My Teen Romantic Comedy is Wrong as I expected

myteenromanticcomedysnafu

Article volume 1

On s’attaque aujourd’hui à l’un de mes light novels préféré : My Teen Romantic Comedy is Wrong as I expected !

 

La petite histoire :

    Ce light novel est écrit par Wataru Watari depuis 2011 pour à ce jour 15 volumes dont 3 sortis en France chez Ofelbe.

    Le nom d’origine de cette série est Yahari Ore no Seishun Love Come wa Machigatteiru, et signifie “Ma comédie romantique adolescente est fausse comme prévu”.

    Pour plus d’information, je vous invite à lire mon article sur les deux saisons anime et la troisième à venir…

Personnage :

    Hachiman Hikigaya est le héros de cette histoire. Solitaire éternel, c’est un lycéen au sang froid qui ne veut pas être mêlé à tout ce qui englobe la jeunesse, avec les futilitées qu’elle incombe. Ancien collégien touché par la Chuunibyou et l’amour à sens unique, il déteste les groupes populaires. Il souhaiterait devenir homme au foyer ou chômeur professionnel. Il n’a aucun ami et se contente de végéter, la tête dans ses livres de SF et ses manga. C’est quelqu’un de plutôt intelligent et cultivé, qui est particulièrement sarcastique avec les autres. J’adore ce personnage !

    Yukino Yukinoshita est une lycéenne solitaire pour les raisons inverses à celle d’Hiki. Belle, forte, douée en tous, riche, c’est une fille parfaite. Toujours franche, elle ne ment jamais et n’hésite pas à blesser les gens. C’est une fille froide qui n’a aucune pitié. Elle se dispute toujours avec Hachiman, dont la personnalité est opposée, mais c’est sa façon à elle de l’apprécier. C’est un personnage très intéressant et très profond, qui traduit les mêmes problèmes qu’Hiki.

    Shizuka Hiratsuka est la prof de lettre et la prof principale d’Hiki. C’est une femme forte qui sait imposer ses idées aux autres. Elle s’inquiète beaucoup pour Hiki et Yukinoshita, bien plus que pour son célibat.

    Yui Yuigahama est une camarade de classe d’Hiki. Membre par intérim d’un groupe populaire au sein de la classe, c’est une fille maladroite qui s’écrase très souvent devant les plus populaires pour rester dans le groupe. Elle aime beaucoup Yukinoshita et à une relation plutôt tsundere avec Hiki.

    Yoshiteru Zaimokuza est un « compagnon » d’Hiki. Touché par la chuunibyou, il est excentrique et aime en faire des caisses, quitte à être lourd et à effrayer les autres. Il a le syndrome de l’écrivain.

    Saika Totsuka est un membre du club de tennis. Jeune camarade de classe d’Hiki, il est timide et miraculeusement mignon. Androgyne, il ferait douter n’importe quel mal en manque d’être à protéger de sa propre hétérosexualité. C’est un personnage que j’apprécie beaucoup et autour duquel flotte une odeur de Moe.

Scénario et écriture :

    Suite à un accident de la circulation, Hikigaya entre en première année un mois après les autres. Déjà solitaire, il se retrouve donc seul pour de bon. Mais suite à une rédaction, Shizuka Hiratsuka décide de l’envoyer de force dans le club des volontaires où il fait la connaissance de la froide et tranchante Yukinoshita. Les caractères des deux solitaires font aussitôt des étincelles, mais leurs joutes verbales seront de temps à autre interrompu par diverses demandes, tel que celle de l’envahissante Yuigahama. Qui de Hikigaya ou de Yukinoshita règlera le plus de problème ? Comment évoluera la relation de notre duo avec Yuigahama ? La rédaction d’Hikigaya sera-t-elle différente à la fin de l’année ?

    Le scénario est très intéressant. Non seulement on présente enfin la jeunesse d’un point de vue plus réaliste que la plupart des séries à la con qui abrutissent la jeunesse à longueur de journée, mais nous vivons ici le point de vue d’un solitaire dans lequel se retrouvera toute personne ayant déjà vécu ce genre de situation. Énorme point bonus, il y a énormément de références otaku.

    Du point de vue de l’écriture, nous sommes sur un roman à la première personne sous le point de vue d’Hikigaya. Le registre est assez haut, même s’il varie un peu dans le seul et unique but de créer des effets de styles. C’est très bien écrit et d’une façon personnelle et intelligente.

Graphisme :

    J’ai beaucoup aimé le grand rabat au début du tome. Ensuite, d’un point de vue qualitatif, j’avoue que je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus classieux, rappelant un peu l’anime… Le style de dessin de Ponkan8 est malheureusement trop proche du chibi à mon goût…

    Les illustrations entre les chapitres sont très intéressantes.

Point noir :

    Premièrement quelques problèmes au niveau de la traduction de certains termes. Notamment chuunibyou (pour en savoir plus sur le phénomène, je vous invite à lire mon article sur Chuunibyou demo koi ga shitai) qui est traduit par “collégite” dans le texte… 

    La couverture n’est particulièrement bien choisie à mon humble avis. Elle met le personnage principale en retrait et donne un côté sexualisée à la série, alors que c’est très loin d’être le cas.

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré My Teen Romantic Comedy is Wrong as I Expected ! C’est un excellent titre qui propose une vision détournée du traditionnel school life. Je le conseille aux anciens solitaires, ils trouveront ce livre passionnant !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire