Clannad

clannad

Article

Aujourd’hui on parle d’un anime qui a marqué son époque : Clannad !

 

La petite histoire :

    Clannad est à l’origine un Visual Novel sorti sur PC en 2004, puis sur d’autres plateformes tel la PS2, téléphone mobile (en 2008 !), Xbox 360, PSP et Steam (2015). Il a été développé par l’entreprise Key, qui se chargera par la suite du scénario de toutes ses adaptations.

    En même temps que le jeu sort et marque les esprits, le Light Novel Official Another Story Clannad, écrit à 4 mains, dont Jun Maeda et Yûichi Suzumoto et illustré par GotoP sort au japon, en 1 seul volume.

    Un an plus tard, c’est au tour d’une adaptation manga de voir le jour, Clannad Official Comic, scénarisé par Key et dessiné par Juri Misako. En 8 tomes publiés en France par Ototo.

    L’histoire ne s’arrête pas là, puisqu’en 2007 jusqu’en 2008, c’est au tour des 2 tomes de Official Another Story Clannad, dessiné par Rino Fujii, de sortir.

    Le manga Clannad sortira entre 2007 et 2014 pour 5 tomes, dessiné par Shaa.

    Le film d’animation Clannad sortira le 15 Septembre 2007, réalisé par Osamu Dezaki.

    L’anime dont nous parlons aujourd’hui est sorti entre 2007 et 2008, pour 22 épisodes et 1 OAV.

    Le manga Clannad : Tomoyo Dearest sortira en 2008, dessiné par Yukiko Sumiyoshi.

    Un nouvel OAV sortira en 2008.

    L’anime Clannad After Story sortira entre 2008 et 2009, en 25 épisodes.

    Clannad est sans aucun doute une des saga qui a le plus marqué le monde du visual novel et de ses adaptations au cours des années 2010. 1 seul et unique jeu pour 16 tomes de manga, 1 light novel et 49 épisodes d’anime légendaires réalisés par le studio Kyoto Animation. Du grand art à une période où l’animation est en crise et les mauvaises adaptations sont légions.

Personnage : 

    Tomoya Okazaki est le protagoniste de cette histoire. Lycéen délinquant, il est plutôt flemmard, sèche souvent les cours et n’hésite pas à répondre à ceux qui l’importunent. Il passe la plupart de son temps avec Yôhei Sunohara. Malgré son statut, c’est quelqu’un de très sympathique qui aime aider ceux qui sont moins débrouillards que lui. Il a une situation familiale très compliquée. C’est un ancien basketteur. Il est en troisième année.

    Nagisa Furukawa est une camarade de classe d’Okazaki. Timide et pas assez sur d’elle, elle n’arrive pas à se faire violence pour réaliser son rêve : remonter le club de théâtre du lycée. C’est une ultra-sensible qui est facilement touchée par les efforts des autres. Elle est vraiment très gentille. Elle est fan de la Dango Daigoku, dont elle chante le générique à longueur de temps.

    Kyô Fujibayashi est un lycéenne au caractère revêche. Agressive, hautaine et surprotectrice avec sa sœur, elle s’entend bien avec Tomoya. C’est une tsundere qui change de comportement avec Tomoya. Même si elle essaie de mettre en avant sa sœur jumelle, elle en pince pour notre protagoniste. C’est un personnage que j’aime beaucoup.

    Ryô Fujibayashi est la soeur jumelle de Kyô. Contrairement à elle, c’est une fille timide et effacé. Naturellement sage, elle a très bonne réputation, mais ne sait jamais comment réagir à l’imprévu. C’est la camarade de classe de Tomoya et sa délégué de classe.

    Ibuki Fuko est en première année au lycée. C’est une fille mystérieuse et toujours seule dont la seule occupation est de sculpter des étoiles en bois pour les offrir aux passants. C’est une rêveuse hardcore qui vit à sa façon et dans son monde. C’est un des personnages emblématiques de la série.

    Yôhei Sunohara est le meilleur ami de Tomoya. Personnage le plus comique de l’histoire, il ne rêve que de se trouver une copine pour occuper ses longues journées. Il est maladroit et se fait souvent avoir, que ce soit par Tomoya ou les filles qui l’entourent. C’est un flemmard, mais qui est prêt à aider s’il y trouve son intérêt.

    Kotomi Ichinose est une fille étrange qui passe la majorité de son temps à la bibliothèque dans la plus parfaite des solitudes. Malgré cela, ce n’est pas une asociale. Surdouée, elle n’a simplement pas eu à suivre le cursus normal et n’y comprend rien aux relations entre humains et à leur façon de communiquer. C’est une fille extrêmement calme et froide. Elle aime jouer du violon, mais est probablement la plus mauvaise violoniste de l’histoire.

    Sakagami Tomoyo est une lycéenne de deuxième année connue pour sa force physique hors du commun. Anciennement considérée comme une délinquante, elle parcourt activement les allées du lycée pour y faire régner l’ordre et la justice. C’est une fille naturellement très gentille avec tout le monde, sauf avec Sunohara. Elle s’entend très bien avec Tomoya, qui est probablement un des seuls à vraiment la comprendre. C’est un personnage que j’apprécie.

Scénario :

    Tomoya Okazaki est en 3ème année. Alors qu’il est considéré comme un délinquant et craint de tous, il fait par hasard la connaissance de Nagisa. Pris de compassion devant le manque de débrouillardise de la jeune fille, il décide de l’aider à remonter le club de théâtre. C’est ainsi qu’ils font ensemble une découverte étrange : la présence de Fuko, une lycéenne qui semble sortir de nul part et qui passe son temps à faire des étoiles de bois pour les offrir. Qui est Fuko ? Pourquoi offre-t-elle des étoiles à son prochain ?

    Kotomi est une fille froide et étrange. Tomoya se met à l’aider sans même vraiment réfléchir et commence à lui apprendre à communiquer avec les autres, l’ajoutant à son cercle d’ami. Mais la jeune fille cache un terrible passé qui pourrait bien mêler celui d’Okazaki…

    Kyô fait tout pour rapprocher Ryô de Tomoya et contrer le rapprochement entre celui-ci et Nagisa. Tout de fois, elle est également torturée par ses propres sentiments. Qui parviendra à ravir le cœur de notre protagoniste ?

    Le club de théâtre finira-t-il par ouvrir ? Nagisa finira-t-elle par se souvenir de la pièce qu’elle souhaite jouer ?

    Ce scénario se découpe en plusieurs petits arcs qui font avancer la trame principale de l’histoire. Si cette histoire ressemble à une banale histoire de lycéen comme il en existe tant, il y a quelques points qui font que cet anime se démarque. Premièrement, il bascule très souvent du rêve à la réalité sans jamais donner de véritables réponses. Secondement, malgré une présence Moe très forte, il présente une mélancolie tellement forte qu’elle l’emporte sur tout le reste. Que ce soit le côté comique ou le côté slice of life, aucun ne parvient à l’emporter sur la pure et simple tristesse qui suinte de cette œuvre. De nombreuses thématiques sont abordées et traitées, mais toujours de façon très sombre et ouverte. Les relations entre nos personnages, ainsi que leur évolutions sont très intéressantes. C’est un excellent scénario qui a réussi son adaptation en évitant le cliché du harem “ouvert” d’un bon nombre d’adaptation de visual novel.

Graphisme :

    Nous sommes en 2007. Le niveau graphique de cet anime est très bon. Le design est très typique de ces années particulièrement influencées par les Visual Novel. Le design des personnages est bien pensée. Il transmet vraiment bien les sentiments et la psychologie des personnages. Les côtés moe et kawaii sont très bien travaillés. Le rythme est changeant, passant d’un calme mélancolique à l’énergie de l’action, proposant ainsi différentes atmosphères. Les scènes comiques sont bien réalisées, n’hésitant pas à sortir un peu du cadre du reste de l’anime. Les quelques scènes 3D sont très bien faites.

    Les OST sont très bons et donne le côté mélancolique à l’histoire. L’opening : Mag Mell ~cuckool mix 2007~ laisse lui-aussi cette sensation, aussi bien musicalement que pour l’animation. Enfin, l’ending Dango Daikazoku de Chata, composé par Jun Maeda lui-même, va chercher la fibre sensible du spectateur. C’est de l’excellent travail !

Point noir :

    Au début de l’histoire, beaucoup de personnages apparaissent sur un très court laps de temps, si bien qu’on a du mal à retenir qui ils sont…

    Très clairement, si vous recherchez un harem, du romantisme pure ou du school life comique, passez votre chemin.

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré Clannad ! C’est une œuvre unique qui n’a pas volée sa réputation. Une histoire belle, moe et mélancolique… Je conseille cet anime à ceux qui aiment les œuvres émouvantes à la Angel Beats !

clannad
clannad
clannad

Article Clannad After Story

Aujourd’hui on parle de l’anime Clannad After Story ! Un requiem scintillant ?

La petite histoire :

    Cet anime est sorti entre 2008 et 2009 pour un total de 25 épisodes. Il est licencié par ADN et est sorti moins d’un an après la fin de la première saison.

Personnage :

    Il s’agit des mêmes personnages que ceux de l’anime Clannad.

Scénario :

    Tomoya est à quelques mois de terminer son cursus scolaire au lycée. Toujours en couple avec Nagisa, chez qui il vit suite à une violente dispute avec son père lors de la première saison, il se pose beaucoup de question quand à son avenir. C’est d’ailleurs aussi le cas pour son meilleur ami Sunohara. Sa petite sœur s’inquiète pour lui et ses amis mettent en place tout un plan pour aider le lycéen à se prendre en main. Parviendront-ils à lui ouvrir les yeux ?

    Alors que Tomoya Okazaki se casse la tête pour savoir quoi faire de sa vie, Nagisa tombe malade et se retrouve obligée de redoubler à nouveau son année. Tomoya de son côté, après avoir extrêmement mal vécu le fait de ne pas être diplômé avec sa petite amie, décide qu’il est temps pour lui de prendre à son tour sa vie en main… Nagisa finira-t-elle par être diplômée ? Comment évoluera la toute nouvelle de Tomoya ? Comment évoluera leur relation au fil des années ? Quel est donc le secret d’Akio ? Quelle est le lien entre la jeune fille d’un monde alternatif et l’histoire de Tomoya et Nagisa ?

    De tous les anime que j’ai vu, Clannad After Story est sans conteste un des anime devant lequel j’ai le plus pleuré. La première partie de l’anime narre les derniers mois d’Okazaki au lycée. Des mois mouvementés et fort en émotion où rire et comique s'entremêle avec la mélancolie cruelle intrinsèque à la saga. Le thème principale de cette partie est le saut dans la vie active ou vers les études à la fin du lycée. Un saut qui peut être aussi dur à passer dans l’anime que dans la vraie vie. Contrairement à la première saison, cette partie School Life se fait beaucoup violente et direct, tout en restant assez réaliste. La seconde partie de l’anime se centre essentiellement sur la nouvelle vie d’Okazaki, aussi bien sur le côté professionnel que sur le côté familiale. Des années de bonheur, de souffrance pour un rendu particulièrement bouleversant. Parmi toutes les œuvres de ce type que j’ai regardé, ce titre est sans aucun doute celui qui mérite le plus le titre de requiem scintillant, tout en étant un de ceux qui m’a le plus brisé, de joie ou de tristesse. C’est vraiment un pur chef d’œuvre qui conclut la saga d’une façon magnifique.

Graphisme :

    Nous sommes en 2008. Même si le niveau graphique n’évolue pas significativement par rapport à la saison précédente, il reste très bon pour son époque, comme on pouvait s’y attendre de la part de Kyoto Animation. Le design est le même que celui de la première saison. Il utilise notamment le côté moe du titre pour ouvrir le cœur du spectateur avant de le fracturer par le côté mélancolique de l’histoire, particulièrement bien retranscrit. Une fois encore, le côté Light Novel du titre se fait particulièrement ressentir, notamment sur la fin de la saga.

    L’opening : Toki wo Kizamu Uta et l’ending : TORCH, le tout de Lia sont particulièrement bien pensé. Le génie du titre se ressent aussi bien sur l’animation que sur la partie musicale, qui sont dans un sens une partie intégrante du scénario, sans pour autant interagir avec lui.

Point noir :

    Cette saison n’est pas très populaire par rapport à la première, notamment à cause de son scénario et de l’évolution de celui-ci, jugée trop mélancolique et triste.

    Je déconseille fortement ce titre si vous n’avez pas le moral bien accroché…

Conclusion :

    La saga anime Clannad se termine avec cette sublime et mélancolique saison : Clannad After Story ! Un anime bouleversant qui nous pousse à redouter les moments de bonheur de peur que la chute n’en soit que plus dure. J’ai vraiment eu un énorme coup de cœur pour ce chef d’œuvre. Je le conseil fortement si vous avez aimé la saison 1.

 

clannad
clannad

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 21/10/2020