Plus Jeune que Moi

plusjeunequemoi

Article tome 1

Aujourd’hui on parle du shojo Plus Jeune que Moi !

 

La petite histoire :

    Ce manga est écrit par Hiro Chihiro en 2015. Cette série est terminée en 3 tomes chez Akata ! C’est le premier manga de Hiro Chihiro.

Personnage :

    Mihoro Nanakusa est l’héroïne de notre histoire. Lycéenne sans histoire, elle occupe la majorité de son temps libre à s’occuper de ses 4 petits frères (1 de 16 ans, 2 de 14 ans et 1 de 6). Ainsi, elle a déjà pris quelques mauvaises habitudes avec les garçons plus jeunes qu’elle. Elle n’est pas à l’aise avec d’autre garçons que ses frères. C’est une fille agréable et un peu rêveuse. C’est un personnage très agréable.

    Miyao Chiei est un lycéen de 16 ans. Toujours de bonne humeur, il est une classe en dessous de celle de Mihoro. C’est quelqu’un de très sociable qui s’intègre très vite dans un groupe.

Scénario :

    Mihoro est en retard pour l’école à cause de ses petits frères. Mais alors qu’elle se dépêche de parcourir la route sur son fidèle Miccosukee (non, je plaisante, nous ne sommes dans Golden Boy), elle croise un lycéen en pleine débâcle avec son vélo. Elle s’arrête pour lui proposer son aide et celui-ci lui propose d’aller à l’école ensemble sur son vélo. Avant de se rendre vraiment compte de ce qui se passe, elle est déjà au lycée. De fil en aiguille, Miyao s’arrange pour passer ses pauses déjeuné avec ses senpai de la classe supérieur. C’est ainsi qu’il se rapproche petit à petit de Mihoro, pour qui il a clairement des sentiments, qu’il n’a d’ailleurs jamais niés. Mais Mihoro, de son côté, le considère un petit peu comme un nouveau petit frère, ce qui le blesse énormément en tant qu’homme. Parviendra-t-elle à se réconcilier avec lui ? Finira-t-elle par le considérer comme un homme ? Quelle est la nature des sentiments ?

    Le scénario est certes plutôt simple et facile à anticiper. Tout de fois, il est agréable à suivre et à découvrir. Plus qu’un simple shojo, ce tome se rapproche plus du genre Slice of Life avec une forte thématique amoureuse. Il s’attaque d’ailleurs à un tabou : les couples où l’homme est plus jeune que la femme. Bref, ce tome nous donne une très bonne introduction à la série courte et agréable qu’est Plus Jeune que Moi.

Graphisme :

    Le niveau graphique est assez bon si l’on considère qu’il s’agit d’un premier manga shojo. Le design général est très épuré, aussi bien côté trame de fond qu’effet graphique. Le design des personnages est bien pensé et laisse un goût de “normalité”, où ni Mihoro, ni Miyao ne sont particulièrement beau ou adulés. Les quelques trames de fonds sont bien faites. Il y a très peu d’effet graphique, même shojo. Là où beaucoup de titre du genre tartinent leurs page de kira kira presque agressifs, ce manga pose ses petits effets d’appuis de l’histoire, laissant un goût doux et léger à la lecture. Le rythme est très bon, si bien que l’on ne se rend pas compte que les pages passent…

    La couverture, comme la couverture cartonnée, est très belles et donnent envie de lire le titre.

Point noir :

    La 4me de couverture, ainsi que la 4me cartonnée, essaie de donner un côté glamours au titre, ce qui n’est pas du tout représentatif. Même le design n’a pas grand chose à voir avec l’œuvre.

Conclusion :

    J’ai énormément apprécié Plus Jeune que Moi. C’est un shojo léger et rafraîchissant qui traite un sujet compliqué avec beaucoup de simplicité. C’est un titre modeste particulièrement agréable à lire. Je le conseille très fortement aux fans de shojo proche du Slice of Life.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire