Fireworks

fireworks

Article

On parle aujourd’hui du film Fireworks !

 

La petite histoire :

    Ce film est sorti le 18 Août 2017 au Japon. En France, il est licencié par @Anime et dure 90 minutes.

    Il est réalisé par Akiyuki Shindo, un réalisateur notamment connu pour ses travaux sur YuYuHakusho, Negima ou encore la série Bakemonogatari. Il est produit par Genki Kawamura, qui a également produit quelques succès comme Les Enfants du Temps (qui sortira le 8 janvier 2020), Miraï, ma petite soeur, Your Name ou encore Le Garçon et la Bête.

    Ce film est inspiré d’un téléfilm sorti en 1993 (“Fireworks” pour ne pas le citer).

    Fireworks a été adapté en manga par Makoto Fugetsu entre 2017 et 2018 pour un total de 2 tomes.

    Le nom complet de ce film est Uchiage hanabi, shita kara miru ka? Yoko kara miru ka?.

Personnage :

    Nazuna Oikawa est une jeune lycéenne discrète. Atmosphérique, elle vit assez mal le remariage de sa mère. C’est une fille assez mélancolique. Elle en pince pour Norimichi. C’est un personnage très poétique qui sera le “pourquoi” de toute l’histoire. C’est personnellement un personnage que j’adore.

    Norimichi Shimada est le héros de notre histoire. Simple lycéen sans prétention, il passe la plus grande partie de son temps à s’amuser avec ses amis. Plutôt sérieux, il aime quand les choses sont faites en heure. Il en pince pour Nazuna, mais est trop timide pour le lui avouer. C’est un personnage assez courageux et quelqu’un d’agréable.

    Yûsuke Azumi est le meilleur ami de Norimichi. Beaucoup plus turbulent que ce dernier, il est capricieux et change souvent d’avis. Il en pince pour Nazuna et se vante de lui déclarer sa flamme, mais n’en a pas le courage.

Scénario :

    Les vacances d’été approche. Le dernier jour d'école est arrivé dans la petite ville côtière de Moshimo. Tandis que Nazuna profite tristement de sa dernière journée, elle trouve une pierre étrange dans l’eau de la bais et décide de la garder. Quelques heures plus tard, alors que Norimichi et Yûsuke nettoie la piscine de l’établissement, ils tombent sur la jeune fille, membre du club de natation, qui leur propose une course avec un paris à la clé. Alors que Norimichi aurait dut arriver deuxième, il se blesse au cheville et arrive dernier. Entre temps, Nazuna a demandé à Yûsuke de l’accompagner au festival de la ville qui aura lieu en fin d’après-midi. Quand Yûsuke et Norimichi retourne en classes, ils tombent sur un grand débat de leurs amis : les feu d’artifices vues de côté sont-ils plats ou ronds ? Il est alors décidé que cette épineuse question sera résolu le soir même, au phare, à quelques kilomètres de Moshimo. Dans l’après-midi, en attendant son rendez-vous, Yûsuke qui s’amusait chez Norimichi, décide d’aller au phare et de laisser tomber son rendez-vous avec Nazuna. Il charge Norimichi, qu’il a envoyé chez son père médecin pour qu’il ausculte ses chevilles, d’avouer à la jeune fille qu’elle s’est fait poser un lapin. Mais quand celle-ci l’apprend, elle ne parait pas si déçu et attend Norimichi à la sortie de la petite clinique. Elle porte une valise avec des affaires de voyage… Norimichi la raccompagne jusque chez elle et assiste à une scène qu’il n’aurait pas voulu voir. Si seulement il avait remporté cette course ! De rage, il attrape une étrange pierre qui trainé dans la valise de Nazuna et la lance de toutes ses forces… Il se retrouve alors dans la piscine où il était le matin même… Parviendra-t-il à protéger la fuite de Nazuna et à lui avouer ses sentiments ?

    Ce scénario est vraiment excellent. La première partie nous offre une vie d’écolier détente et agréable, dans un cadre d’été très reposant. La suite de l’histoire nous embarque dans une quête surnaturelle où le monde se déforme pour permettre à l’amour de l’emporter. Les relations entre les personnages sont très bien utilisées et donnent un côté très réaliste à l’histoire. C’est de l’excellent travail.

Graphisme :

    Nous sommes en 2017, soit après le chef d’œuvre de Your Name. Le niveau graphique est vraiment très bon. Le design des personnages est intéressant et fonctionne très bien malgré son côté classique grâce au cadre très campagnard. La 3D est utilisée, mais elle est particulièrement bien intégrée. Le design général de l’œuvre est très rafraîchissant et joue de ses textures très bien réalisées. Les trames de fonds sont sublimes, tout comme toutes les scènes surnaturelles. C’est vraiment une très belle œuvre.

    Les OST sont assez classiques.

Point noir :

    J’ai beau chercher, je n’en trouve pas. Ce film était parfait pour l’été, mais il n’a même pas été diffusé au cinéma en France. C’est tout simplement un honte.

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré Fireworks. C’est un excellent film mêlant amour et fantastique, le tout dans une ambiance très rafraîchissante et un graphisme magnifique. Je le conseille fortement à tous.

fireworks
fireworks

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire