Beelzebub

Beelzebub1

Article

Aujourd’hui on s’attaque à un excellent shonen : Beelzebub !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga écrit par Ryuhei Tamura entre 2009 et 2014 pour un total de 28 tomes. Ils sont publiés par Kaze.

    L’anime est sorti entre 2011 et 2012 et compte 60 épisodes. Il est licencié lui aussi par Kaze.

    Pour revenir sur Ryuhei Tamura, ce mangaka a sorti depuis 2017 une série arrivé récemment en France : Hungry Marie (également publié par Kaze).

Personnage :

    Oga Tatsumi est un délinquant dans un lycée de banlieue qui tient plus de la zone de guerre que de l’éducation. En première, c’est un cogneur surpuissant qui se bat à longueur de journée. Il est le meilleur ami de Furuichi Takayuki. C’est un débile qui se contente de foncer droit devant lui.

    Kaiser de Emperana Beelzebub IV est le fils du diable (littéralement !). Amené des ténèbres par le seigneur démon ultime, il a été confié à l’humain que l’on considère comme le plus terrible, impitoyable, méchant et rebus de la société : Tasumi Oga ! Il est surveillé constamment par Hildegarde. Dure de juger ce personnage sur ce qu’il tient comme rôle, puisque ses décisions et sa présence ne dépasse rarement celles de Pikachu dans Pokémon. On lui a donné pour objectif de détruire le monde des humains. Il provoque des inondations à chaque fois qu’il pleure et électrocute tout ce qui l’entour quand il est contrarié.

    Hildegarde est une démone. Froide et “tranchante”, elle a pour objectif de s'assurer que Beel sera bien éduqué à rayer le monde des humains de la carte. Elle n’est pas très sociable et est en rivalité quasi constante avec Kunieda. Étonnement, elle s’entend plutôt “bien” avec Tatsumi. On l’appel généralement Hilda.

    Furuichi Takayuki est le meilleur ami de Tatsumi. Pas vraiment fortiche en baston, il préfère réfléchir. Il est toujours près à secourir une fille en détresse, même si elles sont généralement plus forte que lui. Il est amoureux de toutes les filles à forte poitrine du monde, Hilda comprise… En faite, j’aime bien ce personnage ! C’est peut être le plus intelligent de toute la série.

    Alaindelon Bathin de Emuna est un démon de transfert. Pour faire simple : c’est une porte entre le monde des démons et le monde des humains. C’est un personnage bizarre, collant et un peu malsain. Très (trop ?) attaché à Furuichi, on pense tout de suite qu’il est gai, ce qui ne semble pas être le cas, car il a une fille restée dans le monde des démons.

    Kanzaki Hajime un des membres du Triumvirat TKKH (oui, ils sont 4…). Particulière brutal et agressif, il se bat avec ses pieds. Il a pour passion le yaourt en brique. Son rivale préféré est Himekawa. C’est un débile profond.

    Himekawa Tatsuya est un personnage richissime membre lui aussi du Triumvirat TKKH. Il utilise des méthodes sournoises en apparence un peu moins bourrine que d’ordinaire. Il est plutôt classe sans sa banane… C’est, lui aussi un débile qui se tire dans les jambes à longueur de journée avec Kanzaki.

    Kunieda Aoi est la seule fille membre du Triumvirat TKKH. Chef du groupe de fille les Red Tails, elle se bat à l’épée et surpasse quasiment tout le monde. Plutôt agressive et froide au lycée, c’est dans le privé une fille très gentille qui passe ses dimanches à s’occuper de son petit frère. J’aime beaucoup ce personnage. Elle n’est pas particulièrement intelligente, mais elle n’est pas débile pour autant, ça change un peu.

    Tôjô Hidetora est le dernier membre du Triumvirat TKKH. On le voit rarement car il passe tout son temps à travailler. Beaucoup plus puissant que tous les autres, il se bat avec tout le monde et cherche un adversaire capable de rivaliser avec lui. Dans le fond, c’est quelqu’un de très gentil et très doux. C’est lui aussi un simplet terrible.

    Natsume Shintarô est le bras droit de Kanzaki. On ne connaît pas sa vraie force. C’est un des personnages les plus intelligent de cet anime. Il a souvent un rôle de figurant, mais j’aime beaucoup ce perso.

    Voilà ! Il y a pas mal de perso et la plupart sont des débiles profonds et simpliste. Dis comme ça ça peut paraître négatif, mais c’est plutôt sympathique en faite. Mine de rien, les personnages sont plutôt profond et intéressant.

Scénario :

    Alors que Tatsumi passe sa petite vie tranquille à taper sur tout ce qui bouge et qu’il est surnommé “Oga le fou furieux”, il croise un type qui flotte sur la rivière. Celui-ci s’ouvre en deux et laisse apparaître Bell. Le bébé s’attache à Oga qui ne comprend rien à ce qui se passe. Hildegarde débarque peu après et tente de les séparer, mais elle échoue. Elle explique alors à Tatsumi qu’il a été choisi pour devenir le père adoptif de Bell et qu’il va devoir l’élever jusqu’à ce qu’il soit en âge de détruire l’humanité. Il apprend également qu’il mourra sur le champ s’il s’éloigne à plus de 15 mètres de son fils adoptif surnommé “Baby Bell”. Mais notre héros n’a pas du tout l’intention de s’en occuper et décide de trouver quelqu’un de plus fort que lui pour lui refiler Bell. Il s’attaque donc au Triumvirat TKKH de son lycée.

    Dans le même temps, la partie démoniaque de l’univers s’agite de plus en plus… Quelle nouvelle surprise s’apprête à sortir du monde des ténèbres ?

    Le scénario comme l’univers est totalement WTF. Il ne faut pas s’attendre à une logique particulière ou même à du bon sens ! Le principe global est assez simple : l’auteur réunit un tas de débile et de grosse brute et il y a plus qu’à attendre. Le résultat est aussi simple : baston monumental et crise de rire un peu partout !! Franchement, j’ai rarement autant ri devant un anime. C’est complètement dingue, souvent débile, mais tellement bon. Le plus étonnant, c’est qu’on finit par s’attacher à nos personnages, aussi débiles soit-ils.

    Habituellement, je critique plutôt les scénarios simplistes. Mais là, je dois dire qu’on arrive à un point où c’est tellement drôle que je ne peux qu’applaudire !

Graphisme :

    De mémoire, les graphismes généraux sont plutôt bon et agréable. Même si on y trouve rarement de très grandes performances… Le plus intéressant, c’est le design des personnages. Ils sont plutôt nombreux, mais chacun possède une personnalité très marqué par son apparence. Les combats sont très bien fait et c’est pleins aspects toujours plus drôles les uns que les autres.

    Que ce soit les OST ou les opening, la plupart sont très bons et rendent les scènes encore plus intéressantes. C’est vraiment du bon travail.

Point noir :

    La seconde partie du scénario plus fantasy que school life rend l’œuvre moins drôle… J’avoue que cette partie m’a un peu déçu au vue des premières saisons hilarantes. L’auteur rajoute des personnages et des situations, mais on n’a beaucoup de mal à retrouver l’âme du début de l’histoire. Peut être un peu trop de fantasy et pas assez de débilité ?

Conclusion :

    C’est un des meilleurs shonen que j’ai vu. Beelzebub est extrêmement drôle et les combats sont vraiment cool. Je le conseil vivement aux fans de shonen et à ceux et celles qui souhaiteraient découvrir le genre, vous ne serez pas déçu.

Beelzebub2

Opening

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 14/11/2018