Prism Ark

prismark

Article

On parle aujourd’hui de l’anime Prism Ark !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un visual novel sorti sur PC en 2006 sous le nom : PRISM ARK ~PRISM HEART II~.

    Le jeu semble avoir eu pas mal de succès, puisque deux nouveaux jeux de la saga sont sorties deux ans plus tard : PRISM ARK -AWAKE- sur PS2 et PRISM ARK Love2 Maximum sur PC.

    Petite précision : tous ces jeux sont officiellement interdit au moins de 18 ans.

    Deux adaptations manga ont vu le jour. La première est scénarisé par Pajamas Soft et dessiné par Tatsuya Saeki entre 2005 et 2006 pour un tome. La seconde est dessiné par FBC, mais aucun tome ne sortira jamais.

    L’anime dont on parle aujourd’hui est sorti fin 2007 pour 12 épisodes. Il n’est pas licencié en France.

Personnage :

    Hyaweh est le héros de cette histoire. C’est un apprenti chevalier de Windland avec un immense potentiel. C’est quelqu’un de naturellement gentil, qui n’a pas d’envie particulière et qui fait tout son possible pour aider les autres et protéger ses amis. Il est très proche de Priecia, en bien ou en mal… Il est également très proche de Filia, sa “petite sœur”. Ses origines sont flous, voir inconnu. Il possède l’épée Ala-Gladius.

    Priecia est l’héroïne de cette histoire, la princesse de Windland et la major de promo des chevaliers. Très puissante au combat, elle est l’élève de Mibu Karin. C’est une fille avec un très fort caractère qui aime prendre les autres de haut. Elle se rapproche très vite de Hyaweh et le considère comme son rival.

    Kizarov est le directeur de l’académie de Windland. S’il se comporte en général comme un gamin pervers et immature, il peut devenir sérieux et froid, prenant les décisions les plus compliqués avec beaucoup d’assurance. Malgré les apparences, on peut compter sur lui. Il serait un des meilleurs combattant du pays.

    Mibu Karin est la professeur particulier de Priecia et une des profs de l’académie. Elle est très forte et a beaucoup d’expérience dans le combat. Elle utilise deux katanas pour se battre. C’est une fille avec beaucoup de caractère, qui n’a pas peur de dire les choses et qui n’a aucune expérience avec les hommes.

    Kagura est une étudiante archère spécialisé dans la guérison. Elle a pour rôle la protection de Priecia et la suit donc partout. Elle ne parle pas beaucoup et reste dans l’ombre. Elle sait agir vite et est une excellente combattante.

    Bridget est une espionne de l’empire Sablum qui a infiltré le Windland. Elle doit assassiner la princesse, mais elle n’arrive tout simplement pas à la trouver. Elle est loin d’être maline et est particulièrement maladroite. Elle est tout le temps dans la lune et se contente bien trop souvent d’occuper l’espace.

    Fel est une elfe toujours de bonne humeur spécialisée dans la magie. Même si elle est maladroite dans la vie, c’est une excellente magicienne. Elle est plutôt proche de Bridget. A titre personnel, je trouve sa voix particulièrement désagréable.

    Filia est la petite sœur d’Hyaweh. Amoureuse de lui, elle rejoint l’académie en tant que maid. Elle est plutôt du genre entreprenante.

Scénario :

    Les royaumes de Windland et Sablum sont en guerre depuis longtemps. Mais alors que les choses semblaient s’être calmées après nombre de mort de chaque côté, dont des membres essentiels de la royauté de Windland, Sablum repart à l’attaque avec de nouvelles armes de destruction : les anges. Les chevaliers de Windland parviendront-ils à sauver leur pays ?

    Priecia, secrètement reine du Windland, entre à l’académie en tant qu’ “As”. Mais le jour de la rentré, elle provoque Hyaweh en duel, mais ne parvient pas à la toucher, faisant de lui un héros au sein de l’académie. Qui est donc vraiment ce combattant ? Entre politique national et affaire de cœur, les relations entre nos personnages influenceront-ils le destin du monde ?

    L’univers est très intéressant. On sent un véritable travail de profondeur, notamment dans les nombreuses questions qui sont soulevées. Un bon nombre ont dut trouver écho dans les deux jeux sortis un an après l’anime. L’évolution des sentiments de nos personnages principaux est intéressante, car elle prend de véritable décision.

Graphisme :

    Pour son époque, le niveau graphique est dans la moyenne. Son design est classique de l’époque. Le design des personnage est très bon et nous permet de les reconnaître en un coup d’œil. Les trames sont de bonnes qualités et mettent correctement en valeur l’univers, quitte à lui donner un côté très Kiba, sorti un an plus tôt.

    Les OST, opening et ending sont étonnamment bons. Il y a de bons choix et un excellent travail d’animation.

Point noir :

    Premièrement le scénario. La chronologie de l’histoire est dure à deviner dès le départ. L’univers est intéressant, mais très vite laissé de côté pour une approche à la mode comédie romantique et combat. Mais cet aspect reste sur son introduction, entrecoupé de ecchi, soit dit en passant, pas suffisamment travaillé non plus. Au final, il y a énormément d’intrigue qui reste sans réponse ou dans le flou total. Beaucoup de scènes sont ratées à cause du trop grand nombre d’information dans trop peu de temps, sans parler du nombre astronomique d'ellipse pour faire ça. Enfin, le dernier épisodes contient beaucoup trop d’évènement et en devient horrible.

    Graphiquement, l’anime manque vraiment d’impact. Les scènes d’actions sont plus que ratées, puisqu’il n’y a presque jamais de contact en dehors des explosions. Les techniques utilisées sont toujours les mêmes et n’ont aucune évolution. Les scènes de ecchi auraient pu être intéressantes, mais elles ne sont pas du tout mises en valeur et pas assez proéminente pour devenir un vrai atout. Le rythme de l’anime est souvent soit trop lent, soit beaucoup trop rapide.

    Passer une histoire interdite au mineur en un anime accessible à tout le monde n’était peut être pas la meilleure idée du siècle. Il semble avoir été plutôt populaire à l’époque, mais je ne comprend pas du tout pourquoi.

Conclusion :

    J’ai eu vraiment du mal à accrocher à Prism Ark. L’histoire a beaucoup de potentielle, mais il faudrait un anime 3 à 4 fois plus long pour la mettre correctement en valeur. Une trop grande majorité des scènes sont bâclées ou mal pensées. Je déconseille cet anime, sauf aux vrais fans de ce genre de design.

prismark
prismark

Opening et Ending

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire