Sankarea

sankarea

Article

On aborde aujourd’hui le sujet de l’anime Sankarea !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga écrit par Mitsuru Hattori entre 2009 et 2014. Il y a 11 tomes publiés chez Pika sous le nom : Sankarea, adorable zombie.

    L’anime est sorti en 2012 et compte 12 épisodes, un épisode spécial et 2 OAV.

Personnage :

    Furuya Chihiro est le héros de cette histoire. C’est un lycéen passionné par les zombie, malgré le fait qu’il vit dans un temple shinto. Sa passion le dévore au point qu’il n’est attiré que par les filles zombies (ce qu’on ne croise pas tous les jours…). Très attaché à sa famille, il est en général de bonne humeur et un peu paresseux. Il est très proche de sa petite sœur et de sa cousine. C’est quelqu’un d’agréable malgré sa passion un peu étrange. Étonnement, quand une chose l’intéresse, il est capable d’y investir toute son énergie.

    Sanka Rea est l’héroïne de cet anime. Fille de bonne famille élevé sous la protection restrictive de son père et dans l’école privée de sa mère adoptive, c’est une fille parfaite. Douce, gentille, polie, doué en tout, cette petite prodige a de plus en plus de mal à être ce que les autres voient en elle, ce qui la pousse à s’échapper pour relâcher la pression. C’est une fille particulièrement agréable à vivre.

    Saôji Ranko est la cousine de Chihiro. C’est une fille courageuse et énergique qui aime jouer à la grande sœur avec son cousin, même si elle est amoureuse de lui et tente de façon flagrante d’attirer son attention. Elle aime taquiner les autres et est toujours de bonne humeur. Même si elle est à la longue un peu fatigante, c’est un personnage particulièrement attachant.

    Furuya Mero est la petite sœur de Chihiro. Froide, c’est une fille qui possède autant d’expression qu’une porte de prison. Elle est calme et particulièrement mature pour son âge. Elle montre très peu ses sentiments et reproche souvent à son frère de ne pas s’intégrer tout en faisant exactement la même chose. Elle semble avoir un léger brocon inavoué. J’adore ce personnage.

    Sanka Dan’Ichirô est le père de Rea. Riche, il a un complexe par rapport à sa fille depuis la mort de la mère de celle-ci. C’est quelqu’un de stricte qui ne supporte pas l’échec. C’est un excellent escrimeur. Il a très clairement un comportement yandere.

    Sanka Aria est la mère adoptive de Rea. Ancienne servante de Dan’Ichirô, elle finit alcoolique et jalouse de sa fille adoptive.

Scénario :

    Chihiro est passionné par les zombies. Un jour, il tombe par hasard sur un vieil écrit de son grand père, depuis tombé dans la sénilité la plus profonde. Peu de temps plus tard, son chat : Babu, est écrasé par une voiture. Notre héros décide alors de passer ses nuits à tenter d’en faire un zombie. Mais une nuit, alors qu’il fait des essaies dans un bâtiment isolé et abandonné, il fait la connaissance de Rea, qui tente de se décharger comme elle peut de la frustration qui accompagne sa vie. Nos deux lycéens vont passer des nuits à faire des tests en espérant le réveil de Babu, sans résultat. Mais alors que Chihiro décide qu’il est temps de ré-entérer son précieux chat, Rea propose d’utiliser de l’hortensia et subtilise une partie de la potion. Même si cette dernière ne fonctionne pas, elle reste un formidable concentré de poison. Mais rien ne se passera comme prévu, puisque Babu va sortir de la mort et retrouver toute sa vigueur. Pendant ce temps, notre héroïne est confiné par son père dans sa chambre. Elle décide de mettre fin à ses jours et boit la potion, avant de s’échapper une dernière fois de sa maison. Alors qu’elle se tient sur une corniche, son père la rattrape, bien décidé à l’enfermer définitivement. Mais alors qu’elle est presque rattrapé, Rea se jette dans le vide et s’éventre contre des rochers, trouvant ainsi la mort sous les yeux de son nouvel ami. Mais elle s’éveille à nouveau quelques secondes plus tard… Et elle compte bien profiter de sa mort pour vivre enfin !

    Ce scénario est très intéressant. Il propose vraiment un grand nombre d’intrigue liées et très intéressantes. Premièrement, il y a une partie purement “physique” concernant la “vie” des zombies et leurs particularités. Ensuite, il y a une véritable intrigue sentimentale autour de Chihiro, qui voit Rea comme un objet d’observation passionnant, tandis que cette dernière et Ranko cherchent à le séduire à leurs façons. Enfin, cet anime parle d’amour au sens large en abordant l’excès d’amour et ses conséquences. Bref, c’est un œuvre complète et très intéressante qui parle de la vie et de la mort, ainsi que de la relation si particulière entre ses deux états et la mort.

Graphisme :

    Pour son année de sortie, Sankarea a une niveau graphique plus qu’acceptable. S’il ne propose pas de scènes particulièrement complexes, il possède un design très beau et agréable graphiquement, ce qui contraste totalement avec le thème des zombies. Le design des personnages est pensé de façon très intelligente, puisqu’il fait un élégant mélange de style sans pour autant que ce soit choquant. Les scènes sont très réussis et transmettent bien les sentiments des personnages.

    Les OST sont vraiment très intéressants. Complexes, originaux et bien choisis, ils donnent une saveur vraiment particulière à cet anime. L’opening est intéressant et l’ending très sentimental.

Point noir :

    Si on prend les choses au pied de la lettre, on parle clairement d’une histoire d’amour entre une morte et un vivant, soit de la nécrophilie dans son sens romancée. On aborde également un certain nombre de sujet dur, de l’inceste aux maladies psychotiques. Si ce sont des sujets importants, on peut aisément comprendre que ce type d’œuvre ne s’adresse pas à tous les publics.

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré Sankarea. C’est un anime intéressant qui présente une romance originale et un certain nombre de sujet tout aussi passionnants, le tout d’une façon intrigante. Je conseille vraiment cet anime aux fans de romances originales.

sankarea
sankarea

Opening & Ending

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire