Darwin's Game

darwinsgame01

Article tome 1

Aujourd’hui on parle d’un seinen qui va faire du bruit dans les mois à venir : Darwin’s Game !

 

La petite histoire :

    Ce manga est sorti depuis 2012 chez Ki-oon et compte aujourd’hui 16 tomes. Il est dessiné par le duo FLIPFLOPs, constitué du scénariste Ginko et du dessinateur Yuki Takahata.

    L’anime vient d’être annoncé et sortira en 2019.

Personnage :

    Sudô Kaname est un lycéen tout ce qu’il y a de plus normal qui économise pour investir dans une moto. S’il n’est pas particulièrement fort ou courageux, il est intelligent. ·C’est le héros de cette histoire. Il vit seul et porte beaucoup d’importance à ses amis.

    Banda-Boy est un homme déguisé en mascotte d’une équipe de baseball local. Il est connu sous le nom “chasseur de noob”. Sa véritable identité nous conforte dans l’image dégradante qu’on a de lui.

    On ne sait pas grand chose des personnages. Dans ce tome, c’est beaucoup plus l’univers qui est mis en avant, ainsi que tout le mystère qui l’entoure.

Scénario :

    Kaname Sudô a une petite vie bien tranquille de lycéen normal. Pas particulièrement beau ou attrayant, il se contente de vivre une vie banale. Tout bascule le jour où il reçoit un mail d’un de ses amis, l’invitant à participer à un jeux basé sur une appli : Darwin’s Game. Il ne réfléchit pas et ouvre le lien. Aussitôt, un serpent sort de l’écran et le mort au niveau du cou. Avant de comprendre quoi que ce soit, Kaname tombe dans les pommes et se retrouve à l’infirmerie. Quelques minutes plus tard, il se réveille et demande à rentrer chez lui. Sur le chemin du retour, il se demande s’il a rêvé et ouvre à nouveau l’application. Il se rend alors compte qu’un combat entre lui et un certain Banda-Boy à commencé, alors qu’il ne connaît rien à ce jeu. Mais quand le vrai Banda-Boy essaie de l’ouvrir en deux à coup de couteau à viande, Kaname comprend que ce n’est pas un simple jeu. Réussira-t-il à survivre au chasseur de noob ? Une mystérieuse jeune fille semble enclin à l’aider, que cherche-t-elle vraiment ? Quel est donc le secret de Darwin’s Game ?

    Le scénario est vraiment exceptionnel. Il melle successivement Survival Game et intrigue policière dans une ambiance d’incertitude toujours plus surnaturelle. Les réactions des personnages sont très réalistes et donc d’un point strictement psychologique, beaucoup plus intéressante que les héros de beaucoup d’oeuvre. L’univers est bien ficelé, même si on ne connaît pas encore tous les détails. On pressent l’arrivé d’un troisième personnages, bien plus “principale” que Kaname, mais pour l’instant le suspense reste entier. Les tensions, que ce soit entre les différentes sections de la police ou entre de mystérieux groupes se font sentir, mais restent induites, si bien que la situation reste très floue. C’est vraiment un travail très intéressant, conçu avec intelligence et talent.

Graphisme :

    Le niveau graphique général est bon, il n’y a rien à redire sur ça. J’ai tout de fois quelques nuances à apporter. Premièrement, les trames de fond sont très présentes, très précises et parfaitement intégrées à l’histoire. C’est du bon travail, mais c’est sûrement l’aspect graphique le plus réussi de ce manga. Certes, le reste est loin d’être catastrophique, ce qui explique que je l’aborde maintenant et pas plus tard, mais c’est un aspect que je trouve un peu “dommage”.

     La façon dont est organisée les planches est extrêmement classique. Elle ne s’adapte pas du tout aux scènes et se retrouve être un peu trop rigide par endroit. Cet aspect, couplé au fait qu’il n’y ait presque pas d’effet graphique standard, rend les scènes d’action un peu fade. Je ne parle même pas du design très clairement banalissime du personnage principale. En revanche, la gestion des scènes, des points de vues et de la mise au point est très intéressante et très bien réalisée. Les illustrations sont très réussies et présentent tout le côté ecchi de cette œuvre, tout en mettant en avant d’autres personnages.

Point noir :

    J’avoue que quelques pages sur le duo FLIPFLOPs ne m’aurait pas déplue...

    Je radote, mais je trouve qu’une bonne partie du manga manque graphiquement de poids et de puissance.

    Dernier aspect dont je n’ai pas encore parlé : les scènes gore manquent cruellement d’impacte. D’un côté, elles ne sont pas mis en avant par beaucoup de sang ou beaucoup de réalisme, mais de l’autre, elles ne sont pas non plus caché, ce qui donne un rendu un peu fade face à d’autres seinen...

Conclusion :

    J’ai eu un vrai coup de cœur sur le scénario intelligent et complexe de Darwin’s Game, à défaut d’avoir été séduit par son graphisme plutôt banale. Il reste tout de fois un très bon Survival Game que je conseille à tous les fans du genre.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 18/11/2018