Grand Blue

grandblue

Article

On parle aujourd’hui de l’anime Grand Blue !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga écrit par Kenji Inoue depuis 2014 pour aujourd’hui 14 tomes, non publiés en France.

    L’anime est sorti pendant l’été 2018, en 12 épisodes chez Amazon Prime Vidéo sous le nom Grand Blue Dreaming.

    Une adaptation en film LIVE a été prévu pour le 29 Mai 2020.

Personnage :

    Kitahara Iori est le héros de cette histoire. Alors qu’il était un lycéen lambda, il a décidé de profiter de l’université pour changer d’atmosphère et partir vivre chez son oncle, à Izu. Son caractère change (il passe du mode lycéen au mode étudiant en fait) et fait de lui le dernier des flemmards, dont la plus grande passion devient l’alcool, la nudité (la sienne plus que celle des autres) et l’idée irréaliste d’avoir une copine. Il est tout de fois très impressionné par la beauté des fonds marin, ce qui constitue l’essentiel du lien qui le relie encore à Chisa, sa cousine pour qui il en pince...

    Imamura Kôhei est un cancre de l’université d’Izu. Otaku passionné par les magical girls, il est très populaire grâce à son état de beau gosse, mais n’y fait pas très attention, préférant les filles en 2D. En rivalité constante avec Iori, ils finissent tout de fois par devenir ami. Quand il se donne la peine, il est plutôt intelligent. C’est un personnage que j’aime beaucoup.

    Kotegawa Chisa est la cousine d’Iori. Élève plus que respectable à l’université, c’est la membre la plus sérieuse du club Peek a Boo, le club de plongé. Passionnée par ce sport, elle aime partager sa passion. C’est d’ailleurs un des seuls moment où elle est aimable avec Iori. C’est une fille mignonne, mais qui n’aime pas beaucoup les manières des hommes autour d’elle. C’est probablement le personnage le plus normal de cette histoire. Elle a une relation assez ambiguë avec Iori. 

    Kotegawa Nanaka est la grande sœur de Chisa et la cousine d’Iori. Toujours de bonne humeur, elle s’occupe de la boutique Grand Blue. Si c’est quelqu’un de très agréable et d'a priori normale, elle a tout de fois un fort problème de siscon envers Chisa. 

    Hamaoka Azusa est une des membres du Peek a Boo. Si elle est plutôt féminine d’apparence, elle possède un esprit très masculin. A ce titre, elle n’a pas vraiment de pudeur, passe la majorité de ses soirées à boire et est la première à jouer des sales coups à ses amis, notamment Nanaka. Elle est direct, notamment sur sa sexualité en assumant à 100% le fait d’être bi. C’est un fille plus intelligente qu’on pourrait le penser, qui comprend très vite les autres et les aide à sa façon. C’est un personnage très attachant.

    Kotobuki Ryûjirô est un des membres clé du Peek a Boo. Meilleur ami de Shinji, il a pour passion l’alcool et la plongé. C’est quelqu’un qui vie à 100%. Pas particulièrement malin, c’est un très grand fan de sport qui n’hésite pas à jouer de ses muscles saillants. Il travail comme barman. Il est très sérieux quand il s’agit de plonger.

    Tokita Shinji est un autre membre du Peek a Boo. Meilleur ami Ryûjirô, ils ont les mêmes passions et sont inséparable. C’est quelqu’un de social qui se rapproche même des autres clubs et joue les organisateurs. C’est un excellent professeur de plongé. Une rumeur colporte qu’il serait en couple.

Scénario :

    Kitahara Iori quitte ses parents et décide de vivre chez son oncle pendant son cursus Universitaire à Izu. Ce dernier tient un magasin de plongé nommé Grand Blue. Alors qu’Iori se rend dans l’établissement pour s’y installer, il fait la connaissance de ses deux cousines et d’une dizaine d’autres hommes, occupé à boire nue. Alors qu’il pense aussitôt à rentrer chez lui, il se retrouve embarqué de force dans cette histoire et se réveille devant les locaux de l’université, en caleçon. Là, il n’a plus le choix et se rend tout de même à la réunion de rentrer, tout en harcelant Chisa pour qu’elle lui donne ses vêtements. C’est également à cette occasion qu’il croisera son rival : Kohei. Mais alors que la journée prend fin, les senpai du club de Peek a Boo décident d’organiser une petite soirée et y convivent de force nos deux rivaux. C’est ainsi qu’Iori a nouveau à moitié nu se réveille encore une fois à l’université sans même avoir vu sa chambre. Mais maintenant qu’il est intégré au Peek a Boo, Chisa a bien l’intention de lui faire aimer la plongé. Iori parviendra-t-il à survivre à ses soirées ? Finira-t-il par découvrir les fonds marins ?

    Un ami m’a vendu cet anime comme une version plus adulte de Amanchu. J’ai été un peu déçu de voir que ce n’est pas du tout le cas. Certes, ces deux anime ont le même sujet. Tout de fois, celui-ci n’est pas du tout un slice of life, mais un anime comique et WTF tout ce qu’il y a de plus concret. S’il lui arrive de s’égarer dans des scènes contemplatives sur les fonds marin et d’aborder le sujet très sérieux des dangers de la mer, il reste surtout centré autour de la vie de débauche et des quiproquo autour d’Irori. Et le résultat est là : cet anime est tout simplement hilarant.

Graphisme :

    Le niveau général est assez bas pour son année de production. Le design des personnages est simple et même dans le cas des personnages féminins, pas vraiment efficace. Le côté Moe est présent, mais mal géré, si bien qu’il ressort très mal. La plupart des scènes sont assez simplistes au niveau des détails. Cet anime va même plus loin que ce simple fait, car il profite de l’occasion pour faire d’incroyable grimace à ses personnages, en référence directe à un certain Onizuka de GTO. A contrario, les quelques rares scènes qui parlent vraiment de plongé sont bien pensés et très agréable à admirer. Elles sont d’ailleurs plutôt travaillé et rappel enfin le côté Amanchu du sujet traité. Le rythme est assez rapide, si bien qu’on dévore les 12 épisodes de cet anime assez vite.

    Les OST sont assez rares, mais très détentes et agréables. L’opening : Grand Blue de Shonan no Kaze est pensé comme un tube de l’été et il faut dire que c’est très réussi.

Point noir :

    Très clairement, la première scène met un mauvais a priori sur l’anime. Ne vous arrêtez pas à celle-ci, ce n’est pas un Yaoi !

    Le côté WTF de l’anime est souvent un peu trop fort à mon goût, notamment sur la raison pour laquelle nos personnages se dénudent …

    Il y a un très fort potentiel romantique, mais il n’est pas assez travaillé à mon goût.

    Les personnages féminin manquent d’un côté Moe, qu’on attend, mais qui n’arrive pas.

Conclusion :

    J’ai énormément ri en regardant Grand Blue. C’est un anime hilarant, WTF et accompagné de quelques scène de contemplation très agréables. Je le conseille fortement à ceux qui attendent l’été, qui sont fans de WTF et qui ont aimé Amanchu.

grandblue
grandblue
grandblue
grandblue

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire