Eyeshield 21

eyeshield21

Article tome 1

On parle aujourd’hui du manga Eyeshield 21 !

 

La petite histoire :

    Ce manga a été scénarisé par Riichiro Inagaki et dessiné par Yusuke Murata entre 2002 et 2009 pour un total de 37 tomes publiés en France par Glénat.

    Il a ensuite été adapté en anime. Pour plus de détails, je vous suggère d’aller visiter la page de celui-ci.

    Ce premier tome s’appelle L’homme aux jambes en or.

Personnage :

    Sena Kobayakawa est le héros de cette histoire. Jeune lycéen de première année, chétif, malchanceux et sans véritable volonté propre, il a passé sa scolarité à servir de la larbin à des petites frappes. Il est couvé comme un gamin par sa meilleure amie et amie d’enfance : Mamori. Grâce à toutes ses années en tant que larbin, il a appris à courir vite, voir  très vite. Il cherche à avoir une scolarité normale et un club dans lequel il aurait un rôle tranquille. C’est quelqu’un de trop gentil qui se laisse marcher sur les pieds. On sent tout de fois qu’il commence à grandir et à prendre la maturité.

    Mamori Anezaki est l’amie d’enfance de Sena. Surprotectrice, elle a une vision presque maternelle de Sena. Membre du comité de discipline, elle est très respecté, autant pour ses fonctions que pour sa beauté. C’est quelqu’un de gentil de nature, mais aux colères dévastatrice. La seule personne capable de lui tenir tête est Hiruma. C’est quelqu’un de très agréable la majorité du temps, mais qui possède un comportement de maman poule quand elle est avec Sena.

    Hiruma Yôichi est le capitaine de l’équipe de football américain du lycée Deimon : les Devil Bats. Chef tyrannique et tout puissant, il n’a strictement aucune limite pour atteindre ses objectifs et faire ce qu’il veut des gens, personnel du lycée compris. Il fait peur à tout le monde, sauf à Mamori. Sur le terrain, c’est un quarterback de génie. C’est sans doute mon personnage préféré dans ce manga. Intelligent, manipulateur et qui possède un grand nombre  de facette vraiment étonnante.

    Kurita Ryôkan est le deuxième et dernier membre des Devils Bat. Lycéen massif à la carrure incroyable, c’est un excellent joueur de ligne. C’est le meilleur ami d’Hiruma et un des seuls qui voit sous sa carapace. C’est quelqu’un de particulièrement gentil et agréable. Assez simple dans sa façon d’être, il ne voit les choses que sous l’aspect de la camaraderie.

    Seijûrô Shin est le Linebacker qui détient le record de vitesse sur 40 yards. Athlète hors catégorie, Hiruma le considère comme un monstre. Si c’est un génie sur le terrain, c’est un simplet dans la vie courante, surtout avec les appareils électroniques. Il n’a aucun sens de l’orientation.

Scénario :

    Sena entre au lycée Deimon, où il rejoint son amie Mamori. Celle-ci l’encourage à se trouver un club pour qu’il puisse enfin se faire des amis. Alors qu’il obtient ses résultats, il est mystérieusement alpagué par les joueurs de foot américains, mais ne comprend pas trop ce qu’il s’est passé. Quelques temps plus tard, il est à nouveau pris pour cible par trois petites frappes, les frères Ha-Ha-Ha. Grâce à ses jambes hors du commun, il parvient à leur échapper, sous les yeux attentifs d’Hiruma, qui décide de l’intégrer de grès ou de force dans son équipe. Un peu plus tard, Sena est à nouveau en difficulté et se retrouve acculé dans le local de football américain. Par chance Kurita arrive et le sort de sa situation. C’est alors que Sena décide de devenir le manager du club, avant de se rendre compte que la personne à sa tête n’est autre qu’Hiruma. Se dernier accepte le poste de Sena, mais décide qu’il jouera aussi au poste de Running Back sous le surnom de Eyeshield 21… Sena n’a pas le temps de souffler que le premier match s’organise déjà. Les Devil Bats parviendront-ils à trouver suffisamment de joueur pour participer ? Seront-ils éliminé du tournoi dès le premier tour ?

    Ce scénario pose vraiment les bases de l’histoire, notamment de la situation social de Sena, tout en donnant une bonne introduction au football américain. Le tout est servi avec beaucoup d’humour et de situation un peu loufoque. La recette est simple, mais terriblement efficace. L’univers et notamment le cadre de l’histoire est particulièrement travaillé, avec beaucoup de précision et de détails. C’est un excellent tome 1 pour une très bonne introduction à l’histoire.

Graphisme :

    Le niveau graphique est étonnamment bon quand on s’y attarde. Le design général peut sembler assez brouillon ou proche d’un simple story board. Tout de fois, le design des personnages est soigneusement travaillé et il y a vraiment très peu de faute de ce point de vue. Les trames de fonds sont presque toujours présentent, c’est un détail vraiment surprenant. Les scènes comiques sont très réussies, mais ce qui fait de ce manga un monument est sans aucun doute les matchs de football, tournée avec l’action et le mouvement. On enchaîne les pages sans même s’en rendre compte.

    La couverture est très intéressante. Elle possède un petit esprit américain qui colle bien à l’œuvre.

    Il y a vraiment beaucoup de pages bonus, ce qui implique un très gros travail de conception.

    Nos auteurs remercient et citent leurs assistants.

Point noir :

    Le design de Seijûrô Shin est totalement raté par rapport à l’anime… Il changera plusieurs fois au cours du tome.

Conclusion :

    J’ai adoré ce premier tome de Eyeshield 21. C’est très travaillé, drôle et met la barre très haute quand aux matchs à venir. Je conseille très fortement aux fans de shonen de sport.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire