Tenshi Nanka ja Nai

tenshinankajanai

Article

Aujourd’hui on parle de l’OAV Tenshi Nanka ja Nai.

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga écrit par Ai Yazawa entre 1992 et 1995 pour un total de 8 tomes publiés chez Delcourt sous le nom Je ne suis pas un ange.

    L’OAV qui nous intéresse aujourd’hui est sortie le 21 Septembre 1994 et dure 30 minutes.

Personnage :

    Saejima Midori est l’héroïne de cette histoire. Jeune lycéenne sensible et énergique, elle se fait surnommer l’ange d’Hijiri. Elle aime aider les autres et s'investit toujours à fond, même si sa maladresse n’arrange pas toujours les choses. Elle est amoureuse de Sudô Akira qu’elle surnomme le sudôsaure.

    Sudô Akira est le second protagoniste de cet anime. D’une nature assez froide, il reste souvent en retrait et ne semble s’intéresser plus que ça à la vie du lycée. C’est quelqu’un d’assez indépendant, qui parle assez peu et agis toujours de son côté. Il est étonnamment mature.

Scénario :

    Le lycée Hijiri vient d’ouvrir ses portes. Il faut donc choisir parmi les premières années qui s’occupera du conseil des élèves. C’est ainsi que Midori se présente pour occuper le poste de présidente. Seulement, lors de la dernière ligne droite, elle se casse la figure devant tout le monde et montre par inadvertance sa culote. Morte de honte, elle a besoin d’être seule, mais ne peut pas traverser la salle devant tous les autres élèves. C’est alors que Sudô intervient et attire l’attention sur lui pour permettre à Midori de fuir tranquillement. Mais l’affaire ne s’arrête pas là, puisqu’aussi étonnant que ça puisse paraître, Sudô est élu président et elle est élue vice-présidente… L’occasion parfaite pour se rapprocher du Sudôsaure… Parviendra-t-elle à concrétiser son amour ?

    J’aime beaucoup le scénario d’origine de ce titre. Cet OAV retransmet très bien la trame principale, à savoir l’amour entre Midori et Akira. C’est très fin et sensible, à l’image de l'œuvre d’origine.

Graphisme :

    Nous sommes en 1994. La qualité générale est bonne. D’un point de vue design, on y voit exactement ce à quoi on pouvait s’attendre de la part d’une œuvre d’Ai Yazawa. Les scènes dramatiques et romantiques fonctionnent particulièrement bien.

Point noir :

    En dehors de la trame principale, énormément de détails sont passés sous silence faute de temps pour les développer. Donc impossible de tout comprendre sans avoir lu le manga.

    Le rythme est vraiment très rapide et casse un petit peu le côté dramatique contemplatif de l'œuvre originale.

Conclusion :

    Tenshi Nanka ja Nai est un OAV très plaisant à regarder. Toutefois, je ne peux le conseiller qu’à ceux qui ont déjà lu au moins les 2 premiers tomes du manga.

 

tenshinankajanai
tenshinankajanai
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire