Claymore

claymore01

Article tome 1

Aujourd’hui on s’attaque à un grand standard du seinen : Claymore !

 

La petite histoire :

    Claymore est un manga écrit par Norihiro Yagi depuis 2001 et jusqu’en 2014 où la série s’est terminée avec 27 volumes ! Norihiro Yagi est aussi l’auteur de Angel Densetsu, une série humoristique commencé en 1992 et terminé en 2000 après 15 tomes. Cette série ne semble pas être apparu en France. Mais revenons à ce qui nous intéresse : Claymore a été adapté en animé en 2007 et avec 26 épisodes. Je reparlerais de cet animé un de ces jours, car cette histoire est à mon sens un grand classique du Seinen, qui, à ma grande surprise est classifié en Shonen.

Personnage :

    Ça va aller vite : il n’y a que 2 personnages principaux et 1 personnage secondaire dans ce premier tome.

    Clair est une claymore et l’héroïne de cette histoire. Mi-humaine, mi-démone, elle a pour travail l'exécution de tous les démons qu’elle croisera. Malgré le fait qu’elle semble assez jeune, elle a par le passé vécu des choses horrible qui l’ont propulsé là où elle est aujourd’hui. D’un caractère assez froid et réservé, elle est tout de fois très gentille avec les humains, même si son statut effraie la plupart d’entre eux. Elle a la tête sur les épaules et la tête froide, mais son attachement pour les humains la pousse parfois à prendre des risques inconsidérés. J’aime bien ce personnage personnellement.

    Raki est un jeune orphelin que rencontre Clair par hasard. Plutôt stupide, il ne parvient pas à saisir la différence fondamental qu’il y a encore une Claymore et un humain. Il n’a donc pas peur de Clair et décide de la retrouver après la mort de toute sa famille. Il est très attaché à elle, mais son esprit assez faible fait de lui un poids plus qu’autre chose…

    Louvre est un agent de l’organisation mystérieuse qui gère les Claymores. Habillé en noir avec des lunettes noirs, il donne ses instructions à Clair tout en restant dans l’ombre pour récolter l’argent. C’est un des personnages les plus mystérieux de toute cette histoire.

    Voilà ! Il y a peu de personnages, mais ils sont vraiment profonds ou mystérieux (exception faite de Raki), ce qui laisse une profonde incertitude quant au futur et qui donne un relief particulier au scénario.

Scénario :

    Clair est une Claymore, une mi-humaine mi-démone capable de repérer et de tuer les démons. Elle utilise ce pouvoir pour aller exterminer les démons en échange d’une somme d’argent que récupèrera l’organisation. C’est lors d’une de ses missions qu’elle rencontrera Raki. Celui-ci s’attachera aussitôt à elle. Mais quand il découvre que c’est dans le corps de son frère que se cachait le démon, il sombre dans le désespoir. Une fois l’affaire réglé, il décide de retrouver Clair. Mais elle n’a pas eu le loisir de l’attendre et continue ses missions toutes plus dangereuse les unes que les autres. Combat et sentiment, Raki parviendra-t-il à retrouver Clair ?

    Le scénario est en faite plutôt aéré dans ce tome. On sait que l’histoire tournera sans aucun doute autour de la relation de Raki et de Clair, mais on ignore encore beaucoup trop de chose pour faire des pronostics. Les bases de l’histoire sont solidement posées par ce premier tome et nous permet surtout de nous familiariser avec l’univers.

Graphisme :

    Ce manga est vraiment particulier. Norihiro Yagi possède un dessin vraiment très personnel qui joue beaucoup sur l’ambiance des scènes. On peut déjà parler des personnages de style réaliste et dont le design est à des kilomètres des mangas habituels. Le dessin riche en trait qui les compose leur offre une âme en plus d’un visage en quelque sorte déformé et du coup, beaucoup plus réaliste. Le design des armures de Claymore est très bien choisi et les éléments graphiques de qualité. Le style graphique de l’auteur rend particulièrement bien pendant les transformations et les combats.

    Autre aspect dont je souhaiterais parler : les trames. En effet, ce manga dégage une atmosphère en tension, mais avec une très grande dominance de blanc. En claire, on ne ressent absolument pas l’influence des trames et ont fini par les oublier (honnêtement, je m’en était à peine aperçu lors de ma première lecture). Pourtant, même si les trames ne sont pas présentes partout, elles sont d’une rare complexité et d’un détail vraiment extraordinaire.

Point noir :

    On peut dire plusieurs choses. Déjà, la classification en Shonen qui n’est ici vraiment pas justifié. Quoi qu’on en dise, ce manga n’est vraiment pas représentatif, que ce soit avec ses personnages ou avec son scénario du genre Shonen. Que ce soit clair : c’est un Seinen aux scènes tragiques et aux combats sanglants. Ensuite, le style de dessin vraiment très particulier peut en faire reculer plus d’un, surtout que c’est vraiment la marque de fabrique de ce manga. Malgré le design global, il paraît également clair que certaines scènes sont ratées… Enfin, je trouve vraiment dommage que la seule phrase de l’auteur soit : “Voici le premier volume. J’espère qu’il vous plaira.”. Avec une œuvre aussi personnel, j’attendais vraiment plus de communication de sa part.

Conclusion :

    Claymore est un seinen que j’ai beaucoup apprécié. Il a un design particulier qui ne plaira pas à tout le monde, mais il enchantera surement les fans de shonen et de seinen.

claymore01

Article tome 2

On parle aujourd’hui de la suite de Claymore !

 

Scénario :

    Dans le tome précédent : Clair, notre claymore mi-homme, mi-démone, voyage pour massacrer les démons qui se cachent parmi les humains pour les dévorer. Lors d’une mission, elle fait la connaissance de Raki, avant de découvrir que toute sa famille n’est en faite qu’une bande de démon déguisé. Après les avoir liquidé, elle continue sa route. De son côté, Raki comprend que tout le village se méfie désormais de lui et décide donc de retrouver Clair. Quand il y parvient enfin, il est prit en otage par un démon qui entraîne ensuite Clair dans un combat sanglant. Notre héroïne ne tarde pas à obtenir sa prochaine mission : tuer une de ses camarades sur le point de se transformer définitivement en démon. Suivra-t-elle son avis et celui de Raki, ou celui de son amie et de l’organisation ?

    Clair et Raki se trouvent dans la ville sainte pour une nouvelle mission. Cette fois, la tâche est plus compliqué, car les Claymores sont interdites à l’intérieur de la ville. Pour éviter les problèmes, nos deux héros se font passer pour un frère et une sœur qui voyage pour vendre l’héritage laissé par leur père : une statue qui cache la claymore. C’est ainsi que Clair prend contact avec l’église local. Mais la situation se complique, d’autant plus que passer pour un humain normal l’oblige à se droguer, affaiblissant ses sens. Parviendra-t-elle à vaincre le démon en sauvant les résidents de l’église ?

    Une fois encore, l’histoire est très aérée. Cette fois, c’est l’atmosphère sociale et les contraintes qui vont avec qui sont dépeint. On fait également beaucoup plus connaissance avec notre héroïne et son amour étrange de la race humaine. Sa relation avec Raki se clarifie quelque peu en se dirigeant vers une relation de frère et sœur. La fin du tome nous amène vers la fin de l’arc sans tout de fois nous révéler le final. C’est très bien coupé !

Graphisme :

    Si le premier tome était très lumineux, ce qui ne l'empêchait pas de posséder une atmosphère très sombre, ce second tome est bien plus complexe. Dès le départ, les trames de fond sont nombreuses et très bien réalisées. Il y a beaucoup de détails accentuant le côté médiéval de l’œuvre et rappelant un certain Kentaro Miura et son manga Berserk. Là encore, les combats sont très bons et le chara-design possède une patte très réaliste. Le rythme est très bon, malgré son originalité. Il y a 5 chapitres dans ce tome, mais le design assez épuré fait en sorte que l’on dévore les chapitres sans aucune impression de longueur. C’est très bien pensé.

    La couverture cartonnée accentue à merveille le côté sombre de l’œuvre.

Point noir :

    L’auteur ne laisse jamais plus d’une dizaine de mot…

Conclusion :

    J’ai pris beaucoup de plaisir à relire ce tome de Claymore ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas repris cette saga. Une ambiance sombre et lourde dans un univers médiéval où le monde hurle de la confrontation entre claymore et démon. Je conseille fortement cette œuvre aux fans d’univers sombres à la Berserk.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 09/02/2020