Créer un site internet

Kantai Collection

kancolle

Article

Aujourd’hui on parle d’un titre qui était encore très populaire il y a quelques années : Kantai Collection !

La petite histoire :

    C’est à l’origine un jeu sur navigateur sorti en 2013 uniquement au Japon. Un an plus tard, il avait déjà plus de 2 millions de joueurs inscrits.

    Il a par la suite été adapté en manga sous le titre : Kantai Collection - Side : Kongo écrit par SASAYUKi en 1 tomes sorti en 2013.

    Mais c’est très loin d’être la seule adaptation. Parmi les plus longues, nous trouvons par exemple Kantai Collection - Dengeki Comic Anthology - Sasebo Chinjufu-hen écrit par un certain nombre de mangaka et possédant dors et déjà 21 tomes débutés en 2013.

     Également débuté en 2013  : Kantai Collection - Comic à la Carte - Maizuru Chinjufu-hen possède 20 tomes et est écrit par un regroupement d'auteurs.

    Kantai Collection- 4-koma Comic - Fubuki, Ganbarimasu! quant à lui est écrit par Momoi Ryota en 16 tomes depuis 2013.

    La plupart des adaptations manga ont commencé en 2013 et 2014. Au total, il y a actuellement 65 tomes d’adaptation par un grand nombre de mangaka.

    En 2013, la saga est adaptée en Light novel sous le titre : Kantai Collection – KanColle – Kagerou, Batsubyou Shimasu! écrit par Tsukuji Toshihiko et illustré par Noco en 7 volumes.

    Un an plus tard, c’est au tour du Light Novel Kantai Collection: Kakuyoku no Kizuna, écrit par Uchida Hiroki et illustré par Matarou, de sortir pour un total de 6 volumes.

    L’anime dont on parle aujourd’hui est sorti en 2015 et compte 12 épisodes. Il est licencié par Crunchyroll.

    Le film d'animation Kantai Collection : KanColle Movie est sorti en 2016 et dure 1h33.

    Une rumeur de saison 2 était très présente il y a quelques temps, mais cette dernière n’a jamais été concrétisée.

Personnage :

    Fubuki est l’héroïne de ce titre. Nouvelle recru, c’est un nouveau type de destroyer qui a un peu de mal à trouver sa place, d’autant plus qu’elle est assez timide. Douée en stratégie et en approche théorique, elle a de grosses lacunes sur la partie physique. Elle est très amie avec Mutsuki et Yûdachi. C’est une fan inconditionnelle d’Akagi qui est prête à faire tous les efforts nécessaires pour combattre à ses côtés.

    Mutsuki est la première amie de Fubuki. Jeune fille agréable et plutôt calme, elle sait se montrer énergique et efficace quand il le faut. Elle admire Kisaragi. C’est un personnage que j’apprécie.    Kongô est un des personnages emblématique de la saga. Cuirassée joviale et hyper-active, elle est très tactile et mélange son anglais et son japonais. Elle donne des surnoms à tout le monde et aime mettre l’ambiance. C’est une excellente combattante. Elle cherche à séduire l'amiral, mais n’a pas beaucoup de succès.

    Yûdachi est la seconde amie de Fubuki et Mutsuki. Jeune fille discrète et parfois un peu excentrique (elle termine toutes ses phrases par Poi), elle a tendance à avoir du mal à s’intégrer et en souffre parfois. C’est une très bonne combattante.

    Akagi est une des meilleures combattantes de la flotte. Gentille, ouverte d’esprit et facile à aborder, elle est belle, très calme et agréable. Même si derrière cette apparence se cache aussi une jeune fille un peu bourrine qui a du mal à s’adapter, mange énormément et ne comprend pas nécessairement ce que veulent dire ses cadettes.

    Kisaragi est une des meilleures amies de Mutsuki, dont elle est d’ailleurs le navire jumelle. C’est une jeune fille gentille et volontaire qui n’hésite pas à donner de sa personne pour aider les autres.

    Nagato est le navire secrétaire de la flotte. Porte parole de l’amiral, elle a toute confiance en son jugement. Froide et cinglante, elle a tendance à être sévère, mais pense à tous ses soldats et s’inquiète pour eux, ne déléguant que extrêmement peu. C’est une jeune femme mature et intelligente.

    Il y a énormément de personnages dans ce titre et je n’en présente ici qu’une petite minorité. Il faut aussi préciser que les personnages sont des navires représentés sous les traits de jeunes filles, portant par ailleurs leur nom, et dont le physique correspond à leurs caractéristiques.

Scénario :

    Dans un monde où les humains auraient perdus les mers au profit d’une organisation de monstre, l’humanité prépare sa contre-attaque grâce à sa flotte de fille-navire ! C’est ainsi que notre histoire débute dans le centre de formation de Chinjuku. Fubuki débarque et doit apprendre à devenir un véritable destroyer, en rêvant de pouvoir un jour combattre aux côtés d’Akagi. Mais les entraînements et affrontements s'enchaînent, faisant petit à petit monter la pression du groupe…

    Fubuki réalisera-t-elle son rêve ? La flotte parviendra-t-elle à reprendre le contrôle de la mer ? Comment se déroulera la cohabitation d’autant de jeunes filles ?

    Bon, autant être clair. En tant que scénario, ce titre est pensé pour mettre en avant un maximum de personnages. Cet anime est clairement pensé comme une vitrine du jeu et un simple produit dérivé. S’il n’est pas totalement dénué d’intérêt pour autant, il faut reconnaître que s’attarder sur le scénario d’un point de vue global n’a pas un très grand intérêt… En revanche, l’évolution du personnage principal est plutôt intéressante, même si on la voit venir d’assez loin… La façon dont les parties de l’anime les plus slice of life sont amenées est assez intéressantes. Ces dernières sont d’ailleurs assez bien conçues.

Graphisme :

    Nous sommes en 2015. Le niveau graphique global est à mon sens assez classique et je vais m’expliquer sur ce point. L’animation traditionnelle est d’un niveau assez bon pour ce type d'œuvre. Le design est pensé pour faire ressortir le côté moe des personnages et ça fonctionne, il faut le reconnaître, très bien. Sur ce point, c’est vraiment de l’excellent travail. En revanche, on ne peut pas dire la même chose des combats en 3D… Sans pour autant être raté, ils sont d’une qualité assez variable, présentant les mêmes points de vue encore et encore et enchaînant les raccourcis de type “explosion pour passer à la scène suivante”. ça laisse un goût de scènes utilisées pour remplir le temps restant de l’épisode et c’est franchement dommage. Le rythme, d'ailleurs, est à double vitesse, puisqu’il mélange la partie combat et reconquête du monde assez rapide au rythme très lent d’un slice of life. Étonnamment, ce dernier point est plutôt réussi. Les quelques scènes de ecchi sont assez softs et orientées yuri.

    Les OST sont très classiques. Quant à l’opening : Miiro de AKINO , il en dit long sur le titre d’un point de vue animation.

Point noir :

    Très clairement, cet anime n’est pas là pour vendre son scénario, mais le jeu dont il est tiré.

    La partie combat n'est, à mon sens, pas à la hauteur du reste du titre.

    Il y a énormément de personnages. Et fatalement, très peu sont présentés correctement. C’est d’autant plus frustrant quand vos personnages favoris ne font pas partie des principaux.

Conclusion :

    Même si j’ai des choses à lui reprocher, j’ai tout de même apprécié Kantai Collection. C’est un anime avec de très bonnes scènes de Slice of Life et qui reste assez qualitatif au vu de son concept. Je le conseille aux fans de titre moe, ils devraient trouver au moins un personnage à leur goût.

kancolle
kancolle

Date de dernière mise à jour : 22/11/2020

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire