Night Wizard

nightwizard

Article

Aujourd’hui on parle de Night Wizard !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un jeu de rôle. Il y a très peu d’information sur celui-ci, mais il semble dater du début des années 2000.

    Un adaptation en manga est sorti entre 2007 et 2008 : Night Wizard - Variable Witch, pour un total de 2 tomes, scénarisé par Takeshi Kikuchi et F.E.A.R et dessiné par NekoByouNeko.

    L’anime est sorti lui aussi en 2007 et compte 13 épisodes.

    La saga est aussi connu sous le nom : Night Wizard The Animation.

Personnage :

    Anzelotte est un être assez étrange. Vivant dans un château volant, c’est elle qui donne leur mission aux Wizard. On ignore si elle possède des pouvoirs, mais elle a beaucoup d’autorité et à tendance à commencer ses demandes par : “tu as le droit de répondre oui ou OK”. Elle a une apparence de Loli, mais sa psychologie est tout autre. Elle me rappel Minamiya Natsuki de Strike The Blood. Elle aime beaucoup embêter Renji Hiiragi en le surmenant de mission.

    Renji Hiiragi est le héros de cette histoire. Night Wizard surpuissant, il est surnommé “celui qui tombe” à cause de sa malchance. Malgré ça, il est considéré comme l’un des plus puissants du monde, en plus d’avoir déjà sauvé le monde. Il se bat à l’aide d’une épée démoniaque. Il n’arrive pas à dire non aux filles, mais n’est pas pour autant pervers ou à la recherche d’une relation. Il est près à tout pour aider ses amis.

    Eris Shijo est le personnage principal de cette histoire. C’est une fille discrète et timide très mystérieuse qui se retrouve un peu par hasard à fréquenter Kureha et Renji, qu’elle apprécie d’ailleurs beaucoup. Elle possède un artéfact de légende : Ain Soph Aur, qui lui permet de se défendre. C’est une fille très gentille, mais qui cache une psychologie très faible.

    Kureha Akabane est l’amie d’enfance de Renji. Également Night Wizard de premier ordre, elle est tout de fois bien moins occupé que lui. Elle fait partie du club d’astronomie et passe le reste de son temps dans le sanctuaire familiale. Elle se bat avec une arbalète et des sutra. Elle en pince pour Renji et est vite jalouse.

    Akari Himuro est une Night Wizard mercenaire mystérieuse qui est particulièrement froide et silencieuse. Elle aime se tenir à distance pour utiliser son Gunners Broom, un canon géant surpuissant. Elle n’apprécie pas vraiment Renji, mais s’entend bien avec Kureha et Eris.

Scénario :

    La terre est menacée par les Emulateurs, des sortes de démon. Pour la protéger, des combattants appelés Night Wizard les combattent sous les ordres d’Anzelotte. Renji est l’un d’eux et peine de plus en plus à vivre sa vie de lycéen. Il a d’ailleur redoublé à cause d’un transfert organisé par sa supérieure. C’est ainsi que lui et Kureha feront la connaissance d’Eris, une jeune fille qu’ils entraîneront dans leur club d’astronomie. Mais au cours d’une malheureuse nuit, ceux-ci découvre qu’elle possède un artéfact de légende. Anzelotte s’empresse de les “capturer” et les envoie à la recherche d’orbe sacré pour compléter ce fameux artefact, qui selon ses sources, sauverait la terre. Renji parviendra-t-il à éviter un nouveau redoublement ? Notre groupe de Night Wizard parviendra-t-il à sauver la terre ? Comment évoluera Eris et ses nouveaux pouvoirs ?

    Ce scénario peut paraître un peu WTF. Et il l’est, mais bien plus que ce simple résumé peut le laisser penser. Non qu’il soit particulièrement comique, mais son univers s’amuse à fusionner la magie à la conquête spatial allant jusqu’au combat à la space opera ! Il n’y a pas énormément de personnages secondaires, mais certains sont très intéressants, même s’ils ne sont pas assez travaillés. Au final, la fin du scénario est assez surprenante et casse complètement avec le début. J’avoue que je ne sais pas trop quoi penser de cette œuvre…

Graphisme :

    Nous sommes en 2007, en pleine avalanche d’œuvre en tout genre et souvent d’une douzaine d’épisode. C’est une création du studio Hal Film Maker (fermé en 2010) qui a enchaîné beaucoup d’œuvre entre 2006 et 2008. Comme on peut s’y attendre, le niveau graphique est assez moyen, même s’il n’est pas mauvais pour autant. Le design des personnages est plutôt intéressant. Les scènes de combat manquent malheureusement d’impact. Le rythme est très classique, même s’il est plus intriguant sur la fin.

    Les OST sont assez proche de ceux d’un jeu vidéo. L’opening : KURENAI de Miyazaki Ui est plutôt intéressant.

Point noir :

    L’univers part vraiment dans tous les sens et cela sans aucune logique. Il y a pas mal de petites incohérences.

    C’est vraiment dommage que les combats ne soient pas plus puissant que ça, car bien développé, l’œuvre aurait vraiment été incroyable.

    Dernier point : la rencontre avec Eris est vraiment bateau…

Conclusion :

    J’ai un avis assez mitigé sur Night Wizard. C’est un anime intéressant, mais qui manque de finition et de développement. Je ne conseil cet anime qu’aux fans d’univers totalement WTF.

nightwizard
nightwizard

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire