Ni no Kuni II

Trailer

ninokuniII

Article

Aujourd’hui on parle de Ni no Kuni II : L’avènement d’un nouveau royaume !

La petite histoire :

    C’est un jeu développé et édité par Level-5 sorti le 23 mars 2018 sur PC et PS4, puis le 17 septembre 2021 sur Switch.

    Le premier opus de la saga : Ni no Kuni La vengeance de la sorcière céleste est sorti en 2010 sur Nintendo DS, en 2011 sur PS3, puis en 2019 sur Switch, PS4 et PC.

    La saga est connue notamment pour son association avec le studio Ghibli.

    Ni no Kuni, le film d’animation, sortira le 23 Août 2019 au Japon en 106 minutes.

    Ni no Kuni Cross World a été annoncé sur android.

Personnage :

    Roland est un homme politique du monde réel. Dans le monde de Ni no Kuni, il est le bras droit d’Evan. C’est quelqu’un de mature qui n’hésite pas à mouiller sa chemise pour les besoins de son roi. D’une nature posée, il aime avoir tous les éléments sous la main avant d’agir.

    Evan est le jeune roi du royaume de Carabas. Timide et réservé, il a beaucoup de mal à comprendre l’importance de sa place. Il compte énormément sur les quelques personnes en qui il a confiance.

Scénario :

    Au sein du royaume de Carabas, un des pays de Ni no Kuni, le roi Léopold décède, empoisonné par son bras droit Ratoleon. Son fils, Evan, lui succède donc sur le trône, mais subit un coup d’état avant même d'avoir lié son destin au gardien de son pays. De son côté, Roland est en route pour le congrès le plus important de sa vie : celui qui permettrait d’apporter la paix durable à son pays. Mais alors qu’il se rend en ville, celle-ci est attaquée et réduite en un énorme tas de gravas en un instant. Pris en partie dans l’explosion, il perd connaissance et se réveille dans la chambre d’Evan, dans une situation bien épineuse. Parviendront-ils à sortir vivant de Carabas ? Réussiront-ils à fonder un nouveau royaume et à apporter la paix sur le monde ?

    Le scénario passe par plusieurs phases, qui s’accompagnent à chaque fois par une évolution d’Evan et du monde qui l’entoure. Au fur et à mesure de l’aventure, notre point de vue sur le monde s'élargit, se complète et lui permet d’agir. Les histoires secondaires ne manquent pas et permettront aux assoiffés de petites histoires croustillantes de s’amuser un bon moment. La conclusion a un côté très classique, presque Dragon Quest… Si ce n’est qu’elle est bien plus sentimentale. L’évolution des personnages est notable et très intéressante. Globalement, c’est un excellent scénario qui nous plonge dans une très belle aventure.

Gameplay :

    Le gameplay se base sur un système ARPG solide et plutôt efficace malgré ses latences. Magie, arc, pistolet, baguette, épée, masse et lance sont au programme, permettant avec l’aide des mousses -de petites créatures élémentaires-, une gameplay assez diversifié et relativement agréable à manipuler malgré la physique un peu particulière des personnages.

    Le second gameplay se rapproche bien plus d’un tactical RPG en proposant aux joueurs de gérer sa petite armée de 4 escadrons. Faites tourner vos soldats autour de vous pour jouer des affinités et abattre vos ennemis en limitant les pertes. Un gameplay sympathique qui demande un peu de réflexion, même s’il manque une méthode de farming un peu plus officielle que perdre en boucle sur un ennemi beaucoup trop fort.

    Evan construira son royaume et à ce titre vous allez devoir gérer les constructions et le travail de vos sujets. Une partie gestion très agréable et addictive, même si elle demande de farmer les très nombreuses quêtes secondaires.

Graphisme :

    Nous sommes en 2018. Pour son année, la qualité graphique est remarquable. Pas de raytracing ou autre, mais un design très agréable signé Ghibli. Le chara-design est également très réussi et s’exporte jusque sur les très nombreux personnages secondaires. La qualité globale du jeu est remarquable, avec une finition incroyable. Sur plus de 30 heures de jeu, je n’ai constaté qu’un seul et unique bug mineur.

    Les OST sont composés par Joe Hisaishi et interprété par l’orchestre philharmonique de Tokyo. Pas vraiment besoin d’en rajouter sur la qualité de la bande son.

Point noir :

    Les OST sont très sympathiques, mais ils ont tendance à être un peu trop grandiloquents. De plus, la même piste sonore a tendance à revenir très très très souvent, même quand la situation ne s’y prête pas du tout.

    Il manque quelques petites histoires sur les personnages principaux à mon goût. En dehors d’Evan et Roland, les autres sont souvent mis de côté.

    L’obligation de farmer les quêtes secondaires en a sûrement bloqué plus d’un. Ne pensez pas speeder le jeu en vous concentrant sur l’histoire principale.

    Les labyrinthes sont diablement longs et demandent d’affronter des ennemis au niveau beaucoup trop élevé. C’est très vite assez pesant, même sans avoir de problème pour vaincre les ennemis.

Conclusion :

    Ni no Kuni II est un excellent jeu. D’un goût sûr, d’une qualité et d’une finition irréprochable, c’est à coup sûr un excellent JRPG qui peut plaire à tout le monde grâce à sa richesse de gameplay, son design agréable et son scénario bien ficelé.

 

ninokuniII
ninokuniII
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire