Black Torch

blacktorch

Article tome 1

On parle aujourd’hui de Black Torch !

 

La petite histoire :

    C’est un manga écrit par Tsuyoshi Takaki entre 2016 et 2018 pour 5 tomes publiés en France chez Ki-oon.

    Tsuyoshi Takaki sera présent à la Japan Expo 2019.

Personnage :

    Jiro Azuma est le héros de cette histoire. Descendant d’une famille de ninja, il a la capacité de communiquer avec les animaux et d’utiliser des techniques secrètes gardées par son clan. Il vit seul avec son grand-père. C’est quelqu’un à la façon de penser ultra-simpliste : il veut faire quelque chose, il le fait. Il ne comprend pas du tout les situations compliquées. Par contre, c’est un très bon combattant qui prend du plaisir à utiliser ses techniques. Il a très bon fond et ne comprend pas pourquoi les combats entre espèces. Il peut devenir plutôt ingénieux quand il est déterminé, ce qui explique que je n’arrive pas à savoir s’il est vraiment idiot… C’est un personnage très intéressant, mais sans réel mystère.

    Rago est un Mononoke qui utilise l’apparence d’un chat noir. Amnésique, il se souvient juste s’être réveillé prisonnier dans le Bureau des investigations et être recherché par une bonne partie de ses congénères. Il a un vrai caractère de chat et n’aime pas que les autres mettent le nez dans ses affaires. J’adore tout bonnement ce personnage au mauvais caractère et dont la plupart des caractéristiques sont un mystères.

    Ichika Kishimojin est une membre du Bureau des investigations. Inflexible, elle déteste les Mononoke et tout ce qui s’en rapporte. Elle a un caractère très fort dû à son éducation et à la pression qu’elle s’est mise. Elle n’est pas toujours sympa, mais elle a bon fond.

Scénario :

    Jiro Azuma est un adolescent plutôt bagarreur et qui n’en fait qu’à sa tête. Un jour, alors qu’il rentre chez lui, il entend les autres animaux parler d’un chat blessé dans la forêt. Notre héros ne réfléchit pas et décide de le sauver. Il se rend ensuite que ce chat n’est autre que Rago, un Mononoke recherché par les mononoke et les membre du Bureau des investigations. Une nuit, Rago tente de s’échapper pour laisser Jiro en dehors de ses problèmes, mais notre ninja l’anticipe et décide de s’impliquer. C’est alors qu’il fait la connaissance avec un autre Mononoque, venu pour liquider Rago. Le combat s’engage et Jiro se retrouve grièvement blessé. Rago, qui est loin d’être au top de sa forme, décide de sauver son sauveur en fusionnant avec lui. Parviendront-ils à venir à bout de leur assaillant ? Ils pensent être tirés d’affaire, mais le Bureau des Investigations leur tombe dessus. Quel est donc l’objectif de cet étrange ordre ?

    Le scénario est très intéressant. Il commence par poser quelques bases sur les ninja et le héros avant de partir vers la véritable variable inconnu de cette histoire : les mononoke et leur relation avec le Bureau des investigations. On trouve vraiment de tout dans ce tome, des scènes les plus shonen possibles à une réflexion plutôt seinen. L’univers est assez profond et suffisamment obscure pour permettre à l’auteur de faire à peu près ce qu’il veut. J’ai vraiment accroché à cette histoire.

Graphisme :

    Le niveau graphique est difficile à décrire. Le design, aussi bien pour l’œuvre en général que pour les personnages ou les trames de fond est extrêmement personnel et se base sur les scènes d’actions shonen. Si ça produit des scènes de combat d’une qualité particulièrement agréable, il est vrai que ce n’est pas toujours adapté. C’est donc à chacun de choisir si cet aspect est bon ou pas. Personnellement, alors que j’ai souvent du mal avec ce genre d’œuvre, j’ai beaucoup accroché au design du manga, comme à celui des personnages.

    Petit plus : les illustrations sont super belles, que ce soit celles du rabat intérieur ou celles qui sont dans le manga.

Point noir :

    Comme je l’ai dit, tout le monde n’aimera pas le design particulier de ce manga…

    Les commentaires de l’auteur sont sur la couverture cartonnée. J’avoue que j’ai du mal avec ça, simplement parce que j’oublie souvent d’aller voir ! C’est dommage de rater ça par simple oublis !

    Enfin, il n’y a que trois chapitres dans ce tome, ce qui en fait des assez conséquents. Si vous avez l’habitude comme moi de lire un chapitre de plusieurs manga par jour, alors prévoyez du temps supplémentaire...

Conclusion :

    J’ai beaucoup aimé Black Torch ! C’est un excellent shonen qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui a énormément de potentiel. Les combats sont vraiment très bons et le scénario très intéressant. Je conseille cette œuvre aux fans du genre et à ceux qui aimeront son design.

blacktorch

Article tome 2

On s’attaque aujourd’hui à la suite de Black Torch !

 

Personnage :

    Ryosuke Shiba est le chef de la seconde section spéciale du bureau des investigations secrètes. C’est quelqu’un d’assez mystérieux avec un flegme à toute épreuve. Habitué au manque de moyen, il compte avant tout sur ses subordonnés et ses collègues pour faire tourner la boutique. Il a une façon bien à lui d’entraîner ses recrues.

    Hana Usami est la sous-chef de la seconde section spéciale. C’est une fille agréable et toujours de bonne humeur qui exécute sans discuter toutes les tâches qui lui confie son chef. On sait peu de chose sur elle, mais elle semble au moins aussi compétente que son chef.

    Reiji Kirihara est un nouveau membre du Black Torch, au même titre que Jiro et Rago. C’est un bretteur d’exception, très galant et bien plus réfléchi que son collègue, avec qui il ne s’entend pas. C’est un personnage très intéressant que j'apprécie beaucoup. Il a la tête aussi dure que celle de Jiro.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Jiro a recueilli un chat abandonné du nom de Rago. Ce chat est en fait un mononoke recherché par ses semblable et le gouvernement. Mais à peine comprend-t-il la situation qu’un puissant mononoke débarque pour liquider notre chat noir. Jiro tente de le défendre, mais il est gravement blessé. Rago décide de fusionner avec lui pour le sauver. La fusion de Jiro et Rago parvient ainsi à vaincre le mononoke, mais tombent de fatigue avant de se faire embarquer par Ichika Kishimojin, une membre du bureau d’investigation. Alors que les membres de ce dernier lui explique qu’il le place sous une surveillance rapprochée, Jiro s'enfuit grâce à ses talents de ninja et retourne voir son grand père. Celui-ci lui explique qu’il était autrefois un onmitsu de se fameux bureau et décide de tuer son petit-fils de ses propres mains. Jiro se bat de toutes ses forces et parvient à convaincre son grand-père de le laisser partir avec le bureau en tant qu’onmitsu. Sur le trajet entre chez lui et le QG, Ichika et Jiro sont attaqués par de puissant mononoke et parviennent tant bien que mal à s’en sortir. Rago semble faire des envieux…

    Jiro commence à accepter le fait qu’il fait partie intégrante du bureau d’investigation. C’est alors qu’il fait la connaissance de Reiji, un nouveau partenaire de combat avec qui ça fait immédiatement des étincelles. Ryosuke, en bon chef, leur propose de régler ça en se mettant sur la tronche. Qui prendra le dessus, Jiro ou Reiji ?

    Ryosuke organise très vite une première mission pour le Black Torch. Mais il décide avant de s’arrêter dans un temple où était enfermé Rago avant qu’il ne s’échappe contre sa volonté. Mais cette petite visite pourrait bien être beaucoup plus musclée que prévue…

    Une fois encore, on tombe sur quelque chose de très hétéroclite. Ce tome propose un développement vraiment très différent du premier. La première partie développe une atmosphère très shonen me rappelant quelque peu le second tome de Seraph of the end. La seconde partie plonge vraiment dans l’histoire et soulève un certain nombre de questions. C’est un excellent développement, très accrocheur et bien pensé.

Graphisme :

    Ce tome possède les mêmes propriétés que le précédent, si ce n’est qu’il est peut être un peu plus maîtrisé graphiquement.

    Une fois encore, on peut compter sur de magnifiques illustrations.

Point noir :

    Exactement les mêmes points que pour le tome 1.

Conclusion :

    Ce second tome de Black Torch nous propose une expérience encore différente. C’est un excellent shonen orienté combat, mais qui n’en délaisse pas le scénario pour autant. Je conseille cette oeuvre aux fans de shonen “baston”.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 13/08/2019