Zetsuen no Tempest

Zetsuen01

Article

On s’attaque aujourd’hui à l’un de mes anime préféré : Zetsuen no Tempest !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga scénarisé par Kyo Shirodaira (aussi scénariste de Vampire Chronicles et Spiral : les liens du raisonnement), et dessiné par Arihide Sano et Ren Saizaki. Il est sorti entre 2009 et 2013 pour un total de 10 tomes,  en France chez Kurokawa.

    L’anime est sorti entre fin 2012 et début 2013, pour un total de 24 épisodes.

    Il est aussi connu sous le nom The Civilization Blaster ou Blast of Tempest.

Personnage :

    Fuwa Aika est le personnage central de cette histoire. C’est une fille audacieuse et excentrique. Elle a mauvais caractère et est généralement mise à part par les autres à cause de son côté bizarre. C’est quelqu’un d'extrêmement intelligent, mais aussi d’égoïste dans un certain sens. Elle deviendra la demi-sœur de Mahiro suite au remariage de leur parent. Elle a une relation assez ambiguë avec celui-ci. Même si elle semble dominer dans leurs “affrontement” direct, elle fait plutôt attention à lui, surtout en rapport avec ses relations amoureuses. Elle a un copain, mais n’en parle à personne, avec qui elle est étonnamment romantique. Elle entretient une relation en apparence très froide avec Yoshino, au grand damne de son frère. Enfin, détail qui impactera grandement tout l’anime : elle est fan de Shakespear et cite à son bon plaisir Hamlet et La Tempête. C’est vraiment un des personnages préférés, tout anime confondu. Elle est d’une profondeur stupéfiante et la façon dont elle est présenté ne rend ce personnage que plus intéressant.

    Fuwa Mahiro est le héros de cette histoire. Fils ainé d’une famille aisée, il est naturellement égoïste, agressif et sur de lui. Il possède une volonté forte approchant de la folie. C’est quelqu’un de très obsessionnel qui fait graviter le monde autour de sa propre volonté. Il est amoureux de sa demi-sœur Aika, avec qui il a un comportement tantôt ultra-protecteur, tantôt très Tsundere. Il est la seul relation proche de Yoshino, mais ils ne sont tout de fois pas vraiment amis, malgré le fait qu’ils soient toujours ensemble. Malgré son mauvais caractère, il est faite plutôt social. C’est quelqu’un d’assez froid en général, mais qui agite vite, tout en restant droit dans ses idéaux. Il lui arrive aussi d’être un peu tête brûlée. Il est le premier à entrer en contact avec Hakaze.

    Takigawa Yoshino est le second héros de cette histoire. Seul relation proche de Mahiro, Aika excepté, c’est un personnage vraiment très étonnant. Il se laisse généralement embarquer par Mahiro, sans tout de fois être véritablement proche de lui. Il a comportement tout ce qu’il y a de plus normal, mais possède une façon de penser vraiment étrange. Son comportement est quasi-constant, soit tout le contraire de celui de Mahiro. Il sort avec une fille dont personne ne connaît l’identité. Il semble tout de fois y être très attaché. Ce personnage n’est pas très populaire auprès des autres personnages, notamment à cause de son comportement toujours égal à lui-même. C’est un personnage que j’apprécie énormément, aussi bien pour son histoire que pour sa psychologie.

    Kusaribe Hakaze est la princesse des origines, faisant d’elle la mage la plus puissante de la planète. C’est une fille très protectrice et très gentille, qui préfère le combat psychologique aux affrontements directs. Elle est régie directement par la logique de l’Arbre des origines, ce qui influe grandement sur ceux qui sont autour d’elle. Coincé sur une île déserte, elle entre en contact avec Mahiro, en qui elle a une confiance mesuré. Elle est très méfiante envers Yoshino, car elle n’arrive pas à comprendre ses motivations. Elle est en confrontation idéologique avec Samon. Malgré tout ça, dans le fond c’est un adolescente tout ce qu’il a de plus normal, la rendant par extension bien plus “normal” que la plupart des autres personnages. C’est un personnage très attachant que j’apprécie beaucoup.

    Kusaribe Samon est le chef du clan Kusaribe, sensé être sous les ordres directs de l’Arbre des Origines et donc d’Hakaze. Pour atteindre ses objectifs et suivre ses idéaux, il n’a pas hésité à utiliser la ruse contre la princesse. C’est quelqu’un d’assez dur en apparence, mais il est en réalité bien moins sûr de lui qu’il en a l’air. Il est totalement incapable de prévoir un raisonnement illogique et cède donc assez vite à la panique. Au final, c’est quelqu’un de très responsable et un des personnages les plus matures de cette histoire.

    Yamamoto Evangeline se présente comme “sans emploie, bénévole pour le gouvernement”. Elle a des liens direct avec l’armée et connaît beaucoup de monde. C’est également une assez bonne combattante. Derrière son côté femme fatal se cache en faite un cœur de célibataire de 28 ans qui attend l’amour tout en taquinant ses cadets. C’est quelqu’un de très agréable.

    Il y a d’autre personnages, mais je vous laisse la surprise. Ils sont tous plutôt profond et possèdent un intellect personnel. Ils sont des relations très intéressantes et parfois surprenantes. C’est vraiment un travail exceptionnel.

Scénario :

    Fuwa Mahiro, Takigawa Yoshino et Fuwa Aiko vivent leur adolescence comme tout le monde. Tout du moins jusqu’au jour où Aika meurt, assassinée. Le drame secoue nos personnages. Un an plus tard, cela fait déjà un mois que Mahiro a disparu, parti à la recherche du meurtrier de sa sœur pour la venger. Mais alors que Yoshino se rend sur la tombe de celle qui le détestait aux yeux de tous, il est attaqué par Evangeline, qui lui explique enquêter sur Mahiro et ses activités. Par miracle, Yoshino s’en tire et retrouve Mahiro. Celui-ci lui explique rapidement qu’il est entré dans un monde interdit : celui de la magie. En effet, grâce à la poupée de bois qu’il porte autour du cou, il communique avec Hakaze, une mage coincée sur une île déserte. Celle-ci affirme pouvoir découvrir qui est le meurtrier grâce à sa magie, s’assurant ainsi la fidélité de Mahiro. Mais nos deux héros n’ont pas le temps de fêter leur retrouvaille. La ville est frappée par une vague de papillon, avant de voir apparaître la maladie de fer : une maladie transformant en fer les êtres vivants. Un immense fruit apparaît et s’envole en direction de l'Arbre de la Destruction. Yoshino apprend alors que non seulement le monde risque d’être détruit par cet Arbre de la Destruction, mais que Mahiro aide Hakaze à sauver le monde en échange de quoi elle retrouvera le meurtrier d’Aika. Mais le clan Hakaze, sous les ordres de Samon, pense l’exacte contraire de la princesse et est bien décidé à empêcher son retour parmi eux. La situation se complique encore quand, pour une raison obscure, Hakaze ne parvient pas à tenir son engagement depuis son île… Qui parviendra à ses fins ? Samon et l’Arbre de la Destruction, ou Hakaze et l’Arbre des Origines ?

    Dans le même temps, nous découvrons petit à petit les relations entre nos personnages, notamment en ce qui concerne Aika.

Semble ? Non, Être ! Je ne connais les semblants.

Ces flash back nous replongent dans un passé qui pourraient bien être plus important que prévu. Les nombreux parallèles autour de l’œuvre de Shakespear, notamment autour de Hamlet et la Tempête et Mahiro et Yoshino mèneront-ils vers une résolution ou une tragédie ? Les voies du cœur sont souvent les plus cruelles…

    Je n’en dirais pas plus. Ce scénario est extrêmement complexe et ne laisse rien au hasard. Tout est soigneusement travaillé et d’une intelligence absolument remarquable. Aucun point du scénario n’est laissé pour compte et chaque partie est repartie avec sagesse pour éviter les indigestions de shonen ou shojo. Tout est en constante évolution et nous pousse vers une remise en question profonde sur ce qui nous entour. De plus, la seconde partie de l’anime prend une direction très différente, rebattant toutes les cartes d’une façon vraiment inattendu. Et que dire des magnifiques parallèles théâtrales ? C’est un aspect original et franchement magnifique qui pousse le côté “jeu de théâtre” à un summum, là où la plupart des anime se contente d’une référence Roméo et Juliette pendant le festival du lycée. Ce scénario est tout simplement bouleversant par son génie. Il plonge ses personnages ultra-profonds dans la symphonie scénaristique d’un univers unique liant réalité et remise en question. C’est une magnifique performance que nous offre cette œuvre.

Graphisme :

    Pour son année de sortie, cet anime à un excellent niveau. Le design des personnages est intelligent et reflète à merveille leurs personnalités. L’univers, les trames de fonds et le design général est d’un très bon niveau, ne cherchant pas à faire plus qu’il n’est capable, mais offrant plutôt une bonne performance générale. Les quelques scènes 3D sont très bien intégrées à l’animation, au point de passer presque inaperçues. La gestion des scènes, ainsi que les combats, les scènes d’humour ou romantique sont vraiment d’un niveau exceptionnel, surtout sur le plan du rythme, rivalisant de génie avec le scénario.

    Mais s’il y a un aspect qui rend cet anime unique, c’est bien sûr ses OST classiques d’un style plutôt européen, voir de type symphonique, pour un rendu absolument ahurissant. Mais ce n’est pas tout, car on peut aussi compter sur un premier opening bien rock : Spirit Inspiration du groupe Nothing’s Carved In Stone ! Mais ce n’est pas le seul, car le second Opening : Daisuki na no ni de Kylee, ainsi que les deux Ending ne sont pas en reste, aussi bien pour la musique que pour l’animation.

Point noir :

    Après tout ça, vous pouvez vous demander si je trouve un point noir à cet anime. A mon grand damne, oui. J’en ai parlé un peu autour de moi et je dois me rendre à l’évidence que cette anime n’a pas une très bonne réputation. Pourquoi ? A cause de sa complexité. Tout le monde n’est pas à même d’apprécier la sensibilité, la complexité et le génie de cette œuvre. On peut alors comprendre qu’elle ne devienne qu’un bouillon de références inconnues et d’incompréhension, et donc paraître ennuyante ou tout du moins compliquée. Pourtant, cet anime a le mérite de s’attaquer à des thèmes certes plus classiques et plus complexe que la majorité, mais aussi très peu repris en tant que tel. Je trouve vraiment dommage que certains s'arrête à cela.

Conclusion :

    Zetsuen no Tempest est sans conteste un de mes anime préférés. Il est aussi complet que complexe et présente une culture classique tout en proposant une véritable remise en question sous couvert d’un scénario passionnant. Je conseille vraiment cet anime exceptionnel à tout ceux qui cherche un peu de réflexion et de profondeur.

Zetsuen02
Zetsuen03

Opening 1 & 2

Ending 1 & 2

Zetsuen04

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 16/01/2019