Samurai Deeper Kyo

SDK01

Article tome 1

Aujourd’hui on s’attaque à un standard shonen des années 2000 : Samurai Deeper Kyo !

 

La petite histoire :

    C’est un manga écrit par Akimine Kamijyo entre 1999 et 2006 pour un total de 38 tomes. En France, la série est publié par Kana.

    L’anime est sorti en 2002 et compte 26 épisodes, licencié en France par Mabell, édition dont j’ignore totalement s’ils sont encore en vie…

    Akimine Kamijyo est aussi l’auteur de Code : Breaker, dont je parlerais surement un de ces jours…

Personnage :

    Mibu Kyoshiro est un simple pharmacien ambulant, ce qui ne l'empêche pas d’être le héros de ce manga. Gentil, simplet et un peu pervers, c’est quelqu’un qui se laisse faire sans oser protester. Il se balade avec sa pharmacie un odachi (très grand sabre). On sait qu’il a un but, mais on ignore exactement quoi. Il semble connaître beaucoup de monde, surtout grâce à la personnalité qu’il abrite au fond de lui : le redouté Kyo aux Yeux de Démon : un tueur légendaire recherché.

    Shiina Yuya est une chasseuse de prime qui se bat grâce à un pistolet. Jeune, elle n’est pas particulièrement maline, mais elle a bon fond. Elle a un caractère assez fort et ne semble pas particulièrement apprécier la présence d’autres femmes autour d’elle. C’est un personnage intéressant qui recherche une personne en particulier…

    Il y a d’autres personnages, mais ce sont pour le moment les deux seuls qu’il me semblait impératifs de présenter. Ils ont tous les deux un objectif particulier, même si pour le moment les personnage tourne autour d’une légende plus réaliste que prévu : Kyo aux yeux de démon.

Scénario :

    Nous somme en 1604, soit 4 ans après la bataille de Sekigahara qui opposa Hideyori Toyotomi et Ieyasu Tokugawa pour savoir qui gouvernerait le Japon. Lors de cette bataille (fin de la partie historique) un certain Kyo aux yeux de démon aurait tué 1 000 hommes, devenant ainsi une légende. Mais il aurait disparu dès la fin de la bataille, ce qui explique la forte prime sur sa tête.

    Mais revenons à notre histoire. Kyoshiro traverse le Japon. C’est alors qu’il tombe dans le piège tendu par Yuya, qui le confond avec Kyo avant de se raviver. Tout de fois, Kyoshiro à une récompense sur sa tête pour une ardoise impayée. Elle décide de l’embarquer et débarque dans un village pour le moins macabre. Après avoir été attaqué par les villageois, Yuya décide de les aider en les forçant à se rebeller contre deux frères qui les tyrannisent. Mais le plan tourne à la catastrophe et la mort ne tarde pas à s’abattre sur les paysans. Nos héros sont en danger, mais c’est sans compter sur le réveil d’un être cruel, mais surpuissant… Yuya et Kyoshiro réussiront-ils à s’en sortir ?

    Du point de vue de l’atmosphère de l’anime, on est vraiment très proche d’un certain Kenshin le Vagabond sorti 5 ans plus tôt. Tout de fois, malgré une certaine ressemblance entre le duo Kyoshiro / Kyo et le personnage Kenshin / Battosai, on remarque une façon beaucoup plus “shonen” de procéder dans Samuraï Deeper Kyo. Déjà, le héros est assez froussard et, il faut bien le dire, inutile aussi bien en tant que combattant que médecin. Le scénario est basé de façon à faire sortir plusieurs scènes : de l’humour, du ecchi, du sang et du combat. Si c’est pour le moment un peu “facile”, on peut espérer un mieux dans les tomes suivant, surtout avec les personnages qui apparaissent à la fin de ce tome. Pour un premier tome de shonen, c’est plutôt sympathique.

Graphisme :

    Le niveau général est bon, il n’y a rien à dire là dessus. Le design des personnages est bien pensée, surtout au niveau du passage entre Kyoshiro et Kyo. Le design des personnages féminins est également très bien pensé, surtout qu’il est utilisé pleinement grâce aux quelques scènes de ecchi, d’ailleurs bien conçues. Les combats sont vraiment excellents, bien rythmés, très shonen tout en étant assez réalistes. C’est du bon travail.

    Le style graphique de l’auteur fait vraiment pensé sur beaucoup de point à Kenshin le vagabond, notamment de l’utilisation des effets graphique et des contrastes.

    Il y a beaucoup de pages bonus, qui sont un peu bordéliques, mais pas inintéressantes. Il y a une explication détaillée de la bataille de Sekigahara très intéressante.

Point noir :

    Au niveau du script, il y a beaucoup d'incohérence et j’avoue avoir dû relire plusieurs fois certaines pages pour comprendre. C’est dommage, car ça gâche vraiment le plaisir des scènes les plus “calmes”.

    Énorme point noir : mon exemplaire personnel est certes un peu vieux, mais il n’est pas imprimé dans l’ordre, ce qui n’aide pas pour comprendre les scènes… C’est peut être quelque chose qui n’est que sur mon exemplaire, mais c’est très désagréable, même si j’ai remis toute l’histoire dans le bon sens…

Conclusion :

    Samurai Deeper Kyo  est un manga intéressant. Kyo est un personnage intriguant, aussi bien d’un point de vue historique que personnel. Je conseille ce manga aux fans de samurai, de manga historique et de Kenshin le vagabond.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 04/12/2018