Sket Dance

sketdance

Article

On parle aujourd’hui d’une des séries du Shonen Jump les plus reconnus : Sket Dance !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga écrit par Kenta Shinohara entre 2007 et 2013 pour un total de 32 tomes publiés chez Kaze.

    L’anime est sorti en 2011 et s’est terminé en 2012 après 77 épisodes.

    Un OAV est sorti début 2013.

Personnage :

    Fujisaki Yusuke, surnommé Bossun est le héros de cette histoire. Président du club Sket Dance, il passe la majorité de son temps avec Himeko et Switch. Il possède un pouvoir extraordinaire : il se concentre particulièrement quand il met ses lunettes. Sa passion est d’aider les autres. C’est quelqu’un qui possède une agilité et un talent de minutie incroyable. Il n’est pas très fort physiquement, mais ne rate jamais sa cible au lance pierre. Il n’a pas beaucoup de confiance en lui et monte très vite en pression. Il s’entend particulièrement bien avec Himeko, dont il partage l’humour. Il est en constante rivalité avec Tsubaki. C’est un personnage principale particulièrement intéressant, qui change de la majorité des héros du shonen jump au côté très nekketsu.

    Onizuka Hime, surnommé Himeko ou Onihime est une des membres du Sket Dance. C’est une bourrine qui possède une force monstrueuse. Elle se sert d’une crosse de hockey pour se battre et a une véritable passion pour les sucettes Pelollipop aux goût plutôt extravagants… Tout de fois, elle aime aussi les discussions entre filles et est loin d’être insensible à ses sentiments et à ceux des autres. Elle s’entend particulièrement bien avec Bossun, en qui elle place toute sa confiance. Elle en pince un peu pour ce dernier. C’est un de mes perso préférés ! Ce personnage possède une multitude de facette vraiment passionnante.

    Usui Kazuyoshi, surnommé Switch, est le dernier membre du Sket Dance. Inexpressif et mué, il ne parle que par l’intermédiaire du synthétiseur vocal de l’ordinateur qu’il trimbale partout. C’est un génie et le roi de l’information, en plus d’être un otaku de 1ère catégorie. C’est un personnage très calme qui reste toujours égal à lui-même. Il joue souvent le rôle de l'intello à lunette. J’aime beaucoup ce personnage dont je me sens au final assez proche.

    Tsubaki Sasuke est le vice président du conseil des élèves. Toujours sérieux et rigide avec les règle, il veut toujours avoir le dernier mot. Il est toujours en rivalité avec Bossun et le Sket Dance. C’est un personnage qui évoluera beaucoup au cours de l’histoire.

    Agata Sôjirô est le président du conseil des élèves. Charismatique autant que flemmard, il laisse la majorité du travail au vice président. C’est quelqu’un d'extrêmement intelligent. C’est un grand frère très protecteur avec sa petite soeur Saaya.

    Kibitsu Momoka est une délinquante qui traine autour du lycée du Sket Dance. Elle utilise le nom de Onihime en espérant surpasser cette légende des yankee. Ce personnage suivra une évolution incroyable.

    Saotome Roman est la présidente du club de manga shojo. C’est une fille rêveuse et qui vit son art au quotidien, 24h/24 et 7j/7. Elle en pince pour Bossun qu’elle surnomme son prince. Elle dessine particulièrement mal et la plupart de ses scénarios sont ultra-clichés.

    Takahashi Chiaki est la capitaine du club de Softball. Amie du Sket Dan et d’Himeko en particulière, elle est surnommé Captain. C’est une fille toujours énergique et de bonne humeur. Elle possède le pouvoir de faire disparaître la nourriture qu’elle avale. C’est quelqu’un de très gentil qui se laisse vite entraîner par l’ambiance.

    Yuki Reiko, membre du club d’occultisme, est la principale rivale de Switch. C’est une fille étrange qui ressemble beaucoup au personnage principale de Ring. Elle aime beaucoup débattre avec Switch. C’est un personnage assez discret.

    Yabasawa Moe est une amie du sket dance. Habitué du club de pom pom girl, elle est sortie avec un bon nombre de garçon avant de s’intéresser à Agata. Elle possède un petit singe appelé Yeti et termine souvent ses phrases par Yabasu.

    Chûma Tetsuji est le professeur référent du Sket Dance. C’est un scientifique qui passe son temps à créer des objets et autres médicaments tous plus tordus les uns que les autres. Il a une petite fille qui s’appelle Suzu. C’est un papa gâteau.

    Takemitsu Shinzo est le capitaine du club de Kendo. Malgré son côté très samurai traditionnel, c’est un accro du portable et des réseaux. Il a besoin d’un bonbon Freeze pour être efficace en compétition. C’est un personnage très volontaire, mais pas très efficace…

Scénario :

    Au lycée Kaimei, un mystérieux club a vue le jour dans le but d’aider les autres : Le Sket Dan. Dirigé par Bossun et constitué de Switch et Himeko, le club aidera élève et professeur sans jamais se décourager, quitte à affronter le conseil des élèves, mené par Agata et Tsubaki. Parviendront-ils à aider tous leurs clients ?

    Comment la relation entre Bossun, Himeko et Switch s’est-elle construite ? Quel peut bien être leur passé ?

    Le printemps se lève sur le lycée. Qui parviendra à pourfendre le cœur de Bossun ? Qui prendra la place d’Agata après son départ ?

    Difficile de résumer cet anime. Pour faire simple, l’histoire évolue au fur et à mesure des mini-arcs de façon analogue à des anime comme Nicky Larson ou le début de Gintama. Puisqu’on en parle, Kenta Shinohara était un des assistants d’Hideaki Sorachi, l’auteur de Gintama. Au Japon, Sket Dance est vu comme un Gintama en School Life. Les séries se rapprochent au point d’avoir un épisode cross over, ainsi qu’un bon nombre de référence. Pour en revenir à nos personnages, nos personnages évoluent petit à petit et grandissent au cours de l’histoire. Le reste est occupé par de l’humour WTF, une bonne tranche de sentiment très intéressant et de classe à la mode Gintama. Le petit plus de cet anime, c’est qu’il n’hésite pas à parler des situations qu’on ne trouve pas dans d’autres séries plus traditionnelles, comme le fait de toucher par inadvertance la poitrine d’une amie ou les déclarations à sens unique. L’histoire des nos trois personnages principaux est vraiment incroyable.

Graphisme :

    Nous sommes en 2011. Le niveau est plus que correct avec un design général très agréable. Même s’il est un poil classique pour du school life, le design des personnages est suffisamment audacieux pour rattraper le côté classique. La partie 3D est assez bien intégrée pour le type d’anime. Les scènes comiques sont très nombreuses et d’une multitude de style. Les scènes sentimentales donnent un côté timide très réalistes et les scènes classes nous rappellent que nous sommes dans un shonen. Le rythme est très bien dosé.

    Les OST sont très rock, tout comme les openings, aussi bon musicalement que d’un point de vue de l’animation.

Point noir :

    Ceux qui n’aime pas l’humour à la Gintama peuvent dors et déjà abandonner.

    Il y a beaucoup de ridicule, alors ne vous attendez pas à avoir un héros badasse…

    Je peux comprendre que le côté fleuve sans véritable fil rouge puisse en perdre quelques-uns...

Conclusion :

    J’ai eu énormément de plaisir à regarder Sket Dance ! C’est un comédie WTF qui adapte le style Gintama à du School Life, le tout avec beaucoup de goût, de sentiments et un scénario qui tient la route. C’est un excellent anime que je conseil aux fans de shonen comique et de Gintama.

sketdance
sketdance

Opening

sketdance
sketdance

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire