Hellsing

hellsing1

Article

On parle aujourd’hui d’un de mes anime préférés : Hellsing !

 

La petite histoire :

    C’est une adaptation du manga de Kôta Hirano sorti entre 1997 et 2008 pour un total de 10 tomes.

    On peut également parler du manga Hellsing : The Dawn, du même auteur, sorti entre 2001 et 2006 pour un seul tome.

    L’anime dont nous parlons aujourd’hui est sorti entre 2001 et 2002 et compte 13 épisodes. Il est licencié par Dybex et distribué par Netflix.

    En 2000, un épisode appelé Hellsing : Psalm of Darkness était sorti, mais ne durait que 3 minutes.

    De 2006 à 2012, c’est au tour de Hellsing Ultimate de sortir. C’est une suite de 10 épisodes d’OAV de 50 minutes qui sont plus proches du manga que la série anime originale.

    J’ai vu cet anime pour la première fois il y a quelques années. A l’époque, j’avais eu beaucoup de mal à trouver les épisodes, que ce soit en VF ou en Vostfr. Et il faut bien avouer que la qualité était loin d’être au rendez-vous. Tout de fois, cet anime m’a marqué pour toutes les raisons que nous verrons plus tard. Aujourd’hui, il est sur Netflix et en VF tout comme en Vostfr. Donc ne passez pas à côté de l’occasion !

Personnage :

integra

    Integra Fairbrook Wingates Hellsing est la chef de l’organisation secrète Hellsing et la seul héritière de la famille Hellsing. C’est une femme froide et forte. Elle semblait plutôt joyeuse enfant, mais la mort de son père et les évènements qui ont suivie l’on rendu très méfiante. C’est une femme avec un caractère très fort, une stature impressionnante et un charisme certain. Elle est très intelligente et est très impactée par ce qui arrive à ceux qui sont sous ses ordres. Elle n’a réellement confiance qu’en Alucard le vampire jadis au service de son père et Walter, le major d’homme au service de sa famille. Personnellement, j’aime beaucoup ce personnage.

alucard
alucard

    Alucard est “le” personnage de cet anime. C’est un vampire, mais pas un simple vampire. C’est un nosferatu devenu légendaire au cours des siècles. Maîtrisé par Van Hellsing, il sert la famille Hellsing depuis plusieurs générations, ce qui ne l'empêche pas de prendre quelques initiatives. C’est un combattant hors pair et surtout immortel qui aime s’amuser au combat. Il utilise des “armes humaines” pour combattre : un 454 Casull qui a pour munitions des balles explosives de 13mm coulées à partir de la croix en argent massif de Lanchester et un Jackal, avec toujours des balles explosives de 13 mm, mais remplies de mercure béni et coulées avec de l'argent de Macédoine. Il possède également un sacré attirail de pouvoir qui lui permet de venir à bout de n’importe qui sans trop de problème. C’est en plus de tout ça une sorte de mix entre Cerbère et la légende du chien de la mort. C’est un personnage ultra complexe. Il est très sûr de lui, mais semble trouver quelques intérêts à mettre son pouvoir au service d’Integra à qui il tient tête de temps à autres. Il est également le maître de Seras et semble assez proche de Walter. Ce personnage sans aucun doute un des plus charismatique du monde manga et anime, ce qui en fait par extension un de mes personnages préférés. Il a inspiré de nombreux autres personnages, aussi bien sur leur design que sur leur caractère.

victoria

    Seras Victoria est le personnage le plus humain de cet anime. Ancienne flic, elle a été transformé en vampire par Alucard avant d’entrer dans les rangs de Hellsing. Elle tient dans l’organisation un rôle à peine supérieur à celui d’un soldat de base, même si l’organisation met très vite à profit sa force physique démesurée. Elle s’habitue très mal à sa nouvelle identité de vampire, malgré les recommandation de son maître Alucard. C’est une fille très gentille et bourrée de bon sentiments, surtout envers Alucard et Walter, ainsi que pour ses supérieurs directs, mais elle est souvent dépassée par ce qui se passe.

walter

    Walter C. Dornez, surnommé jadis L’ange de la Mort, est le major d’homme et bras droit d’Integra. C’est un homme très mystérieux qui sait tout faire et donnerait sa vie sans hésiter un instant pour sa protégée. C’est un combattant surprenant qui, en plus de fournir des armes et d’accéder aux requêtes d’Alucard, n’a rien à envier à la plupart des vampires. C’est un personnage très classe qui, malgré un avis effacé, possède une présence très bien dosée et une profondeur certaine.

    Il y a beaucoup d’autres personnages dans cet anime. Je vous en laisse tout de fois la surprise. Je peux tout de fois vous dire qu’ils sont à la hauteurs des autres. C’est vraiment un excellent travail.

Scénario :

    Notre histoire se passe au Royaume-Uni il y a environ une vingtaine d’années. Depuis toujours, les humains ne sont pas les seuls sur la terre. Ils doivent cohabiter avec les créatures de la nuit. Si la majorité de la population ignore ce fait, c’est que l’organisation secrète Hellsing s’occupe soigneusement de se débarrasser des êtres de la nuit gênant ou trop bruyant. Mais cette société au service de la reine et de l’église protestante est loin de faire l’unanimité, car aussi bien du côté de la nuit que du côté des humains, on conspire sa destruction… L’histoire se complique d’autant plus que des vampires créés artificiellement font leur apparition. La fondation Hellsing pourrait bien vivre les heures les plus noires de son existence… Survivra-t-elle à toutes les menaces qui pèse sur elle ? Quel est donc l’être surpuissant qui tire les ficelles dans l’ombre ?

    Le scénario est très puissant. Il ne s’interdit rien pour créer un univers complexe et au final très réaliste, quitte à égratigner un peu la religion, la police ou le monde politique. Il fait danser des personnages au charisme surréaliste dans ce monde noir et tranchant, dans lequel tout peut être remis en question. Hellsing est loin d’être la seule force en présence, ce qui complexifie toujours plus le tableau sanglant qui semble se peindre. Assurément, on entre tout de suite dans cette histoire qui a des goûts de Cowboy Bebop ou Trigun. Non, c’est le goût de la légende qui prend place. Cet anime tire le meilleur de tous les sujets qu’il aborde, et clos de son hégémonie la fin des années 90.

Remarque :

    Dernièrement, nous avons vu apparaître un certain nombre de série ou de film reprenant le nom “hellsing”. Alors je vais clarifier quelques détails. La légende des vampires est en grande partie due à un certain Vladimir III (1431 - 1476), ou Vlad Tepes, surnommé Vlad L’empaleur. Roi de ce qui est aujourd’hui la Roumanie et plus précisément la Transylvanie, il était connu pour punir tout crime de mort. La légende de cet homme a traversé les siècles jusqu’en 1897, où un certain Bram Stoker sort un roman qui encore aujourd’hui, influence la culture des vampires : Dracula. Si le héros de cette histoire n’est autre que, vous l’aurez compris, le comte Dracula lui-même, ce roman possède un personnage dont on utilise souvent le nom sans réfléchir : Abraham Van Helsing. Contrairement à la croyance populaire, ce n’est ni le vrai nom de Dracula, ni un autre vampire. C’est en faite un docteur néerlandais connu pour sa hardiesse dans sa lutte contre le mal. C’est un personnage tout ce qu’il y de plus humain, ce qui n’en rend les récentes œuvres reprenant son nom que plus ridicules.

Graphisme :

    Le niveau graphique est excellent. En faite, il serait plus exacte de dire que le design est pensé pour rendre ce niveau graphique excellent. En donnant une grande place à l’imaginaire et aux scènes de nuit, cet anime s’assure ainsi une qualité certaine. D’autant plus que le design des personnages est excessivement bien pensé, résonnant avec leur intellect. Même les figurants en grand nombres sont pensés de façon à pouvoir utiliser un certain nombre d’astuce pour ne pas perdre de temps au niveau de la création. Les combats sont sanglants et en parfaite accord avec le reste de l’anime. le design général est très sombre et ancré sur le monde de la nuit. Une atmosphère vraiment très particulière gouverne cette œuvre, la rendant unique et en faisant un des grands noms du seinen.

    Puisqu’on en parle, cette atmosphère est en grande partie due aux OST uniques et originaux. Ces OST sont pour beaucoup du même auteur que l’Opening, d’ailleurs une pure merveille aussi bien pour son animation que pour sa chanson : Logos Naki World. Je veux bien sur parler de Ishii Yasushi, aussi compositeur pour l’anime Darker Than Black et chanteur de l’opening du présent anime. L’ending est également très intéressant. Il change un peu du style très dark de l’anime pour tendre vers le côté humour qu’on trouvait dans le manga. La chanson n’est autre que Shine de Mr.Big.

Point noir :

    Énorme déception concernant la version Netflix de cet anime : il n’y a pas les previews des épisodes suivants ! Dans l’anime d’origine, c’était de cours extraits qui présentaient l’épisode suivant ou commentaient l’épisode vu avec beaucoup d’humour et un design directement repris des crayonnés comique du manga. C’est vraiment dommage qu’ils ne soient pas là…

    Plus une mise en garde qu’un point noir, car cet anime n’en souffre pas particulièrement : le thème de cet anime ne convient pas à tout le monde. Je le déconseille non seulement aux plus jeunes, mais aussi à ceux qui ont des convictions religieuses établies et fortes, notamment chrétienne.

Conclusion :

    Hellsing est à coup sûr un des meilleurs anime seinen de l’histoire. A mon sens la meilleur œuvre traitant des vampires, cet anime possède des personnages ultra-charismatiques, un scénario on ne peut plus controversant et anti-conformiste et des graphismes reconnaissables entre 1000 ! Que demander de plus ? Je conseille cet anime à tous les fans de seinen et de vampire.

hellsing2
hellsing3

Opening et Ending

hellsing4
hellsing5
hellsing6

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 28/04/2019