fonction du héros. Ainsi, les pages de Maka sont tournées vers un aspect ultra-psychédélique, celles de Black ☆ Star sur le mouvement et les effets de style et celles de Death the Kid sur la précision et les jeux d’ombres. Tant que j’y pense, le design des personnages et pour l’ensemble vraiment unique et bien choisi. Même si l’apparence initial de Maka fait d’elle une gamine et celle de Soul est au début vraiment désastreuse. Les scènes tiennent souvent du géni psychédélique et aident à créer l’ambiance si particulière de Soul Eater. Les combats et les quelques scènes de ecchi sont très réussies et le rythme qu’elles imposent reste agréable et logique.

Point noir :

    Bon, très clairement, si vous n’aimez pas l’univers dark et totalement ancré sur la folie et le psychédélique, alors n’essayez pas Soul Eater. Sur une oeuvre aussi personnel et original que ce manga, sont plus gros point noir est sans l’ombre d’un doute sa propre originalité. Malgré ça, il faut dire que certaines scènes sont ratées et le design de départ de certains protagonistes laisses un peu à désirer. Enfin, je tien à préciser que c’est la première que je n’apprécie pas les bonus laissés par l’auteur… C’est tellement spécial que ça met plus de distance qu’autre chose…

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré ce manga. Il possède une ambiance unique et c’est sans doute ce qui fait sa force. Je le conseil aux fans de shonen et de seinen qui supporteront son design.

souleater04
souleater05

Article tome 4 - 5

On parle aujourd’hui de Soul Eater !

 

Personnage :

    Blair est un personnage qu’on a beaucoup vu dans le premier tome. C’est un chat qui possède une grande quantité de pouvoir magique, même si elle est affiliée aux sorcières… Elle finit par vivre chez Soul et Maka. Elle aime l’agitation et qu’on s’occupe d’elle. Elle profite de son corps pour demander de l’attention.

    Sid Barrett est un des prof de Shibusen. Suite à une malheureuse mission, il est mort avec un trou dans la tête. Mais Stein l’a ramené à la vie en tant que zombie. C’est non seulement un excellent combattant, mais aussi un excellent prof. C’est lui qui s’occupe des missions les plus périlleuses dans l’ombre ...

    Crona est une fille pour le moins étrange. Elle partage son corps avec son arme démoniaque : Ragnarok et possède un sang noir. C’est un lame damnée qui a de bonne chance de finir grand dévoreur. Elle a peur de tout ce avec quoi elle ne peut pas communiquer. Par conséquent, elle essaie de détruire tout ce qu’elle ne comprend pas. Elle est facilement influençable, par sa mère Médusa comme par Ragnarok. Dans le fond, c’est un personnage plutôt attachant.

    Médusa est une des plus puissantes sorcières ayant survécu à Shinigami. C’est une redoutable combattante qui fait des recherches sur le sang noir dans le but de réveiller le grand dévoreur. Elle n’hésite pas à menacer ses congénères et à utiliser sa fille comme cobaye.

    Ragnarok est l’arme de Crona. Il a fusionné avec elle et peut prendre une forme semi-humaine pour se battre en utilisant le sang noir. Il peut également prendre la forme d’une épée. C’est quelqu’un de prétentieux et autoritaire qui écrase Crona de sa volonté tout en l'embêtant à chaque occasion.

    Free est un des personnages les plus intéressants de ce manga. C’est un loup garou devenu immortel suite à son combat contre la reine des sorcières, à qui il a volée son œil gauche avant de la tuer. Il sera par la suite emprisonné par les sorcières. Il possèdes des pouvoirs surpuissants et a comme seul point faible sa maladresse.

    Voilà pour nos nouveaux personnages. Une fois encore, ils ont tous une véritable histoire et une vraie profondeur psychédélique.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Alors que Maka et Soul rentrent de mission, ils remarquent la disparition d’un grand nombre d’arme. C’est alors qu’ils font la connaissance de Crona, la lame damnée et décide de la combattre. Mais le combat est trop inégale et Soul est sérieusement blessé en protégeant sa partenaire. Ils sont sauvés in extremis par Stein et Spirit. Mais le problème est loin d’être réglé. La résurrection du grand dévoreur est en marche et un mystérieux sang noir fait son apparition…

    Pendant que Free est libéré de sa prison, Maka décide qu’elle doit renforcer son lien avec Soul. Stein lui propose donc un exercice simple : dire à l’autre ce qu’on pense de lui. Mais la situation s'envenime et nos deux héros se retrouvent fâchés. En voyage en Angleterre, Black Star, Tsubaki, Maka et Soul font la connaissance du fameux loup garou. Maka se rend alors compte que sa longueur n’est plus en accord avec celle de Soul et ne peut donc plus se battre. Black Star prend les choses en main et passe en mode sabre maudit. Mais il s'évanouit juste avant d’atteindre son adversaire par manque d’énergie. Nos amis se sortiront-ils de cette situation désespérée ? Maka deviendra-t-elle assez forte pour protéger Soul ? Soul résistera-t-il au démon qui sommeil en lui ?

    Stein est sur le point de démasquer Médusa. L’anniversaire de la construction de l’école arrive bientôt, mais il ne semble pas être le seul événement prévu …

    Ce tome nous propulse dans le vif du sujet. On comprend de mieux en mieux les tenants et les aboutissants du système de meister / arme démoniaque. On en apprend également beaucoup sur les sorcières. Comme d’habitude, ambiance psychédélique, humour étrange et combat au rendez-vous !

Graphisme :

    Les éléments graphiques principaux ne bougent pas. Tout de fois, les éléments psychédéliques qui étaient jusque là poussés à l'extrême sont énormément réduit et rendent ces tomes beaucoup plus lisible et agréable à lire, sans pour autant retirer l’atmosphère si particulière de cette œuvre. Les combats sont vraiment très bons, les scènes comiques et le chibi sont bien maîtrisés… Le rythme est agréable et maintient une certaine tension. C’est du très bon travail.

    Je possède à titre personnel la nouvelle édition de Kurokawa. Que ceux qui n’aiment pas trop les doubles tomes à cause de la qualité parfois variable se rassurent. Ces tomes n’ont peut être qu’une couverture cartonnée, mais l’impression est de bonne qualité et le manga n’a aucun problème de reliure au autre. Excellent travail de la part de Kurokawa qui peut ainsi proposer des doubles tomes d’une œuvre culte à un très bon prix ! (Comptez environ 10€ pour ces deux tomes, quand les autres doubles tomes avoisinent les 15€.)

Point noir :

    Les points noirs ne changent pas, bien au contraire. Je dirais que les bonus sont de plus en plus incompréhensibles …

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré ces tomes de Soul Eater ! L’univers est complexe et possède une atmosphère vraiment unique et psychédélique. Les combats sont très bons et on reste très vite accroché à l’histoire. C’est un excellent shonen. Je le conseille aux fans du genre ainsi qu’à tous les fans de psychédélique.

souleater06
souleater07

Article tome 6 - 7

On s’attaque aujourd’hui à la suite de Soul Eater !

 

Personnage :

    Asura n’est autre que le premier grand dévoreur. A l’origine un des camarades de Shinigami, il a fini par se laisser consumer par sa peur, ce qui l’a fait sombrer dans la folie et lui a fait dévorer sa propre arme démoniaque. Sa simple présence suffit à provoquer des hallucinations collectives. Il a été écorché vif et enfermé dans sa propre peau par Shinigami, avant d’être scellé sous Shibusen. Il garde une certaine rancœur envers Shinigami, ce qui ne l'empêche pas de taper sur tout ce qui l’entoure… Par contre, c’est un combattant surpuissant.

    Justin Law est une death Scythe pour le moins excentrique. Il a une apparence de prêtre, mais c’est loin d’en être un. Il est insociable au point de passer son temps avec ses écouteurs dans les oreilles. Il a même appris à lire sur les lèvres pour ça. Il n’est pas particulièrement proche des autres et semble avoir une rivalité particulière avec Spirit. C’est une guillotine qui semble se spécialiser dans les exécutions.

    Marie Mjolnir est une death Scythe dont l’objectif dans la vie est de trouver un mari pour former une famille et vivre normalement. Elle ne semble tout de fois pas particulière  douée pour ça, surtout qu’elle ne s’intéresse qu’à des types comme Stein… Elle est très douce et très gentille et semble mal supporter la solitude. Elle s’entend bien avec les élèves, même si elle semble avoir une relation d’égalité plutôt que de professeur avec eux. C’est un marteau démoniaque.

    Azusa Yumi est une death Scythe stricte et rigide. Plutôt solitaire, c’est une bosseuse qui est un atout considérable pour shibusen. Elle semble avoir une aversion particulière pour les hommes, Spirit en particulier. C’est un personnage que j’aime bien, même si j’avoue que j’aimerais le voir plus souvent.

    Saw / Giriko est le gardien d’un village spécialisé dans la construction de golem. C’est en faite une arme démoniaque tronçonneuse. Il est froid et directe, mais devient enflammé quand il trouve quelqu’un à sa taille. C’est un excellent combattant, même s’il est incontrôlable et déteste la plupart des gens qui l’entourent.

    Arachné est une sorcière qui s’est caché pendant 800 ans après avoir été blessé par Shinigami. C’est la grande sœur de Medusa, en plus d’être celle qui a créé les armes démoniaques. Elle est à la tête d’Arachnophobia, une organisation criminelle aux objectifs pour le moins dommageable pour l’humanité. Elle est sur d’elle et possède une autorité naturel qui lui permet de tenir ses soldats d’une main de fer. Elle a des pouvoirs très puissants...

    Mosquito est une créature indéterminé qui sert de majordome à Arachné. C’est lui qui s’est occuper de ses affaires pendant son sommeil de 800 ans et au vue du résultat, il doit être un gérant compétent. Il déteste Giriko et ses réactions agressives et violentes. On estime qu’il est un excellent combattant.

    Encore de nouveau personnages ! Et toujours plus puissant. Comme on pouvait s’y attendre d’Atsushi Ohkubo, ces nouveaux personnages sont plutôt complexes et profonds. J’aime beaucoup les relations qu’il y a entre eux, basées uniquement sur la crainte et haine, plutôt que sur un système d’entraide, plus habituel dans les shonen.

Scénario :

    Dans le tome précédent : La menace qui planait sur Shibusen se dévoile : Médusa, qui est aussi l’infirmière de l’école et la mère de Crona, la lame damnée, souhaite utiliser ses recherches sur le sang noir pour ressusciter le grand dévoreur. Aidée de ses alliés, elle profite de l'anniversaire de l’établissement pour enfermer tout le monde dans un cube dimensionnel, grâce aux pouvoirs de Free, le loup-garou immortel. Seul Stein, Spirit, Maka, Soul, Death the Kid, Liz, Patty, Black ☆ Star et Tsubaki parviennent à s’échapper à temps. Une course commence alors. Qui arrivera à atteindre en premier le grand dévoreur ?

    Maka a décidé de sauver Crona. Pour ça, elle plonge volontairement dans la folie qui se cachait dans le fond de l’âme de Soul. Le combat fait rage, mais notre meister de faux à une stratégie bien plus complexe que simplement vaincre son ennemi… Réussira-t-elle à apprivoiser la lame damnée ?

    Death the Kid et Black ☆ Star sont confrontés à Free et Eruka Frog. Ceux-ci tripleront d’adresse pour ralentir au maximum nos amis. Qui arrivera en premier devant le grand dévoreur ?

    Médusa est restée en retrait dans le seul but de bloquer Stein et Spirit. Le combat est très serré et il n’y aura qu’un seul vainqueur. Qui sera l’unique survivant ?

    Les death Scythes sont rappelées, mais seuls trois acceptent de rentrer à Shibusen. Dans le même temps un évènement étrange se produit. Maka, Soul et Crona sont envoyés sur place. Mais alors qu’ils pensent avoir à faire à une simple mission de routine, ils tombent sur un évènement que personne n’avait prévu… Le monde pourrait bien être bouleversé bien plus vite que prévu.

    Le scénario s’accélère dans ces deux tomes. Tout est bien plus profond et fort que dans les précédents. Que ce soit les combats, la folie ou la situation de shibusen, on sent particulièrement la descente aux enfers de nos héros. La gestion des évènements et les choix qui sont pris par l’auteur sont très intéressants. L’ambiance général s'oriente de plus en plus vers une folie psychédélique, même si l’auteur à la bonté de laisser quelques scènes de répits, où il n’hésite pas à glisser de l’humour. Les relations entre nos personnages évoluent également, découvrant petit à petit de nouvelles facettes de ces relations… C’est du très bon travail.

Graphisme :

    Ces tomes sont quelques peu différents des précédents. Le style purement psychédélique est moins présent, au profit de l’action et de la lisibilité. Le design de certains personnage est nettement meilleur qu’au début, notamment celui de Soul. Les scènes d’humour son bien géré et les combats vraiment excellent. J’aime beaucoup la façon dont l’auteur représente la folie et les personnages qui s’en approche le plus.

Point noir :

    Les points noirs ne changent pas vraiment par rapport au premier tome, si ce n’est que ceux-ci sont peut être un peu plus facile d’accès.

Conclusion :

    J’ai beaucoup aimé ces tomes de Soul Eater, notamment pour les combats et le scénario très bien construit. L’ambiance est toujours aussi spéciale, ce qui en fait une œuvre unique. Je conseille ce manga aux fans de psychédélique que ce soit en shonen ou seinen.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 18/05/2019