Irrésistible

irrésistible01

Article tome 1

Aujourd’hui on s’attaque à l’un des derniers shojo arrivés en France : Irrésistible !

 

La petite histoire :

    Ce manga est écrit depuis 2016 par Mase Azusa. Il y a 4 tomes au Japon, 1 en France et le tome 2 sort le 7 septembre 2018 chez Kana.

    Mase Azusa a déjà sa petite carrière, car elle est l’auteur de plusieurs petites séries : Kataomoi no Gyakushuu (2012), Seishun Lover's Festival (2014) ou encore Chikyuu Umare no Anata e (2014).

Personnage :

    Ça devrait aller vite, il n’y a que deux personnages dans ce manga.

    Serina Koshino est en première année. C’est une jeune lycéenne un peu idéaliste qui n’a jamais su concrétiser ses amours secrets. Elle agit souvent sur des coups de tête et se retrouve donc souvent prise au dépourvu. Elle semble naturellement assez joyeuse et expansive.

    Mizukawa est en deuxième année. C’est un lycéen blasé qui passe la plupart de son temps à trainasser, seul ou avec ses deux potes. Il ne fait pas particulièrement attention à ce qui se passe autour de lui et se fiche pas mal de ce que les autres pensent. C’est un bad boy avec une vision romantique de la vie. Il pense que déclarer sa flamme et facile, mais l’entretenir est plus compliqué. Il est ouvert d’esprit et semble réfléchir pas mal sur ce genre de sujet.

    Il n’y a pas beaucoup de figurants, mais les quelques personnages pouvant avoir une quelconque importance ont du potentiel. On change un peu des perso de shojo standard : pas de perso parfait ou beau gosse. Rien que la normalité.

Scénario :

    Serina trouve un beau jour les paroles d’une chanson écrites sur sa table. C’est une chanson qui chante un amour réciproque. Elle trouve ça un peu bizarre et laisse un commentaire à l’auteur du graffiti. Mais alors qu’elle retourne dans sa classe, elle tombe sur son mystérieux romantique : Mizukawa, qui vient de répondre à son commentaire. Elle cherche alors à faire connaissance avec lui, quitte à faire du forcing. Elle trouve alors l’occasion de faire rapidement connaissance avec lui et finit par lui laisser un CD de ses compilations préférés. Mizukawa décide de la remercier et c’est ainsi que la déclaration la plus bizarre de l’histoire de la drague commence ! Sur une rapide discussion, notre héros casse un des plus grand cliché de shojo avant de sortir avec Serina avec une bonne argumentation.

    Ce shojo casse vraiment les codes habituels. Il se base vraiment sur l’amour et la relation entre nos deux protagonistes. Il casse un peu la romance japonaise traditionnelle et change du modèle comique d’inspiration Love Hina, tout en ajoutant une touche de folie. Il est dans un sens beaucoup plus moderne et apporte une touche de fraîcheur au monde du shojo souvent bien plus codifié que les autres genres.

Graphisme :

    Là aussi on change pas mal des shojo habituels. Surtout au niveau du design des personnages, qui sont loin d’être les êtres parfaits que l’on trouve souvent. Le design général est assez épuré, voir vaporeux, ce qui donne une certaine simplicité au manga et fixe notre attention sur les protagonistes. L’auteur a également su adapter les effets de styles traditionnel à sa propre écriture pour mettre en valeur certaines scènes. Les quelques trames de fond sont de bonne qualité.

Point noir :

    Bon, déjà les fans de shojo plus traditionnel peuvent avoir un peu de mal avec ce titre au niveau scénario, même s’il se retrouve avoir un public cible plus large que beaucoup de shojo.

    Graphiquement, il faut apprécier le style très personnel de Mase Azusa, qui privilégie la beauté des scènes à celle des personnages.

    Ce manga a été enjolivé par la critique. Personnellement, j’ai eu un peu de mal à accrocher à ma première lecture, donc je recommande vraiment à ceux qui ne sont pas sur d’aimer de lire des extraits avant. En faite, il faut un temps pour s’adapter au point de vue de façon à apprécier l’histoire. Même si ce titre est clairement bon, je pense à titre personnel que la critique, notamment Française, c’est un peu trop emballé sur ce titre, sans doute parce qu’il présente une romance bien plus proche de nos romances à l’Européenne.

    Enfin, je trouve qu’une fois de plus, la couverture représente mal le contenu du manga. On pense tout de suite à quelque chose d’ultra typé un petit peu à la Banale à tout prix, alors que c’est tout le contraire.

Conclusion :

    Même si j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire, j’ai tout de même prit du plaisir à lire ce manga. Il est très agréable à lire et son côté épuré apporte une légèreté particulière qui nous permet de le dévorer en très peu de temps. Je conseil ce manga à ceux qui n’ont pas l’habitude des romances traditionnelles nippones, ainsi qu’aux fans de shojo les plus ouverts.

irrésistible02

On parle aujourd’hui du deuxième tome d’Irrésistible !

 

La petite histoire :

    Le 5ème tome sortira en France le 16 Août 2019. Il y a actuellement 6 tomes au Japon.

Personnage :

    Higuchi est un élève de seconde année. Membre populaire du club de foot, il a beaucoup d’admiratrices. Tout de fois, il semble préférer les filles plus “classiques”, qui ne s’intéressent pas naturellement à lui. Il a bon fond, est bien élevé, et, en amour, est plutôt du genre offensif.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Mizukawa et Serina font connaissance petit à petit. Alors que notre héros semblait jusque là assez passif, on découvre en faite quelqu’un d’assez peu sûr de lui et de plutôt romantique, alors que Serina se découvre bien plus perverse que prévu. Quelques flirts plus tard, notre jeune couple s’est déjà beaucoup rapproché…

    Alors que Serina est totalement sous le charme de Mizukawa, elle tombe sur Higuchi, un élève populaire qui semble s’intéresser à elle. Comment réagira son petit ami ?

    Pendant le festival, Mizukawa est très demandé par les autres filles de sa classe. Serina supportera-t-elle d’être jalouse ?

    Ce tome est très intéressant. Si le côté jalousie est un très grand classique des shojo, j’aime particulièrement la réponse très lyrique apportée par Mizukawa. L’évolution de la relation et des personnages est très intéressantes et très moderne.

Graphisme :

    Il n’y a pas grand chose à dire sur ce tome, si ce n’est que le dernier chapitre est particulièrement bon.

Point noir :

    En dehors des points noirs précédent, j’ai un nouveau point noir à faire. Si vous avez suivie ma critique sur Twitter (https://twitter.com/InconnuDay/status/1129068237273128960), j’avais vaguement évoquer ce problème, sans tout de fois aller jusqu’au fond de ma pensé. Graphiquement, ce tome est particulièrement inférieur au précédent. Si le design est encore plus épuré, le niveau graphique et les finitions sont presque désastreuses. Je ne parle pas des scènes où on a souvent du mal à reconnaître les personnages à causes des figurants graphiquement proches des protagonistes. La différence de niveau entre ces quelques chapitres est sans doute due à un problème de santé passager d’Azusa Mase, raison pour laquelle je n’avais pas descendu ce tome dans mon tweet.

Conclusion :

    Irrésistible est un bon titre à l’histoire intéressante et au développement original. Tout de fois, ce tome est graphique bien en dessous du précédent. Je le conseille tout de même aux fans du genre qui ont apprécié le premier tome.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 30/07/2019