Mon voisin Totoro

totoro01

Article

Aujourd’hui on parle d’un film mythique des studio Ghibli : Mon voisin Totoro !

 

La petite histoire :

    Nous sommes en 1988. Le studio Ghibli existe depuis maintenant 3 ans et réussit à peine à rentrer dans ses frai grâce au film Le château dans le ciel. Mais cela n’arrête pas nos compère Miyazaki et feu Takahata, qui produisent de nouveaux films en espérant un franc succès. C’est ainsi qu’en cette année 1988, Takahata produit Le Tombeau des lucioles et Miyazaki Mon voisin Totoro. Comme le studio ne sait pas trop comment vendre un film aussi incroyable et étrange que Mon voisin Totoro, il est prévu que pour l’achat d’une place pour le film historique Le Tombeau des lucioles, une place sera offerte pour aller admirer Totoro. En effet, le film de Takahata fut visionné par des scolaires pour leurs faire réaliser la réalité de la guerre. Miyazaki, faisant la comparaison entre le film dur et puissant de son ami et son film, commence à regretter et trouve sa production très légère en comparaison. Mais les spectateurs de l’époque, trouvant sans doute Le Tombeau des lucioles trop triste, se rabattent petit à petit sur le joyeux Totoro. Même si le film n’a d’abord pas eu énormément d’entrée, notre studio est rentré dans ses frais grâce aux produits dérivés de Totoro, qui deviendra alors la mascotte officielle et inaltérable du studio.

Vous pouvez en savoir plus sur toute cette histoire en écoutant le 1er épisode de Mangacast Kaikoten (http://www.mangacast.fr/categorie/mangacast-kaikoten/).

    Mon voisin Totoro, ou Tonari no Totoro en Japonais, est produit et scénarisé par Hayao Miyazaki et sort le 16 avril 1988, il y a maintenant plus de 30 ans.

    En France, il faudra attendre 1992 pour qu’il soit projeté et 1999 pour le voir arriver en VHS. Le DVD arrive en 2006 et le Blue-Ray en 2013.

Personnage :

    J’ignore s’il est encore vraiment nécessaire de présenter ces personnages, mais ça me fait plaisir.

    Totoro est le roi et l’esprit de la forêt. Son nom viendrait d’une déformation du mot troll en japonais par Mei (on passe vite de トロオル (torooru) àトトロ (totoro)). Cet animal mystérieux flemmarde pendant une bonne partie de la journée, mais une fois la nuit arrivée, il sort et créait des phénomènes surnaturel et enchanteurs. C’est un personnage très gentil et très doux malgré sa taille.Rare sont les humains qui peuvent le voir, ce privilège semblant être réservé aux enfants. Il se balade généralement avec un moyen Totoro (Chu) et un petit Totoro (Chibi). Ce personnage est devenu l'icône des studio Ghibli et franchement je comprend bien pourquoi.

    Kusakabe Satsuki est une fillette de 10 ans. Armée de l’énergie de la jeunesse excitée par la découverte, mais avec la maturité d’une fille qui a du prendre le rôle de sa mère pendant la convalescence de celle-ci. C’est un vrai garçon manqué qui a appris à relativiser les choses et à détester les garçons de son âges. C’est une fille agréable. J’aime beaucoup ce personnage.

    Kusakabe Mei est la petite sœur de Satsuki. Elle a 4 ans et ne comprend pas toute les réalités de la vie, comme le travaille ou la maladie. Elle a beaucoup d’imagination et c’est une vraie tête de mule. Elle est étonnamment assez timide avec ceux qu’elle ne connaît pas.

    Kusakabe Tatsuo est le père de Mei et Satsuki. C’est un universitaire qui travail passionnément dans le domaine de l’archéologie et de l'anthropologie. Il a décidé de venir vivre à la campagne et élève seul ses deux filles en attendant que sa femme guérisse et sorte de l'hôpital. Malgré son statut, il a gardé une âme assez enfantine et s’amuse généralement autant que ses filles. Il est très proches de ses filles, qu’il comprend et laisse libre.

    Obasan ou Grand Mère dans la version VF, est la doyenne des environs. Elle tient une petite ferme et aide ses voisins avec plaisir. Malgré son apparence un peu étrange, c’est une femme extrêmement gentille qui n’hésite pas un instant à aider les Kusakabe. Elle est très énergique pour son âge et refuse elle aussi de brider les plus jeunes.

    Il y a quelques autres personnages, mais je vous laisse la surprise. Tous les personnages sont conçu avec un réalisme et une profondeur déroutante.

Scénario :

    La famille Kusakabe débarque de Tokyo pour vivre à la campagne. Ils ont acheté une grande maison en bordure de forêt, juste devant un immense genévrier. Alors que la famille découvre les lieux, Satsuki et Mei font la connaissance de petits êtres mystiques : les noiraudes. Au départ un peu effrayé par ses esprits à l’apparence presque fantomatiques, Tatsuo les rassurent vite et tout rentre dans l’ordre, la joie et la bonne humeur ambiante réchauffant l’atmosphère de la vieille maison.

    Quelques jours plus tard, alors que Tatsuo travail dans son bureau et que Satsuki est à l'école, Mei tombe nez à nez avec une créature curieuse : le Chibi Totoro. Après une traque curieuse et amusante, elle finira par s’enfoncer dans la forêt et faire la connaissance d’une énorme créature : Totoro. Cette paisible boule de poil amusera beaucoup Mei qui finira par s’endormir de fatigue. Elle se réveillera devant chez-elle un peu plus tard, toute trace de notre gentil montre évaporé. Nos amis réussiront-ils à retrouver Totoro ? Quel est donc cette formidable boule de poil ?

    C’est très compliqué de résumer ce film… Il faut savoir que ce film n’a pas de méchant ou de véritable problème. Il m’a personnellement fait replonger dans un regard d’enfant que j’avais oublié depuis longtemps (je suis pourtant pas si vieux). L’imagination, la réalité, tout se mélange tout en créant des parallèles bien plus profond qu’ils en ont l’air. Ce film semble être réalisé pour les jeunes enfants, mais je pense à titre personnel que ce n’est pas le cas. Je pense plutôt qu’il s’agit en faite d’un film réalisé pour les adultes dans le but de leur faire retrouver le temps d’un film leur enfance perdu. Grâce à ça, on retrouve petit à petit l’émerveillement quasi perpétuel infantile, ainsi que l’imagination autour de chaque petit phénomène qu’un enfant n’est pas à même de saisir. Le tout est pensé sous un fond de message pour la nature que chacun décode à sa façon.

    Je comprend vraiment pourquoi ce film a eu autant de succès et je regrette vraiment de ne pas l’avoir vue quand j’étais enfant.

    Dernier aspect dont je souhaiterais parler : l’apparition de Totoro. Si l’on prend la scène au sens stricte : Totoro est une bête mystérieuse à la taille impressionnante. Pourtant, malgré le fait que ce soit un “monstre”, il n’y a strictement aucune peur autour de sa personne. Alors que les noiraudes étaient entourées d’un côté “bête de la nuit”, Totoro n’a que le côté peluche et c’est sans doute ce qui le rend si attachant.

Graphisme :

    Nous sommes en 1988. Ce film est donc contemporain de l’anime Hokuto no Ken 2 (Ken le survivant) et suit de quelques années Jeanne et Serge. En plus du film Le tombeau des Lucioles, un autre film marquera les esprits dans un autre registre : Akira ! La qualité graphique de Mon voisin Totoro est indéniable. Différente de celle de ses contemporains, elle est très enfantine sans pour autant être immature. Les trames sont impeccable et le seul hic est sûrement qu’il y a très peu de version vraiment propre du film en circulation. C’est vraiment un travail formidable, surtout pour l’époque. Ce film fait encore largement le poids par rapport aux œuvres actuels, surtout si l’on reste dans ce registre.

    Les OST sont vraiment incroyables. Composées par Joe Hisaishi, qui signera la plupart des OST des films de Miyazaki, ces chansons contribuent beaucoup à apporter une ambiance mystique et particulière au film. Elles sont d’une qualité incroyable et rajoutent une dimension supplémentaire à ce film déjà exceptionnel.

Conclusion :

    Mon voisin Totoro est devenu un ultra-classique des studio Ghibli, de Miyazaki et des films japonais en général. J’ai adoré ce film qui m’a fait retomber en enfance et je le conseil fortement à tout le monde.

Ce film devrait être passé dans les écoles et j’encourage fermement ceux qui ont des enfants à les en faire profiter tant qu’ils sont encore en âge de vivre ce film comme une expérience unique dans leur vie.

totoro02

Bande Annonce

totoro03

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 20/10/2018