Le Garçon d'à côté

mylittlemonster

Article

On parle aujourd’hui de l’anime Le Garçon d’à côté !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga écrit par Robico entre 2008 et 2013 pour 13 tomes publiés en France par Pika.

    L’anime dont on parle est sorti en 2012 et possède 13 épisodes et 1 OAV. Il est licencié et distribué par Netflix.

    Un film LIVE est sorti en 2018 sous le titre My Little Monster.

    Ce titre est connu sous plusieurs noms : Tonari no Kaibutsu-kun, My Little Monster et Le Garçon d’à côté.

Personnage :

    Mizutani Shizuku est l’héroïne de notre histoire. C’est une jeune fille studieuse qui a décidé de faire passer sa vie scolaire avant tout le reste. Pour cela, elle étudie dès qu’elle le peut, quitte à sacrifier sa vie sentimentale. Étonnamment, elle est très franche aussi bien avec les autres qu’avec elle-même. Très intelligente, elle sait être manipulatrice pour atteindre ses objectifs. C’est un personnage que j’aime beaucoup.

    Yoshida Haru est le protagoniste de cette histoire. Jeune lycéen à problème, il sèche la plupart des cours ce qui ne l’empêche pas d’être toujours premier aux examens. D’un naturel plutôt bizarre, il lui arrive de perdre son sang froid et de se battre avec ceux qui l’entourent. Son côté imprévisible fait que peu de personnes osent l’approcher. Il est amoureux de Shizuku et le lui montrera à sa façon. C’est quelqu’un qui est très souvent de bonne humeur, ce qui le rend encore plus enfantin. Dans le fond, c’est quelqu’un de très gentil et attentionné.

    Sasahara Sôhei, surnommé Sasayan est un camarade de classe de Haru et Shizuku. Plutôt populaire, il se rapproche du groupe par simple curiosité. Malgré sa popularité, il a une très bonne vision d’ensemble des évènements et comprend assez bien les sentiments de ses amis. Il ne s’implique jamais dans les histoires des autres, mais les surveille de près. C’est quelqu’un d’agréable.

    Natsume Asako est une des camarades de Shizuku et Haru. Pas particulièrement doué dans les études, c’est une fashion victime qui n’est pas très populaire et qui comble sa solitude sur le net. Elle a un vrai manque sentimentale qui l’a rend très intéressante. Elle s’entend bien avec Sasayan, mais en toute amitié.

    Yamaguchi Kenji est un des parasites qui tournait autour d’Haru quand il était plus jeune. Chef d’une petite bande, il fait semblant d’être l’ami d’Haru pour profiter de lui. C’est quelqu’un d’assez froid qui sait qui il est et l’influence qu’il peut avoir. Non seulement il est populaire, mais il est riche, ce qui le rend encore plus antipathique.

Scénario :

    Alors que Shizuku a toujours été première de sa classe, elle se retrouve derrière un mystérieux élève “fantôme” alors qu’elle travaille autant qu’elle peut. Un beaucoup jour, son professeur lui demande d’apporter des feuilles au fameux absent : Haru. Mais celui-ci est quelqu’un de plutôt excentrique et pense aussitôt qu’une nouvelle amitié est née. Il décide donc de retourner au lycée et de tenter de vivre une vie normale. Malgré son passé sombre, il décide de coller sa nouvelle amie pour vivre leur nouvelle amitié à 100%. Mais celle-ci décide très vite d’imposer des règles pour pouvoir continuer à étudier. Haru ne l’entend pas de cette oreille et lui annonce qu’il est tombé amoureux d’elle, n’arrangeant rien à la situation. Que choisira Shizuku ?

    Notre héroïne décide d’accepter ses sentiments nouveaux pour calmer son esprit et se remettre au travail. Seulement, Haru se lasse vite d’une histoire sans relance et ne donne pas la réponse prévue. Nos deux protagonistes finiront-ils par ressentir les mêmes sentiments ?

    Le développement scénaristique est vraiment très intéressant. Tout d’abord, il met en œuvre des personnages aux tempéraments forts et aux idéos opposés. Associé une romance à deux personnes qui vivent de façon très différentes est déjà quelque chose d’intéressant en soit, mais l’évolution perpétuel des sentiments pour une relation très réaliste et très belle sans pour autant être dans la démonstration rend les choses vraiment passionnante. On y trouve le petit côté romance japonaise à la Sawako (anime sorti en 2009) sans tout de fois les boucles frustrantes. Bref, c’est un excellent scénario très romantique qui à trouvé un bon compromis pour faire une romance à la Japonaise entre-méllé de comédie et de shojo plus directe.

Graphisme :

    Le niveau général de l’anime est assez bon. D’un point de vue design, on retrouve un petit peu le côté Sawako, même si le cadre est bien plus stable. Le design des personnages est très bien pensé. Le côté comédie est très bien assurée et le côté shojo franc et très peu enjolivé. Le rythme est bon et permet de rebondir à chaque épisode. Enfin, le côté agressif est très bien retranscrit.

    Les OST sont plutôt originaux et très sympathiques. L’opening est assez surprenant, mais bien conçu visuellement.

Point noir :

    On reste un petit peu sur notre faim une fois les 13 épisodes terminés…

Conclusion :

    J’ai beaucoup aimé Le Garçon d’à côté. C’est un shojo original au développement très intéressant. Je le conseille fortement aux fans de shojo dans le style Sawako.

mylittlemonster
mylittlemonster

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire