Sword Art Online

sao01

Article

Aujourd'hui on s'attaque à une des plus grandes licences de ces dernières années : Sword Art Online !

 

La petite histoire :

Le présent article est un des plus ancien de ce site... Donc je m'excuse d'avance s'il n'est pas très complet... Si vous voulez plus de détails, je vous invite à lire la page dédier aux adaptations en jeux. Une mise à jour est à prévoire dans les prochaines semaines...

Personnage et Scénario (ma vision de l'époque) :

L’histoire se passe en 2025. La technologie a connu une avancé remarquable ces dernières années et un jeune scientifique a créé un casque appelé le nerve-gear. Il permet de connecter l’esprit de celui qui le porte avec un monde virtuel qui sera codé sous la forme d’un jeu. C’est ainsi que le jeu Sword Art Online est créé. Il se passe dans une forteresse volante et géante nommée "Aincrad". La forteresse comporte 100 niveaux et permet à tous les joueurs d’incarner un personnage de MMO-RPG. Les bêta-testeurs sont absorbés par ce jeu qui devient célèbre avant même sa sortie.

Parmi tout ça, un jeune joueur de 14 ans du nom de Kazuto Kirigaya, jeune bêta-testeur surdoué dans son domaine, le héros de cette histoire, achète à son tour ce jeu qu’il a testé. A peine qu’il s’est équipé de son nerve-gear qu’il se lance dans le jeu et se connecte au serveur. Il se retrouve sur la place centrale de la ville-départ, comme dans n’importe quel jeu. Sauf qu'une fois qu’environ 3000 joueurs se sont connectés, certains se rendent compte dans le menu qu’ils peuvent afficher d’un simple mouvement de la main, qu'il n’y a pas de bouton "LOG OUT". Une sorte de fantôme servant visiblement de système-master au jeu apparait alors devant tout les joueurs rassemblés sur la grande place et leur explique la situation.

C’est là que ça devient sérieux, car les joueurs n’ont aucun moyen de retourner dans leur corps, toujours endormi IRL. Non seulement ils ont tous repris leur véritable visage, ce qui n’était pas possible dans la version bêta, mais tout ceux qui perdent tout leur points de vie meurt dans la vrai vie à cause du nerve-gear qui leur enverra une onde électromagnétique dans le cerveau jusqu’à faire effet micro-onde. (Je ne vous fais pas de dessin.) Pareille si quelqu’un essai de le retirer de force. De plus, ils n’ont aucun moyen de joindre le monde extérieur et la panique commence à secouer leur rang. Pour retourner dans le monde des vivants, une seul solution : réussir à finir le jeu, soit à passer les 100 niveaux et vaincre le boss finale. Rien qu’en 3 mois de test, le bêta-testeur n’avait pas réussi à dépasser le niveau 20.

C’est alors que le jeu commence. Kazuto, jouant sous le nom de Kirito se retrouve sur le front et avance bien. Il est dans le premier groupe à affronter le premier boss pour passer au second niveau. Il fera alors la connaissance d’une fille à la capuche, elle aussi puissante guerrière, qui se nome Asuna. Le combat fut rude et beaucoup de ceux qui ont combattue perdirent la vie. C’est alors que le statut spécial de Kirito en tant que bêta-testeur se révéla, faisant de lui un paria aux yeux de tous et le forçant à rester le joueur solitaire qu’il avait de toute façon l’intention de rester.

Le temps passa vite et la vie s’organisa. 2 ans passèrent et Kirito se trouvait toujours sur le front, prêt à faire céder les bosses un à un. Mais il avait à ses côté la confrérie des chevaliers, la guilde de chevalier la plus puissante du jeu dont le chef était invaincu et la vice présidente n’était autre qu’Asuna. Les deux parties entrèrent en confrontation suite au refus de Kirito d’utiliser les PNJ comme appât pour boss. Asuna passera alors un peu de temps avec lui pour tenter de le comprendre.

Bref, un scénario absolument sublime ! Des graphiques à couper le souffle ! Un principe qui ferait fantasmer le moindre geek sur cette planète. Des combats et des compétences unique et magnifiquement conçu. Rien à dire, cette animé est vraiment le kif ultime pour tout geek qui se respect. Il m’a vraiment enthousiasmé, c’est clairement un des meilleurs que j’ai jamais regardé, que ce soit dans son côté shonen ou dans son côté shojo !

Points noirs :

Avec un univers pareil, l’animé aurait facilement pu tenir aussi longtemps que Soul eater ou autre… Les parties sentimentales sont parfois un peu longues … La saison deux à une fin vraiment horrible, puisqu’elle s’arrête !! Il y a aussi un peu trop de tristesse dans cette partie de l’animé.

Rectification :

Cette série à une construction vraiment étrange. En effet, elle est l'adaptation d'un Light Novel. Mais déjà dans l’œuvre original, l'auteur publie souvent des versions alternative de son histoire... C'est dans ces conditions que des adaptations manga et deux saisons d'animé sont nées. Si l'animé à réussi à se frayer un chemin de façon à avoir un scénario logique et construit, ce n'est pas forcément le cas des mangas... Mais l'histoire ne s'arrête pas là, car Sword Art Online est toujours en cours. Les fans en demandant toujours plus, il fallait trouver un moyen pour continuer l'histoire. C'est alors qu'ils ont eu l'idée d'incorporer la suite des histoires dans les jeux, qui deviennent donc des parties intégrantes de l'histoire.

Si le film : Sword Art Online Ordinal Scale était indépendant, j'ignore si ce sera le cas pour la saison 3 de S.A.O., annoncé en Octobre 2018.

Plus que l'histoire en elle-même, il faut aussi rappeler que l'arrivé en animé à créé une vague de conscience dans le monde entier. En effet, notre société à prit conscience grâce à cette série que nous devions nous poser certaines questions que nous pensions jusque là réservé aux Japonais, aux chinois et aux américains. C'est la partie "anticipation" à la fois proche et lointaine qui a provoqué l'élévation de cette série parmi les plus grandes.

Conclusion :

Que l'on apprécie ou pas la licence, on est bien obliger de plier devant l'évidence : Sword Art Online est un shonen sentimental d'une qualité exemplaire. A l'époque où je l'ai regardé, c'était un véritable coup de cœur pour le fan de RPG que je suis. Cette série étant très accessible, je la conseil vraiment à tous.

sao02
saoA01

Sword Art Online : Alicization

On parle aujourd’hui de la dernière saison de Sword Art Online : Alicization !

 

La petite histoire :

    Cette saison est sorti entre Octobre 2018 et fin Mars 2019 pour un total de 24 épisodes, chez wakanim.

    La seconde partie de l’anime, qui s'appellera Sword Art Online: Alicization - War of Underworld est prévue pour Octobre 2019.

    Dernier détail : le premier épisode de cette saison dure 48 minutes.

Personnage :

    Eugeo est le personnage central de cette histoire. Simple habitant du village de Rulid, il a pour tâche sacrée d’abattre un arbre sensé être démoniaque. C’est un ami d’enfance de Kirito et Alice Zuberg. Plutôt frêle, c’est quelqu’un de naturellement gentil et doux, qui est plutôt social. Il est agréable à vivre, même s’il se laisse souvent embarquer par les autres. C’est un excellent épéiste. Il est profondément amoureux d’Alice. C’est quelqu’un d’assez calme et réfléchie.

    Alice Zuberg est la fille du chef de Rulid. C’est une jeune fille intelligente et malicieuse. Très curieuse, elle a pour tâche d’apprendre les arts magiques. Elle a une très forte volonté et entraîne toujours Eugeo et Kirito avec elle. C’est quelqu’un de très gentil qui s’inquiète beaucoup des autres.

    Administrator est l'archevêque suprême de l’église, ainsi que celle qui règne sur le monde des humains. Elle possède la vie éternelle et ne s’arrête devant rien pour accomplir son objectif.

Scénario :

    Suite à une demande d’une de ses connaissances, Kazuto se met à faire des tests sur un nouveau système d'immersion virtuel pour une mystérieuse entreprise : Rath, le Soul Translator. Lors de ses tests, il se rend compte qu’en jeux, il n’a pas accès à sa mémoire réelle et inversement. Asuna s’inquiète de plus en plus pour lui, mais tout semble aller bien. Tout du moins jusqu’à ce que tout bascule. Nos deux tourtereaux, alors que Kazuto parle de se rendre aux Etats Unis, rencontre un ancien membre des Laughing Coffin. Celui-ci les attaques et blesse gravement Kazuto. Celui-ci est emmené à l'hôpital dans un état critique, mais est introuvable au bout de quelques jours, malgré l’aide de Yui. Où se trouve donc Kazuto ?

    Notre héros se réveille dans un monde qui lui paraît familier. Il y fait la connaissance de Eugeo, une jeune bûcheron condamné à tenter d’abattre le même arbre toute sa vie. Kirito comprend ce qu’il se passe et décide de continuer à jouer le jeux jusqu’à ce qu’il puisse contacter l’extérieur. Suite à une aventure qui a bien failli mal se terminer, Eugeo réussi à terminer sa tâche sacrée et décide de devenir épéiste à la capitale suite aux enseignements de Kirito, qui commence à comprendre le fonctionnement de ce monde. Ils se dirigent droit vers la capitale avec un objectif : retrouver Alice, une jeune fille condamnée par l’église des années plus tôt… Mais leur quête pourrait bien prendre bien plus d’importance…

    Ce scénario est de loin le plus complexe depuis le début de la série anime. La partie IRL devient de plus en plus minime, au profit d’une histoire très fantasy, au final bien plus proche d’un isekai que de la SF de la première saison. Cette saison a enfin l’idée de retirer à notre héros tous les “cheat code” qui l’entourent, l’obligeant ainsi à suivre l’histoire de façon bien plus réaliste. C’est une très bonne trame narrative, même si j’ai eu peur qu’ils se lancent dans une énième adaptation de Alice au Pays des Merveilles. C’est du très bon travail.

Graphisme :

    Comme on pouvait s’y attendre, le résultat est très propre. Le côté fantasy est vraiment bien réussi, d’autant plus qu’il donne un côté bien plus isekai que SAO ou ALO. Le design des personnages est très bien choisi. La partie 3D est vraiment propre. Les scènes de combat ou les scènes sentimentales sont vraiment très bien pensées. Le rythme de cette saison est très différents et permet de savourer correctement.

    Les opening sont bons, mais sans plus.

Point noir :

    Il n’y a presque aucune scènes romantiques ou comiques, alors que c’était une des bases des premières saisons…

    Cette saison est beaucoup plus mature, ce qui pourrait faire fuir les fans les plus jeunes.

    Pour mettre en valeur certaines scènes de combats censées être éblouissantes, la luminosité est volontairement baissée quelques secondes avant l’effet en question. Seulement, le dégradé est bien trop brusque, ce qui casse complètement l’idée pourtant pas si mauvaise.

    Les OST sont, certes remis au goût du jour, mais il s’agit toujours des mêmes compositions. J’avoue que j’aurais espérer de nouvelles compositions.

Conclusion :

    Sword Art Online Alicization est une excellente saison de SAO. C’est sans l’ombre d’un doute la plus profonde. Elle permettra à beaucoup de se réconcilier avec la série, même si elle se rapproche plus d’une œuvre de Fantasy que du côté SF qu’on attendait.

saoA01
saoA01
saoA01
saoA01

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 02/05/2019