Medaka Box

medakabox01

Article sur Medaka Box (saison 1)

Aujourd’hui on s’attaque à l’animé Medaka Box !

 

La petite histoire :

    Medaka Box est à la base un manga sorti entre 2009 et 2013, courte période où sortions tout de même 22 volumes ! Il est scénarisé par Nishio Ishin, l’auteur de la série Monogatari (une des plus grande série de Light Novel du Japon). Le mangaka s’appel Akatsuki Akira, il n’a jamais eu de grand succès, Medaka Box excepté, mais il a écrit un manga qui devrait sortir en France dans quelques temps : Shonen Shojo.

    Medaka Box a eu deux saisons, sorties toute deux en 2012 et de 12 épisodes chacune. Plus récemment, vous pouvez retrouver des personnages de cette série dans le jeu du Shonen Jump (le magazine qui publiait la série) : J-Star Victory ! Pour l'anecdote, c’est comme ça que j’ai connu ce manga.

Personnage :

    Il y a deux personnages principaux et trois personnages secondaires.

    L’héroïne se nomme Kurokami Medaka. C’est une beauté surdouée en tout. En plus de surpasser tout le monde dans tous les domaines, elle a un amour sans borne pour l’humanité. Elle a beau avoir des supers notes, elle est souvent un peu naïve et semble cacher une puissance brute surdimensionnée. Elle devient la présidente du conseil des élèves sans aucun problème et veut régler les problèmes de gens.

    Zenkichi Hitoyoshi est un élève de première année plutôt normal, si on enlève son mauvais goût. Ami d’enfance de Kurokami, elle le force à rejoindre le conseil des élèves en tant que secrétaire. Il est aussi l’un des seuls à entretenir une amitié avec Hansode Shiranui. Même s’il est loin d'atteindre le niveau de Medaka, il cache en faite une intelligence redoutable et une force plutôt impressionnante pour un élève normal, même s’il n’aime pas s’en servir.  C’est un bon bluffeur qui sert souvent de narrateur et de roue de secours à sa supérieure.

    Koki Akune est recruté par Medaka pendant une mission. Autrefois au club de Judo avec qui il garde de très bon lien, c’est un fan d’Elvis Presley dont on ne sait pas grand chose. Il semble bien cacher son jeu et entretient une forte rivalité avec Zenkichi.

    Mogana Kikaijima est la dernière à rejoindre le conseil. C’est une fille bien plus mignonne qu’elle n’en a au début l’air. Medaka semble l’apprécier particulièrement.

    Hansode Shiranui est une des meilleurs amis de Zenkichi. C’est une fille à l’apparence de gamine qui passe son temps à manger des patisseries. Elle est très enjouée et semble inoffensive, mais elle montre parfois son côté noire, notamment à Kurokami Medaka qu’elle n’aime pas  vraiment…

    Étonnamment, il n’y a pas beaucoup de figurant et le peu que l’on voit sont réutilisés dans l’histoire. Les personnages sont plutôt profond pour ce genre d’histoire, j’avoue avoir été plutôt surpris.

Scénario :

    Kurokami Medaka est une fille parfaite qui débarque au lycée Hakoniwa. Elle veut venir en aide aux autres et fait de ce but une raison de vivre. Elle devient très vite présidente du conseil des élèves suite à une élection aux scores dignent des élections Russes. Elle embarque dans son sillage Zenkichi, qui se résout assez vite à couvrir son amie d’enfance. Maintenant, notre conseil des élèves n’a plus qu’un seul but : aider les élèves. Pour ça, Medaka décide de poser une boite à problème et de laisser les gens mettre leurs requêtes à l’intérieur (d’où le Box dans le nom). Mais le conseil de discipline ne semble pas regarder les exploits de Medaka et de son conseil d’un très bonne oeil…

    Le scénario n’est pas particulièrement profond ou incroyable. C’est agréable et drôle et on a parfois des pistes vers des aspects des élèves plus sombre que ce qu’on pouvait imaginer, mais ces aspects ne sont pas utilisé, tout du moins dans cette saison.

Graphisme :

    Les graphismes ne sont pas mauvais en eux-même. Tout est de bonne qualité et le design des personnages nous permet de bien les discerner parmi les autres. Malgré ça, je trouve qu’au vue de l’année, cet animé avait beaucoup plus de potentiel. Tout de fois, on peut y trouver des scènes vraiment très bien pensé, qui ferait passer le “je te regarde de haut” de Boa Hancock (dans One Piece) pour un acte d’humilité. Les combats sont vraiment pas mal, mais ils sont malheureusement assez peu présent, au profit de scènes plus drôle et plus humaniste.

Point noir :

    Le scénario plutôt simpliste et sans réel fil rouge, c’est un aspect un peu dommage je trouve. Certe, l’animé est drôle, mais les personnages sont très peu utilisés au vue de tous leurs potentiels…

    Enfin, les graphismes auraient pu être bien meilleur… Enfin, on peut déjà s’estimer heureux d’atteindre cette qualité malgré tous les animés à gros budgets sortis dans ces années…

Conclusion :

    J’ai trouvé cet animé très agréable et plutôt amusant. Je le conseil aux fans de shonen en tous genres.

medakabox03

Article sur Medaka Box Abnormal (saison 2)

Aujourd’hui on s’attaque à la saison 2 de Medaka Box : Medaka Box Abnormal !

 

La petite histoire :

    Cet anime est sorti fin 2012, la même année que la saison 1. Il y a 12 épisodes.

    Cette série suit directement la saison 1.

Personnage :

    Nous découvrons tout une flopée de nouveaux personnages tous plus loufoques et monstrueux les uns que les autres.

    Unzen Myoga est la grande sœur de Unzen Myouri, le président du conseil de discipline. Elle parle en uniquement en code chiffré, que seul son frère et Medaka peuvent déchiffrer. Elle est très forte et cherche à intégrer le club des 13. Dans le fond, c’est une fille sympathique.

    Kurokami Maguro est le grand frère de Kurokami Medaka. Frère pervers et complètement atteint de siscon, il est la seule personne que sa sœur n’aime pas aller voir trop souvent. C’est un manageur de génie qui s’occupait autrefois du “Flask Plan”. C’est un très bon stratège dont on ne sait pas grand chose...

    Naze Yôka est celle qui remplacera Kurokami Maguro dans son rôle dans le Flask Plan. C’est une scientifique un peu dingue qui n’a pas hésité à transformer Koga Itami, sa meilleure amie, en cyborg. Elle cache un terrible secret sous ses bandages.

    Yukuhashi Mizô est capable de ressentir les émotions et pensées des autres. Il est très influençable et déteste la violence, qui fait aussi mal aux autres qu’à lui-même. C’est le meilleur ami de Odo Miyakonojo, qui possède une présence tellement écrasante qu’il pense être née pour le rencontrer.

    Ōdo Miyakonojô est le personnage de cette saison. Tout puissant, il veut devenir le roi de l’humanité. Il possède des pouvoirs uniques qui peuvent forcer les autres à lui obéir. Il veut faire de Medaka sa femme, mais trouve qu’elle est trop naïve. C’est un personnage en faite très simple qui brille par la force écrasante de son pouvoir. Étonnement, personne ne parle de ce personnage...

    Kumagawa Misogi est le personnage mystère de cet anime. Il n'apparaît que 2 épisodes et il est quand même un des figurants du jeu J-Star, du shonen Jump. Il est la personne que Kurokami Medaka déteste le plus au monde. C’est le loser entre les losers.

    Voilà pour les personnages. J’en ai laissé un bon paquet sur la touche pour ne pas trop vous gâcher la surprise.

Scénario :

    Pour commencer, je voudrais dire que si vous n’avez pas encore vu la 1ère saison, ne lisez pas la suite de cet article ou vous allez être spoiler comme jamais ! Je vous conseillerais plutôt de la regarder pour voir si vous aimez. Vous voilà prévenu !

    Dans la saison précédente : nous avons fait la connaissance de Kurokami Medaka, une fille aux talents innées possédant un amour inconditionnel pour l’humanité. Après un bon nombre de problèmes résolus, elle se retrouve confronté au conseil de discipline. S’en suit un combat destructeur entre notre présidente du conseil des élèves et le président du conseil de discipline : Unzen Myouri. Celui-ci finit par mettre Kurokami Medaka en colère. On apprend alors que celle possède la capacité de se transformer en une déesse de la guerre, ce qui la rend surpuissante et destructrice. Hitoyoshi Zenkichi, Akune Kôki et Kikaijima Mogana réussissent de justesse à lui éviter de tuer Unzen Myuri.

    Quand tout revient dans l’ordre, nos amis apprennent que Unzen faisait parti du “Flask Plan”, un projet impliquant la “classe 13” ayant pour objectif de créer des humains parfaits. Cette classe 13 n’est autre que le rassemblement des élèves les plus anormaux et dangereux du lycée, le tout sous la direction directe de Shiranui Hakama. Medaka comprend très vite que si elle veut arrêter définitivement ce plan qui a pour objectif de sacrifier tous les élèves du lycée, elle doit faire appelle au mystérieux Kurokami Maguro.

    Le scénario de cette saison est étonnement bien meilleur que le premier. Beaucoup plus profond et d’une puissance sans égale. On est largement au dessus des simples solutions de la saison 1, au point qu’on finit par se creuser la tête. On découvre un univers encore plus dingue et étrange que ce à quoi on pouvait s’attendre. On découvre pas mal d’aspects qui nous étaient jusque là cachés. C’est franchement du bon travail, même si c’est moins drôle que la saison 1 (on perd notamment les apparitions de Medaka).

Graphisme :

    Cette saison est un peu plus lisse que la première. Tout de fois, les designs des personnages sont toujours aussi bon et les combats sont très bien réalisés. C’est du bon travail en général, même si ce n’est pas d’une qualité exceptionnelle.

    Les OST sont d’une assez bonne qualité, mais je trouve dommage que l’on ai rien qui sorte de l’ordinaire. Cela aurait peut être permit à cet anime de sortir du lot.

Point noir :

    Obligé, je vais devoir parler du dernier épisode. Même si je salue le génie de l’idée, je ne peux qu’avoir la sensation que cet anime n’est pas terminé. On y découvre Kumagawa Misogi, mais on ne sait pas avec certitude le dénouement. Une simple petite scène aurait suffi à clôturer correctement la fin. C’est vraiment dommage, car c’est probable que cet aspect soit une explication au fait que cette série ne soit pas licencié en France.

    Obligé, je me dois de parler encore des graphismes. Bien que plutôt typés, je doit leurs faire le même reproche que pour la saison 1.

Conclusion :

    Plus cérébrale et plus riche en combat, on gagne en baston ce qu’on perd en rire. C’est un très bon anime qui plaira surement aux fans de shonen.

medakabox02

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 17/08/2018