La fille du temple aux chats

Trailer

lafilledutempleauxchats01

Article tome 1

Aujourd’hui, on parle du manga : La fille du temple aux chats !

 

La petite histoire :

    Ce manga est écrit par Makoto Ojiro depuis 2016 et s’est terminé en Octobre 2018. Il y a 9 tomes au Japon et 2 en France, publiés par Soleil Manga.

    Makoto Ojiro est une mangaka avec quelques années de carrière derrières elle. Alors qu’elle était plutôt orientée érotisme au début de sa carrière, elle se tourne de plus en plus vers des œuvres plus “graphique”. Il est l’auteur de Katekin (2006), Nude - Av Joyuu Mihiro Tanjou Monogatari (2009), Koibuto 8-gou (2010), Zoo Factory (2011) et Fujiyama-san wa Shishynki (2012).

    Le prochain tome de La fille du temple aux chats sortira le 20 Mars 2019.

Personnage :

    Chion Koterasawa est une jeune femme qui s’occupe d’un temple avec sa grand-mère. C’est une fille débrouillarde qui aime faire des blagues à ceux qui l’entourent. Elle aime sa vie et fera tout pour la garder tel quel. C’est une fille vivante et agréable qui apprivoise aussi bien les animaux que les humains.

    Gen Suda est le protagoniste de cette histoire. C’est un jeune homme qui semble avoir des relations conflictuels avec ses parents. Il est plutôt bougon et râleur, mais aime beaucoup l’idée d’être l’homme de la maison. Il n’a pas une personnalité particulièrement originale.

Scénario :

    Enfant, Gen avait déjà vécu au temple. Il avait alors fait la connaissance de Chion, avec qui il s’entendait extrêmement bien. Mais les années sont passées. Pour fuire les relations conflictuels avec ses parents, il se retrouve à nouveau dans ce fameux temple où il retrouve sa cousine éloignée : Chion ! Seront-ils aussi proches que pendants leur enfance ?

    Gen découvre la vie à campagne dans un temple où il n’y a que des chats, un chien, un jardin et Chion. Supportera-t-il sa nouvelle vie, loin des facilités des villes ?

    Ce manga est un slice of life mettant en scène deux cousins. J’aime beaucoup la complicité un peu “sous entendu” qui se tisse entre les deux personnages. Chaque nouvelle histoire approfondie cette relation, tout en nous plongeant toujours plus dans les préoccupations de Chion.

Graphisme :

    Difficile de juger cette œuvre par rapport aux normes habituels. Makoto Ojiro possède un style graphique vraiment très particulier qui met en avant les sentiments et le réalisme plutôt que l'esthétisme. Les trames de fonds sont vraiment magnifiques et très proches que ce qu’aurait été une photo. Le design des personnages est intéressant. Les scènes sont bien pensées, notamment celles qui contiennent des sous-entendu ou des situations un peu gênantes. Les animaux sont également très réussi.

    Si on regarde plus attentivement le contenu, on se rend compte que ce manga n’utilise que très rarement les codes du genre. Graphiquement, il est très épuré, aussi bien au niveau des onomatopées que du texte. De ce faite, il est en faite bien plus proche de l’œuvre purement graphique, ce qui lui donne une profondeur et un côté reposant.

Point noir :

    Premièrement, la couverture a beau être très jolie, elle n’est pas très représentative de l’œuvre, beaucoup plus typée…

    Ensuite, j’avoue que je m’attendais à avoir un rapport à l’animal félin beaucoup plus direct que simple des apparitions.

    Enfin, je comprend que le simple fait qu’il ne se passe pas grand chose puisse rebuter certains.

Conclusion :

    J’ai beaucoup aimé La Fille du Temple aux Chats. C’est un manga très agréable et reposant à lire qui présente une relation intéressante et en constante évolution. Le design général de l’œuvre est originale et donne un esprit très japonais, ainsi qu’une certaine tension à l’histoire. Je conseille ce manga à tous, il est vraiment tout public.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 09/02/2019